RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 20
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 24 Février 2005
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
Parler à son site web avec un portable !
Fragile compromis sur le commerce électronique entre les pays de l'OCDE
Le boom des ventes sur Internet aux Etats-Unis
NC : Le retour
Des ordinateurs débordés !
Yahoo! s'envole
Dictionnaire en ligne gratuit
Bulletin d'information
LEMEL: pour que chacun ait son adresse internet
Le PC reste trop compliqué
Toujours plus fort : un PC avec DVD à 499 dollars
Sony lance son portable
Un annuaire des téléphones portables en ligne sur internet
Téléphone mobile : les consommateurs invités à s'exprimer sur internet
Matière
Les futures puces d'Intel
AMD contre Intel : quand David rêve de terrasser Goliath
Des puces au germanium pour le secteur des communications mobiles
Espace
Des galaxies à perte de vue
Terre
Le 20ème siècle, le plus chaud des cinq derniers
Le trou dans la couche d'ozone atteint une taille record
Des bactéries mangeuses de méthane
Vivant
Un espoir pour les paralysés : La greffe de la moelle épinière
Greffe des gènes d'une femme stérile sur l'ovule d'une autre
Prévoir les accouchements prématurés
L'exercice physique réduit le risque de congestion cérébrale
Une opération du coeur avec du gaz réfrigérant
Homme
Des puces pour étiquettes savantes
La France pourrait rater le train du capital-risque
Les USA adoptent le cyber droit d'auteur
Recherche
Ecrivez directement sur internet !
TIC
Information et Communication
Parler à son site web avec un portable !
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Spyglass et Lucent Technologies ont annoncé le premier logiciel de navigation du Web qui répond à la voix. C'est à la firme qui a développé le premier "browser" de l'histoire (Mosaïc), dont le code a ensuite été revendu à Microsoft qui s'en est servi pour mettre au point Explorer, qu'est donc revenu l'honneur de présenter cette nouvelle catégorie de logiciels de navigation. Car ce Phone Browser constitue bien l'avant-garde d'une nouvelle génération de programmes. Ceux-ci permettront demain aux utilisateurs qui ne peuvent ou ne veulent pas se servir d'un micro-ordinateur d'accéder néanmoins aux sites marchands du Web. A Las Vegas, les responsables de Spyglass ont effectué une démonstration au cours de laquelle il suffisait de dicter un numéro de téléphone puis de parler dans son combiné pour voir le logiciel changer de site Web à la demande. Destinée à accéder souvent et facilement à certains sites, cette technologie permet donc de consulter l'évolution de cours de bourse, la météo ou les résultats sportifs. Pour parvenir à ce résultat, Spyglass et Lucent ont mis en commun plusieurs technologies. Synthèse vocale et reconnaissance de la parole notamment, ainsi que leur adaptation aux réseaux sans fil, de façon à ce que ce logiciel soit utilisable partout, et surtout lorsque l'on se trouve en déplacement. Mais l'un des points fondamentaux permettant au Phone Browser de fonctionner même sur un terminal simplifié, comme un téléphone portable à écran, par exemple, réside dans une autre technologie de Spyglass, baptisée Prism. Prism est un système d'acheminement de données du Web qui "filtre" les sites. Il en élimine toutes les informations codées en langage Internet (HTML) qui ne sont pas absolument indispensables et qui "alourdiraient" de façon dissuasive le transfert de ces informations sur un terminal allégé. Ainsi, les hyper-liens avec d'autres pages ou les bannières publicitaires sont supprimés et la mise en page est elle-même présentée de façon simplifiée.

(Les Echos/13:10:98)

http://www.lesechos.fr/

Fragile compromis sur le commerce électronique entre les pays de l'OCDE
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

La première conférence interministérielle de l'OCDE sur le commerce électronique, à Ottawa, a bien failli provoquer un affrontement entre partisans de l'autorégulation par le marché et partisans d'une intervention réglementaire. Mais le conseil des ministres des 29 pays membres a finalement adopte un ensemble de déclarations de principe sur la protection des consommateurs, le transfert des données personnelles, la signature électronique et un rapport sur l'épineux problème de la fiscalité, reflétant un fragile compromis. " La technologie à elle seule ne garantira pas aux consommateurs une protection suffisante. Les gouvernements doivent trouver un juste milieu entre l'objectif du développement social et économique et la nécessité d'assurer au public une protection efficace et cohérente en matière de consommation ", peut-on lire en conclusion de ces déclarations. Un programme d'action renvoie à la mi-1999 toute avancée plus concrète sur ces sujets. C'est encore une fois la résolution de la délégation américaine à défendre l'idée que c'est la réglementation nationale où est située l'entreprise qui s'applique, et non la loi du pays du consommateur, qui a contraint le conseil des ministres à adopter seulement une déclaration de principe. Réalisant aujourd'hui les quatre cinquièmes de l'ensemble du commerce électronique, évalué à 32 milliards de dollars cette année, et, selon des projections de l'OCDE, les deux tiers des 425 milliards de dollars qui pourraient être atteints en 2002, les Américains ne sont pas pressés de se rallier au point de vue des européens, plus producteurs, à leurs yeux, de réglementation que de chiffre d'affaires sur le réseau. Les entreprises pressent d'ailleurs les Etats membres d'achever la dérégulation en matière de télécommunications (notamment en Espagne, au Portugal et en Grèce), et de libéraliser complètement le cryptage. Une position proche de celle de William Daley, secrétaire d'Etat au commerce, qui estime qu'il faut laisser le marché s'organiser pour satisfaire le consommateur ", tout en reconnaissant qu'il est aussi " du devoir du gouvernement d'être sûr que les entreprises se comportent bien ". Les positions américaines, plus nuancées qu'il y a un an, semblent aujourd'hui satisfaire la France. " La reconnaissance de l'influence de différents partenaires sur le commerce électronique représente un progrès significatif ", juge Christian Pierret, secrétaire d'Etat à l'Industrie. Selon lui, " cette conférence représente une bonne étape de préparation pour les futurs travaux de l'OMC ". En France Christian Pierret s'apprête, lors de la conférence interministérielle sur la société de l'information, qui doit se tenir à la fin de l'année, à proposer une légalisation des clés de cryptage jusqu'à 56 bits contre 40 bits aujourd'hui, ce qui constitue un souhait majeur des industriels.

