RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 38
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 26 Février 1999
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
Le Sénat américain veut protéger la vie privée sur le Net
Dow Jones crée un indice internet
La deuxième révolution d'Internet en marche
Le Canada, à fond le Net
30 milliards de dollars dépensés online en l'an 2000 ?
L'Internet qui parle
Un PC gratuit pour un abonnement Internet à 29,95 dollars
Altavista dans votre PC !
Une nouvelle technologie de recherche sur HotBot
Accord pour l'internet de 2eme génération
Nouveau réseau internet ultra-rapide pour la recherche et l'éducation
La téléphonie sur Internet se dote d'un standard
Itinéris lancera avant l'été des services Internet sur le téléphone mobile
Le Screenphone d'Alcatel disponible en septembre 99
Le succès des sites d'offres d'emploi sur le web
France : le nombre de foyers abonnés à l'Internet a doublé en 1998
L'ordinateur est dans les lunettes !
Intel à l'assaut du PC de voiture
Empreintes digitales reconnues en moins d'une seconde
Le coût de la maintenance poussera-t-il l'informatique à la spécialisation
La sécurité des ordinateurs centre des recherches des fabricants
Compaq lance un PC de poche avec écran couleur
Un appareil photo dans une montre !
Les jeunes et l'écran : une enquête comparative européenne
Pour vivre dans la maison du futur
3D : On n'a encore rien vu
Un film en relief sur un écran minuscule
Matière
Intel franchir le mur du Gigahertz
IBM met au point une puce combinant puissance et mémoire
Electronique: un transistor qui carbure !
Espace
Comment extraire de l'oxygène de l'air martien
Terre
La signature de l'amiante
Quel temps fera-t-il l'été prochain ?
La turbine qui sauvera le monde
Vivant
Première mondiale à Leipzig: un bloc opératoire entièrement robotisée
Des cancers du sein traités grâce aux micro-ondes
Un traitement réduit la mortalité due au cancer du col de l'utérus
Pyscho plus que chimio
La naissance de Génoplante
Identification d'un gène responsable d'anomalies cardiaques
Homme
Enfin un indice boursier pour les Net-Compagnies américaines !
Une bourse à l'emploi multimedia
La société de l'information à la merci de la bureaucratie de l'ère industrielle
Recherche
Naissance d'un réseau des nanotechnologies
Edito
1971-2001 l'Odyssée informatique



Ca y est, c'est fait. Cette semaine aux USA, Intel vient officiellement de franchir la barre magique du Gigahertz avec un Pentium 3. En moins de 30 ans la rapidité des microprocesseurs aura été multipliée par 10000! La célèbre loi imaginée en 1965 par Gordon Moore, et qui porte son nom, ne semble donc pas se démentir: tous les 18 mois la puissance des microprocesseurs est multipliée par 2. Jamais dans l'histoire de l'humanité un domaine scientifique ou technique n'a connu un progrès aussi vertigineux sur un aussi brève période. Combien de temps encore va se poursuivre cette course à la puissance et à la miniaturisation? Certainement une bonne décennie en continuant à perfectionner les techniques actuelles de gravure. D'ici 2010, on devrait probablement réussir à gagner encore un facteur 10 en miniaturisation et parvenir à graver des circuits d'une incroyable finesse de l'ordre de 0,02 microns! Après les perspectives sont plus incertaines mais les chercheurs qui ne sont jamais à court d'imagination pensent déjà à des composants de taille moléculaire, inspirés de la chimie du vivant, et même de taille atomique utilisant les lois étranges de la mécanique quantique qui régissent le monde des particules. L'aventure technologique n'est donc pas prête de s'arrêter et dans moins d' une génération le moindre de nos objets familiers disposera d'une puissance de calcul phénoménale pour un prix sans doute ridiculement bas. Nous entrerons alors dans l'ère de l'infosphère et nous pourrons directement nous relier au flux d'information mondiale à l'aide de minuscules implants ou de neuroprothèses qui obéiront à tous nos sens, et peut être à la pensée. Le créateur humain aura alors totalement intégré sa créature informatique et moins d'un siècle après le premier ordinateur l'homme aura accompli sa plus extraordinaire mutation de sa déjà longue histoire.

René Trégouët

Sénateur du Rhône


TIC
Information et Communication
Le Sénat américain veut protéger la vie privée sur le Net
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Sénat américain

http://www.senate.gov/

http://jya.com/s377.htm

http://www.senate.gov/~burns/netlet.htm

Le Sénat américain veut relancer activement les initiatives pour la protection de la vie privée sur Internet. Ainsi par exemple, le sénateur Conrad Burns va présenter à nouveau son projet de loi intitulé "Promotion of Commerce Online in the Digital Era Act". Celui-ci est destiné - entre autres - à protéger les informations personnelles des internautes, promouvoir l'adoption des signatures numériques et des identifications électroniques, prendre des mesures draconiennes contre l'envoi de emails abusifs, alléger les contrôles sur l'exportation des technologies de cryptage des données, ou encore faire pression sur la Federal Communications Commission (FCC) pour que les zones rurales disposent davantage d'un accès Internet à grande vitesse.

Brève @RT Flash

Dow Jones crée un indice internet
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

L'agence financière Dow Jones a lancé jeudi 18 février un nouvel indice mesurant les performances d'entreprises présentes sur Internet. Le Dow Jones Internet Index recense pour l'instant quarante sociétés réparties en deux catégories. Dans l'une, quinze entreprises spécialisées dans le commerce électronique, de la librairie en ligne Amazon.com, jusqu'à Yahoo! Inc. en passant par Egghead.com (matériel informatique). Dans l'autre, 25 sociétés proposant des services en ligne, comme AOL, Inktomi ou Verisign. Pour figurer dans le DJII, les entreprises doivent tirer au moins 50 % de leur chiffre d'affaires de l'Internet. Des sociétés dont le nombre sera nécessairement appelé à augmenter en fonction de l'évolution du secteur. Car à terme, le DJII ambitionne de représenter 80 % de la capitalisation boursière des valeurs Internet. Le Chicago Board Options Exchange (www.cboe.com) a lancé depuis le 26 février un produit dérivé, basé sur le DJII pour le commerce.

