RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 41
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 19 Mars 1999
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
Méga-alliance nord-américaine pour la transmission voix-données sur l'internet
Netscape offre le téléphone aux internautes
Microsoft sort une nouvelle version d'Internet Explorer
Microsoft veut mettre vos données sur Internet
Alliance AOL-SBC pour l'accès rapide à internet
L'anglais régresse sur Internet
France Télécom va "prochainement" proposer une offre ADSL
Les internautes allemands vont pouvoir surfer en utilisant l'ADSL
Alliance Microsoft-3 Com pour l'internet par téléphone
USA : Les réseaux domestiques prêts à décoller
BCE: lancement d'un réseau Internet ultra-rapide
AOL, plus vite et moins cher à l'année
Allemagne : les débuts de l'Internet par le réseau électrique
France Télécom veut marier Internet et Minitel
Quand la sagesse rencontre le Net...
Décret no 99-199 du 17 mars 1999 définissant les catégories de cryptologie
Arrêté du 17 mars 1999 relatif aux moyens et prestations de cryptologie
Tatouages : Intel et Microsoft sous surveillance en Europe
Pentium III : on peut lire le NSI avec un simple module Activex
La télévision interactive se développe outre-Atlantique
Vos photos développées en ligne par AOL
Alliance NBC-Sony
Avenir
Un laser atomique continu obtenu par des chercheurs de Munich
Matière
Des puits quantiques pour stocker la lumière
Vivant
Cancer du foie et hépatite C
Deux prions découverts dans la levure
Télémédecine en 3 D par satellite
Le décodage du génome humain plus rapide que prévu
La thérapie électro-génique arrive en Europe
Homme
E-commerce : le Gartner Group met en garde les entreprises européennes
Internet dynamise le capital-risque français
Régime fiscal des dépenses liées au passage à l'an 2000
Edito
Révolution génétique, préserver la confidentialité et la dignité humaine



En 2003, lorsque la communauté scientifique commémorera le cinquantenaire de la découverte de la structure de l'ADN par Watson et Crick, le décodage et la cartographie de la totalité du génome humain seront pratiquement achevés, et dans un an nous disposerons d'une première " maquette " comprenant déjà 90 % de nos gènes. En 50 ans, les sciences de la vie auront alors accompli un pas de géant, dont l'ampleur ne peut être comparée qu'aux extraordinaires progrès intervenus au cours de la même période dans le domaine des technologies de l'information. Mais cette connaissance intime de l'information fondamentale qui détermine la structure et le fonctionnement du vivant va soulever des problèmes éthiques considérables dont nos concitoyens ne mesurent pas encore toute la portée. La première question centrale soulevée par cette connaissance du génome concerne bien sûr la confidentialité des informations génétiques individuelles. Cette confidentialité devra être strictement garantie, de façon à éviter que la divulgation des informations génétiques individuelles ne puisse entraîner d'insupportables discriminations en matière d'emploi ou d'assurance par exemple. Cette question ne sera pas simple à résoudre car la pression économique aura tendance à vouloir restreindre ce droit à la confidentialité et à l'anonymat, comme cela est déjà le cas actuellement dans le domaine de l'Internet. Mais la 2e question soulevée par cette révolution génétique, celle de la possibilité d'une médecine prédictive très précise et individualisée, nous place devant un problème de société encore plus fondamental. A partir du moment où la science aura le pouvoir de connaître, dès les premiers stades de la conception, le profil génétique d'un individu, il deviendra possible de détecter non seulement toutes les anomalies génétiques provoquant directement une affection, mais aussi de calculer de manière très fiable les probabilités de survenue d'un grand nombre de maladies à l'âge adulte. Un tel pouvoir ouvre bien sûr des perspectives médicales immenses, tant en matière d'efficacité thérapeutique (grâce aux thérapies géniques précoces) que de prévention, et nous ne pouvons que nous en réjouir. Mais ce pouvoir va également conférer à la société une nouvelle responsabilité absolument capitale, celle de déterminer un cadre juridique et éthique qui prévienne toute dérive vers l'eugénisme, c'est-à-dire vers un projet purement technique d'amélioration de l'espèce humaine par la sélection génétique. Les immenses progrès de la génétique doivent en effet respecter la diversité et la dignité de l'homme et rien ne serait plus dangereux que de vouloir les utiliser pour construire une nouvelle espèce humaine qui se voudrait "parfaite". N'oublions jamais que le hasard et la diversité sont au coeur du vivant et de son évolution et que "science sans conscience n'est que ruine de l'âme".

René TREGOUET

Sénateur du Rhône


TIC
Information et Communication
Méga-alliance nord-américaine pour la transmission voix-données sur l'internet
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Le groupe de télécommunications canadien Nortel Networks vient d'annoncer son rapprochement avec Intel, Microsoft et Hewlett-Packard pour développer des réseaux capables de transmettre voix et données à partir des protocoles internet. Nortel et Hewlett-Packard ont déjà travaillé ensemble sur le serveur pour communications d'entreprises, basé sur l'architecture Intel et le système d'exploitation pour serveurs Windows NT de Microsoft. Ces nouveaux produits devraient être disponibles à la mi-99. .Nortel et Microsoft vont travailler ensemble sur l'intégration de la plate-forme Microsoft dans la ligne d'équipements de communications offerts par Nortel. En outre, ces deux groupes et HP vont développer et tester de nouvelles solutions basées sur la plate-forme Microsoft. Ces initiatives illustrent l'utilisation croissante de réseaux utilisant les protocoles internet pour la transmission de données par paquets. Elles confirment également le rôle grandissant du système d'exploitation Windows NT ) de Microsoft et des microprocesseurs d'Intel pour des besoins de communication utilisant des équipements spécialisés.