(La Tribune/9:10/98)

http://www.latribune.fr/

Le boom des ventes sur Internet aux Etats-Unis
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Avec une rapidité surprenante, le commerce électronique a abordé une étape de maturité. Le phénomène, jusqu'ici principalement américain, commence à atteindre les autres pays industrialisés et les pays émergents. En Europe, où selon une étude financée par la Commission européenne l'on comptera 80 millions de consommateurs réguliers d'informations en ligne et de services électroniques en 2002, mais aussi au Japon et à Singapour, on veut vendre sur Internet, ou au moins avoir une présence sur le Web pour faciliter la vente de produits et de services. Voyages, produits de consommation plus ou moins courante, vins, liqueurs, vêtements, livres, disques, tickets de spectacle, logiciels, informations, renseignements ou valeurs mobilières, on peut pratiquement tout acheter sur Internet. Les montants de chiffre d'affaires sont encore relativement faibles par rapport à ceux des réseaux de distribution classiques, mais ils augmentent régulièrement. Le Nasdaq indiquait ainsi en juin que 20 % des ordres de Bourse négociés provenaient d'Internet. Clairement, le commerce électronique est pris au sérieux, même si les infrastructures actuelles ne permettent pas d'offrir un niveau de service suffisant : il faut en effet souvent attendre sur Internet et la sécurité des transactions doit être améliorée. Quoi qu'il en soit, cette industrie naissante présente deux traits dominants. Premier trait, les entrepreneurs se bousculent pour créer des niches et de nouvelles manières de faire des affaires. Souvent, ils sont copiés ou rachetés par les leaders de l'industrie. Second trait, le succès du commerce est déterminé par le trafic et le temps passé sur les différents sites. D'où la course pour créer des portails ", c'est-à-dire des sites où l'internaute se dirige naturellement, parfois automatiquement, pour rechercher des informations. . Déjà, le monde du commerce électronique a ses leaders. Outre Amazon Com (vente de livres), il s'agit d'America Online (AOL)le numéro un mondial des services en ligne par abonnement, Yahoo, le leader de service de recherche sur Internet et E Trade (ordres boursiers). Ces trois succès ont donné naissance à de nombreux imitateurs comme Lycos ou Excite, auxquels se sont associées de grandes entreprises de médias, comme Disney qui a pris une participation dans Excite. La méthode d'Amazon a été reprise par CDNow et N2K, deux spécialistes de la vente de disques sur Internet qui envisagent de fusionner. Récemment, la Bourse américaine a accueilli eBay, un service de vente aux enchères sur Internet qui affiche une capitalisation boursière de 1,5 milliard de dollars. Comme les marchés boursiers sont très chahutés actuellement, les entrepreneurs qui ont réussi à lever de l'argent possèdent un avantage sur leurs futurs concurrents.

(La Tribune/9:10/98)

http://www.latribune.fr/

NC : Le retour
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Le concept du Network Computer n'est pas mort. Même s'il tarde à se concrétiser et qu'il a déjà dû évoluer (désormais ses promoteurs n'insistent plus sur son côté meilleur marché que le PC, mais sur sa souplesse en tant que terminal de réseau), le NC continue d'avoir son avenir devant lui, indique par exemple la firme In-Stat. Celle-ci lui prédit un marché de 6,7 millions de terminaux installés en 2002, contre 364.000 aujourd'hui. Surtout, la notion de terminal se connectant à un réseau pour accéder à ses ressources et à ses applications fait son chemin, assure la société Citrix, affirmant que les trois-quarts des grandes entreprises américaines en ont déjà adopté le principe. La raison principale d'un tel ralliement tient au fait que le PC devient trop lourd à gérer, ses évolutions hardware et software obligeant les entreprises à changer leurs parcs en permanence. Avec un réseau de NC, seul la configuration du serveur évolue.

