RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 95
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 28 Avril 2000
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
Courrier électronique : vers une révolution de l'écriture
Les moteurs de recherche s'attaquent au sens
Miramax fait un pas vers la diffusion en ligne
Les Etats-Unis basculent dans la cyber-démocratie
Espresso : un P.C. complet de la taille d'un livre de poche
Une langue au goût infaillible
A l'encre sympathique et numérique
L'avenir du DVD est-il sur Internet ?
Matière
Samsung sort une nouvelle mémoire informatique
La plus grande centrale à piles à combustibles
Espace
Quand la télédétection se met au service des plus démunis
Terre
Le vent, la nouvelle fée électricité
De l'ADN pour suivre le pétrole à la trace
Vivant
Première transplantation d'une pompe cardiaque miniature
Des os `'en culture'' à partir de la moelle
Embolie pulmonaire et thrombose veineuse : les bénéfices de l'aspirine
La "danse" des électrons dans les protéines
La théorie de chaos peut prévenir les crises cardiaques
Mais d'où viennent donc tous ces centenaires
Perdez du poids, cela fera du bien... à votre tension
Les vitamines C et E auraient un effet protecteur contre certaines démences
Fruits et graines obéissent à deux gènes
Homme
Les jeux vidéo violents augmentent l'agressivité
Combien d'humains ont vécu sur la Terre ?
Edito
L'Homme sera-t-il capable de supporter l'avenir ?



Il y a deux siècles, le lit de mort de nos aïeux était souvent entouré des mêmes objets que ceux qui avaient entourés leurs berceaux. La même lampe à huile jetait ses ombres blafardes au plafond, le balancier de la même horloge, animée par son mécanisme à poids, marquait le temps de son tic tac régulier, et l'araire qui servait déjà au grand-père, permettait, à chaque printemps, de labourer la terre qui nourrissait tant bien que mal toute la petite famille. Les enfants qui naissent en cette année 2000 ont des chances raisonnables de connaître l'an 2100. Ils auront parcouru, à eux seuls, la moitié du chemin que huit générations de leurs aïeux auront eu tant de difficultés à gravir. Mais avons-nous bien conscience qu'il n'y a pas un objet, même le plus usuel, issu de l'imagination de l'homme qu'ils utiliseront à l'époque où ils quitteront cette terre, qui existe aujourd'hui ?; Alors que nos parents et nous-mêmes auront disposé d'un siècle pour mesurer toutes les évolutions apportées par l'électricité, le téléphone ou le moteur à explosion, et un demi siècle pour connaître toutes les qualités, mais aussi les plus grands défauts de la télévision, nos enfants connaîtront, dans leur seule vie, au moins cinq révolutions technologiques majeures, qui, toutes, modifieront profondément leur existence. Après la mise en réseau globale de notre planète, grâce à Internet, la montée en puissance du virtuel va tellement tromper nos cerveaux, tant nos sens ne sauront plus faire la différence entre le réel et l'irréel, que l'ubiquité deviendra totalement crédible. Dans les mêmes temps, le plongeon dans la plus profonde intimité de la vie, par le total décryptage de la structure ADN, permettra non seulement à la génétique de faire des bonds encore inimaginables à l'aube de ce troisième millénaire, mais permettra de découvrir les clefs des serrures qui ouvriront des portes fermées depuis l'origine de la vie entre les êtres organisés et la matière. Les relations de l'Homme avec son environnement de l'extrêmement petit à l'extrêmement grand, en seront fondamentalement bouleversées, et tout l'emploi du temps, qui de loin va devenir le bien le plus précieux, va totalement changer la façon dont les enfants occuperont leurs vies. Ainsi, tout laisse à penser que le travail tel que nous le connaissons encore aujourd'hui, dont il ne faut pas oublier que la racine latine signifie "instrument de torture " (trepalium) aura totalement disparu dans un siècle. L'essentiel des objets, produits, appareils, denrées, mais aussi process, dont nos enfants auront besoin pour vivre, seront fabriqués par des robots qui seront devenus des agents de plus en plus intelligents. Mais la question fondamentale que nous devons nous poser dès maintenant n'est pas de savoir si nos savants, nos chercheurs, nos ingénieurs seront capables d'imaginer, de concevoir et de réaliser tous ces process et tous ces objets du futur. Ils en seront tout à fait capables, et ils iront même bien au-delà. La seule vraie question est celle-ci : L'Homme sera-t-il capable de supporter l'avenir ? Depuis l'origine de l'Humanité, le rythme des évolutions technologiques avait toujours permis une assimilation culturelle des nouveaux outils. Depuis une vingtaine d'années, le rythme des évolutions technologiques s'accélérant, nous rencontrons de plus en plus de personnes qui avouent avoir "décroché ", et qui laissent leurs enfants s'accaparer des nouveaux appareils qui s'introduisent dans leurs foyers, en commençant par le magnétoscope, pour aller maintenant vers l'ordinateur et Internet. Ce seul constat est déjà gros de conséquences : c'est la première fois, depuis l'origine de l'Homme, que la jeune génération s'empare d'une nouvelle technologie de rupture, avant même que les anciens ne commencent à réagir. Qu'aurions-nous pensé de nos grands-parents s'ils avaient laissé leurs enfants de 8 ans se saisir seuls du téléphone pour communiquer, alors qu'eux auraient conservé leur télégraphe pour envoyer des nouvelles à leurs amis éloignés ? Mais ces enfants qui se saisissent avec une telle avidité de l'avenir n'ont pas encore pris conscience qu'ils auront à relever le défi le plus difficile que n'a jamais eu à relever l'Homme. Dans leur seule vie, ils auront à affronter au moins cinq révolutions culturelles. Quand on prend conscience, combien une seule révolution culturelle peut pétrifier un être humain, peut bouleverser en profondeur l'ensemble d'une société, il est de notre devoir de nous poser dès maintenant cette question fondamentale pour savoir si nos enfants auront la capacité, malgré la plasticité acquise dès leur plus jeune âge, d'affronter ces cinq révolutions culturelles au cours de leur seule vie. Si tous les responsables conscients de tous les Pays du Monde ne s'associent pas, sans perdre de temps, pour apporter une réponse cohérente et humainement supportable à cette question fondamentale, l'Humanité courrait alors le risque de voir se développer, dans des temps maintenant très courts, qui se comptent en quelques décennies, un vaste mouvement planétaire "anti-progrès ", dont le mouvement anti-mondialiste actuel ne serait qu'une bien pâle prémisse. Alors que nous savons maintenant que la somme des connaissances acquises par l'Humanité va durablement doubler tous les dix ans, ce qui signifie que l'Homme va acquérir d'ici à 2010 autant de connaissances qu'il n'en a été acquises par notre espèce depuis son origine, il faut que nous ayons bien conscience qu'une telle " glaciation " provoquée par un arrêt brutal de toute recherche, de toute découverte, de tout progrès, aurait bien plus de conséquences sur l'avenir de l'Homme, que n'ont pu en avoir toutes les dramatiques évolutions climatiques sur la vie depuis l'origine de notre Planète.

