RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 40
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 12 Mars 1999
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
Un mouchard dans Windows 98!
Déjà près de 80 millions d'américains connectés.
89 % d'écoles publiques américaines accèdent à Internet
Dell supprime sur ses machines l'icône Internet Explorer dans Windows 98
Internet : un outil au service des handicapés
Lancement de CyberTrouveTout.com, un site de recherche personnalisé
Les entreprises achètent de plus en plus de technologies Internet
Marché européen des technologies de l'information : + 8,2 % en 1999
L'ART lance un observatoire du câble
Docspace virtualise le PC sur le Net
Net électrique ou par satellite
Kortex associe son modem à l'accès Internet
L'identifiant du P-III aussi sur les versions portable du Celeron et duP-II...
Le PC à un Franc !
Les microprocesseurs deviennent photoniques
Une montre qui se répare toute seule
Informatique domestique : qui achète quoi ?
Playstation II, menace pour Intel et Microsoft ?
Philips et Sony s'entendent sur les spécifications du Super Audio CD
L'INA prépare la production audiovisuelle interactive de demain
Le droit d'auteur remis en cause
La Méditerranée : Guerre des cultures ou projet commun
Terre
Lyon se dote d'un laser pour mesurer la pollution
Vivant
Jusqu'où la science peut elle reculer les limites de la vie humaine,
Des câbles dans le cerveau pour lutter contre la maladie de Parkinson
L'hypertension artérielle augmenterait les risques de sénilité
Micro-aiguilles indolores
Premiers essais cliniques de greffe de peau artificielle
Manger moins pour vivre plus
Un nouveau laser au bénéfice du coeur
Epilepsies : un pont est établi
Les cousines de Mathusalem
Homme
Des réseaux de " veille stratégique " pour aider les PME sur le marché unique
Question écrite de Monsieur René Trégouët à Monsieur le Premier Ministre
Edito
Droit de l'Internet : Comment concilier anonymat et responsabilité ?



La récente affaire ALTERN, et la condamnation de Valentin Lacambre à une lourde amende, ont suscité un grand émoi dans la communauté des internautes et mis en lumière l'inadaptation de notre cadre juridique actuel en matière de responsabilité des fournisseurs d'accès, prestataires d'hébergement à titre gratuit. Si de telles condamnations se multipliaient, le développement de l'Internet en France, déjà en retard par rapport à nos voisins anglais et allemands, pourrait s'en trouver sensiblement affecté car une délocalisation massive des pages personnelles sur des sites situés à l'étranger serait à craindre. En outre, je comprends que beaucoup d'internautes ressentent cette décision comme injuste dans la mesure où Altern hébergeait gratuitement, et en toute bonne foi, les pages incriminées. Comment ne pas s'étonner par ailleurs que les véritables auteurs des pages concernées ne soient même pas poursuivis ? Il est donc à présent urgent, et essentiel pour l'avenir de l'Internet en France, de définir un nouveau cadre juridique en matière de responsabilité éditoriale sur l'Internet. Pour ma part, je souhaite contribuer à ce débat en proposant un cadre juridique qui se veut à la fois pragmatique et équilibré. Dans ce nouveau cadre, un fournisseur d'accès ne serait responsable, a priori, que pour ses propres contenus, édités par lui-même, et non pour ceux auxquels il donne accès, ou qu'il héberge. La responsabilité du fournisseur ne pourrait donc plus être engagée pour le contenu des pages qu'il héberge sauf, et cela est important pour maintenir l'équilibre de ce nouveau cadre, si la justice peut établir que le fournisseur a effectivement eu connaissance du contenu illicite des pages concernées, et n'a pas agi rapidement pour rendre l'accès à ces pages impossible. Dans ce cadre, qui repose sur la confiance, le principe de l'hébergement anonyme et gratuit n'est pas remis en cause et chaque acteur assume ses responsabilités juridique et morale, sans pour autant se substituer à la justice. Devant l'importance de ce problème, j'ai saisi Monsieur le Premier Ministre d'une question écrite (voir ci-dessous le texte intégral dans la rubrique Droit/Législation) afin que le Gouvernement propose rapidement au Parlement les adaptations législatives nécessaires. Nous devons accompagner l'accélération fulgurante des nouvelles technologies de l'information en construisant ensemble le nouveau cadre juridique et éthique qui puisse concilier responsabilité et liberté, et mettre la technologie au service de tous les hommes.

René TREGOUET

Sénateur du Rhône


TIC
Information et Communication
Un mouchard dans Windows 98!
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

New-York Times/7/03/99

[http://search.nytimes.com/search/daily/bin/fastweb?getdoc+site+site+63077+9+wAA...

Microsoft , qui avait placé un mouchard dans son système d'exploitation Windows 98, a du changer son processus d'identification après la réaction très vive des associations de protection de la vie privée contre le mouchard placé sur son nouveau Pentium III par Intel. C'est un programmateur informatique américain, Robert Smith, qui a découvert ce mouchard sous forme d'un numéro d'identification, qui était l'équivalent pour l'ordinateur utilisant Windows 98 d'une véritable empreinte digitale. Robert Smith, ayant découvert que ce numéro était attaché à tous les dossiers qu'il avait créés ou ouverts, a décidé de dénoncer "une pratique qui créait une menace potentielle pour la vie privée. Ce mouchard se déclenchait dès que l'acheteur du logiciel l'installait sur son ordinateur. Ensuite, ce numéro d'identification était gravé sur le disque dur de l'ordinateur et sur tous les fichiers consultés et ouverts par l'utilisateur. Grâce à ce numéro, le groupe Microsoft se constituait des bases de données qui étaient susceptibles d'intéresser bon nombre de spécialistes du marketing comme des commerçants. Mais, avec un tel numéro, les pirates informatiques auraient pu mettre la main sur ces données ou encore, sur décision de justice, un ordinateur aurait pu révéler les habitudes de son propriétaire. Le responsable des produits Windows chez Microsoft, Robert Bennett, s'est défendu d'une telle utilisation en expliquant que cette empreinte digitale servait au service de dépannage et de maintenance à distance quand un utilisateur rencontrait des problèmes d'utilisation avec son logiciel.. "Le logiciel n'était pas supposé envoyer des informations à moins que l'utilisateur ne contrôle une option spécifique" a souligné ce dernier. Devant l'ampleur de la réaction suscitée récemment par l'affaire du numéro d'identification sur les Pentium III, Microsoft a décidé de faire marche arrière et effacera les informations déjà recueillies. Le premier groupe mondial de logiciels créera également un programme gratuit qui permettra aux utilisateurs de Windows d'effacer le numéro d'identification de la base de données de Windows. Lors du lancement de son dernier microprocesseur, le Pentium III, le groupe Intel avait dû modifier son mouchard qui se déclenchait automatiquement et à l'insu de l'utilisateur. Les groupes de protection de la vie privée avait alors mené une campagne de boycottage des produits Intel et le fabricant de puces avait alors décidé que l'activation du code d'identification serait décidée par l'utilisateur.

brève @RTFlash

Déjà près de 80 millions d'américains connectés.
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

79,4 millions d'adultes américains soit 38% de la population comprise entre 16 ans et plus possèdent un accès au web, selon une étude réalisée par IntelliQuest. De plus, 18,8 millions de personnes supplémentaires devraient se connecter d'ici un an. A cette cadence environ 100 millions de personnes seront connectées d'ici l'an 2000.IntelliQuest estime que 60% des surfers américains font du shopping sur Internet, 20% d'entre eux effectueraient des achats. Les livres sont les produits les plus vendus, suivi par les voitures et les produits informatiques. Le profile de l'Internaute américain devient de plus en plus ordinaire selon le rapport. IntelliQuest nous révèle que le revenu annuel moyen de l'internaute type est en train de baisser, ce qui montre bien que le web s'est littéralement démocratisé outre-Atlantique.