(Les Echos/9:10:98)

http://www.lesechos.fr/silval/

Des ordinateurs débordés !
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Nouvelle preuve de la fragilité d'Internet, du point de vue de la sécurité : New Scientist rapporte qu'un ingénieur informatique, Aaron Blosser, vient de se faire arrêter pour avoir "détourné" de façon originale les capacités du réseau du fournisseur de services Internet US West. Il aurait pénétré dans le centre informatique de cette société, demandant à l'un des ordinateurs de lui calculer le plus grand nombre premier possible. Tous les ordinateurs étant connectés entre eux, les 2.500 machines d'US West se sont bientôt retrouvées à ne plus s'occuper que de cette seule tâche...

(Les Echos/9/10/98)

http://www.lesechos.fr

Yahoo! s'envole
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Avec un bénéfice net estimé à 16,7 millions de dollars sur le troisième trimestre, soit 15 cents par action, Yahoo! confirme sa très bonne santé financière. Avec quelques 144 millions de pages vues quotidiennement en septembre (contre 115 en juin dernier), Yahoo! a en effet confirmé sa place de leader mondial des sites Web, en particulier auprès du public professionnel. Au total, près de 25 millions d'utilisateurs différents visitent régulièrement le site.

Par Frédéric Ploton]

(ZD-Net/9/10/98)

[http://www.zdnet.fr/fr/_

Dictionnaire en ligne gratuit
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Le Dictionnaire francophone en ligne de l'AUPELF-UREF et des éditions Hachette a été mis en ligne en même temps que le dictionnaire papier dont il est issu. Ce dictionnaire s'adresse à la francophonie dans son ensemble puisqu'il décrit le français de métropole, mais également les acceptions du français québécois, africain, suisse ou belge. 50 000 mots et 116 000 définitions dont 10 000 de l'univers francophone, sont présents sur le site. Par ailleurs, tous les mots des définitions sont en hypertexte.

(LMB-ACTU/9:10/98)

http://www.lmb.cnrs.fr/Webdo.html

http://www.francophonie.hachette-livre.fr

Bulletin d'information
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Cgratuit est un bulletin d'information mensuel sur les services gratuits du net. Il traite de l'actualité des services du Net et est envoyé gratuitement par messagerie électronique.

(LMB-Actu/9/10/98)

http://www.cgratuit.com

LEMEL: pour que chacun ait son adresse internet
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

France-Telecom propose un nouveau service qui permet à tous d'avoir son adresse internet. Une simple inscription suffit pour disposer de votre adresse personnelle sur Internet. Vous n'avez pas à payer d'abonnement, ni à télécharger de logiciel. Vous pouvez interroger votre boîte aux lettres et envoyer des messages depuis un simple Minitel sur 3615 LEMEL à un tarif très économique (0,45F/min et - 50 % après 19h) Votre boîte aux lettres est protégée par un mot de passe mais vous pouvez l'interroger depuis n'importe quel PC relié à Internet, au bureau, à la faculté ou à l'école, chez des amis, dans un cyber-café... Avec le mél, vous disposez d'autant d'adresses Internet que vous voulez. Fini la boîte aux lettres unique pour toute la famille avec vos messages personnels en libre accès. Votre adresse ne dépend d'aucun fournisseur d'accès à Internet. Vous pourrez conserver votre adresse Internet si vous déménagez, changez de job ou d'université ou de fournisseur d'accès à Internet. Vous avez accès à votre boîte aux lettres partout dans le monde depuis n'importe quel micro-ordinateur relié à Internet. Plus besoin de transporter un modem ni de rechercher désespérément le moyen de configurer l'ordinateur.

http://www.lemel.fr/data/fr/htdocs/preseracc.htm

Le PC reste trop compliqué
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Le Wall Street Journal croit savoir pourquoi près de 60 % de foyers américains ne se sont pas encore équipés de PC. En effet, si le prix des micro-ordinateurs grand public a sérieusement baissé, ces machines demeurent peu fiables et surtout trop complexes. D'autre part, à mesure qu'elles descendent davantage encore sous la barre des 1.000 $, elles ne sont plus optimisées que pour une seule fonction : la connexion Internet. Pour tous les autres usages, les choses seraient plutôt plus compliquées qu'à l'époque où les PC valaient plus cher...

(Les Echos/9:10/98)

http://www.lesechos.fr

Toujours plus fort : un PC avec DVD à 499 dollars
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Un nouveau constructeur coréen né d'un alliance entre le fabricant d'écrans KDS et le fabricant de PC TriGem, va proposer dans quelques semaines un PC à 499 dollars équipé d'un processeur Intel Celeron à 300 Mhz, d'un disque dur de 4 Go, d'un modem à 56-Kbps modem, et d'un lecteur DVD. Ce nouveau constructeur proposera également un PC à 399 dollars équipé d'un processeur Cyrix à 266 MHz, d'un disque dur de 2 Go et d'un modem à 56 Kbps.