brève @RT Flash

Netscape offre le téléphone aux internautes
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Netscape intégrera en exclusivité sur tous ses navigateurs le logiciel de Net2Phone, qui permet de passer un appel téléphonique depuis son PC vers n'importe quel poste dans le monde à prix très réduit. On pourra bientôt passer un coup de fil n'importe où dans le monde depuis le navigateur Communicator ! Netscape et Net2phone, filiale de l'opérateur de télécommunications américain IDT viennent d'annoncer un accord mondial portant sur plusieurs années au terme duquel Netscape va pouvoir distribuer le logiciel Net2phone avec sa suite Communicator. Ce programme de téléphonie sur Internet permet de passer un appel téléphonique vers n'importe quel numéro dans le monde depuis un simple PC. Il sera bientôt accessible depuis une icône spéciale rajoutée dans la barre d'outils des nouvelles versions du navigateur de Netscape. La technologie de Net2phone permet d'effectuer des appels à destination de n'importe quel téléphone dans le monde. La personne qui appelle avec le logiciel depuis son PC transmet en fait sa voix sur Internet (protocole IP) jusqu'aux standards téléphoniques de Net2phone. La société qui est une filiale de l'opérateur de télécom américain IDT prend alors le relais et achemine la voix sur le réseau téléphonique classique. La personne appelée n'a besoin que d'un téléphone. Les minutes de communication doivent être prépayées par carte de crédit (forfait de 25 dollars soit 150 francs) . Les tarifs qui sont identiques quelle que soit la destination de l'appel sont très réduits. En France, la minute de communication est actuellement à 0,1 dollar, soit moins de 60 centimes En intégrant Net2phone dans la suite de communication de Netscape, les utilisateurs qui disposent de plusieurs ordinateurs pourront même passer plusieurs appels simultanément sur une même ligne téléphonique.

(Network news/15/03/99)

http://www.vnunet.fr/

http://www.net2phone.com/french.

Microsoft sort une nouvelle version d'Internet Explorer
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Microsoft a dévoilé le 18/03/99 une nouvelle version de son logiciel de navigation sur le web, Internet Explorer 5, doté de nouvelles fonctions pour faciliter la consultation en ligne. Internet Explorer 5 garde notamment en mémoire les sites déjà visités et les informations communément demandées comme le nom, l'adresse, et le mot de passe de l'utilisateur, grâce à une nouvelle technologie, IntelliSense.Le logiciel corrige éventuellement des erreurs commises en tapant l'adresse de ces sites et complète automatiquement une adresse déjà enregistrée dans la mémoire. L'utilisateur a également la possibilité de mémoriser automatiquement, sans manoeuvre particulière, sur le disque dur de sa machine des pages internet qu'il pourra consulter à loisir, sans être connecté à internet .Microsoft a également ajouté une fonction pour filtrer le courrier électronique non sollicité et pour identifier des sites web en rapport avec le sujet consulté, ainsi qu'une technologie améliorée pour la vidéo-conférence

Microsoft veut mettre vos données sur Internet
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Bill Gates vient d'expliquer dans une interview accordée au Financial Times que sa société allait enrichir son service de messagerie gratuit Hotmail avec des applications bureautiques gratuites accessibles depuis n'importe où sur Internet. Selon lui, les abonnés d'Hotmail -plus de 30 millions en décembre dernier pourront bientôt stocker des fichiers textes, la liste de leurs sites préférés, leur calendrier et quantité d'autres choses sur le Web. Les données présenteront l'énorme avantage d'être accessibles depuis n'importe où et d'être constamment à jour puisque stockées et manipulées à un seul et même emplacement. La messagerie a été la première application disponible sur les micros qui a été massivement reprise sur Internet. De plus en plus de sites portails la proposent. On trouve aussi des sites proposant d'enregistrer ses carnets d'adresse ou de noter ses rendez-vous sur un agenda consultable depuis n'importe où via Internet. Dans un avenir proche, il est fort probable que les téléphones portables ou les assistants numériques connectés à Internet pourront consulter de tels services. Le potentiel de développement de ces applications dont les données seraient enregistrées sur les disques durs des serveurs Internet sont énormes et certains analystes parlent déjà de "bureau universel". La version 5 d'Internet Explorer sortie le 18 mars sera par exemple interfacée avec le service Hotmail. Les abonnés pourront lire leur mail directement dans leur client de messagerie Outlook Express sans avoir à se connecter au site de Microsoft. Un premier exemple de ce que pourrait proposer les prochaines moutures des suites bureautiques de Microsoft. Reste le problème de la confiance. Les utilisateurs accepteront-ils de laisser des données confidentielles sur le Web chez une société privée qui aura évidemment les moyens d'y accéder ?

(Science &Vie micro/18/03/99)

http://www.vnunet.fr/SVM/index.htm

Alliance AOL-SBC pour l'accès rapide à internet
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Le service en ligne America Online et la compagnie de téléphone SBC Communications ont signé jeudi un accord pour fournir un accès rapide à internet à 8,4 millions de foyers d'ici la fin 1999, à partir des lignes de téléphone existantes, selon un communiqué des deux groupes. A l'automne, AOL va utiliser le service de lignes d'abonnés numériques asynchrones (ADSL) de SBC dans les régions où Pacific Bell et Southwestern Bell, filiales de la compagnie de téléphone, offrent ce service, notamment en Californie, au Texas, dans le Missouri, en Oklahoma, en Arkansas et au Kansas. Le service devrait être déployé dans la région couverte par Nevada Bell, une autre filiale de SBC, plus tard dans l'année. Les clients d'AOL devraient payer environ 20 dollars pour ce service, en plus de leur abonnement. La connexion avec AOL sera permanente et les utilisateurs pourront utiliser en même temps, sur une seule ligne de téléphone, leur ordinateur, leur téléphone et leur télécopieur. La vitesse d'accès pourra grimper jusqu'à 1,5 mégabits par seconde, plus de 50 fois la vitesse de 28,8 Kbps offerte par un modem standard, selon le communiqué. Cet accord, couplé avec celui similaire signé en janvier avec la compagnie Bell Atlantic (est du pays), va permettre à AOL d'offrir le service DSL dans 21 Etats, indique le service en ligne. Bell Atlantic a un objectif de 7,5 millions de foyers desservis par DSL d'ici la fin de 1999 et 14 millions avant la fin de l'année suivante.