(ZDnet/20/02/99)

http://www.zdnet.fr/fr/actu/

La deuxième révolution d'Internet en marche
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Vinton Cerf, père fondateur de l'Internet, prédit une explosion de la bande passante à court terme, une connexion permanente pour tous et, au passage, la fin du monopole de Microsoft. Vinton Cerf, un des principaux fondateurs de l'Internet, -il a mis au point le fameux protocole TCP/IP- prédit une deuxième révolution du réseau mondial. Invité à un Forum sur les réseaux organisés par Alcatel à Paris en tant que vice président de MCI WorldCom, il a expliqué que l'utilisation de la technologie DWDM par les opérateurs et l'adoption généralisée du xDSL et des modems câble allaient faire augmenter considérablement, et très rapidement, la bande passante d'Internet. L'xDSL autorise des débits théoriques compris entre 128 Kbps et 9 Mbps sur les fils de cuivre du téléphone et la plupart des opérateurs et fournisseurs d'accès américains sont en train de l'adopter. Quant au DWDM (Dense Wave Division Multiplexing), il s'agit d'un procédé de compression des signaux transmis sur fibre optique qui permet aux opérateurs d'augmenter la capacité de transmission de leurs infrastructures sans avoir à installer de nouveaux câbles. On parle souvent de bande passante atteignant 1 Tbps (1000 Gbps) grâce au DWDM. Pour Vinton Cerf, cette montée en puissance sera encore accélérée avec le lancement d'IPv6, le nouveau procédé utilisé pour coder les adresses IP nécessaires à toute connexion sur Internet.

Le Canada, à fond le Net
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Le ministre des Finances canadien, Paul Martin, a présenté cette semaine son plan pour faire du Canada la nation la plus "connectée" au monde. Selon Reuters, l'effort budgétaire consenti doit atteindre 1,8 milliard de dollars canadiens sur trois ans (environ 7 milliards de francs). Ce projet vise " la création, la dissémination et la commercialisation du savoir " grâce à la connexion généralisée au Net. Paul Martin souhaite que tout canadien puisse " apprendre et tirer profit de l'Internet ". Entre autres volets, il prévoit l'implantation de communautés virtuelles pilotes parmi les populations indigènes du Grand Nord, jusqu'alors plutôt réfractaires à ces technologies.

(ZDNet/19/02/99)

http://194.98.7.131/fr/actu/cgi-bin/actu.

30 milliards de dollars dépensés online en l'an 2000 ?
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Le Ministère du Commerce américain (DOC) va pour la première fois publier des données sur la manière dont le commerce électronique affecte la vente traditionnelle. Dans quelques mois, les Américains sauront donc si Internet cannibalise les circuits de vente traditionnels, ou si au contraire, il constitue un marché supplémentaire. Par ailleurs, le DOC indique que les internautes américains ont dépensé 9 milliards de dollars online en 1998 et que le nombre de commerçants se lançant dans la vente sur le web est passé de 12 % en 1997 à 39 % en 1998. Le Ministère prévoit également que le e-commerce représentera 30 milliards de dollars en l'an 2000. Il souligne toutefois, avec la Federal Trade Commission (FTC), que la croissance du commerce sur Internet dépendra beaucoup de la confiance des consommateurs dans la protection des libertés individuelles. Aujourd'hui encore, selon certaines études, la protection de la vie privée sur le Net inquiète 86 % des internautes.

(Les Echos/16/02/99)

http://www.lesechos.fr/silval/

L'Internet qui parle
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

" Il y a très peu de temps encore, je ne comprenais rien à la technique informatique ", dit David Bitton, 37 ans. Son ignorance a fait sa force. Lui qui, après avoir fait Sup de Co et un DESS de marketing, a débuté dans la pub chez RSCG avant de lancer une franchise de vêtements d'enfants a été conquis par les charmes du télémarketing et la montée du multimédia. Il a racheté une PME high-tech, Com 6, pour se lancer sur ce marché. Comme il n'y connaissait rien et raisonnait avant tout en commercial, il a contribué à la mise au point d'un produit " convivial " - un logiciel appelé mari@ge - bourré de technologie Internet, destiné aux centres d'appels (qui gèrent les appels des consommateurs) et aux centres de télémarketing (depuis lesquels on prospecte les clients). Grâce à ce logiciel on peut se balader sur un site Internet, cliquer sur le nom d'une personne et entrer en contact vocal avec elle. Ainsi, un centre de télésecrétariat médical peut, grâce à ce logiciel, répercuter automatiquement aux médecins tous les messages reçus, au choix sur leur téléphone, leur portable en vocal, leur ordinateur, leur pager... Cette application, qui a été mise au point avec l'aide de l'Anvar (Agence nationale de Valorisation de la Recherche) et des Banques populaires, fait un tabac auprès des centres d'appels. Grâce à elle, Com 6 a triplé son chiffre d'affaires en six ans. En 1998, l'entreprise a embauché 10 personnes, portant à 35 ses effectifs. " Heureusement qu'on est allés vite, David Bitton, car maintenant, les grands du secteur commencent à s'intéresser à notre niche. "

(Nouvel Obs/25:02/99)

http://www.nouvelobs.com/visualisation.htm?obsweek/1790/linternet_qui_parle.html...

Un PC gratuit pour un abonnement Internet à 29,95 dollars
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Chaque jour qui passe, en ce moment, voit le Net américain élargir davantage encore le champ de la "gratuité". Et après les services (email, hébergement, etc...), c'est au tour du PC lui-même, instrument d'accès, d'adopter le marketing du Minitel dans les années 80 : inclure le prix de l'équipement dans le service. Pour la première fois donc, un fournisseur d'accès Internet (ISP), Empire. Net, donne à ses nouveaux abonnés un micro-ordinateur (sans nom de marque) doté d'une puce Intel à 300 MHz, de 32 Mo de mémoire, d'un disque de 2 Go, d'un lecteur de CD-ROM et bien sûr d'un modem 56 K, sans oublier l'écran 14 pouces. Une configuration désormais inférieure à 1.000 dollars aux Etats-Unis. En "échange" de cette gratuité, il faut souscrire un abonnement mensuel à 29,95 dollars pendant trois ans. Si l'on considère que cette offre dépasse d'environ 10 dollars par mois celle des propositions les moins chères, le surcoût, sur 3 ans n'est que de 360 dollars. Et surtout, pour l'ISP, cela représente une trésorerie assurée et le maintien d'une clientèle dont le fichier marketing intéressera plus d'un cyber-marchand.