(Techweb/9/10/98)

(brève rédigée par @RT Flash)

Sony lance son portable
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

LE VAIO 505, l'ordinateur portable que Sony commercialisera en France le 14 novembre, marque l'entrée de l'informatique dans le monde des appareils audiovisuels. Portable, léger (1,35 kilo), extra-plat (24 mm d'épaisseur), peu encombrant (259 x 208 mm), le nouveau modèle est surtout conçu pour être facilement connectable. Le géant nippon apporte son art du design dans un domaine où cette qualité reste exceptionnelle. Mais cet atout pourrait se révéler insuffisant pour concurrencer les marques dominantes telles que Toshiba, Fujitsu, Nec ou Compaq. Sony pousse donc plus loin ses avantages de spécialiste de la vidéo et du son. Sa gamme numérique comprend déjà des Caméscopes, des magnétophones (MiniDisc), des appareils photo (Mavica), des téléphones portables GSM et, depuis peu, des lunettes écrans (Glasstron). Le concept VAIO propose de connecter simplement l'ensemble de ces appareils sur l'ordinateur. " Nous voulons changer la façon d'utiliser l'ordinateur, explique Kunitak Ando, président de la filiale Information Technology de Sony. Au lieu de se poser la question : quelle est la rapidité de ce PC ?, les utilisateurs vont se demander : que puis-je faire avec ce PC ?, comment puis-je m'amuser avec ? A partir de cette idée simple, Sony se laisse aller à une intellectualisation de son nouveau concept. Les quatre lettres de VAIO signifient ; Video Audio Intégration Opération. L'intégration de l'ordinateur dans le monde audio-vidéo passe par les connexions et les logiciels préinstallés. Les premières innovent sans conteste. Il s'agit essentiellement de la prise IEEE 1394 qui permet de relier avec un simple câble un Caméscope numérique, par exemple, à un portable VAIO. Contrairement à la connexion USB qui se développe dans le monde informatique et qui offre un débit limité à 12 mégabits par seconde, l'IEEE 1394 atteint les 100 à 200 mégabits par seconde nécessaires pour transmettre les flux d'images vidéo des Caméscopes et autres DVD. Outre la connexion IEEE 1394, l'entreprise a développé le memory stick, une mémoire flash sous la forme d'une barrette de 5 centimètres sur 2 centimètres qui contient 8 mégaoctets de données. Entièrement statique et de taille aussi réduite, le stick mémoire peut s'intégrer facilement dans n'importe quel appareil numérique et permet de transporter les données de l'un à l'autre. Les photos numériques pourraient ainsi passer de l'appareil de prise de vue au téléviseur ou à l'ordinateur.

(Le Monde/13/10:98)

http://www.lemonde.fr/actu/nvtechno/vaio/index.html

http://www.ita.sel.sony.com/jump/505/index_ita.html

Un annuaire des téléphones portables en ligne sur internet
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Un site destiné à devenir un annuaire des téléphones portables vient d'être ouvert sur internet, sur un site gratuit, où les détenteurs de portables sont invités à communiquer leur numéro et leur adresse e-mail. L'un des responsable du site, initié par Lartigot Multimédia, fait valoir que, vu la diversité des opérateurs, il n'existe pas actuellement d'annuaire des numéros de portables. En France, trois réseaux de téléphonie mobile se font concurrence, Itinéris (France Télécom), SFR (Cegetel, groupe Vivendi) et Bouygues Telecom. L'Hexagone compte huit millions de portables, ce chiffre devrait atteindre 10 millions d'unités au début de l'an prochain.

(AFP/9/10/98)

Téléphone mobile : les consommateurs invités à s'exprimer sur internet
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a ouvert lundi un forum sur internet pour recueillir les propositions des consommateurs français sur la téléphonie mobile. Le forum doit permettre aux particuliers et usagers de faire part de leurs remarques et commentaires sur les contrats, les tarifs, la qualité des services et les évolutions technologiques dans la téléphonie mobile. La France comptait à la fin août 8,5 millions d'abonnés, soit 14,6% de la population française. Plus de 2 millions de Français ont adopté un des trois services de téléphonie mobile, Itinéris (France Télécom), SFR et Bouygues Télécom, au cours des six derniers mois. Les contributions aideront l'ART à préparer un colloque sur "les consommateurs et la téléphonie mobile" qui se tiendra le 10 décembre prochain.

www.art-telecom.fr

^ Haut
Matière
Matière et Energie
Les futures puces d'Intel
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Intel a révélé hier ses plans de développement pour les trois années à venir sur ses puces 32 et 64 bits. INTEL vise un marché de plus en plus segmenté et, contrairement à ses concurrents, compte offrir une large gamme de produits. Grâce à sa nouvelle technologie Merced, INTEL proposera de nouvelles puces 64 bits pour stations de travail et serveurs d'ici le milieu de l'an 2000. Puis dès 2001, le microprocesseur Foster, dans la lignée des microprocesseurs actuels, pourra faire tourner les machines 32 bits d'aujourd'hui plus vite que ne le permettra Merced. Enfin, fin 2001, le successeur de Merced, McKinley, verra le jour. Cette puce, en développement depuis deux ans, sera deux fois plus rapide que Merced. Les caractéristiques précises de toutes ces puces sont cependant toujours confidentielles.