(Lettre de l'internet)

http://www.lalettre.com/news/mars/060399_4.html

89 % d'écoles publiques américaines accèdent à Internet
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Aux Etats-Unis, une étude réalisée de 1997 à 1998 par le National Center for Education Statistics, au Ministère de l'Education, montre que le nombre de classes dotées d'un accès Internet dans les écoles publiques est passé de 27 % à 51 % l'année dernière. Quant au nombre d'écoles publiques accédant au Net, il est passé de 78 à 89 % durant la même période. Par ailleurs, l'écart entre entre les écoles riches et pauvres qui peuvent se connecter au réseau n'était plus que de 7 % en 1998 (25 % en 1997). Le président Clinton compte maintenant demander au Congrès américain de supporter un projet de 800 millions de dollars, alliant technologie et enseignement.

Les Echos/7/03/99

http://www.lesechos.fr/silval/

USA : Les réseaux domestiques prêts à décoller
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

D'ici les dix prochaines années, le marché américain des réseaux domestiques devrait exploser si l'on en croit Sean Kaldor, responsable marketing et technologies de la société IDC. Selon lui, les cinq ou dix prochaines années consacreront la poussée d'Internet dans les foyers, autour de deux appareils communicants : le micro et le téléphone. Les applications les plus en vues pourraient être la consultation d'annuaires interactifs, la téléphonie sur Internet, la vidéo à la demande, la télémédecine, la gestion de compte bancaire à domicile ou encore l'éducation à distance. S'exprimant lors d'une conférence IDC Directions à San Francisco cette semaine, Sean Kaldor a expliqué : "les appareils à la maison comme la télévision interactive et les magnétoscopes interactifs intégreront l'Internet. Tandis que le marché du PC continuera de croître fortement jusqu'à 1 milliard de machines en 2002, des applications liées à l'information et Internet tireront la demande dans les foyers". Alors qu'aujourd'hui 54 % des foyers américains ont plus de 3 postes de télévision, on en compte tout de même 1,5 % équipés d'un réseau local de communication. Ce chiffre pourrait passer à 12 %, soit 23 millions de foyers vers 2002, selon le consultant.

Network news/8/03/99

http://www.vnunet.fr/NN/index.htm

Dell supprime sur ses machines l'icône Internet Explorer dans Windows 98
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Microsoft a accordé à Dell la suppression de l'icône Internet Explorer dans Windows 98. Selon les spécialistes, cette dispense délivrée au second constructeur mondial d'ordinateurs, risque de poser des problèmes supplémentaires à Microsoft dans le cadre du procès contre le DOJ (Department of justice). En effet, Microsoft a longtemps axé sa défense sur le fait que ses technologies Internet, ainsi que les icônes, font parties intégrantes du système d'exploitation Windows 98. C'est justement sur ce point, entre autres, que le DOJ n'est pas d'accord, affirmant que les fabricants de PC doivent avoir la possibilité de choisir de mettre l'icône d'Internet Explorer ou bien celui d'un navigateur concurrent type Netscape. Après une interview accordée au Washington Post, le fondateur de Dell, Michael Dell a déclaré : "Nous vendons aux entreprises, Windows 95, Windows 98 et Windows NT avec les options suivantes : aucun navigateur pré-installé, ni Internet Explorer, ni Netscape, ni aucun autre

Lettre de l'internet

http://www.lalettre.com/news/mars/110399_2.html

Internet : un outil au service des handicapés
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Heureusement, de plus en plus d'outils sont aujourd'hui conçus pour faciliter la vie des handicapés sur le Web. Ainsi, IBM vient de mettre sur le marché le logiciel Home Page Reader, qui permet aux personnes vivant avec une déficience visuelle d'accéder à Internet. Développé dans le laboratoire d'IBM de Tokyo, au Japon, par Cheiko Asakawa, un chercheur aveugle, Home Page Reader représente un important progrès dans le domaine des aides technologiques destinées à ces utilisateurs visuellement handicapés. Home Page Reader va chercher le contenu d'une page sur Internet à même le code-source de cette page. Celà permet de transmettre efficacement tout le contenu du site: les textes en tableaux ou en colonnes, ainsi que toute autre information encodée par l'auteur de la page. Grâce au clavier numérique, le cybernaute handicapé peut parcourir chacun des éléments d'une page; il pourra donc avoir accès à un historique des liens parcourus, activer la fonction d'aide en ligne ou gérer ses signets. Les textes sont lus par une voix masculine et les hyperliens lui sont indiqués par une voix féminine. Il lui est également possible d'obtenir une liste des divers éléments d'une page Web et de se faire dire à quel endroit il se trouve par rapport à ces éléments. Home Page Mailer, un logiciel permettant l'envoi et la réception de courrier électronique, est intégré à Home Page Reader. Bien que l'on puisse s'attendre à ce que de plus en plus d'applications soient mises sur le marché afin de faciliter l'accès à Internet pour les personnes handicapées, il incombe également aux concepteurs de pages Web de rendre leur site le plus facile d'accès possible. Aux États-Unis, en plus d'IBM, d'importantes compagnies du domaine de l'informatique, telles Microsoft, Apple et Sun Microsystems, ont créé des départements spécialisés dans la conception de matériel et de logiciels destinés aux personnes handicapées, et ce, en plus de s'assurer que leurs logiciels courants soient facilement utilisables par les personnes atteintes de diverses déficiences. Cette tendance est en grande partie attribuable à une législation américaine qui protège explicitement les droits des personnes vivant avec une déficience et qui incite les entreprises à rendre leurs produits, ainsi que toute information qui s'y rattache, accessibles aux personnes handicapées.