(Les Echos:23:02/99) http://www.lesechos.fr/silval/

Altavista dans votre PC !
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

On connaît tous le moteur de recherche Web AltaVista, on aime sa puissance, son interface, et on maîtrise les fonctions de recherche. Voilà qu'on peut disposer d'une interface semblable pour indexer les documents présents dans son système. C'est le logiciel Discovery, offert gracieusement par AltaVista. C'est une excellente nouvelle pour ceux et celles qui, comme moi, ont des masses de documents, textes et archives sur un système. En fait, dans mon cas, c'est près de 2G de documents (pas moins de 125 Mo en archives courrier seulement). À l'installation, Discovery indexe tout le contenu de votre disque dur. Dès lors, vous pouvez effectuer une recherche dans vos documents (et simultanément sur le Web) en utilisant l'interface familière d'AltaVista, et toutes ses fonctionnalités. Vous vous souvenez vaguement d'un message reçu par courrier électronique il y a quelques mois, mais êtes incapable de vous souvenir où il est classé? Quelques mots clés suffiront à le retracer en moins de trois secondes, l'ensemble des résultats de la recherche s'affichant dans votre fureteur, le message lui-même dans une visionneuse interne. Même fonctionnalité pour les fichiers HTML, traitement de texte, etc. C'est un économiseur de temps incroyable.(Webdo/24/02/99)

http://cyberie.webdo.ch/

http://discovery.altavista.com/

Une nouvelle technologie de recherche sur HotBot
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Le moteur HotBot propose désormais les 10 sites les plus visités par sujet de recherche plutôt qu'un classement selon le nombre de mots clés trouvés. Cette technique de tri, conçue par la société Direct Hit (www.directhit.com), permet de faire apparaître les sites les plus importants en tête de liste. Elle contourne ainsi les astuces d'indexation utilisées par certains sites, qui multiplient le nombre de mots clés cachés, parfois hors sujet, pour apparaître avant leurs concurrents.

(ZDNet/23/02/99) http://194.98.7.131/fr/actu/cgi-bin/actu.

Accord pour l'internet de 2eme génération
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Les réseaux de télécommunications de la recherche américains et européens viennent de signer un protocole d'accord pour le développement de l'Internet seconde génération. Ainsi, les différents partenaires (UCAID, RENATER, DFN, UKERNA...) s'engagent à coopérer au développement de standards communs, à fournir les interconnexions à haut débit nécessaires entre ces réseaux, à renforcer la position de la recherche et de l'enseignement supérieur, et enfin à encourager le transfert de technologie et accélérer la disponibilité de nouveaux services et applications sur l'internet.

(Hexagone/24/02/99)

http://www.arise-fr.org/transphere/

Nouveau réseau internet ultra-rapide pour la recherche et l'éducation
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Un nouveau réseau internet, dédié à la recherche et l'éducation, a commencé à relier mercredi 37 universités américaines, à des vitesses plusieurs centaines de fois plus rapides que celles obtenues actuellement sur le réseau internet traditionnel. Le réseau Abilene s'étalera sur 16.000 kilomètres de fibres optiques installées par Qwest Communications. Cette entreprise, ainsi que Cisco Systems, Nortel Networks et l'Université de l'Indiana, vont fournir pour 500 millions de dollars en équipements et services sur trois ans pour construire Abilene, selon un communiqué commun. Cette initiative est née en 1996 d'une association entre chercheurs des secteurs public et privés, qui ont démarré un projet dénommé Internet2 pour permettre aux institutions de recherche de communiquer entre elles en évitant la congestion sur le Web. La vitesse sur Abilene est de 2,4 gigabits par seconde, soit 45.000 fois celle d'un modem à 56 Kbits par seconde. Plus de 70 universités et institutions de recherche devraient y être connectées d'ici la fin de l'année. Ce nouveau réseau va permettre de tester les services internet de l'avenir, comme l'éducation à distance, notamment pour la médecine, et les bibliothèques virtuelles, indique le communiqué. Qwest a fourni le réseau de fibres optiques et le support technique, Cisco et Nortel du matériel de réseau, et l'Université d'Indiana gérera le réseau à partir d'un centre à Indianapolis.

La téléphonie sur Internet se dote d'un standard
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Lucent, Vocaltec et ITXC ont publié aujourd'hui les caractéristiques du nouveau standard iNOW ! Supposé rendre compatibles les systèmes de téléphonie IP. iNOW ! (pour interoperability NOW !) est un standard de communication dérivé du H323 utilisé pour la vidéoconférence. L'objectif d'un tel standard est de permettre l'intercommunication des différents systèmes de téléphonie sur Internet, quel que soit le logiciel ou la passerelle utilisés. Ses spécifications ont été soumises en février 1999 à l'UIT (Union Internationale des Télécommunications). Les sociétés Alcatel, Analogic, Audiocodes, Ericsson, Linkon, NetSpeak et OzEmail ont annoncé la future compatibilité iNOW ! de leurs produits. Ces ralliements surviennent après ceux de Cisco, Clarent, Dialogic, Natural MicroSystems, Siemens et Ascend en janvier dernier. Les spécifications de iNOW ! peuvent être téléchargées, afin de tester la conformité des systèmes, sur le site www.inowprofile.com.

Itinéris lancera avant l'été des services Internet sur le téléphone mobile
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

L'opérateur public France Télécom lancera au premier semestre un bouquet de services via Internet à partir du téléphone mobile, grâce à un accord avec le constructeur finlandais Nokia, a annoncé mardi son PDG Michel Bon au salon GSM World Congress à Cannes. France Télécom est le deuxième opérateur français à annoncer l'accès dans les mois qui viennent à un bouquet de services via internet à partir du téléphone portable. Son concurrent privé SFR (groupe Vivendi) avait annoncé le 21 octobre une expérimentation de six mois auprès de 400 abonnés, en partenariat avec Alcatel. France Télécom teste pour sa part son bouquet de services à partir d'avril "auprès de plusieurs centaines de clients Itinéris". L'abonné pourra consulter des informations en temps réel (météo, services bancaires, news, programmes cinéma, courrier électronique) sur l'écran du téléphone, connecté à Internet par un "browser" (navigateur) intégré au téléphone mobile. Le bouquet de services sera accessible sur un téléphone Nokia 7110, dont le prix public n'est pas encore fixé. Le Nokia 7110 média phone comprend un écran plus grand que les écrans habituels, afin de lire plus aisément l'information recueillie sur Internet. La technologie utilisée par France Télécom est le "WAP" (wireless application protocol), qui permet d'adapter le langage d'Internet à la téléphonie mobile.

Le Screenphone d'Alcatel disponible en septembre 99
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

La version revue et corrigée du terminal Internet d'Alcatel sera lancée au niveau mondial en septembre prochain, affirme-t-on chez Alcatel. Son prix d'achat devrait tourner autour de 2 500 francs, mais plusieurs formules de location ou de location-vente sont à l'étude. En décembre dernier, lors du congrés de l'Aftel, le président de France Télécom Michel Bon avait critiqué le coût élevé des terminaux Internet, " principal obstacle à la commercialisation des webphones ".L'an dernier, le lancement de ce terminal permettant de se connecter à Internet avait été différé afin de l'adapter aux évolutions technologiques du moment. Alcatel a notamment procédé à une mise à jour de logiciel pour rendre le Screenphone compatible avec JavaScript, et sa capacité mémoire a été augmentée pour atteindre les 32 Mo. l'Internet Screenphone permet de gérer le courrier électronique et lire des cartes à puce.