(ST-Presse/9/10/98)

http://www.france-science.org

AMD contre Intel : quand David rêve de terrasser Goliath
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Dans le cadre du forum du microprocesseur qui s'est tenu dans la Silicon Valley, AMD a annoncé qu'il sortirait son K7 à 500 MHz en 1999, avant le Katmaï d'Intel. Le Président d'AMD, W.J. Sanders a précisé que sa compagnie commencerait à produire le K7 avec la technologie aluminium, avant de passer progressivement à la technologie cuivre qui devrait permettre à AMD d'être le premier à mettre sur le marché un processeur à un GHz dès l'an 2000.

(Wasghington *Post/11:10:98)

http://www.washingtonpost.com/wp-srv/digest/tech1.htm

(brève rédigée par @RT Flash)

Des puces au germanium pour le secteur des communications mobiles
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

IBM a présenté lundi les premières puces pour le secteur des communications mobiles, intégrant dans le processus de fabrication le germanium, qui accroît la vitesse de transmission de l'électricité, selon un communiqué du groupe. Le germanium est utilisé avec le silicone traditionnel, et cette innovation peut réduire de jusqu'à 50 % la consommation d'énergie des équipements mobiles, selon les experts. Ces nouvelles puces pourront être utilisées dans les téléphones cellulaires, les beepers, et autres instruments de télécommunications sans fil, qui auront une durée d'autonomie plus longue, pourront remplir de multiples fonctions, et seront plus petits, plus légers et moins chers, indique IBM dans son communiqué.

(AFP/13/10/98)

http://www.afp.com/

^ Haut
Espace
Espace et Cosmologie
Des galaxies à perte de vue
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Les objets célestes les plus distants jamais détectés sont des étoiles et des galaxies à quelques 12 milliards d'années-lumière de notre planète. Ils viennent d'être observés par l'équipe de R.I. Thompson, de l'université d'Arizona, à l'aide d'une nouvelle caméra infrarouge embarquée sur le télescope spatial Hubble, les dix galaxies les plus éloignées sont vues telles qu'elles étaient lorsque l'univers n'avait que 5% de son âge actuel, estimé à 13 milliards d'années. Les astronomes pensent en effet que depuis le big bang, les galaxies s'éloignent rapidement les unes des autres, ce qui permet de lier leur distance à leur âge. "C'est un nouveau territoire", commentent les astronomes, qui ne savaient pas ce qu'ils trouveraient si loin dans le passé. La confirmation de la nature et de l'âge de ces objets devra attendre le lancement du prochain télescope spatial en projet dans les tiroirs de la NASA, prévient cependant Thompson.

(ST-Presse:9/10/98)

http://www.france-science.org

^ Haut
Terre
Sciences de la Terre, Environnement et Climat
Le 20ème siècle, le plus chaud des cinq derniers
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Le 20ème siècle a été le plus chaud des cinq derniers qu'ait vécus la Terre, indique une étude à paraître vendredi dans la revue Science. La température à la surface de la Terre, selon une équipe de scientifiques menée par le Pr Henry Pollack, de l'université du Michigan à Ann Harbor, a augmenté de 0,5 degré centigrade au cours de ce siècle. Au cours des 5 derniers siècles, cet accroissement a été de 1 degré centigrade, précisent les auteurs de l'article. Partant de la théorie que la température à la surface de notre planète se transmet aux couches souterraines par les roches, les chercheurs ont effectué des prélèvements en 358 points de notre planète à des profondeurs allant de 200 à 600 mètres. Les mesures ont été réalisées en Amérique du Nord, en Europe Centrale, dans le sud de l'Afrique et en Australie, et "près de 80 % des sites ont enregistré un réchauffement au cours des cinq derniers siècles", notent les scientifiques.

(AFP/9/10/98)

http://www.actualinfo.com/

Le trou dans la couche d'ozone atteint une taille record
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Comme chaque année, la couche d'ozone stratosphérique qui protège notre planète de la partie la plus énergétique du rayonnement solaire se troue au-dessus de l'Antarctique, exposant les êtres vivants de cette région a des risques accrus de mutations génétiques et de cancers. D'après les scientifiques de la NASA et de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Agency), qui étudient le phénomène a l'aide de satellites et de ballons-sondes depuis 1980, le trou prendra des proportions record cette année. Selon le Programme des Nations Unies pour l'Environnement, le Protocole de Montréal, signe en 1987 par la plupart de pays industrialises pour bannir les gaz responsables du phénomène, fera encore attendre ses bénéfices pendant vingt ans. Aujourd'hui, la priorité pour l'organisation internationale est d'accompagner la Russie et les pays en développement sur la même voie.