René TREGOUET

Sénateur du Rhône


TIC
Information et Communication
Courrier électronique : vers une révolution de l'écriture
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

En deux ans, le courrier électronique est devenu un phénomène social qui modifie en profondeur les modes d'écriture et de communication entre les gens, proches ou lointains. Steve Petitpas, directeur marketing d'une des plus importantes messageries gratuites, Hotmail, qui compte près de 70 millions d'abonnés e-mail, constate : " Nous multiplions par deux le nombre d' abonnés tous les six mois, dit-il. Un rythme de croissance qui fera bientôt entrer le mail dans les moeurs des Français. " Chaque jour, 160 millions d'internautes se connectent. Parmi eux, plus de 5 millions de Français. " C'est la première chose que je fais en arrivant au bureau, déclare Oriane Garcia, cofondatrice de l'entreprise Caramail, un autre site de messagerie gratuite qui rassemble quelque deux millions d'abonnés. Je ne peux pas rester en vacances sans consulter ma boîte aux lettres plus de trois jours. Je suis accro. " Curieusement, le courrier électronique n'a pas remplacé l'envoi des lettres traditionnelles. La bonne vieille enveloppe timbrée n'a pas dit son dernier mot. Une tendance confirmée par les excellents résultats enregistrés par La Poste dans l'acheminement du courrier (+ 4,2 % de chiffre d'affaires en 1999). Le mail semble agir plutôt comme un stimulant aux échanges-papiers, en complément d'une communication plus informelle sur le Net. L'usage de plus en plus fréquent du courrier électronique a d'autres conséquences. Et notamment sur l'écriture elle-même, l'orthographe et la syntaxe. Sur le réseau c'est un véritable nouveau langage qui est en train de naître, déjà baptisé " emailisme ". Quelque chose entre le parlé et l'écrit, débarrassé des contraintes d'usage, inventant son propre alphabet.