Lancement de CyberTrouveTout.com, un site de recherche personnalisé
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Un site internet gratuit a été lancé jeudi pour fournir aux internautes débutants "un outil de recherche personnalisé et à visage humain", a annoncé Benoît Legendre, le président de la fondation Boulanger à l'origine du projet. Les débutants sur internet peuvent, par l'intermédiaire de ce site, trouver des informations précises en confiant leurs recherches à des internautes plus chevronnés, surnommés les "cybertrouvetout". Ces derniers s'engagent à répondre sous les 24H00, et ce bénévolement. Dès la page d'accueil, le connecté remplit une "demande de recherche". S'il veut se renseigner sur la disparition des koalas en Australie, il inscrit les mots-clés "koalas" et "Australie", accompagnés d'un message destiné à guider son parrain. Le lendemain, la réponse du "cybertrouvetout" sera affichée sur le site. Elle comprendra une liste de sites ou de forums à consulter, ainsi que des conseils personnalisés. Par ailleurs, le site répertorie un ensemble de "trucs et astuces" et une liste de moteurs de recherche afin que l'internaute débutant puisse également apprendre à mener par lui-même une recherche. Benoît Legendre s'est par ailleurs engagé à ce que le site ne comporte aucun bandeau publicitaire. Créée en 1997, la fondation Boulanger avait conçu cyberpapy.com, un site pédagogique permettant à des seniors d'aider des jeunes en difficulté scolaire. M. Legendre s'est félicité du "véritable succès" de ce site qui a généré un important trafic avec plusieurs centaines de milliers de connections depuis son lancement en 1997.

www.CyberTrouveTout.com

Les entreprises achètent de plus en plus de technologies Internet
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Selon IDC, les dépenses des entreprises en technologies liées à Internet sont de plus en plus importantes, notamment parce que le commerce électronique se développe, en même temps que la confiance dans ces technologies. La société d'analyse de marché estime ainsi qu'aux seuls Etats-Unis, ces dépenses devraient excéder 85 milliards de dollars en 1999 et 203 milliards en 2002 - touchant tous les secteurs d'activité, des organismes financiers au commerce de détail. IDC prévoit également que les entreprises se tourneront vers le commerce électronique pour élargir leurs canaux de distribution, afin de rester compétitives. Et elles exploiteront pleinement Internet pour fournir produits et services à un moindre coût. .

Les Echos/5/03/99 http://www.lesechos.fr/silval/

Marché européen des technologies de l'information : + 8,2 % en 1999
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Le marché européen des télécommunications et des technologies de l'information (ICT) devrait progresser de 8,2% en 1999 et de 7,2% en 2000, atteignant respectivement 424 et 456 milliards d'euros. C'est ce qui ressort du rapport 1999 de l'EITO (l'observatoire européen des technologies de l'information). Le marché des technologies de l'information, à lui seul, a augmenté de 9,4% en 1998, plus que le marché américain (+ 8,7%). Il devrait culminer à 9,7% en 1999. Inversement le marché des télécommunications commence à stagner, et devrait passer en 2000 à 5,6% de croissance, contre 9% en 1995. L'Europe représente 30% du marché des ICT (1,445 milliards d'euros), contre 36% pour les Etats-Unis, et 11% pour le Japon.

(OI Informatique)

http://www.01-informatique.com/base_news.html

L'ART lance un observatoire du câble
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Le régulateur des télécoms diffusera régulièrement sur son site un état des lieux de l'accès Internet et du téléphone via le câble en France. L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) vient de créer un observatoire des accès à Internet et des services téléphoniques proposés en France à travers les réseaux câblés. Selon l'organisme, cet outil pourra contribuer "à la transparence du marché ainsi qu'à l'information des consommateurs". Plus précisément, il s'agit d'un tableau récapitulatif du nombre d'abonnés à Internet, au service téléphonique et à la télévision sur le câble qui sera régulièrement mis à jour. D'après les premiers chiffres publiés sur le site de l'ART, 954 entreprises étaient connectées au câble fin 1998, avec une écrasante majorité de sociétés (700) rattachées aux services de Lyonnaise Câble. Plus de 2,2 millions de foyers posséderaient la TV par câble. Concernant le téléphone, l'unique acteur référencé (la Lyonnaise) compte 1800 abonnés, à Annecy.

http://www.art-telecom.fr/.

Docspace virtualise le PC sur le Net
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Les services du micro-ordinateur en tant qu'équipement hardware commencent à se multiplier. Ainsi, grâce à une société comme @Backup, on dispose d'une adresse Internet à laquelle on se connecte pour effectuer des sauvegardes, via une connexion sécurisée. Le service permet ainsi de disposer de ses données où que l'on se trouve, spécialement lorsque l'on voyage, sans avoir à se soucier de toujours emporter avec soi l'ensemble de ses documents numérisés. On peut tester gratuitement le service pendant un mois et @Backup assure qu'ensuite, l'abonnement à son service coûte moins cher "que ce que coûte le café du matin". On trouve pourtant des services qui vont encore plus loin dans la délocalisation, tout en reflétant une évolution marketing à la mode en ce moment : la gratuité. Ainsi, Docspace ne propose pas son service comme un système de sauvegarde, mais bien comme le premier "disque dur virtuel" de l'internaute. Le principe consiste à placer la totalité de ses données sur un site auquel on accède ensuite avec un simple mot de passe. On travaille ensuite sur ce disque virtuel, exactement comme si les données étaient résidentes sur son PC. En attirant ces internautes qui virtualisent leurs données, Docspace veut également attirer des annonceurs qui financeront ce service gratuit. Surtout, les services additionnels, comme par exemple un espace supplémentaire, sont payants. Un modèle marketing qui est en train de faire ses preuves.

Les Echos/8/03/99 http://www.lesechos.fr/silval/

Net électrique ou par satellite
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Et si les factures de téléphone boursouflées par l'usage du net n'étaient plus qu'un mauvais souvenir ? Avec la multiplication des possibilités de connexion, le rêve n'est pas si loin ! L'usage du câble pour aller sur Internet a déjà changé la donne : un forfait mensuel et une possibilité de connexion quasiment illimitée...Deux nouvelles technologies vont redonner le sourire à ceux qui désespèrent que leur région, soit un jour câblé. Annoncée à la fin de l'année dernière, la connexion via une simple prise électrique semble désormais au point. Au CeBIT 99, salon des nouvelles technologies et des télécommunications, qui se tient du 18 au 24 mars à Hanovre, Nortel expose un petit boîtier qui permet de transformer les impulsions électriques en codes informatiques, reconnaissables par les PC, et permettant de surfer sur le net. Déjà testé en Grande-Bretagne, ce boîtier fonctionnera sur la plupart des systèmes de distribution électrique (200-260 volts). La vitesse de téléchargement est impressionnante : de 500 Kbits à 1 Mbit par seconde, en fonction du nombre d'utilisateurs en ligne. Nortel a annoncé que la petite boîte et la carte spéciale à installer sur PC seront commercialisés avant l'été et que leur coût ne sera pas très élevé. Autre nouvelle technologie exposée au CeBIT : la connexion par satellite. Fonctionnant grâce au réseau téléphonique, et par le biais d'une parabole et d'un décodeur numérique, cette nouvelle technique permet essentiellement d'économiser sur les factures de téléphone : la ligne téléphonique sert seulement à relier le PC au serveur, les messages, le contenu des sites sont directement livrés par satellite. La vitesse de téléchargement est de 400 Kbits par seconde. Combiné avec les techniques du push, la liaison par satellite devient très intéressante. Vous commandez, le soir, une recherche sur le net concernant les vieilles voitures ; et le matin votre PC est truffé de sites, de photos, de vidéoclips de vieux tacots... Astranet (commercialisé par Intel sur le satellite Astra) propose avec Fantastic Corporation (firme suisse de push) ce type de service. Aux Etats-Unis, la chaîne ABC News a déjà testé avec succès son Web cast. Disney et Hollywood online réfléchissent à des solutions similaires...