(Etats-Unis-Espace/9/10/98)

http://www.france-science.org/lire/usa-espace.html

Des bactéries mangeuses de méthane
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Alors que selon une étude parue ce vendredi dans la revue Science, le 20ème siècle a été le plus chaud des cinq derniers siècles, des scientifiques viennent de découvrir une bactérie "mangeuse" de méthane. Celle-ci pourrait jouer un rôle important dans la lutte contre l'effet de serre, à l'heure où la concentration en méthane dans l'atmosphère augmente de 1% par an et a plus que doublé en 300 ans. Cette bactérie, du nom de Beijerinckia, n'a pour l'instant été isolée que dans deux tourbières de Sibérie Occidentale. Le SJMN fait remarquer que peu d'organismes peuvent survivre aux taux d'acidité de ces tourbières et que Beijerinckia y est la première bactérie découverte à dégrader le méthane. Celle-ci pourrait dès lors être génétiquement modifiée pour augmenter son activité, et donc sa consommation de gaz.

(ST-Presse/9:10/98)

http://www.france-science.org

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Un espoir pour les paralysés : La greffe de la moelle épinière
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Le film que montre volontiers dans son laboratoire le docteur Alain Privat (Inserm, université Montpellier-II) est carrément époustouflant : on y voit des rats courir... comme des dératés. Or il faut savoir qu'auparavant les rats en question s'étaient vu infliger un traumatisme sévère de la moelle épinière et que, ainsi rendus paraplégiques, ils avaient perdu l'usage de leurs membres postérieurs. Or, on ne le sait que trop, les lésions de la moelle épinière - l'un des rares tissus qui ne cicatrisent pas spontanément - sont, jusqu'à nouvel ordre, irréversibles. Le secret du miracle : ces animaux ont reçu, au niveau de la lésion spinale, une injection de neurones - des cellules nerveuses prélevées sur des embryons de rats. Et la greffe a fonctionné. Les rats ont récupéré leur motricité. Le résultat de cette expérience vient d'être présenté à Deauville, dans le cadre du 4e symposium international sur les lésions traumatiques de la moelle épinière . Le symposium, qui réunit 200 spécialistes internationaux, est organisé par l'Irme (Institut pour la Recherche sur la Moelle épinière), dont le président, Gabriel Maillard, se laisse pour la première fois bercer par " l'espoir, aujourd'hui raisonnable, de l'extrapolation à l'homme de certains résultats obtenus chez l'animal ". Mais la transposition à l'humain de résultats obtenus chez le rat de laboratoire peut demander des années... ou même n'aboutir jamais. Le premier essai sur l'homme est envisagé à l'échéance de deux ans seulement. Le docteur Privat se refuse toutefois à trop d'optimisme : " Pour le moment, nous développons des outils. Nous ne prétendons pas que nous allons guérir les gens. " En attendant, quelques autres pistes méritent d'être signalées. Par exemple le projet européen Suaw (pour " Stand Up And Walk ", c'est-à-dire " Lève-toi et marche ") : six pays sont engagés dans l'aventure, et dix-huit paralysés sont en cours de recrutement pour expérimenter la technique. Il s'agit d'implanter seize électrodes, chacune capable de stimuler l'un des seize principaux muscles des jambes impliqués dans la marche, en prenant ainsi le relais de la moelle épinière endommagée. Il ne s'agit certes pas de remarcher " comme avant ". Rien de souple dans ce déplacement rudimentaire, cette lourde, lente et pénible démarche de robot, derrière un chariot à roulettes porteur de batteries et d'ordinateurs, et avec des fils plein les jambes, pour la délivrance des indispensables impulsions électriques. Mais les intéressés sont visiblement enthousiastes. L'un d'eux explique ce que représente le fait, extraordinaire, de " se retrouver en position debout ", même si ce n'est que pour franchir quelques mètres.

(Nouvel obs/15/10/98

Greffe des gènes d'une femme stérile sur l'ovule d'une autre
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Des chercheurs de l'Université de New York ont réussi à greffer des gènes contenus dans l'ovule d'une femme stérile sur l'ovule d'une autre femme fertile, qui a ainsi pu être fécondé avec un spermatozoïde. Cette opération, qui pourrait permettre à des femmes stériles d'avoir des enfants, a été réalisée par l'équipe du Pr Jamie Grifo, de l'Université de New York, et révélée lors d'une conférence de la Société américaine de médecine concernant la reproduction à San Francisco (Californie). Les chercheurs ont retiré de l'ovule de la femme stérile l'acide désoxyribonucléique (ADN), contenant les chromosomes de la cellule et constituant les supports de l'hérédité. Ils ont ensuite introduit ces gènes dans l'ovule d'une femme fertile, dont l'ADN avait été préalablement extrait. Ce nouvel ovule, composé de l'ADN de la femme stérile et de l'enveloppe (cytoplasme), de la femme fertile, a ensuite été fécondé in vitro puis placé dans la matrice de la première. L'expérience, selon le journal, a été réalisée sur deux femmes. La première, n'a pas développé d'embryon. L'implantation de l'oeuf sur la seconde n'a eu lieu que la semaine dernière et les résultats ne sont toujours pas connus, a indiqué le médecin. De nombreux cas de stérilité sont dus à l'impossibilité pour la femme de produire un ovule. Mais dans certains cas, seule l'enveloppe de l'ovule présente un défaut qui empêche sa fertilisation par un spermatozoïde. La nouvelle technique développée par le Pr Grifo pourrait permettre aux femmes dans ce cas de concevoir un enfant grâce à un ovule greffé.