(AFP/15/03/99)

http://www.actualinfo.com/

L'anglais régresse sur Internet
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Si la tendance se maintient, l'anglais n'occupera plus en 2002 que le tiers du territoire de l'inforoute planétaire. L'heure est au multilinguisme. Parce que les fameux "nouveaux marchés à développer" ne parlent tout simplement pas anglais. Partout sur le WWW, on assiste déjà à une croissance phénoménale des sites et des contenus en "langue locale". Le phénomène n'est pas seulement mis en relief par des rapports très sérieux d'agences américaines, il tombe sous le sens. Depuis le temps qu'on nous rebat les oreilles en affirmant qu'Internet est l'instrument, "l'arme ultime" de la mondialisation des marchés, voilà qu'on se rend compte que ces nouveaux marchés à développer ne parlent tout simplement pas l'anglais. En termes clairs, cela signifie que si on veut faire des affaires avec les deux millions d'internautes chinois, il faudra leur parler chinois. Encore plus quand il y en aura 50 ou 300 millions! Pour Microsoft, les jeux sont faits: l'anglais cède le pas aux autres langues. En 2002, les Américains ne représenteront plus que le tiers des internautes. Aux États-Unis seulement, on prévoit dépenser plus de 17 milliards de dollars d'ici deux ans pour la traduction de sites Web. Et, coup de théâtre, on a alors appris que Windows 2000 et Office 2000 sont actuellement conçus sous une seule version code. Concrètement, cela signifie que la langue ne devient plus qu'une sorte de "personnalisation locale" du logiciel. Est-ce à dire que tous les grands fabricants de logiciels choisiront la solution du code unique? Qu'ils ne feront plus désormais affaire qu'avec des exploitants locaux se chargeant de la "localisation" de leurs produits? Et que cette localisation (entendre ici: "adaptation en langue locale du logiciel") reposera désormais sur l'intérêt que manifesteront les collectivités à travailler dans leur langue? Nouveau casse-tête à l'horizon! Voilà ce qui arrive quand on se met à manipuler des outils qui font de nous des citoyens du monde...

France Télécom va "prochainement" proposer une offre ADSL
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

France Télécom va "prochainement" soumettre à l'Autorité de régulation des télécommunications (ART) une offre tarifaire pour l'ADSL, une technique permettant d'accéder à grande vitesse à internet via le réseau téléphonique standard, a indiqué jeudi le secrétaire d'Etat à l'industrie Christian Pierret devant le Sénat. "France Telecom mène depuis un an des expérimentations qui s'avèrent concluantes. Il faut maintenant envisager le déploiement de cette technologie en France," a indiqué M. Pierret. "France Télécom m'a indiqué qu'il allait prochainement soumettre une telle offre aux pouvoirs publics. Elle devrait permettre une réponse à la problématique des coûts d'accès tout en permettant l'exercice d'une libre concurrence des opérateurs de télécommunications", a conclu M. Pierret. France Télécom a confirmé jeudi qu'une offre tarifaire serait "prochainement" déposée auprès de l'ART, préalable à un déploiement de l'ADSL. L'ADSL (Asymmetric digital suscriber line), moins chère à mettre en oeuvre que la fibre optique, permet d'utiliser les infrastructures en cuivre du téléphone datant des années 70, tout en augmentant leur performance grâce à des équipements placés sur le répartiteur local et sur le modem de l'abonné. Résultat: un accès 60 fois plus rapide, des images vidéo fluides, la possibilité de téléphoner et de surfer sur le web simultanément.

Les internautes allemands vont pouvoir surfer en utilisant l'ADSL
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

L'allemand Deutsche Telekom, numéro trois mondial des télécommunications, va démarrer en avril la commercialisation de la technique ADSL, visant tout particulièrement les utilisateurs d'internet car ce procédé peut aller jusqu'à 200 fois plus vite qu'une ligne numérique classique. "Nous entamons bientôt la commercialisation des prises ADSL, qui permettent de transmettre jusqu'à huit Megabits/seconde sur une ligne de téléphone normale", a annoncé le patron de Deutsche Telekom, Ron Sommer. Deutsche Telekom va d'abord démarcher les entreprises de huit métropoles allemandes, avec un produit doté d'une puissance maximale de six Megabits/seconde. L'abonnement mensuel coûtera 98 marks, un tarif proche de celui envisagé par France -Télécom pour son offre ADSL aux particuliers(375 FF par mois) Il pourra être couplé avec des forfaits de connexion à Internet sur le serveur de la compagnie, T-Online. La technique ADSL (pour Asymmetric Digital Subscriber Line) est un procédé de compression des données, qui permet d'atteindre un débit maximum théorique de 8 mégabits sur le réseau téléphonique ordinaire. Un extrait de vidéo tenant en 3 Megabits met 14 minutes pour être transmis sur une banal ligne de téléphone analogique, 6 minutes sur Numéris et plus que 3 secondes sur ADSL, puissance maximale théorique. Deutsche Telekom vise les 100.00 clients d'ici la fin de l'année.

(AFP//16/03/99)

http://www.actualinfo.com/

Alliance Microsoft-3 Com pour l'internet par téléphone
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

3Com s'allie avec Microsoft pour commercialiser un système qui permettra aux particuliers de disposer chez eux d'un réseau local utilisant les fils du téléphone, et à terme le câble. Dans un premier temps, 3Com et Microsoft travailleront avec des constructeurs qui intégreront ce système dans leurs micro-ordinateurs. Fin 99 les cartes seront disponibles pour moins de 100 dollars. Les deux sociétés parient sur l'équipement croissant des ménages et sur leur besoin de partager des ressources périphériques, imprimantes, mémoire de masse, accès à l'internet, etc. 3Com vient, par ailleurs, d'obtenir un brevet pour une technologie améliorant sensiblement la qualité sonore des communications "téléphoniques" qui transitent sur l'Internet, en facilitant la récupération des paquets perdus.

brève @RT Flash

USA : Les réseaux domestiques prêts à décoller
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

D'ici les dix prochaines années, le marché américain des réseaux domestiques devrait exploser si l'on en croit Sean Kaldor, responsable marketing et technologies de la société IDC. Selon lui, les cinq ou dix prochaines années consacreront la poussée d'Internet dans les foyers, autour de deux appareils communicants : le micro et le téléphone. Les applications les plus en vues pourraient être la consultation d'annuaires interactifs, la téléphonie sur Internet, la vidéo à la demande, la télémédecine, la gestion de compte bancaire à domicile ou encore l'éducation à distance. S'exprimant lors d'une conférence IDC Directions à San Francisco cette semaine, Sean Kaldor a expliqué : "les appareils à la maison comme la télévision interactive et les magnétoscopes interactifs intégreront l'Internet. Tandis que le marché du PC continuera de croître fortement jusqu'à 1 milliard de machines en 2002, des applications liées à l'information et Internet tireront la demande dans les foyers". Alors qu'aujourd'hui 54% des foyers américains ont plus de 3 postes de télévision, on en compte tout de même 1,5% équipés d'un réseau local de communication. Ce chiffre pourrait passer à 12%, soit 23 millions de foyers vers 2002, selon le consultant.