Kortex associe son modem à l'accès Internet
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Le constructeur français Kortex propose un modem 56K pour 290 francs couplé à un abonnement Internet Netclic d'un an à 99 francs par mois. Depuis une semaine, Kortex propose une offre modem/Internet à 290 francs. L'acheteur est toutefois contraint de s'abonner pendant un an à 99 F/mois au fournisseur d'accès Internet Netclic. Le modem de Kortex est le Novafax 56000 Vocal Plus, compatible K56Flex ou V90. Son prix habituel : 690 francs d'après le constructeur. Il possède les fonctions téléphone mains-libres, téléphonie Internet, minitel, fax et permet de partager la ligne téléphonique pour des communications voix ou données simultanées grâce à la technologie Auto-switch. Quant à Netclic, il s'agit du fournisseur de service hébergé par Easynet et qui relie à la Toile les utilisateurs des PC Cibox à 2000 francs.

(Network news/9/03/99) http://www.vnunet.fr/NN/index.htm

L'identifiant du P-III aussi sur les versions portable du Celeron et duP-II...
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Intel a reconnu qu'un prototype du numéro d'identification du Pentium III est intégré aux versions pour portables de ses P-II et Celeron. Depuis le 25 janvier dernier, Intel a livré certains P-II 333 et 366 et Celeron 266 et 300 avec un " processor ID " activé. C'est un français, Pierre Chassaing, auteur du site PC Codex, qui fait cette découverte en testant un portable Dell Inspiron 7000, doté d'un P-II à 333 MHz. Le numéro d'identification, codé sur 96 bits, est très proche de celui du P-III. Intel affirme que ce n'est qu'une " valeur ", qui permet cependant d'accéder à des sites ouverts uniquement aux possesseurs de P-III. Intel a qualifié " d'erreur " l'existence de ce numéro, et va distribuer très prochainement un utilitaire pour le désactiver.

Le PC à un Franc !
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Depuis mercredi 24 février, les 180 magasins Leclerc de France disposant d'un rayon informatique proposent le premier PC à 1 franc du marché français. Il s'agit d'une machine à base d'Intel Celeron 333 équipée d'un modem Olitec V96. Contrairement aux offres des autres grandes surfaces, Leclerc n'impose pas d'abonnement internet pendant deux ans mais une simple offre de crédit avec 24 mensualités de 199 francs (soit 4757,93 francs pour la machine). Si le client choisit, en plus, de s'abonner à Wanadoo pendant 12 mois, il reçoit un bon d'achat de 500 francs valable dans les magasins Leclerc.

(Journal du net/8/03/99)

http://www.journaldunet.com/99mars/990308bref.shtml

Les microprocesseurs deviennent photoniques
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Nanovation Technologies vient d'annoncer qu'elle avait mis au point un microprocesseur révolutionnaire. La société a réalisé un circuit intégré fonctionnant avec de la lumière. Les photons y remplacent donc les électrons. Ces nouveaux processeurs photoniques sont potentiellement 1000 fois plus rapides que les microprocesseurs actuels. Ils sont aussi 1000 fois plus petits. Pour l'instant, ce produit n'est qu'un prototype destiné à convaincre les industriels. Si tel est le cas, la société espère lancer ses microprocesseurs sur le marché d'ici à l'an 2000.

(Science&Avenir)

http://www.sciencesetavenir.com/planetcyber/art9.html

Une montre qui se répare toute seule
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Daniel Mange, un chercheur suisse de l'Ecole Polytechnique de Lausanne a mis au point la Biowatch, une montre capable de se réparer toute seule. Cette montre est composée de six microprocesseurs en série pour afficher les heures et les minutes plus deux autres, capables également d'exécuter la totalité des tâches. Chacun d'entre eux se voit confier une mission spécifique (afficher les dizaines d'heures, les unités d'heure ou les minutes), et cette mission est déterminée par sa position dans la chaîne. Que l'un quelconque des quatre processeurs s'interrompe, et il est aussitôt remplacé par l'un des deux supplémentaires. L'abscisse étant modifiée, chaque microprocesseur effectue alors la nouvelle tâche affectée à sa position dans la série. Les travaux de Daniel Mange ont de nombreuses applications : dans les systèmes qui nécessitent un niveau de sécurité absolue (avionique, électronique médicale...), et où la moindre panne peut avoir des conséquences dramatiques ; dans les environnements hostiles, où les interventions de réparation sont souvent complexes, et, à terme, dans tous les circuits intégrés, qui deviennent de plus en plus sophistiqués et du coup de plus en plus fragiles, de plus en plus sensibles aux interférences. " Je suis convaincu que l'évolution du microprocesseur va dans le sens de la complexité de la vie ", confie, un rien énigmatique, Daniel Mange. Déjà plongé dans d'autres pensées, où se s'entremêlent encore et toujours les mystères de la vie et de la nature, les mystères de la création.

Informatique domestique : qui achète quoi ?
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

La nouvelle enquête Ipsos Médias précise le profil des "décideurs informatique dans les foyers", qu'ils soient travailleurs indépendants, salariés ou simples particuliers. Cette étude aborde aussi leurs projets d' investissement ainsi que leurs modes d'information. Le marché de l'informatique a considérablement évolué au cours de ces dernières années. Les décideurs en matière d'informatique domestique dans les foyers, représentent en 1998, près de 6 millions et demi de personnes (6 489 000 personnes) soit 14.5% de la population française âgée de 18 ans et plus. Le décollage de la micro-informatique a été amorcé en France il y a quelques années et le rythme de croissance du marché reste soutenu (de l'ordre de 18% d'augmentation par an, plus vite que celui de l'électronique grand public). 4 956 000 foyers dont le chef de famille est âgé de 18 à 70 ans disposent ainsi d'un micro-ordinateur au domicile et un tiers de ces équipements ont été acquis l'année dernière. De plus, la démocratisation de l'informatique domestique dont semble témoigner le rôle que jouent aujourd'hui les hypermarchés lors d'un premier équipement, peut être un prélude à un développement encore plus rapide du marché. La France n'en accuse pas moins un retard en matière d'équipement informatique au sein des foyers et le taux d'équipement dans notre pays reste encore loin de ceux des grands pays industrialisés (Allemagne 36% - Royaume-Uni 34% - Etats-Unis plus de 40%). Et en France, malgré ce retard, en 1998, il n'y a que 850 000 personnes pour envisager d'acquérir un premier ordinateur au cours des 12 prochains mois. Malgré une micro-informatique qui se veut conviviale et qui se donne de grands moyens pour entrer dans les foyers, un frein culturel semble donc exister dans notre pays. Il pourrait expliquer plus que la baisse des prix des ordinateurs qui refroidit néanmoins souvent l'enthousiasme de ceux qui envisagent de s'équiper pour la première fois, l'attentisme du marché.