Le succès des sites d'offres d'emploi sur le web
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Alors que l'Amérique est proche du plein emploi, les sites de recrutement sur le web multiplient les initiatives pour s'attirer les bonnes grâces des salariés. Coup d'éclat il y a quelques semaines : Hotjobs a dépensé plus de 2 millions de dollars pendant la finale du SuperBowl (championnat américain de football) pour une publicité télévisée de 30 secondes. Cette méthode pour trouver un nouvel emploi est en expansion si rapide que Forrester Research estime que dans cinq ans, elle représentera 20 % de toutes les offres d'emploi, un marché détenu pour l'instant quasi exclusivement par la presse. Les annonces Internet offrent plusieurs avantages par rapport à celles publiées sur support papier : elles peuvent être plus facilement mises à jour et donnent une vision plus large de ce que le marché propose. Enfin, les sites spécialisés n'hésitent pas à donner des informations sur les métiers eux-mêmes et l'évolution des secteurs d'activité, entre autres services.

Les Echos/25/02/99 http://www.lesechos.fr/silval/

France : le nombre de foyers abonnés à l'Internet a doublé en 1998
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Le nombre de ménages reliés au réseau en France est passé de 440 000 en 1997 à 931 000 en 1998, selon la dernière étude IDC (www.idc.fr) sur le marché de l'Internet. Quant aux entreprises connectées, leur nombre est estimé à 465 000, soit 1,4 million de machines. Malgré ces résultats exceptionnels, IDC souligne le retard français et, en particulier, la faiblesse du taux de pénétration au sein des foyers estimé uniquement à 4 %.L'étude évalue le marché des services Internet à 2,6 milliards de francs, un chiffre d'affaires réalisé, pour le moment, à 50 % par la fourniture d'accès au réseau. Selon IDC cette part est destinée à diminuer au profit des services d'hébergement et à valeur ajoutée ".

L'ordinateur est dans les lunettes !
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

WearComp7 est un ordinateur personnel portable miniature, avec écran et caméra vidéo, le tout fixé sur une paire de lunettes. Conçu par Albatech, il possède les mêmes fonctions qu'un Palm et est plus puissant que le PC d'il y a 10 ans selon le constructeur. Cette petite merveille de haute technologie est vendue pour la modique somme de 900 dollars.

(Libération/25/02/99) http://www.liberation.com/multi/index.html

Intel à l'assaut du PC de voiture
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Après avoir laissé une longueur d'avance à Clarion et son AutoPC, Intel se lance à son tour dans le PC de voiture. Intel avait déjà présenté son "Connected Car PC" au Mondial de l'Automobile, à Paris en septembre mais la version présentée ces derniers jours est beaucoup plus évoluée. Ce système embarqué est commandé à la voix et propulsé par un Pentium MMX®, il peut recevoir, lire et envoyer des e-mails, lire des DVD, se connecter à Internet et avoir des informations sur la météo ou le trafic routier et permets aux passagers de jouer à des jeux vidéos.

(Lettre de l'internet)

http://www.lalettre.com/news/fev/250299_4.html

Empreintes digitales reconnues en moins d'une seconde
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Le géant des télécommunications NTT a mis au point une puce électronique capable d'identifier une empreinte digitale en une demi-seconde. D'une surface de 2,2 cm², le composant pourrait être intégré dans les cartes à puce, les téléphones mobiles ou des systèmes de contrôle d'accès. Le système fonctionne par comparaison de l'image numérisée avec les données d'une base préenregistrée.

Le coût de la maintenance poussera-t-il l'informatique à la spécialisation
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

L'essentiel du coût d'un ordinateur ne vient pas de l'achat, mais de sa maintenance. D'après une étude de GartnerGroup, 70 % du coût d'utilisation d'un ordinateur c'est la maintenance. L'achat n'est rien. Si vous n'êtes pas une entreprise, vous paierez les 70 % en temps gâché; mais c'est la même chose. C'est pourquoi certains laboratoires de recherche, mais aussi les grandes entreprises comme Microsoft ou IBM, annoncent que le futur n'est pas au PC mais à une multitude d'appareils dédiés à une seule tâche. Beaucoup plus faciles à "maintenir", beaucoup plus simples à garantir. Une machine pour les jeux, une autre pour le traitement de texte, une autre pour Internet et une autre pour ? On a, dans les cuisines, abandonné le robot à tout faire pour plusieurs petits robots spécialisés. Peut-être devra-t-on faire la même chose avec l'ordinateur : s'en débarrasser pour mieux l'utiliser.

La sécurité des ordinateurs centre des recherches des fabricants
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

L'ordinateur de demain sera sécurisé, et pour empêcher les messages émis ou reçus d'être interceptés ou infectés par des virus, les grands constructeurs travaillent actuellement à la définition de standards qui permettront de passer en toute sécurité d'un ordinateur à un autre. Le constructeur américain Hewlett-Packard a présenté cette semaine dans ses laboratoires de Bristol, en Grande-Bretagne, les grandes orientations de la recherche en matière de sécurité des ordinateurs: "bientôt chacun pourra utiliser en toute confiance n'importe quel ordinateur au cours de ses déplacements, après y avoir introduit une carte à puce, qui vérifiera automatiquement que cette machine est sûre", résume David Dacks, un directeur du HP-Lab. Les pirates informatiques, qui seraient maintenant, selon IBM, plus de 100.000 dans le monde, disposent aujourd'hui, grâce notamment à la diffusion sur internet de logiciels de piratage très efficaces, des moyens de pénétrer dans la grande majorité des ordinateurs. Selon une enquête menée en 1998 par le FBI et le Computer Security Institute, deux tiers des 520 plus grandes entreprises américaines ont reconnu avoir été victimes d'intrusions informatiques au cours des douze derniers mois. Les chercheurs de Hewlett-Packard se disent convaincus que la carte à puce sera à l'avenir le meilleur moyen de sécuriser les ordinateurs. "Il suffira à n'importe quel utilisateur arrivant devant n'importe quel ordinateur d'introduire sa carte et son code personnel dans les lecteurs de carte dont toutes les machines seront bientôt équipées: les instructions contenues dans la carte réaliseront un diagnostic de l'ordinateur, et ouvriront une nouvelle session correspondant aux besoins de cet utilisateur", explique Rob Wait, un directeur du centre de recherche