(Network news/15/03/99)

http://www.vnunet.fr/

BCE: lancement d'un réseau Internet ultra-rapide
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Nortel et Bell Nexxia, deux entreprises du groupe canadien BCE (télécommunications), ont annoncé jeudi le lancement du premier segment d'un réseau Internet en fibres optiques, ultra-rapide et de grande capacité. Le réseau, qui relie dans un premier temps les villes de Toronto, Winnipeg (Canada) et Chicago (Etats-Unis), est considéré comme le plus rapide en Amérique du Nord, selon ses concepteurs. "Ce n'est rien de moins que les fondements de la prochaine génération d'Internet", a déclaré le directeur général des réseaux d'optique de Nortel, Greg Mumford. Le nouveau réseau, d'une fiabilité mille fois supérieure à ceux qui existent déjà selon Nortel, sera surtout utilisé par les grandes entreprises pour leurs services de téléphone, courriers électroniques, signaux vidéo, accès au web et activités de commerce électronique, a précisé M. Mumford. "Internet connaît une croissance de 10.000 % par an", a indiqué le vice-président de Nortel, Bill Conner, pour expliquer la pression qui existe afin de disposer de réseaux plus fiables, plus rapides et moins coûteux. La fiabilité est un élément d'autant plus important qu'on estime que les Nord-Américains ont passé "2,5 milliards d'heures à attendre sur Internet. C'est beaucoup de productivité perdue", a estimé M. Conner.

(AFP/11/03/99)

http://www.actualinfo.com/

AOL, plus vite et moins cher à l'année
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

AOL France lance une formule d'abonnement forfaitaire à l'année, sans limitation de la durée de connexion et augmente la bande passante de son réseau. La formule, baptisée AOL Fidélité, est facturée 650 F par an soit prés de 54 F par mois contre 95 F pour la formule AOL Essentiel, proposée jusqu'à maintenant pour un temps de connexion illimité. AOL (www.aol.fr) précise que ses abonnés peuvent changer de formule d'abonnement directement en ligne, sans autre formalité. Par ailleurs AOL France annonce l'ouverture d'une ligne transatlantique de 155 Mbps pour transporter le trafic de données de ses utilisateurs. " Une ligne réservée aux abonnés français et non à l'ensemble d'AOL Europe", précise-t-on chez AOL France. L'annonce survient alors qu'aux États-Unis de nombreux utilisateurs se sont plaints des faiblesses de la bande passante du service en ligne. " On tire les leçons des États-Unis et on augmente la bande passante avant l'arrivée de nouveaux abonnés ", ajoute AOL France.

Allemagne : les débuts de l'Internet par le réseau électrique
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

La compagnie d'électricité allemande RWE va commercialiser dès l'an prochain une nouvelle technologie développée par le groupe suisse Ascom. Le procédé, Powerline Communication, permet de convertir un transformateur électrique de moyenne tension en tête de réseau pouvant distribuer de l'accès Internet et des services de téléphonie. Le principe est celui des "courants porteurs", qui permet déjà aux électriciens de transmettre des informations relatives à la consommation des abonnés. C'est le canadien Nortel qui a été le pionnier, en 1997, de cette technologie, développée au Royaume-Uni dans le cadre d'une joint-venture (Norweb) avec United Utilities, distributeur électrique de la région de Manchester. RWE est déjà impliqué dans les télécoms, en étant l'opérateur, avec le groupe Veba, du service O.tel.O en Allemagne.

(ZDNet/13/03/99) http://194.98.7.131/fr/actu/cgi-bin/actu.

France Télécom veut marier Internet et Minitel
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

L'idée de cumuler les utilisateurs des deux réseaux, ce qui permettrait ainsi de redresser les statistiques de fréquentation française, minorées du fait de la coexistence du réseau Télétel et Internet, fait son chemin. Cela donnerait en effet une vingtaine de millions de connectés et une vingtaine de milliards de F de chiffre d'affaires pour le commerce électronique. La direction du multimédia et des services en ligne de France Télécom a été réorganisée, permettant à Philippe Reynaud de constituer une nouvelle équipe et de développer un plan de synergie entre Minitel et Internet, de nom de code "Minitel 2001". Philippe Reynaud confirme "France Télécom va lancer prochainement une offre d'accès couplant Télétel et Internet, via Numéris". Francis Le Bras, directeur du développement d'Intelmatique, la filiale chargée du télécommerce explique "on pourra passer de l'un à l'autre. Cliquer sur une adresse Internet écrite sur un écran vidéotexte et se retrouver sur une page Web. Ou bien, cliquer sur un lien hypertexte et appeler un écran vidéotexte. Et pas nécessairement la page d'accueil du service ! Exactement comme sur Internet". Cette offre, réservée dans un premier temps aux abonnés Numéris, pourrait s'étendre rapidement à l'ensemble des utilisateurs, comme l'annonce Philippe Reynaud "nous allons modifier les paliers tarifaires de Télétel et rendre l'accès plus convivial avec l'installation d'un nouveau guide et des fonctions de messagerie". France Télécom transforme ainsi l'accès de Télétel en un Yahoo ! proposant une messagerie mixte Minitel-Internet, Minitelnet comme produit d'appel. Installée sur le nouveau "portail Télétel", Minitelnet devrait permettre la création de plus d'un million d'adresses électroniques. Rappelons par ailleurs que France Télécom va expérimenter 350 Screenphones, téléphones à écrans compatibles Web et Télétel dans deux villes à partir d'avril.