(IPSOS) http://www.canalipsos.com/archives_fr/0399/decinf1.htm

Playstation II, menace pour Intel et Microsoft ?
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Grâce à sa future console Playstation II qui s'annonce surpuissante, Sony entend bien faire de l'ombre aux géants Microsoft et Intel sur le terrain du multimédia et de l'Internet grand public. "La prochaine génération de Playstation sera un véritable défi à relever pour Intel et Microsoft" a souligné Nobuyuk Idei, le président de Sony, Il faut dire que la "configuration" de la future console a de quoi faire pâlir pas mal de PC. Selon Sony, côté puissance, la nouvelle puce 128 bits Emotion Engine codéveloppée avec Toshiba sera trois fois plus puissante que le Pentium III que vient de lancer Intel. Toujours selon le géant japonais, la puissance du moteur graphique sera telle -55 millions de polygones par seconde- que les images affichées pourront tenir compte de la gravité et des frottements tout en affichant avec réalisme des matières comme l'eau ou le métal. Les personnages des jeux profiteront quant à eux des performances de la machine pour se comporter avec le plus de vraisemblance possible (comportement apparemment intelligent).L'équipement multimédia sera également digne des PC haut de gamme. La console sera dotée d'un lecteur DVD et d'une carte de décompression Mpeg-2 pour la vidéo plein écran numérique haute définition. Elle intégrera en outre un système d'écoute pour la lecture de CD voire de DVD audio. Enfin, à l'instar de la Dreamcast de Sega (voir édition du 2 décembre 1998), la machine sera connectée à Internet -on ne connaît pas encore le navigateur qui sera utilisé. D'après le président de Sony, avec toutes ces caractéristiques, la nouvelle console pourrait créer un véritable marché du loisir électronique à elle toute seule et faire de l'ombre aux PC.

(SVM/7/03/99) http://www.vnunet.fr/SVM/index.htm

Philips et Sony s'entendent sur les spécifications du Super Audio CD
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Les groupes néerlandais Philips et japonais Sony ont annoncé jeudi avoir terminé la mise au point des spécifications techniques du Super Audio CD, le lecteur de musique de prochaine génération. Les spécifications (caractéristiques techniques) devraient être publiées ce mois-ci, afin de permettre aux fabricants de matériel audio et aux éditeurs de disques de lancer des produits avant la fin de l'année, indique Philips. Interrogé, Sony fait montre de prudence, en soulignant que si des lecteurs seront effectivement disponibles avant la fin de 1999, il n'y a pas de disques sur le marché actuellement. Le Super Audio CD devrait permettre une qualité musicale encore inégalée, en offrant la restitution stéréo sur six canaux différents, et comprendra des dispositifs anti-piratage. Il pourra utiliser des disques hybrides, pouvant être également écoutés sur tous les lecteurs de CD existant. On compte aujourd'hui environ 750 millions de lecteurs CD dans le monde.

AFP/5/03/99 http://www.actualinfo.com/




L'INA prépare la production audiovisuelle interactive de demain
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Le nouveau président de l'Institut national de l'audiovisuel, Francis Beck, a présenté jeudi les expériences menées par l'INA qui préfigurent la production audiovisuelle interactive de demain. Il a également annoncé la nomination d'un nouveau responsable pour le département Innovation, Philippe Bailly, actuellement conseiller technique au cabinet de la ministre de la Culture et de la Communication, Catherine Trautmann, qui prendra ses fonctions le 19 avril. M. Beck a ensuite présenté à la presse les deux premiers projets audiovisuels interactifs réalisés par le studio multi-support de l'INA: un journal télévisé et une émission littéraire. Créé en mars 1998, le studio vise à développer de "nouveaux types de productions, sur différents supports, à partir d'images tournées pour une émission audiovisuelle classique", a expliqué M. Beck, situant cette démarche dans le contexte actuel d'une "convergence numérique" grandissante. ".Concrètement, il s'agit dans chacun des projets, de proposer au spectateur/navigateur de consulter des documents ou des images complémentaires. Le projet de journal télévisé interactif permet par exemple au téléspectateur qui visionne un reportage, de consulter les dépêches d'agences, les autres reportages de la chaîne ou des sites web consacrés au même sujet. De la même façon, le spectateur d'un documentaire pourra consulter la totalité des interviews ou encore retrouver les bouts de l'émission où apparaissent tel ou tel thème. "Le numérique est plus qu'une évolution, c'est une rupture. Il implique de nouvelles formes de production et de diffusion", a expliqué M. Beck.

AFP/4/03/99

http://www.yahoo.fr/actualite/19990304/multimedia/920564640-yaho088.html

Le droit d'auteur remis en cause
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Le respect du droit d'auteur. Notion continuellement mise en avant dans ce débat sur les copies, sa définition n'en est pas moins floue. Ainsi la proposition de directive européenne, discutée le 10 février dernier par les europarlementaires, envisage-t-elle d'étendre ces droits. Mais à quel prix? Les droits d'auteur regroupent les droits moraux et les droits patrimoniaux. Les premiers sont incessibles et garantissent à la personne de l'auteur l'intégrité de son oeuvre. Les seconds peuvent être cédés (aux exploitants) et permettent aux auteurs d'être rémunérés. La réglementation de la copie apparaît dans les années 70, avec les appareils de duplication grand public: la reproduction d'une oeuvre est soumise au droit d'auteur. Mais, devant un contrôle impossible (et la protection de la vie privée), les gouvernements décident d'accorder une exception pour la "copie privée". En échange de quoi, le consommateur paye l'auteur par le biais d'une redevance sur le prix des supports et des appareils. L'arrivée de la société de l'information permet une copie digitale, rigoureusement identique et bon marché. Le seul fondement qui n'a pas changé c'est que certains contrôles se heurtent à la protection de la vie privée. La nouvelle proposition de directive européenne se propose de réglementer tout ça. Un peu trop? Elle veut par exemple que même les copies temporaires soient soumises au droit d'auteur. Sur Internet, on copie sans cesse! On en arriverait à sanctionner la simple consultation d'une oeuvre. L'équilibre existant entre les droits d'auteur et les exceptions, risque d'être rompu. Même s'il est vrai qu'il faut renforcer les droits d'auteur, contrer les menaces sur les oeuvres. Pas au détriment des utilisateurs...

(Le Soir/7/03/99) http://www.lesoir.com/

La Méditerranée : Guerre des cultures ou projet commun
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

La Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme et Système Friche Théâtre co-produisent, lors de la rencontre internationale " La Méditerranée : Guerre des cultures ou projet commun ? ", un site Internet éditorial et événementiel réalisé en direct depuis la MMSH les 12 et 13 mars.

(Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme) http://www.mmsh.univ-aix.fr

^ Haut
Terre
Sciences de la Terre, Environnement et Climat
Lyon se dote d'un laser pour mesurer la pollution
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

LI.D.A.R. est l'abréviation de Light Détection and Ranging. En français, détection par la lumière. L'appareil utilise deux faisceaux laser. Un faisceau lumineux puissant et très précis est dirigé à travers l'atmosphère, puis est absorbé par les particules chimiques en suspension dans l'air. Le rayon est absorbé différemment par les différentes particules. Un autre faisceau, envoyé avec une longueur d'onde différente, n'est pas absorbé par les molécules polluantes. La différence d'absorption, observée par un télescope, analysée par logiciels, permet d'identifier les molécules polluantes. Le LIDAR lyonnais a fait sa première apparition en public, Les utilisations du LIDAR seront multiples. Il permet de déterminer l'état de la troposphère en trois dimensions, de concevoir des cartes en trois dimensions dans des zones qui ne sont pas équipées de capteurs. Il sera désormais possible d'étudier non seulement la pollution dans les rues, près du sol, mais en altitude, et de déterminer l'évolution de l'atmosphère à plusieurs centaines de mètres d'altitude. Avec l'arrivée de cet équipement, l'agglomération lyonnaise prend une longueur d'avance dans le domaine de la surveillance de l'atmosphère.