AFP/22/02/99 http://www.actualinfo.com/

Compaq lance un PC de poche avec écran couleur
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Il s'appelle Aero 2100, c'est un Palm PC tournant sous Windows CE, pourvu de 16MB de mémoire et surtout d'un écran couleur. Le lancement mondial du produit devrait avoir lieu dans le courant du mois de mars. La vraie nouveauté de ce PC de poche est son écran de 256 couleurs, et de 44 % plus grand que l'écran du Palm Pilot leader incontesté sur le marché des handhelds computer. Comme la majorité des produits de ce type, on utilise un stylet pour rentrer les données. La synchronisation avec le PC se fait via un ou en utilisant un port infra-rouge. Grâce au slot CompactFlash vous pourrez connecter l'Aero 2100 au réseau de votre entreprise. La batterie à une durée d'une dizaine d'heures. Pour la deuxième moitié de l'année, compaq prépare un module de reconnaissance vocale qui permettra d'envoyer des fichiers vocaux en pièces jointes dans vos e-mails. Le coût de se produit attrayant se situe entre 500$ et 600$ (l'écran couleur représente environ 25 % du prix d'achat).

Lettre de l'internet:18/02:99 http://www.lalettre.com/news/fev/180299_1.html

Un appareil photo dans une montre !
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Sunday Times

http://www.sunday-times.co.uk/news/pages/Sunday-Times/frontpage.html?3258775

Une équipe au laboratoire de recherches de Hewlett-Packard,à Bristol ,a construit une montre intégrant un appareil photo numérique complet. Cet appareil utilise un nouveau type de puce développé par Hewlett-Packard. qui intègre toutes les fonctions nécessaires au traitement de l'image. Cet appareil-photo peut prendre des images d'une résolution de 640 x 480 Pixels et peut être connecté à un magnétoscope et un téléviseur. Son point faible reste cependant sa mémoire intégrée et Hewlett-Packard travaille à de petits dispositifs de mémorisation. Pour l'instant le constructeur envisage de coupler cet appareil avec un petit lecteur capable de stocker 10 à 20 images. Le modèle de série de cet appareil-photo devrait être équipé d'une liaison infrarouge ou radio permettant au système de télécharger des images depuis un téléviseur ou un PC. Un écran minuscule pourrait également être inclus pour permettre aux utilisateurs de voir les images enregistrées.

brève @RT Flash

Les jeunes et l'écran : une enquête comparative européenne
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Dans le cadre d'une recherche comparative européenne sur " les enfants et les jeunes dans un paysage audiovisuel en évolution ", les onze pays européens participant à l'étude ont réalisé une enquête autour d'un questionnaire commun sur des échantillons nationaux représentatifs d'enfants âgés de 6 à 17 ans au printemps 1997. L'Angleterre (London School of Economics), l'Allemagne (Hans Bredow Institut de Hambourg), l'Italie (Université de Trento), les Pays Bas (Université de Leiden), l'Espagne (Université de Bilbao), le Danemark (Université de Copenhague), la Suède (Université de Lund), la Finlande (Université de Jyvaskyla), la Suisse (Université de Zurich) et la Belgique Flamande (Université de Nijmegen) sont les partenaires de cette recherche. L'équipe de recherche française est dirigée par Dominique Pasquier, sociologue, membre du Centre d'étude des mouvements sociaux (CNRS-EHESS)*. L'ensemble des résultats français ainsi qu'une partie des résultats étrangers sont publiés dans le numéro 92/93 de la revue Réseaux (éditions Hermès, février 1999). Ils soulignent que la télévision reste le média dominant chez les jeunes et que la fonction sociale qu'elle occupe au sein de la cellule familiale est très différente de celle des autres écrans (consoles, ordinateurs...).Ils montrent aussi que les pratiques des nouveaux médias, dont l'équipement dans les foyers varie beaucoup selon l'origine sociale et les pays, modifient les rapports intergénérationnels et les relations de sociabilité en créant un pôle masculin au sein du foyer et en accroissant la présence de la sociabilité amicale dans le contexte domestique.

(CNRS Info)

http://www.auteuil.cnrs-dir.fr/Cnrspresse/n371a5.htm




Pour vivre dans la maison du futur
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

CNET propose un dossier intitulé "Convergence in the home", qui imagine la maison de l'avenir. Ou comment les nouvelles technologies vont bouleverser nos habitudes quotidiennes.

(CNET/25/02/99)

http://www.cnet.com/Content/Tv/Stories/Convergence/index.html?st.cn.TV.tdy

3D : On n'a encore rien vu
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

L'holographie n'impose, elle, aucune contrainte. Apparus dans les années 60 en même temps que les premiers rayons laser, qui sont indispensables à leur fabrication, les hologrammes existent maintenant en couleurs depuis la fin des années 80. Ce système de représentation des objets en relief sur une surface est sans aucun doute le plus apte à restituer l'effet de profondeur d'un objet. Remplacer l'écran de l'ordinateur par un écran à hologramme serait certainement un grand pas vers une informatique plus conviviale. Mais on n'en est pas encore là. Les spécialistes estiment qu'il faudra attendre environ vingt ans avant d'obtenir des images holographiques animées de bonne qualité, comme celles que le robot R2D2 projette de la princesse Leia dans La Guerre des étoiles. Aujourd'hui, on commence juste à maîtriser la création d'hologrammes fixes. Jusqu'à présent, la plus grande contrainte, pour créer des hologrammes, était économique. Il fallait avoir un dispositif optique extrêmement précis, et les manipulations de l'objet à holographier étaient longues et complexes. Désormais, l'ordinateur aidant, un objet virtuel peut se substituer à l'objet réel. Les prises de vue sous différents angles de l'objet à holographier sont donc réalisées rapidement par un logiciel, et l'opération est moins coûteuse.

(Le Monde/15/02/99)

http://www.lemonde.fr/nvtechno/techno/holog/holog.htm

Un film en relief sur un écran minuscule
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

La vidéo en trois dimensions sans les ridicules lunettes bicolores distribuées lors de la sortie en salle de certaines séries B, c'est possible! Au Media Lab, le laboratoire-phare de l'Institut de technologies du Massachusetts (MIT) à Boston (Etats-Unis), on expérimente la vidéo holographique depuis déjà sept ans. Deux prototypes de diffusion existent: le Mark-I diffuse des images en couleur dans un cube de... 25 millimètres de côté, soit un gros morceau de sucre. Son angle d'observation est de 15 degrés, c'est-à-dire que l'on ne peut tourner que de 15 degrés autour de l'objet pour continuer à le voir en relief. La fréquence d'affichage atteint 20 images par seconde. Le Mark-II possède lui un écran de 150 × 75 × 150 millimètres, soit à peu près la taille d'un empilement de quelques CD. Son angle d'observation atteint 36 degrés... mais il n'affiche que 2,5 images par seconde. Le principal obstacle est la vitesse de transmission des données. Par manque de puissance, il est déjà assez difficile pour un ordinateur personnel d'afficher correctement des séquences vidéo. Le codage de séquences vidéo holographiques nécessitant pas moins de 36 Mo (méga-octets de données) par image pour le Mark-II, soit environ cent fois plus de données que pour une image vidéo classique, la démocratisation de l'"holovidéo" devra attendre...