(MTI/11/03/99)

http://www.otec-sud.org/surweb/mti/mti134/multimedia134_2.html

Quand la sagesse rencontre le Net...
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Deux grandes révolutions planétaires bouleversent actuellement notre société : l'accroissement de la moyenne d'âge et l'innovation technologique. De nos jours, une personne sur 10 est âgée de 60 ans ou plus. En 2050, une personne sur 5 aura au moins 60 ans. La moyenne d'âge de nos aînés ne cesse de s'accroître. D'après les statistiques des Nations Unies, 27 % d'entre eux devraient être âgés de plus de 80 ans en 2050. Le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, parle d'une "révolution lente qui fera de notre vie, non plus un 100 mètres, mais bien un véritable marathon". En Europe, au Japon et aux Etats-Unis, nombreux sont ceux qui vivront encore une trentaine d'années après leur retraite. Mais à quoi occuperont-ils ces nombreuses années ? Une chose est certaine, ils seront nombreux à consacrer du temps à Internet. Selon l'Opinion Research International, les plus de 60 ans passent davantage de temps sur leur PC et discutent plus souvent de l'informatique que toute autre moyenne d'âge. Aux Etats-Unis, les plus de 50 ans représentent la première tranche de la population à demander une connexion Internet. L'internaute "senior" type ressemble d'ailleurs à un grand-parent âgé de 57 ans. Ces grands-parents entrent donc dans le 21e siècle tout comme leurs petits-enfants et communiqueront avec ces derniers via les messages électroniques, cartes de voeux en ligne et photos numériques.

(Netcenter news/16/03:99)

http://home.netscape.com/fr/netscape/index.html

Décret no 99-199 du 17 mars 1999 définissant les catégories de cryptologie
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Le Premier ministre,

Vu le règlement (CE) no 3381/94 du Conseil en date du 19 décembre 1994 modifié instituant un régime communautaire de contrôle des exportations de biens à double usage, notamment son article 2 ;

Vu la directive 98/34/CE du Parlement européen et du Conseil en date du 22 juin 1998, modifiée par la directive 98/48/CE du Parlement européen et du Conseil en date du 20 juillet 1998, prévoyant une procédure d'information dans le domaine des normes et réglementations techniques et des règles relatives aux services de la société de l'information ;

Vu la loi no 90-1170 du 29 décembre 1990 modifiée sur la réglementation des télécommunications, notamment son article 28 ;

Vu le décret no 98-101 du 24 février 1998 définissant les conditions dans lesquelles sont souscrites les déclarations et accordées les autorisations concernant les moyens et prestations de cryptologie, notamment son article 4,

Décrète :

Art. 1er. - Pour chacune des catégories de moyens et de prestations de cryptologie figurant dans la première colonne du tableau annexé au présent décret, les opérations pour lesquelles la procédure de déclaration préalable est substituée à celle d'autorisation sont indiquées dans la deuxième colonne du même tableau.

Art. 2. - Le décret no 98-207 du 23 mars 1998 définissant les catégories de moyens et de prestations de cryptologie pour lesquelles la procédure de déclaration préalable est substituée à celle d'autorisation est abrogé.

Art. 3. - Le présent décret sera publié au Journal officiel de la République française.

Arrêté du 17 mars 1999 relatif aux moyens et prestations de cryptologie
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Le Premier ministre,

Vu la loi no 90-1170 du 29 décembre 1990 modifiée sur la réglementation des télécommunications, notamment son article 28 ;

Vu le décret no 98-101 du 24 février 1998 définissant les conditions dans lesquelles sont souscrites les déclarations et accordées les autorisations concernant les moyens et prestations de cryptologie, notamment ses articles 5, 10 et 13,

Arrête :

Art. 1er. - Le dossier de déclaration ou de demande d'autorisation concernant un moyen ou une prestation de cryptologie comporte une partie administrative et une partie technique.

La partie administrative comprend une déclaration ou une demande d'autorisation conforme au modèle annexé au présent arrêté, en trois exemplaires.

La partie technique comprend une description conforme au modèle annexé au présent arrêté, en trois exemplaires. Sont joints à cette partie deux exemplaires du matériel concerné ou, pour les logiciels, un exemplaire de celui-ci.Les dossiers déposés dans le cadre du régime simplifié de déclaration prévu à l'article 9 du décret du 24 février 1998 susvisé ainsi que ceux déposés pour obtenir le renouvellement d'une autorisation ne comportent pas de partie technique. Celle-ci est remplacée par un engagement écrit de la personne déposant le dossier certifiant soit que l'impossibilité pour le moyen ou la prestation d'assurer des fonctions de confidentialité ne résulte pas d'un simple dispositif de verrouillage, soit que les caractéristiques techniques du moyen ou de la prestation sont inchangées par rapport à la description figurant dans la partie technique du dossier déposé lors de la première délivrance de l'autorisation.

Art. 2. - Est porté à la connaissance du service central de la sécurité des systèmes d'information, au moins un mois à l'avance, tout changement de nature à modifier le contenu du dossier de déclaration ou de demande d'autorisation.

Art. 3. - L'arrêté du 13 mars 1998 définissant la forme et le contenu du dossier concernant les déclarations ou demandes d'autorisation relatives aux moyens et prestations de cryptologie est abrogé.

Art. 4. - Le secrétaire général de la défense nationale est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

(Journal Officiel du 19/03/99)

http://www.legifrance.gouv.fr/citoyen/officiels.cgi?heure=191115005831

Tatouages : Intel et Microsoft sous surveillance en Europe
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