(Le Progrès/11/03/99)

http://www.leprogres.fr/Infodujour/Rhone/index.html

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Jusqu'où la science peut elle reculer les limites de la vie humaine,
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

New-York Times/9/03/99

http://www.nytimes.com/library/national/science/030999sci-aging.html

Les scientifiques ont obtenu des résultats étonnants ces dernières années en augmentant les durées des espèces animales en laboratoire comme les vers et les mouches .Le Dr. Gregory , Directeur du programme de médecine, technologie et science de l'Université Californie vient de réunir une dizaine de scientifiques de haut niveau sur le thème: jusqu'où pourrons nous allonger la durée de vie humaine au cours du siècle prochain." Nous savons que nous pouvons étendre considérablement la durée de vie des mammifères, " a souligné le Dr. Judith Campisi, qui dirige le service de la biologie cellulaire et moléculaire au laboratoire de national de Berkeley " il n'y a aucune raison de croire que nous ne pourrions pas faire la même chose aujourd'hui chez l'homme. Selon ces éminents spécialistes une durée de vie comprise entre 150 et 200 ans ne relève plus de la science-fiction et constitue un objectif raisonnable pour le siècle prochain. Mais ces scientifiques ont précisé que le principal défi ne consistait pas tant à accroître la durée de vie, qu'à faire en sorte que nous puissions rester en bonne santé et en bonne forme pendant toutes ces décennies de vie supplémentaires.

Brève @RT Flash

Des câbles dans le cerveau pour lutter contre la maladie de Parkinson
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Un système de câbles implantés sous la calotte crânienne, permettant l'accès à différentes zones du cerveau et la transmission d'impulsions électriques sur commande du malade, a été mis au point dans la lutte contre la maladie de Parkinson. Ce procédé, mis au point en Suisse, a été présenté dimanche au congrès de la Société Parkinson allemande à Wuerzbourg (sud). "Nous en sommes encore au stade expérimental, mais cela peut être une avancée décisive", a déclaré le professeur allemand Peter Riederer, chercheur à l'Université de Wuerzbourg. "Le patient, à l'aide d'un boîtier relié aux câbles, peut lui-même décider de l'intensité des stimulations électriques, les mettre en route et les arrêter", a-t-il ajouté. Toutefois, le Pr Riederer a admis qu'il n'était pas encore établi si "la présence sur plusieurs années de ce système sous la calotte crânienne ne provoquait pas d'effets induits négatifs". Chez les quelques patients dans le crâne desquels a été implanté ce système, les médecins ont noté "une sensible amélioration de leur motricité", a-t-il souligné.

(AFP/7/03/99) http://www.actualinfo.com/

L'hypertension artérielle augmenterait les risques de sénilité
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Le traitement de l'hypertension artérielle n'a pas fini de livrer ses secrets: selon une étude américaine, soigner ce symptôme aux alentours de la quarantaine, en prévenant certains accidents vasculaires cérébraux ''silencieux'', permettrait du même coup d'éviter l'apparition plus tardive de démences séniles. Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont réalisé des scanners cérébraux à des hommes qui avaient déjà participé à une étude sur les jumeaux en 1969. Les scientifiques se sont intéressés aux maladies cardio-vasculaires, notamment aux accidents vasculaires cérébraux (AVC) définitifs et aussi transitoires. A âge égal, les hommes présentant des AVC avaient à 40 ans une tension artérielle supérieure. Par ailleurs, ceux qui avaient souffert d'attaque cérébrale avaient trois fois plus de risques que les autres de présenter des lésions de leur substance blanche cérébrale -en partie détruite dans les démences. ''Les gens dont la substance blanche est lésée sont ralentis. Ils ont plus de difficultés à réaliser des choses compliquées'', a expliqué le Dr De Carli. Cette étude devrait avoir ''d'importantes répercussions, notamment dans la population américaine des personnes âgées'', a estimé le Dr. Edgar J. Kenton, professeur à la clinique neurologique de la Thomas Jefferson University à Philadelphie et membre de l'American Heart Association. ''Notre population vit plus longtemps et nous venons tout juste de comprendre que les démences sont moins dues à la maladie d'Alzheimer qu'aux séquelles d'accidents cérébraux transitoires'', a-t-il ajouté. Selon lui, il est préférable de traiter le plus tôt possible les personnes de quarante ans qui souffrent d'hypertension artérielle plutôt que d'attendre l'apparition des premiers signes de démence.

(Yahoo/7/03/99) http://www.yahoo.fr/actualite/19990305/sciences/

Micro-aiguilles indolores
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Travaillant au sein d'une branche de la pharmacie en pleine effervescence, la galénique (mise en forme des traitements médicamenteux), des chercheurs du Georgia Institute of Technology oeuvrent depuis trois ans sur un système d'injection transdermique à base de micro-aiguilles. Comparable au patch, simple à utiliser, il permettrait aussi d'administrer des médicaments habituellement injectés par une seringue. Car, à la différence des patchs, qui sont limités à l'emploi de petites molécules lipophiles diffusant entre les cellules du stratum corneum (partie externe de l'épiderme), les micro-aiguilles, traversant l'épiderme, permettraient d'injecter une grande variété de molécules. N'atteignant pas les terminaisons nerveuses du derme, elles seraient de plus indolores. C'est une technique classique de micro-électronique, la pulvérisation ionique réactive, qui leur a permis de fabriquer ce réseau de micro-aiguilles en silicium, carré de 3 mm de côté hérissé de 400 micro-aiguilles, longues de 150 micromètres et pas plus épaisses qu'un cheveu. La technique est couramment utilisée pour l'impression de circuits intégrés, mais pour des épaisseurs bien moindres. Ici, Mark Prausnitz affirme que l'opération dure 2 ou 3 heures. L'équipe envisage maintenant des essais d'injection sur animaux avant de passer aux essais cliniques sur l'homme. Si le système fait ses preuves, on pourrait alors imaginer de graver un microprocesseur en même temps que les micro-aiguilles pour disposer d'un système de délivrance de médicaments programmable, par exemple chez les diabétiques pour contrôler l'injection d'insuline en fonction de leur glycémie.