(Le Monde/15/02/99)

http://www.lemonde.fr/nvtechno/techno/holog/holog.htm

^ Haut
Matière
Matière et Energie
Intel franchir le mur du Gigahertz
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Techweb/24:02/99

http://www.techweb.com/wire/story/TWB19990224S0022

Intel vient de faire tourner un Pentium 3 à un GHz. Une démonstration de ce processeur, et du logiciel PowerPoint, a été faite devant des fabricants de logiciels et de matériel informatique. La production de ces puces à un GHz devrait commencer en l'an 2000.

brève @RTFlash

IBM met au point une puce combinant puissance et mémoire
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

TechWeb/22/02/99

http://www.techweb.com/wire/story/TWB19990222S0003

IBM a annoncé la mise au point d'une technologie réunissant dans une seule puce à la fois la mémoire et la puissance et qui permettra de fabriquer des appareils plus puissants et plus petits. Le groupe a trouvé le moyen de mettre sur un seul microprocesseur à la fois les circuits de mémoire et ceux permettant d'activer les systèmes alors qu'il faut actuellement deux puces différentes. Cette technologie, qui commencera à apparaître d'ici un an, va améliorer considérablement les performances de l'électronique grand public, des ordinateurs personnels aux téléphones portables en passant par les jeux videos. Selon IBM, cette technologie permettra également de fabriquer des produits plus compacts et surtout bien moins chers. A l'heure actuelle, un microprocesseur analyse et traite les informations contenues en mémoire dans une autre puce, et c'est la mise en parallèle des deux éléments qui donne l'intelligence aux appareils électroniques, rappelle IBM. Avec sa nouvelle technologie, IBM stocke dans une seule puce 24 millions de circuits soit huit fois la capacité de traitement et deux à quatre fois la mémoire des microprocesseurs actuels dans les ordinateurs. grâce à ces nouvelles puces dont la largeur de circuits descendra à 0,15 micron, on pourra disposer d'ordinateur de poche ulta-légers aussi puissants que nos PC de bureaux actuels souligne IBM.

brève @RT Flash

Electronique: un transistor qui carbure !
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Il est plus résistant à la chaleur, aux radiations, et plus économe, car il dissipe moins l'énergie. Pour le carbure de silicium (SiC), les équipes de recherche nippones ne ménagent pas leurs efforts. Dans un premier temps, c'est le Japan Energy Research Institute (Jaeri) qui a mis au point un transistor classique avec ce matériau semi-conducteur. Aujourd'hui, un consortium d'entreprises d'électronique, automobile et électroménager qui avec quatre universités se lance dans un programme d'utilisation du carbure de silicium financé par le ministre du commerce international et de l'industrie.

(Le Monde/16/02/99)

http://www.lemonde.fr/nvtechno/techno/veille/veil0217.html

^ Haut
Espace
Espace et Cosmologie
Comment extraire de l'oxygène de l'air martien
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Il manque trois choses sur Mars : de l'oxygène, de l'eau et du carburant. Des chercheurs de l'Université de l'Arizona viennent de concevoir un appareil qui réglera d'un coup ces trois problèmes. Il s'agit d'une sorte de filtre électrochimique capable de briser le gaz carbonique qui constitue l'atmosphère martienne, puis de le recombiner. La technologie sera mise à l'épreuve lors de la mission Mars Surveyor de 2001. En fait, le filtre électrochimique capture du gaz carbonique et le fait réagir avec de l'hydrogène contenu dans un réservoir. On obtient ainsi du méthane et un peu d'eau. On peut alors électrolyser l'eau pour la séparer en oxygène et en hydrogène. L'oxygène sert à brûler le méthane (source d'énergie) et l'hydrogène retourne dans le réservoir, pour servir de catalyseur à nouveau. On peut ainsi produire de grandes quantités de carburant sur Mars à partir d'un stock relativement modeste d'hydrogène. La mission Mars Surveyor de 2001 ne testera qu'une opération, l'extraction d'oxygène directement du gaz carbonique. Si tout va bien, la mission suivante, en 2003, produira aussi du carburant. Enfin, la mission de 2007 comportera une mini-usine capable de fabriquer assez de carburant pour alimenter une fusée et rapporter des échantillons de sol martien.

(Cybersciences)

http://www.cybersciences.com/Cyber/0.0/0_0_0.asp

^ Haut
Terre
Sciences de la Terre, Environnement et Climat
La signature de l'amiante
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Un nouveau procédé, étudié par les chercheurs Xi-Cheng Zhang et George Xu au Departement of Energy (DOE) américain, serait en mesure de détecter la présence d'amiante sans prélèvement. Jusqu'à présent, en effet, il était indispensable d'analyser un échantillon du matériau suspecté pour établir s' il contenait ou non de l'amiante : une opération longue et coûteuse

(Science&Vie) http://www.science-et-vie.com/actu2.html

Quel temps fera-t-il l'été prochain ?
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

La prévision du climat à six mois, c'est le nouveau grand défi des météorologues, qui s'étaient réunis sur ce sujet à Paris le 11 février. "Un problème scientifiquement ouvert", déclare Philippe Courtier, directeur général adjoint de Météo-France. Ce qui signifie, en clair, que les prévisionnistes, tout armés qu'ils soient de leurs satellites, bouées météo et supercalculateurs, ont du pain sur la planche. Et qu'il faudra encore attendre "dix ans" pour espérer des prévisions fiables. Plus optimiste, plus commercial aussi, Pierre Bessemoulin, directeur de la climatologie (Météo-France), annonce cependant pour "2000-2001" une offre de produits commerciaux de "prévisions saisonnières". Et il se lance: selon lui, le printemps 1999 sera plutôt chaud aux Etats-Unis et en Europe de l'Ouest, quant à la fin de La Niña (refroidissement du Pacifique Est, l'opposé d'El Niño), il la voit pour mai 1999.