ZDNet a obtenu confirmation d'une lettre envoyée la semaine dernière par la Commission informatique et libertés (CNIL) aux patrons français de Microsoft et d'Intel au sujet des affaires de tatouages. Il s'agit de savoir si certaines procédures invisibles inscrites dans leurs produits ne rentrent pas en contradiction avec deux directives européennes protégeant l'intimité des usagers. C'est d'abord le tatouage inscrit dans la puce Pentium III qui est mis à l'index depuis le mois de janvier, pour ses capacités à délivrer de manière invisible des données personnelles lors de connexions sur les réseaux. Puis c'est au tour de Microsoft de devoir se justifier sur la procédure d'enregistrement de Windows 98, qui récolte de manière peu transparente des données nominatives et qui identifie de manière indélébile certains documents à l'insu de l'utilisateur. Même si les deux géants de l'informatique s'apprêtent à corriger ces failles, ils se sont d'ores et déjà placés en porte à faux vis à vis des directives de 1995 et de 1997 sur la protection des données nominatives et leur traitement sur les réseaux en ligne. À Bruxelles, un groupe de travail de la DG15 (marché intérieur), chargé de surveiller l'application de ces textes, a publié des recommandations, le 23 février, sur le " traitement invisible et automatique sur l'Internet de données nominatives ". Le groupe indique que les logiciels ou matériels conçus pour l'Internet devraient fournir aux internautes toute information sur les données qu'ils ont l'intention de récolter, de stocker ou de transmettre, ainsi que la finalité de telles opérations ". Les directives réclament aussi que chaque usager " puisse avoir la capacité d'accéder facilement à ces données " en vue de modification. Autant de principes qui n'ont pas été respectés par les deux fabricants, au moins jusqu'à ce que la presse et les associations ne révèle les effets pervers de ces tatouages.

(ZDnet/16/03/99)

http://www.zdnet.fr/fr/actu/cgi-bin/actu.cgi?Conf=E&Dat=19990316&ID=07602

http://www2.echo.lu/legal/fr/dataprot/protection.html

http://www.europa.eu.int/comm/dg15/en/media/dataprot/wpdocs/wp17en.pdf




Pentium III : on peut lire le NSI avec un simple module Activex
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

L'entreprise montréalaise Zero Knowledge Systems (ZKS), a codé une petite application ActiveX dissimulable dans un bandeau de site Web et qui permet de lire le numéro de série intégré d'un Pentium III facilement, même si le numéro a été désactivé par le logiciel-rustine d'Intel.

http://www.mmedium.com/cgi-bin/nouvelles.cgi?Id=2254

La télévision interactive se développe outre-Atlantique
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Les progrès de la télévision interactive se confirment aux Etats-Unis. Trois partenariats importants ont été annoncés récemment, qui vont dans le sens d'une télévision connectée aussi bien à un réseau câblé modernisé, qu'à des lignes téléphoniques numériques, ou même à un réseau satellite en réception directe. Ainsi, Network Computer s'est associé à US West pour développer un boîtier numérique, WebTV Networks s'est allié à EchoStar (également pour un nouveau boîtier numérique) et At Home s'appuie sur son principal actionnaire Tele-Communications (TCI) pour une stratégie basée sur le modem-câble. Point commun entre ces projets : tous ces acteurs ont déclaré qu'ils voulaient proposer un service Internet à grande vitesse pour un public qui n'utilise pas le PC. Et de relier prochainement, grâce aux nouveaux décodeurs, des équipements électro-ménagers à des appareils de communications.

(Les Echos/15/03/99)

http://www.lesechos.fr/silval/

Vos photos développées en ligne par AOL
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

AOL serait prêt à lancer un service de photo en ligne dans trois villes américaines dès ce printemps, a annoncé le Washington Post dans son édition de mercredi. Ce service, baptisé "You've Got Pictures" en référence au fameux "You've Got Mail" d'AOL, était à l'origine prévu pour le mois de mai 1998. Mais des problèmes techniques en avaient retardé le lancement. Avec leurs nuances de couleur, de texture et de brillance, les photos nécessitent en effet d'énormes quantités de données pour être transmises par voie électronique et le système s'était rapidement trouvé saturé. Cette fois, "You've Got Pictures" sera donc lancé progressivement. Cleveland, Orlando et Tampa serviront de villes tests. AOL étendra ce service à l'ensemble de ses abonnés dès cet été. Un coût additionnel devrait alors être ajouté au service de base.Le principe de le photo en ligne est simple. Les abonnés prennent leurs photos avec leur appareil habituel. Ils déposent la pellicule chez un détaillant référencé par AOL. Dès que les photos sont développées (dans un délai de 48 heures), un message apparaît sur l'écran de leur PC. Ils peuvent alors visualiser les photos, les archiver dans "l'Album photo AOL", les imprimer, les envoyer par e-mail... ou aller chercher les épreuves papiers.

(ZDNet/12/03/99)

http://194.98.7.131/fr/actu/cgi-bin/actu.

Alliance NBC-Sony
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Industry standard/15/03/99

http://www.thestandard.com/articles/mediagrok_display/0,1185,3836,00.html?ho

Le réseau de télévision américain NBC (groupe General Electric) serait en pourparlers avec le groupe japonais Sony pour former une alliance stratégique. Une des hypothèses discutées serait "un partenariat qui permettrait à NBC de superviser les studios de production de cinéma et de télévision de Sony sur la Côte ouest tandis que l'aspect distribution à travers la télévision, le câble et Internet serait confié à Sony" . Il y a eu une réunion au sommet le mois dernier à Tokyo entre le directeur général de Sony, Nobuyuki Idei, le directeur de Sony aux Etats-Unis, Howard Stronger, le directeur général de NBC Robert Wright et le stratège du groupe, Thomas Rogers.

brève @RT Flash

^ Haut
Avenir
Nanotechnologies et Robotique
Un laser atomique continu obtenu par des chercheurs de Munich
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Un rayon laser atomique continu vient, pour la première fois, d'être obtenu par des chercheurs de l'Université de Munich, ce qui constitue une avancée qui devrait avoir d'importants débouchés en optique et en électronique, a annoncé lundi leur centre de recherche. L'expérience, présentée à une conférence de la Société des physiciens allemands à Heidelberg, a été réalisée par des physiciens de l'Institut Max-Plank d'optique quantique à Garching, près de Munich. Un rayon laser atomique (ou laser de matière) est beaucoup plus fin qu'un rayon laser lumineux mais peut également être réfléchi par un jeu de miroirs afin d'être orienté avec précision, a expliqué l'Institut Max-Plank. Capable de travailler sur la surface de structures de l'ordre du nanomètre (un milliardième de mètre) il peut être utilisé pour la fabrication de puces électroniques composées de circuits des centaines de fois plus minces qu'aujourd'hui. Cette technique peut également être appliquée à la conception d'horloges atomiques de très haute précision, ou encore en optique. Des chercheurs de l'Institut de Technologie du Massachusetts (MIT, Etats-Unis) avaient déjà obtenu un rayon de matière discontinu. Pour la première fois, leurs confrères de Munich sont parvenus à maintenir le rayon au-delà d'une dixième de seconde. Pour réussir cet exploit, ils ont emprisonné du rubidium, sous forme gazeuse, dans une cage magnétique portée à une température proche du zéro absolu (moins 273,15 degrés Celsius). Le gaz a ensuite été réchauffé, ce qui a conduit les atomes de rubidium à adopter un comportement grégaire et à se lier en une sorte de "super-atome", a expliqué l'Institut. Ces atomes s'échappent ensuite dans le vide par un trou pratiqué dans la cage magnétique, en un rayonnement très fin.