(La Recherche) http://www.larecherche.fr/ARCH/99/03/tec.html

Premiers essais cliniques de greffe de peau artificielle
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Une équipe de médecins de l'hôpital pour enfants de l'Université de Miami-Jackson (Floride) ont débuté lundi leurs premiers essais cliniques de greffe de peau artificielle sur 17 patients, Quinze enfants et deux adultes originaires des Etats-Unis, d'Espagne et d'Equateur ont été sélectionnés pour cette première. Ils souffrent tous d'épidermolyse bulleuse, une maladie héréditaire qui rend la peau extrêmement sensible, causant des ampoules et des lésions sensibles à des brûlures au moindre toucher. En janvier, une fille de huit ans, Tori Cameron, avait reçu une première greffe de peau artificielle réalisée par la même équipe. Quelque 100.000 enfants souffrent de cette maladie aux Etats-Unis. Les essais cliniques sont gratuits mais s'ils sont fructueux, les patients devront par la suite débourser environ 1.000 dollars pour un morceau de la taille d'un poing. Baptisée Apligraf, cette peau artificielle qui se présente sous forme de bandes pratiquement transparentes est fabriquée par la société Novartis, basée dans le New Jersey. Elle est fabriquée à partir d'un petit échantillon de peau humaine vivante prélevée sur les prépuces de nouveau-nés circoncis. Les cellules se reproduisent ensuite jusqu'à 200.000 dans du collagène d'origine bovine.

AFP/8/03/99 http://www.actualinfo.com/

Manger moins pour vivre plus
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

La preuve est faite : un régime hypocalorique et supplémenté en vitamines et minéraux allonge la vie des rats et des singes rhésus. Mais peut-on extrapoler ces résultats à l'homme ? Depuis les géniales expériences de Clive McCay (université Cornell, Etat de New York), nous savons que les rongeurs qui reçoivent un régime hypocalorique enrichi en vitamines et minéraux vivent plus longtemps. Lorsque l'apport de calories de ces animaux est réduit de 30% à 40 %, ils vivent 20 % à 40 % plus longtemps que leurs congénères dont la nourriture est restreinte. "Ils sont aussi en meilleure santé ", précise Byung Pal Yu (université du Texas, San Antonio), qui conduit des études de restriction calorique chez le rongeur. " Les animaux ont moins de tumeurs. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ils ne sont pas affaiblis, mais plus actifs et plus endurants. Les régimes hypocaloriques augmentent à la fois l'espérance de vie moyenne (un plus grand nombre d'animaux vivent plus longtemps que la moyenne habituelle) et la longévité maximale (la durée maximale de vie de l'espèce). Peuvent-ils être extrapolés à l'homme ? Pour le savoir, l'Institut national du vieillissement des Etats-Unis conduit depuis 1987 deux expériences de restriction calorique auprès de 250 singes rhésus, Depuis douze ans, une partie des animaux reçoivent la quantité de nourriture qu'ils consommeraient dans des conditions normales, soit à peu près 690 kilocalories (kcal) par jour. Les autres reçoivent une ration diminuée de 30 %, enrichie en vitamines et minéraux. Depuis deux ans, les équipes de Richard Weindruch (université du Wisconsin, Madison) et de George Roth et Donald Ingram (Centre de recherche en gérontologie, Baltimore, Maryland) n'égrènent que de bonnes nouvelles : pour les singes Cran (Caloric Restriction with Adequate Nutrition ), la maigreur de l'ordinaire ressemble à une cure de jouvence. Pour commencer, leur corps renferme moins de 10 % de graisses, contre 25 % chez leurs congénères de l'autre groupe. " Les marqueurs biochimiques du risque cardio-vasculaire vont dans la bonne direction ", résume George Roth. Les dernières mesures montrent qu'en dix ans, les singes Cran ont vu leur bon " cholestérol (HDL 2B) augmenter de 25 % et les triglycérides (un facteur de risque) baisser de 20 %. D'autres marqueurs du vieillissement comme l'enzyme phosphatase alcaline, qui favorise la formation osseuse, ou l'hormone sulfate de déhydroépiandrostérone (DHEA) restent remarquablement élevés.

(Science&Avenir) http://www.sciencesetavenir.com/couverture/art6.html

Un nouveau laser au bénéfice du coeur
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Bombarder le coeur à l'aide d'un laser pourrait permettre de venir à bout des douleurs thoraciques de personnes souffrant d'angine de poitrine. Cette nouvelle technique, encore expérimentale, vient d'être présentée lors du dernier congrès de l'American College of Cardiology. Destinée aux malades souffrant d'une forme grave d'angor inaccessible aux traitements habituels, cette nouvelle technique associe le rayonnement laser à un catheter, une canule qui permet d'arriver facilement au coeur par les vaisseaux. Il y a un an, la Food and Drug Administration donnait son feu vert au lancement d'un premier laser cardiaque. Mais l'utilisation de cet appareil nécessitait une opération chirurgicale. Résultat: entre 6 et 10% des personnes mourraient pendant l'intervention. Cette fois-ci, la technique ne nécessite aucune intervention et ses résultats jugés encourageants tendent à prouver que la méthode est efficace et sans danger. Selon le Dr Stephen Oesterle, praticien au Massachussets General Hospital à Boston et responsable de l'étude, ''les deux tiers environ des personnes traitées de cette manière ont obtenu une amélioration suffisante pour retrouver une vie quasi-normale.'' Pour mener leur étude, les médecins de 12 hôpitaux des Etats-Unis et du Royaume-Uni ont travaillé sur 221 patients. Certains d'entre eux ont reçu le traitement laser, les autres une technique de routine. Tous étaient atteints d'une forme sévère d'angine de poitrine. Pour les médecins, l'angine de poitrine est caractérisée par quatre stades. Tous les malades de l'étude présentaient des stades 3 ou 4, autrement dit ils souffraient de douleurs en mangeant, et même au repos. Après le traitement laser, les deux tiers avaient rejoint les stades 1 et 2 : ils pouvaient marcher jusqu'à chez eux facilement, et même monter les escaliers sans raviver systématiquement la douleur. Tous ont pu regagner leur domicile le jour même. Aujourd'hui, les médecins savent que les trous faits par le laser favorisent la formation de nouvelles artères dans le coeur, un procédé appelé angiogenesis. Ces artères nourrissent le muscle qui ne l'était plus, du fait des caillots qui bouchaient les vaisseaux. Selon le Dr Ben McCallister du Mid America Heart Institute à Kansas City, les résultats du Dr Oesterle devraient inciter les médecins, jusque-là souvent sceptiques, à utiliser le laser en cardiologie.

(Yahoo/8/03:99) http://www.yahoo.fr/actualite/19990308/sciences/

Epilepsies : un pont est établi
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Des chercheurs de l'unité INSERM U. 29 viennent de faire la première démonstration que, dans un cortex malformé, des neurones peuvent établir des "ponts" fonctionnels entre des structures du cerveau normalement non-connectées, et transmettre de l'information entre elles. Cette découverte pourrait expliquer la généralisation de crises d'épilepsie depuis un foyer vers d'autres zones du cerveau. On estime à un millier le nombre d'enfants atteints chaque année d'épilepsie infantile associée à une malformation du cortex : d'évolution variable, la forme la plus grave de la maladie se traduit par un retard mental et peut conduire au décès. Il a été montré, dans ces formes d'épilepsie, la présence, au sein du cortex, de neurones en position anormale. Ceci résulte d'une "erreur" de migration de ces cellules qui intervient dans les étapes précoces du développement. Pour la première fois, les chercheurs montrent, par des études électrophysiologiques, que ces neurones mal acheminés présents dans l'hippocampe forment un pont fonctionnel entre l'hippocampe et le néocortex, deux régions normalement non connectées. En effet, malgré leur mauvaise localisation, ces neurones établissent des connexions avec les neurones du néocortex mais ils sont également connectés par les neurones de leur voisinage c'est-à-dire par les neurones de l'hippocampe. et ce lien direct et anormal est susceptible de vehiculer de l'information entre les deux régions du cerveau : les neurones reçoivent de l'information de l'hippocampe et la transmettent au néocortex. Ce travail, qui met en lumière le rôle de neurones mal acheminés dans la propagation d'une crise épileptique infantile via des ponts entre des structures cérébrales normalement non connectées, permet d'envisager l'étude de tels mécanismes dans la schizophrénie.