Libération/23/02/99

http://www.liberation.com/quotidien/semaine/990223marv.html

La turbine qui sauvera le monde
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Fini les soucis énergétiques ! C'est du moins ce que prétend un chercheur russe qui officie dans une université américaine. Sa solution ? Une turbine écologique qui produit de l'électricité à partir des courants marins. Alexandre Gorlov professeur de génie mécanique à la Northeastern University, prés de Boston a en effet etudié et perfectionné la "turbine Darrieus", inventée en 1931 par l'ingénieur français Georges Darrieus. Conçue à l'origine pour fonctionner en utilisant le vent, elle constitue cependant l'une des premières tentatives d'exploitation du potentiel énergétique des flux d'eau. Contrairement aux turbines couramment utilisées à l'époque, le modèle mis au point par Darrieus adopte la forme d'un cylindre, doté de lames au profil d'aile d'avion. Le principe, ingénieux, consiste - comme l'explique Alexandre Gorlov - à renverser les lois de l'aéronautique : au lieu de diriger le flux vers l'extérieur, pour permettre la sustentation d'un aéroplane, on le dérive vers l'intérieur en vue de produire de l'électricité. Alexandre Gorlov a eu l'idée de courber les lames de cette turbine pour donner à l' ensemble l'aspect d'une molécule d'ADN, ce qui a accru l'efficacité de la turbine. Elle exploite 35 % de l'énergie véhiculée par les courants, contre 23 % au maximum pour le modèle de Darrieus. La nouvelle structure permet également de limiter les forces qui s'exercent sur les lames et facilite l' autodémarrage, même lorsque le courant est très lent. Ce système est utilisable dans n'importe quel cours d'eau. Mais le rêve d'Alexandre Gorlov, c'est d'installer des centaines de ces turbines dans des "centrales océaniques" qui alimenteraient le monde entier en électricité. "A lui seul, le Gulf Stream fournirait plus d'électricité que la planète ne pourrait en consommer", affirme-t-il. L'invention intéresse beaucoup les entreprises. Le conglomérat américain Allied Signal commercialise la turbine sous licence et négocie actuellement en vue d'installer des "centrales" au large des côtes australiennes, néerlandaises, britanniques, chinoises et sud-africaines.

(Courrier international/18/02/99)

http://www.courrierint.com/hebdo/alaune2.htm

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Première mondiale à Leipzig: un bloc opératoire entièrement robotisée
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Le premier bloc opératoire au monde entièrement robotisé a été inauguré officiellement lundi au centre de chirurgie cardiaque de Leipzig (ex-RDA). Le recours à un robot permet d'effectuer des interventions (pontages coronariens, valves cardiaques, etc...) particulièrement peu invasives, a souligné le centre, un établissement privé étroitement lié toutefois à l'Université de Leipzig. L'élément central de ce nouveau bloc opératoire est un robot doté de trois bras articulés qui reproduisent, mais plus lentement et avec davantage de souplesse, les mouvements du chirurgien. Une dizaine de malades ont d'ores et déjà bénéficié de cette technique, a précisé le centre. Le bloc opératoire comprend deux salles d'opérations séparées par un local de commande et d'observation où prend place le chirurgien. Un assistant et une infirmière sont auprès du patient, notamment pour changer les instruments du robot. Une à deux interventions quotidiennes dans chacune des salles d'opération sont prévues à l'avenir, la technique pouvant également être mise à profit pour opérer des tumeurs au cerveau

AFP/22/02:99 http://www.actualinfo.com/

Des cancers du sein traités grâce aux micro-ondes
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

(Wired/19/02/99)

http://www.wired.com/news/news/technology/story/17994.html

Les femmes présentant un gros risque de cancer du sein préfèrent parfois l'ablation plutôt que de faire face à la possibilité de développer la maladie. Mais une nouvelle technologie offre une alternative à cette solution radicale. Celsion Corporation, basée en Colombie(Maryland) développe une technique de focalisaton thermique par micro-ondes qui permet de détruire les tumeurs et les cellules précancéreuses sans préjudices pour les tissus sains environnants . Les micro-ondes sont focalisées de manière sélective sur l'eau contenue dans la tumeur. Le tissu normal de sein se compose presque entièrement de tissu gras, qui ne contient pas l'eau, ainsi ce dispositif ne détruit que les cellules cancéreuses.

brève @RT Flash

Un traitement réduit la mortalité due au cancer du col de l'utérus
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Un traitement associant radiothérapie et chimiothérapie améliore sensiblement le taux de survie des femmes atteintes d'un cancer du col de l'utérus, selon une série d'études rendues publiques lundi par l'Institut national du cancer (NCI). Ces cinq essais cliniques, réalisés aux Etats-Unis sur des groupes de plusieurs centaines de patientes, ont conclu qu'un traitement conjuguant les deux techniques avait réduit, à l'issue d'un délai de trois ans, de 30 à 50% le risque de décès des femmes qui souffrent d'un cancer du col de l'utérus. Le taux de survie des femmes bénéficiant d'un traitement mixte a ainsi varié entre 75 et 87% trois ans après le début des soins, contre 63 et 77% chez celles qui n'avaient été traitées que par radiothérapie. Au niveau mondial, le cancer du col de l'utérus arrive en seconde position de la liste des cancers les plus fréquents chez les femmes. En Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, il est même le cancer féminin le plus répandu.

(AFP/22/02/99) http://www.actualinfo.com/

Pyscho plus que chimio
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Selon le Dr. David Antonuccio, psychologue à l'Université du Nevada, qui a passé en revue plusieurs centaines d'études réalisées depuis 1958, la psychothérapie serait aussi efficace dans le traitement d'une dépression même sévère, que l'utilisation de médicaments. Ce médecin pose un diagnostic clair et conclut que les deux stratégies ont des résultats identiques à court terme, mais qu'à long terme la psychothérapie se révèle plus efficace, évitant les rechutes. Le débat sur la conduite clinique à suivre lors d'une dépression est ainsi relancé, avance USA Today (USAT). David Antonuccio estime que l'utilisation de médicaments, et en particulier d'antidépresseurs est dictée par certaines compagnies d'assurance maladie qui considèrent qu'il est moins coûteux de rembourser une chimiothérapie qu'une psychothérapie. Le traitement chimique de cette pathologie n'est cependant pas sans perturber certains praticiens qui constatent qu'aux Etats-Unis 6 millions de prescriptions d'antidépresseurs sont écrites par an pour traiter des enfants alors que la littérature médicale n'a jamais prouvé qu'ils étaient efficaces sur cette population.

S&T Presse http://www.france-science.org

La naissance de Génoplante
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Le gouvernement, les organismes de recherche et les industriels ont annoncé, mardi 23 février, le lancement d'un vaste programme visant à conforter la place de la France dans l'effort mondial pour le séquençage du génome des céréales. Ce programme devrait bénéficier de 1,4 milliard de francs (210 millions d'euros) sur cinq ans, financés à 40 % par les industriels des semences et de l'agrochimie. Son but est d'accumuler de nouvelles connaissances sur le génome des grandes cultures, à partir de deux plantes modèles que sont la crucifère et le riz, afin de pouvoir les valoriser sous forme de brevets et de nouvelles variétés. Cette course aux brevets consacre, pour certains, l'appropriation des données génétiques et des ressources naturelles par les grandes firmes, au détriment des paysans et des scientifiques des pays en développement.