(AFP/15/03/99) http://www.actualinfo.com/

^ Haut
Matière
Matière et Energie
Des puits quantiques pour stocker la lumière
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Emmagasiner la lumière pendant un long moment est un Graal que poursuivent de nombreux physiciens et électroniciens. Il serait alors possible de réaliser des circuits optoélectroniques où les électrons se verraient remplacés par les photons. Oui, mais voilà... Rien n'est plus difficile que de stocker la lumière. Difficulté extrême qu'une équipe de chercheurs allemands vient pourtant de surmonter en mettant au point une mémoire optique basée sur l'utilisation de semi-conducteurs à puits quantique. Stephan Zimmermann (Ludwig-Maximilians-Universität, Munich), Max Bichler (Technische Universität München, Garching) et leurs collègues ont donc décidé d'explorer une autre voie, celle des semi-conducteurs à puits quantiques. Il s'agit en fait d'une très fine pellicule d'arsenure de gallium (GaAs) prise en sandwich entre deux couches d'arsenure d'aluminium (AlAs). Dans le GaAs, les électrons ont une énergie potentielle plus basse que dans le AlAs. La structure en couches permet donc de confiner les électrons dans le GaAs. En montant deux électrodes entremêlées sur le semi-conducteur et en appliquant une différence de potentiel, les chercheurs allemands ont réussi à séparer les électrons des trous pendant plusieurs dizaines de microsecondes. L'annulation du potentiel a ensuite entraîné la recombinaison des électrons et des trous, provoquant ainsi un flash lumineux. . L'avantage de ces mémoires, c'est qu'il est possible d'utiliser le volume du matériau, contrairement aux mémoires électroniques qui ne se basent que sur sa surface. Ce nouveau type de mémoires optiques offre donc d'importantes perspectives d'avenir.

(Infosciences/15/03/99)

http://www.infoscience.fr/articles/articles_aff.phtml?Ref=179

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Cancer du foie et hépatite C
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Le cancer du foie, l'un des plus fréquents et des plus meurtriers est en hausse aux Etats-Unis, en raison de l'épidémie d'hépatite C. Une étude dont les résultats sont publiés par le New England Journal of Medicine, tend à prouver que l'incidence du carcinome hépato-cellulaire a augmenté de 71 % entre 1970 et 1990. Cette année, prédit USAT, la majorité des 14 500 patients atteints de ce cancer aura cette forme clinique fatale. Une étude statistique du National Cancer Institute, dirigée par le Dr. El Serag, a montré un accroissement de cette pathologie chez les adultes âgés de 40 à 60 ans. La moitié des porteurs du virus de l'hépatite C ignorent le mode de contamination. En l'absence d'un traitement efficace (les injections d'Interféron alpha trois fois par semaine ne sont actifs que chez 20 % des patients), aucun dépistage systématique n'est réalisé. Par ailleurs, cette infection peut passer inaperçue pendant des années sans signe clinique, ce qui constitue le problème majeur des transplanteurs : le chirurgien John FUNG de l'Université de Pittsburgh affirme qu'il est urgent de comprendre les mécanismes du virus de l'hépatite C et de trouver un traitement.

(ST Presse/11:03/99) http://www.france-science.org

Deux prions découverts dans la levure
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

La levure a aussi son prion. Et comme les levures sont de vraies bêtes de labo - faciles à reproduire, à manipuler et à analyser, voilà une excellente nouvelle pour les biologistes qui s'échinent à percer le mystère des maladies à prion, de la vache folle à Creutzfeldt-Jakob. Cette annonce, publiée dans Science du 26 février par l'équipe de Reed Wickner (National Institute of Health, Bethesda, USA), arrive à point. Vilain rôle. Wickner vient de démontrer que la levure Saccharomyces cerevisiae recèle au moins deux protéines douées des mêmes propriétés que les fameux prions accusés dans la maladie de la vache folle. Le biologiste avait découvert ces deux protéines en 1994 et les soupçonnait de jouer au vilain rôle de prion: se déformer au point de ne plus pouvoir assumer son rôle, puis transmettre par simple contact cette déformation aux protéines identiques qui l'entourent. Comme une levure se reproduit en quelques heures, alors qu'il faut attendre des semaines pour obtenir des résultats sur des souris," cette découverte permettra d'explorer rapidement et avec facilité les bases moléculaires et génétiques du fonctionnement des prions", précise, enthousiaste, Michel Morange, l'un des pionniers français de l'étude des prions à l'Ecole normale supérieure de Paris. Si l'on découvre qu'un gène est impliqué dans l'apparition d'un prion, on pourra traiter la maladie en s'attaquant à ce gène. La découverte de Reed Wickner devrait donc donner un coup d'accélérateur à la recherche. Le biologiste prévoit même un impact majeur sur la médecine: "L'hypothèse du prion s'est révélée avec la vache folle, mais peu de personnes ont finalement été touchées. En revanche, les prions sont soupçonnés de jouer un rôle pour d'autres maladies qui touchent, elles, des millions de gens. La maladie d'Alzheimer, mais aussi, peut-être, celle de Parkinson ou certains diabètes."