(INSERM-Actualites) http://www.inserm.fr/

Les cousines de Mathusalem
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

D'après la légende, Mathusalem vécut 969 années. Mais, aujourd'hui la concurrence est sur les rangs. Des chercheurs du California Institute of Technology (Caltech), à Pasadena, ont créé une drosophile mutante possédant une durée de vie de 35 % supérieure à la normale et une résistance accrue à différents stress. L'influence des gènes sur la longévité des êtres vivants comme les drosophiles a été mise en évidence dans les années 1980. Toutefois, les effets qualitatifs et quantitatifs sont restés obscurs. Ce n'est que récemment que plusieurs gènes ont été identifiés comme des régulateurs directs de l'espérance de vie chez le nématode Caernorhabditis elegans. Afin de localiser les gènes impliqués dans le vieillissement de la drosophile, l'équipe de Yi-Jyun Lin et de Seymour Benzer a généré un grand nombre de lignées mutantes en utilisant un transposon, une portion d'ADN capable de "sauter" d'un gène à l'autre et de l'inhiber. Les chercheurs ont ensuite étudié la longévité et la résistance à des agressions diverses des drosophiles issues de croisements entre les individus génétiquement modifiés. Ils ont alors découvert que la lignée homozygote mathusalem (mth) vivait plus de 100 jours contre 60 à 80 jours pour les parents. Les drosophiles de cette souche résistaient également une fois et demi plus longtemps que les lignées sauvages à un manque de nourriture. Et pour parfaire le tout, ces "superdrosophiles" étaient capables de supporter une température de 36°C pendant plus de 18 heures, quelque 6 heures de plus que la normale. Néanmoins, pour Jean-Claude Bregliano du laboratoire de génétique et physiologie du développement (CNRS-Université Aix-Marseille II), "il faut relativiser ce genre de découvertes. La longévité est le résultat de nombreux facteurs qui ne sont pas purement génétiques. L'environnement se révèle également très important". En effet, l'augmentation de l'espérance de vie dans les sociétés occidentales résulte sans doute plus de l'amélioration des conditions de vie que d'une quelconque mutation génétique. "Dans certaines communautés, la longévité n'a pas évolué depuis le Moyen-Âge", conclut Jean-Claude Bregliano.

(Info Science)

http://www.yahoo.fr/actualite/19990303/sciences/030399bis.html

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
Des réseaux de " veille stratégique " pour aider les PME sur le marché unique
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Les chefs d'entreprise français s'inspirent du savoir-faire de leurs homologues européens. Et cherchent à établir des partenariats. Initié en 1990 en France par la CCIP, " Vigilance " réseau de plus de 1 200 PME européennes, créé pour partager les expériences, et saisir les opportunités de coopération, s'est progressivement étendu dans le cadre de programmes européens (Comett, Force, Adapt, Leonardo) à l'Allemagne, aux Pays-Bas, à l'Italie, au Royaume-Uni, au Portugal et à l'Espagne, et s'est même ouvert, cette année à la Suisse. Pour une PME, s'associer à d'autres entreprises européennes est un moyen d'abaisser le coût d'une présence sur des marchés tiers.

(APCE/ 09/03/99)

http://www.apce.com

http://www.eurovigilance.com/ (Ouverture le 17 mars 99 )

Question écrite de Monsieur René Trégouët à Monsieur le Premier Ministre
Samedi, 13/03/1999 - 00:00

Monsieur Trégouët appelle l'attention de Monsieur le Premier Ministre sur la grave question de la responsabilité pénale des fournisseurs d'accès à l'internet qui hébergent sur leurs sites, à titre gratuit, et de façon anonyme, les pages personnelles mises en ligne par des tiers. Une récente décision de justice a en effet condamné à une lourde amende un fournisseur d'accès à l'internet, prestataire d'hébergement, au motif qu'il était entièrement responsable de la totalité du contenu des pages hébergées sur son site. Ces décisions de justice conduisent à la cessation d'activité de ces prestataires d'hébergement à titre gratuit, et entraînent une délocalisation, sur des sites situés à l'étranger, de ces pages personnelles de plus en plus nombreuses, ce qui risque de pénaliser la présence française sur l'internet. En outre, il est injuste de faire porter sur le seul prestataire d'hébergement l'entière responsabilité du contenu des pages hébergées alors que les auteurs de ces pages incriminées ne sont même pas poursuivis. Cette situation juridique est d'autant plus anormale que les fournisseurs prestataires d'hébergement ont à présent les moyens techniques qui leur permettent de lever l'anonymat des auteurs de pages dont le contenu enfreint la Loi. Tout l'intérêt de l'internet, en tant que nouveau moyen d'information et d'expression, réside dans le fait que chacun peut gratuitement et, le cas échéant, anonymement, publier ses pages personnelles sur le réseau et les mettre à la disposition de tous. Il convient donc de trouver rapidement un nouveau cadre juridique qui permette de concilier la liberté d'expression et d'information et la responsabilité pénale des véritables auteurs de pages dont le contenu appelle des poursuites judiciaires. Monsieur Trégouët demande donc à Monsieur le Premier Ministre quelles sont les intentions du Gouvernement pour adapter notre cadre législatif à ce nouvel outil d'information qu'est l'internet. Il lui demande notamment s'il ne conviendrait pas de s'inspirer des recommandations du Conseil d'Etat, qui suggère de maintenir la responsabilité éditoriale à la fonction d'édition de contenus, mais de retenir un régime de responsabilité de droit commun pour toutes les autres fonctions exercées sur le réseau. Dans ce cadre, un fournisseur d'accès ne serait responsable, a priori, que de ses propres contenus, édités par lui-même, mais non de ceux auxquels il donne accès ou qu'il héberge. Une responsabilité de droit commun s'appliquerait toutefois pour les prestations autres qu'éditoriales, afin de permettre les poursuites de fournisseurs d'accès en matière de complicité. Ce nouveau cadre permettrait également de se conformer à l'article 14 de la Proposition de Directive Européenne du 23.12.1998, relative à certains aspects juridiques du commerce électronique, qui prévoit que la responsabilité du prestataire d'hébergement ne peut être engagée, sauf si celui-ci a eu effectivement connaissance du contenu illicite des pages hébergées, et n'a pas agi rapidement pour rendre l'accès à ces pages impossible.

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top