Le Monde/24/02/99

http://www.lemonde.fr/nvtechno/futurs/genoplant/index.html

Identification d'un gène responsable d'anomalies cardiaques
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

(Science/19/02/99) http://intl.sciencemag.org/

Un gène responsable des malformations congénitales du coeur et du visage les plus fréquentes a été identifié par une équipe de chercheurs américains. L'origine d'environ 90 % de ces anomalies avait déjà été liée au chromosome 22q11 mais le gène impliqué n'était pas déterminé. Les enfants souffrant d'une altération d'une partie de ce chromosome sont atteints du syndrome de Di George, caractérisé par des défectuosités du muscle cardiaque, des déficiences du système immunitaire et un bec-de-lièvre. Tous les tissus impliqués dans ces anomalies ont une origine embryonnaire commune, ce qui laissait supposer qu'un seul gène en était à l'origine. Une équipe de l'Université du Texas à Dallas, dirigée par le Pr Deepak Srivastava, a pu déterminer chez la souris le gène responsable, le Ufd1. Appliquant leur méthode sur les enfants, ils ont découvert que ceux qui souffraient du syndrome de Di George n'avaient qu'une seule copie de ce gène au lieu de deux. De nombreux bébés atteints d'une seule anomalie au coeur ou au visage possédaient également ce défaut sur leur chromosome 22q11, rapporte le Pr Srivastava. Un enfant sur 1.000 aux Etats-Unis naît avec cette anomalie du chromosome 22q11, selon les auteurs de l'étude.

brève @RT Flash

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
Enfin un indice boursier pour les Net-Compagnies américaines !
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Dow Jones & Company, l'inventeur du célèbre Dow Jones Industrial Average, a annoncé jeudi qu'il créait un indice uniquement réservé aux Net-Compagnies : le Dow Jones Internet Index.Le DJII agit sur 40 actions pour mesurer les performances des actions Internet américaines. Il n'inclut que des compagnies qui génère au moins 50% de leurs revenus grâce à Internet. L'indice est divisé en 2 catégories : "Internet Commerce", 15 compagnies dont au moins 50% de leurs revenus sont générés par de la vente en ligne et "Internet Services", 25 compagnies dont au moins 50% de leurs revenus proviennent de services liés à Internet de type : fournisseur d'accès, éditeur de logiciels... Les compagnies sélectionnées doivent avoir un historique boursier supérieur à 3 mois et une capitalisation boursière d'au moins 100 millions de dollars sur les 3 derniers mois. En raison de l'évolution rapide du secteur, l'indice sera revu tous les 3 mois...

(Lettre internet:19/02/99)

http://www.lalettre.com/news/fev/190299_1.html

Une bourse à l'emploi multimedia
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Information market europe propose une nouvelle rubrique intitulée "Multimédia job in Europe". Ce service est géré par la DG XIII Cette bourse à l'emploi recense les offres multimédia, l'internaute peut accéder rapidement aux serveurs d'offres d'emplois de chaque pays. Pour la France, 14 sites liés permettent de déposer des CV ou des annonces.

(APCE)

http://www.apce.com

http://www2.echo.lu/jobs/jobs.html

La société de l'information à la merci de la bureaucratie de l'ère industrielle
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

En même temps qu'ils cherchent à réduire leurs coûts, les gouvernements de partout dans le monde imaginent de nouvelles façons d'utiliser les technologies numériques pour améliorer la qualité et la gamme des services offerts aux citoyens. Une conférence tenue à Washington les 14 et 15 janvier derniers ont d'ailleurs permis au vice-président des États-Unis, monsieur Al Gore, et à 50 délégués d'examiner diverses réussites et de partager leurs visions d'un secteur public amélioré et moins cher. À cette occasion, monsieur Gore a répété qu'il croyait qu'une bureaucratie arrogante et isolée n'avait pas sa place dans la nouvelle économie. Selon monsieur Gore, une grande part de la stabilité politique et économique prend sa source dans le fait que les citoyens ont le sentiment que le gouvernement travaille pour eux, c'est-à-dire, lorsqu'ils reçoivent de bons services de base, que les impôts sont bas et que les besoins publics sont satisfaits et ce, sans bureaucratie démesurée. De plus, monsieur Gore a lancé l'idée de ce qui pourrait être le premier principe du gouvernement du 21e siècle, soit que la prospérité économique exige une légitimité politique. Il a précisé que dans un contexte d'économie globale où le capital peut être investi n'importe où, la paperasserie peut être considérée comme un piège économique puisque ceux qui choisiront d'investir ici étoufferont sous le poids de la bureaucratie, de l'inefficacité, des formulaires, des frais et d'exigences à peine compréhensibles. Malgré le nombre de pays représentés lors de la conférence et les opinions politiques différentes, tous ont convenu qu'il sera impossible de profiter du maximum des avantages de la société de l'information, tant que le secteur public sera ralenti par la bureaucratie datant de l'ère industrielle.

(CEFRIO)

http://www.francophonie.org/liaison/index.cfm#432

http://www.nationalpost.com/

^ Haut
Recherche
Recherche & Innovation, Technologies, Transports
Naissance d'un réseau des nanotechnologies
Samedi, 27/02/1999 - 00:00

Promouvoir des projets coopératifs et innovants de recherche technologique en vue d'applications industrielles sera la clef de voûte du Réseau de recherche en micro- et nanotechnologies. Lancé à Grenoble, dans les murs du LETI, le 18 février dernier par le ministère de la Recherche et de la Technologie et le secrétariat d'Etat à l'Industrie, cette nouvelle structure aura également pour rôle de favoriser les transferts entre la recherche publique et l'industrie, ainsi que susciter la création et la croissance de jeunes entreprises. De la pure griffe Allègre. Rassemblant pléthore de laboratoires (Interlab, Cea, Cnet), le réseau identifiera dans un premier temps les pôles de compétences en micro et nanotechnologies. Il pourra ensuite orienter les innovations vers les PME, et octroyer un label à certains projets de recherches, afin qu'ils obtiennent un financement public. Il sera piloté par un comité d'orientation et présidé par Claude Puech, Directeur de la société Angénieux.

(Communiqué de presse - ministère de l'Education nationale, de la Recherche et de la Technologie)

http://www.education.gouv.fr/actu/discours.htm

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top