(Wasghington post/9/10/98)

http://www.washingtonpost.com/

(brève rédigée par @RT Flash)

Prévoir les accouchements prématurés
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Les accouchements prématurés peuvent être prévus en mesurant dans le sang des femmes enceintes, dès le début du 7ème mois de grossesse, le niveau d'une hormone liée au stress, affirment des médecins américains dans la revue American Journal of Obstetrics and Gynecology .Testé auprès de 63 femmes, cet examen, conçu par des chercheurs de l'université du Kentucky et de l'université de Californie à Irvine, a permis de déterminer avec précision la durée de leur gestation. "Nos résultats indiquent que les femmes qui disposaient des plus forts niveaux de l'hormone liée à la corticoptropine (CRH) entre leur 28ème et 30ème semaine de gestation ont accouché plus tôt que les autres et risquaient donc plus de donner naissance à un prématuré", a expliqué le docteur Pathik Wadhwa, de l'université du Kentucky. Selon les auteurs de l'étude, la présence dans le placenta de fortes quantités de cette hormone CRH, également connue des scientifiques pour le rôle qu'elle joue dans l'adaptation des réponses hormonales et immunitaires de l'organisme au stress, pourrait provoquer le déclenchement du "travail" préalable à l'accouchement. De nombreux travaux scientifiques ont déjà montré que le stress chez la femme enceinte augmentait le risque de naissance prématuré et de naissance d'un enfant de poids inférieur à la normale. Aux Etats-Unis, un accouchement sur dix est prématuré, le plus fort taux de toutes les nations développées. Les complications issues d'un accouchement prématuréy constituent la principale cause de mortalité des nouveaux-nés.

(AFP/14/10/98)

http://www.actualinfo.com/

L'exercice physique réduit le risque de congestion cérébrale
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

L'exercice physique réduit de près de moitié le risque de congestion cérébrale et permet à ceux qui en sont victimes de retrouver leurs capacités motrices, indiquent deux études à paraîtrevendredi 9 octobre dans la revue Stroke. Dans une étude réalisée auprès de 11.130 hommes, des chercheurs de l'université de Harvard (Massachusetts) ont constaté que ceux qui dépensaient 2.000 kilocalories, l'équivalent d'une heure de marche rapide, cinq jours par semaine, couraient 49% de risque de moins de subir une congestion cérébrale que ceux qui se dépensaient moins. "Nous avons non seulement établi que l'activité physique réduit le risque de congestion cérébrale mais nous avons aussi quelques idées sur l'intensité et le type d'activité les plus profitables", a indiqué l'auteur principal de l'étude, I-Min Lee. Ainsi, la marche, monter les escaliers, la danse, le vélo ou même le jardinage seraient particulièrement efficaces, alors que d'autres activités comme la pratique du bowling ou le ménage le seraient nettement moins, a souligné le médecin. Selon le docteur Lee, l'activité physique permet notamment de réduire la tension artérielle, de ralentir la formation des caillots sanguins, de limiter la prise de poids et de baisser le taux de cholestérol, autant de facteurs qui accroissent le risque de congestion cérébrale. Dans une autre étude menée auprès de 20 personnes ayant survécu à une congestion cérébrale, des chercheurs de l'université du Kansas ont également constaté que l'exercice physique permettait d'accélérer la récupération des capacités motrices. Aux Etats-Unis, la congestion cérébrale frappe chaque année 700.000 personnes et constitue, avec plus de 150.000 morts, la troisième cause de mortalité chez les adultes.

(AFP/9/10/98)

http://www.actualinfo.com/

Une opération du coeur avec du gaz réfrigérant
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Des médecins de l'Institut de cardiologie de Montréal ont réalisé une première mondiale en utilisant du gaz réfrigérant pour opérer des patients souffrant d'un type d'arythmie ne pouvant être traités par une intervention traditionnelle. Cette nouvelle technologie qui consiste en une électrode, placée au bout d'un cathéter, libérant un gaz réfrigérant, a été développée au Québec par CryoCath Technologies, une entreprise née dans les locaux de l'Institut de cardiologie. Le médecin insère le cathéter souple jusqu'à la région du coeur concernée. La diffusion d'un jet de gaz froid à -60°C détruit alors les tissus affectés. Cette opération, une cryoablation, n'exclut toutefois pas du port d'un simulateur cardiaque. Le patient ainsi opéré peut être libéré après 24h. L'intérêt de la cryoablation est qu'elle n'entraîne pas de caillots comme dans le cas de du cathéter avec radiofréquence. Elle permet de plus de mieux cibler la région à détruire.