(Libération:16/03/99)

http://www.liberation.com/quotidien/semaine/990316marz.html

Télémédecine en 3 D par satellite
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Wired/16/03/99

http://www.wired.com/news/news/technology/story/18411.html

http://www.proj-mission.org/o_use.html

En combinant la puissance actuelle des ordinateurs, les logiciels de modélisation en 3 dimensions et un satellite de la NASA, un groupe de chercheurs américains dirigé par le Professeur Yun, de l'Université d'Hawaii a développé un système de transmission de données médicales. Le système utilise une connexion satellite à grande vitesse pour transmettre des fichiers d'imagerie médicale utilisés dans les traitements des cancers. Le but de ce projet est que les hôpitaux ou les cliniques situés dans les endroits isolés puissent disposer pour un coût modique de ressources de très grande qualité en matière d'imagerie et d'expertise médicale. Pour montrer les possibilités de leur système, les chercheurs expliquent en ligne comment leur logiciel parvient à transformer une image scanner en 2 dimensions en image en 3 dimensions d'un cancer de la prostate permettant de rechercher le meilleur traitement possible.

brève @RT Flash

Le décodage du génome humain plus rapide que prévu
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Wired/15/03/99

http://www.wired.com/news/news/technology/story/18467.html

La première ébauche de carte générale du génome humain devrait être disponible en février 2000 avec un an d'avance sur le calendrier prévu grâce à une coopération accrue entre les programmes anglais et américains de décodage du génome humain. Le Professeur Morgan, responsable de cette coordination a précisé que cette première ébauche comprendrait 90% des 3 milliards de paires de base qui constituent notre génome. La cartographie complète du génome devrait être terminée quant à elle en 2003. "Il est très important que la communauté scientifique dispose dès l'an prochain de cette ébauche afin qu'elle puisse avancer plus vite dans sa compréhension des grandes maladies comme le cancer , les maladies cardio-vasculaires ou la maladie d'Alzheimer" a déclaré le Docteur Sulston, Directeur du centre de recherche de Cambridge.

brève @RT Flash

La thérapie électro-génique arrive en Europe
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Wired/18/03/99

http://www.wired.com/news/news/technology/story/18552.html

Une nouvelle technique médicale combinant l'électricité et la thérapie génique pour détruire les tumeurs cancéreuses sera prochainement disponible en Europe. Ce procédé mis au point par la société californienne Genetronics s'appuie sur des travaux allemands des années 70 qui avaient montré qu'un brève impulsion électrique pouvait rendre temporairement perméable la membrane cellulaire et permettre ainsi l'introduction de substances à l'intérieur de la cellule. "Cette approche est prometteuse car elle va nous permettre d'utiliser de nombreuses molécules qui n'étaient pas efficaces jusqu'à présent, faute de pouvoir traverser cette barrière membranaire, mais deviennent très toxiques pour les cellules cancéreuses lorqu'elles les ont pénétrées." souligne Hofmann Directeur de recherche chez Genetronics .

brève @RT Flash

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
E-commerce : le Gartner Group met en garde les entreprises européennes
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Hors du commerce électronique, point de salut? Le Gartner Group prévoit que 70% des entreprises européennes pourraient ne plus être compétitives d'ici 2001 si elles éludent cet aspect de leur stratégie. A cette échéance, le cabinet d'analyses estime que seules 30% des entreprises européennes auront intégré des stratégies de commerce électronique, parallèlement à leurs activités "physiques", et que 80% des sites marchands leaders sur l'Internet émaneront d'entreprises américaines, plus particulièrement dans le commerce de détail. Le Gartner rappelle que 54% des PDG interrogés lors du forum 99 sur l'Economie mondiale de Davos ont reconnu que le commerce électronique allait modifier de façon significative l'activité des entreprises qu'ils dirigent mais souligne que les projets restent encore "expérimentaux" et par conséquent inadaptés. Le Gartner Group avance d'autres freins au développement du Net en Europe : insuffisance des infrastructures de commerce électronique, des coûts Internet trop élevés, Problème d'harmonisation fiscale et législative, barrières linguistiques..."Il ne suffit pas de faire des spéculations sur les avantages potentiels du commerce électronique, conclut Alex Drobik, directeur de la recherche du Gartner. Si elles veulent profiter de l'opportunité des affaires sur l'Internet, les entreprises devront analyser leur stratégie commerciale et faire les investissements stratégiques qui s'imposent" .En France, une récente étude de Benchmark Group indique que seulement 13% des sites des 1 500 premières entreprises françaises font du e-commerce, et souvent sur un mode extrêmement prudent.

(journal du net/17/03/99)

http://www.journaldunet.com/99mars/990317gartnergroup.shtml

Internet dynamise le capital-risque français
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Plus de projets, plus de fonds disponibles, la volonté politique d'enrayer le retard par rapport aux Etats-Unis dans les technologies de l'information donnent un coup de fouet au financement des entreprises françaises de croissance. Un autre impact d'Internet sur le financement des start-up est le raccourcissement du cycle économique procurant un retour sur investissement.. Le marché français du capital-risque à destination du financement de l'innovation aurait levé environ 4 milliards de francs (609,80 millions d'euros) en 1998, selon des estimations de l'Association françaises des investisseurs en capital (Afic). Un montant qui place la France au troisième rang mondial derrière le Royaume-Uni et bien évidemment les Etats-Unis, pays dans lequel 5,63 millions de francs (85,83 millions d'euros) ont été levés en 1998 dans ce secteur.

( La Tribune/11/03/99 ) http://www.latribune.fr/Tribune

Régime fiscal des dépenses liées au passage à l'an 2000
Samedi, 20/03/1999 - 00:00

Une instruction fiscale qui sera prochainement publiée, prévoit différentes mesures pour tenir compte des dépenses liées au passage à l'an 2000. Il résulte de cette instruction que les entreprises ont dès maintenant la possibilité de déduire les dépenses de conception des logiciels qu'elles acquièrent et les dépenses d'adaptation des logiciels existants. Les entreprises ont la faculté d'amortir sur 12 mois les logiciels qu'elles acquièrent pour les besoins de leur activité alors même que ces derniers ont vocation à être utilisés sur plusieurs exercices. Les entreprises conservent cependant la possibilité d'amortir ces logiciels sur la durée normale d'utilisation. Quant aux autres dépenses liées au passage à l'an 2000 (études juridiques, formation du personnel, frais de personnel temporaire, frais de communication), les entreprises pourront, si elles présentent le caractère de charges externes, les provisionner au titre d'un exercice si l'entreprise a décidé de leur engagement avant la clôture de cet exercice.

(APCE/11/03/99)

http://www.apce.com

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top