(Hexagone/14/10/98)

http://www.arise-fr.org/transphere/telegramme.htm

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
Des puces pour étiquettes savantes
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Des entreprises européennes, associées au Commissariat à l'énergie atomique (CEA), ont conçu des étiquettes radiofréquences à puce électronique "intelligentes", destinées notamment au suivi des bagages en transport aérien, des colis postaux ou... des skieurs. Les étiquettes radiofréquences, qui se retrouvent déjà sur les livres et les disques, étaient jusqu'à présent exploitées à des fins d'alerte contre le vol. Quelle que soit sa taille ou le matériau utilisé, un tel marquage comprend une antenne et un circuit électronique. C'est dans le cadre du programme européen Eurêka que la société française Gemplus, leader mondial des cartes à puce et à bande magnétique, s'est associée avec le Suisse EM-Microelectronics Marin, du groupe SMH, l'International Post Corporation, en Belgique, la société française IER et le CEA/Leti pour réaliser ce projet, baptisé "Delta", dont l'ambition est d'aboutir à une nouvelle génération d'étiquettes, jetables et d'un coût de revient fiable. Le Leti a été chargé de mettre au point l'intelligence à bord de la puce et le dialogue avec le lecteur. Dans le cas, par exemple, d'un domaine skiable à cheval sur plusieurs stations, le forfait équipé de cette étiquette permettrait de rétribuer les différentes stations selon la fréquentation effective des pistes. Le remplacement des codes barres est également en projet. En effet, on peut imaginer que dans une dizaine d'années, chaque produit ait sa propre puce radiofréquence. Il suffirait alors au consommateur de passer son chariot sous un portique pour calculer le montant de ses achats.

(AFP/12/10/98)

http://www.afp.com/ext/francais/actualinfo/sci/981

La France pourrait rater le train du capital-risque
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Si l'on s'amuse à faire le ratio comparatif des investissements en capital-risque entre la France et les Etats-Unis (hors amorçage), il est de 1 à 17, soit 3,5 fois moins si l'on tient compte du nombre d'habitants. L'idée n'est pas de toujours se comparer à l'Amérique ; les exemples de l'Irlande, de l'Angleterre, ou des Pays-Bas sont tout aussi éloquents. En France, une douzaine de sociétés de capital-risque réalisent entre deux et dix opérations par an, souvent en association, pour un engagement moyen de l'ordre de 5 millions de francs. Leurs investissements se développent. Entre trente et trente-cinq start-up décrochent chaque année des fonds auprès de capital-risqueurs lors d'un premier tour de table. Il est urgent de donner un coup d'accélérateur en France pour la création d'entreprises, notamment par une fiscalité attrayante pour les investissements de proximité dans les entreprises embryonnaires.

(La Tribune/12/10/98)

http://www.latribune.fr

Les USA adoptent le cyber droit d'auteur
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Le Congrès a adopté un texte qui ratifie deux traités signés par les Etats-Unis dans le cadre de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). Si, comme c'est probable, le Président Clinton donne force de loi à ce qui n'est encore qu'un projet, les Etats-Unis disposeront d'un cadre législatif mieux adapté à la rapide croissance du nombre d'oeuvres numériques. Cette décision satisfera les professionnels de l'édition qui redoutent que la démocratisation de l'internet ne fasse se multiplier illégalement les copies numérisées. La loi interdira le commerce de dispositifs destinés à supprimer les mécanismes technologiques visant à interdire la reproduction illicite d'une oeuvre numérisée. Elle libère par ailleurs le fournisseur d'accès et l'hébergeur de pages Web de la responsabilité légale du contenu qu'ils font transiter ou stocker. Le Wall Street Journal (WSJ) rappelle enfin que les bibliothécaires et les scientifiques s'étaient opposés à une première mouture du texte qui ne leur permettait pas d'utiliser à des fins éducatives et non commerciales (fair use) des document protégés par le droit d'auteur. La version finale leur en laisse désormais la liberté, surveillée puisque le Congrès se donne 2 ans pour évaluer l'impact de cette mesure.

(S&T Presse/13/10/98)

http://www.france-science.org

^ Haut
Recherche
Recherche & Innovation, Technologies, Transports
Ecrivez directement sur internet !
Vendredi, 25/02/2005 - 00:00

Des chercheurs anglais de British Telecom ont mis au point un stylo assez extraordinaire puisqu'il permet d'envoyer sur le net instantanément et directement ce que vous écrivez . Ce stylo baptisé "SmartQuill ",est équipé de senseurs qui permettent de reconnaître l'écriture à partir du mouvement, et cela quelle que soit la surface utilisée. En l'absence de support, il est même possible d'écrire dans le vide pour transmettre immédiatement un message sur internet. Le texte du message peut être visualisé sur un petit écran intégré au stylo. Le chef de ce projet chez British Telecom, Roger Payne, précise que son idée de départ était très pragmatique:" nous avons voulu concevoir un outil petit, et peu encombrant que chacun puisse utiliser à l'extérieur très facilement et sans connaissance particulière." Le SmartQuill pourrait être commercialisé dans deux ans complété par un écran portable virtuel procurant un confort visuel proche de celui d'un écran classique d'ordinateur.

(Wired-News/12:10/98)

http://www.wired.com/news/news/technology/story/15534.html

(brève rédigée par @rt Flash)

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top