Le Monde (article résumé par @RTflash) :

http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2040-51500-QUO,00.html

Les moteurs de recherche s'attaquent au sens
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Il n'est pas si simple, pour un ordinateur, de s'adapter aux hommes et à leurs phrases floues et ambiguës... Tout internaute s'étant un jour frotté aux moteurs de recherche censés répondre aux questions en français courant connaît les limites actuelles de ces technologies. Les techniques de reconnaissance du " langage naturel " évoluent pourtant, et la société Sinequa - fondée il y a quinze ans sous le nom de Cora - y contribue avec un nouveau moteur de recherche multilingue appelé Intuition. La compréhension du langage repose sur plusieurs niveaux d'analyse. " Un bon moteur doit d'abord déterminer la fonction grammaticale des mots ", explique Philippe Laval, docteur en informatique linguistique et PDG de Sinequa. Une analyse du sens est ensuite nécessaire, car un terme peut changer de signification en fonction de son contexte. C'est là qu'intervient l'innovation de Sinequa. " L'idée nous est venue des dictionnaires simplifiés, raconte Philippe Laval, ces ouvrages qui n'utilisent qu'un millier de mots pour définir l'ensemble du vocabulaire d'une langue. " Chaque question ou chaque page Web soumise à Intuition est donc traduite dans un langage simplifié basé sur 800 mots seulement. Reste ensuite à l'indexer en fonction de son sens. " Imaginons un espace à deux dimensions, explique le jeune PDG . Sur l'axe horizontal, se trouve le vocabulaire juridique ; sur l'axe vertical, celui des fruits et légumes. " Le mot " juge " sera représenté par un point sur l'axe horizontal, tandis qu'une tomate figurera sur l'axe vertical. Pour chacun des mots de la phrase, Intuition va procéder de la même façon, construisant un nuage de points. Le sens général de la phrase est alors déterminé par le centre du nuage et sa distance aux deux axes. Enfin, le moteur calcule la position du texte dans son entier - donc sa signification globale. En réalité, le logiciel ne travaille pas seulement sur deux axes, mais classe les mots, phrases et documents dans un espace à 800 dimensions. Intuition s'appuie sur un dictionnaire de 400 000 termes français et anglais, couvrant l'essentiel du vocabulaire courant. De son côté, Sinequa souhaite lancer sur la Toile un moteur de recherche généraliste à la fin de l'été. En route vers les services intelligents ? " Attention, conclut Philippe Laval , le logiciel reste bête. Il interprète la question mais ne comprend pas : si la réponse ne figure pas dans la base, il n'inventera rien. " Il est des vérités toujours bonnes à rappeler.

Le Monde (article résumé par @RTFlash) :

http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2081-51079-MIA,00.html

Miramax fait un pas vers la diffusion en ligne
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Miramax , filiale de Walt Disney, teste le marché Internet avec la mise à disposition de film en ligne. La compagnie a signer un accord avec le site SightSound.com pour la diffusion intégrale de 12 films majeurs de la compagnie comme "Shakespeare in Love" et "Pulp Fiction". Miramax compte juste tenter l'expérience pour évaluer la viabilité d'une solution de vidéo à la demande ou l'Internaute paye pour la visualisation du contenu. Les fichiers vidéo sont encodés avec une qualité proche du VHS et le temps de téléchargement est estimé à 10 heure avec un modem 56K et 15-20 minutes avec une liaison DSL (clairement c'est ce segment qui est visé). Comme le mention la dépêche d'Associated Press, la visualisation payante est imposée par le logiciel de lecture qui déchiffre le fichier après autorisation de prélèvement sur la carte de crédit. Le format de chiffrement utilise une technologie développée par Miramax et je parie ma chemise, que si le procédé prend de l'ampleur, un logiciel de déverrouillage finira fatalement par circuler sur Internet.

Nospoon :

http://www.nospoon.org/

Les Etats-Unis basculent dans la cyber-démocratie
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

En 2004, lors des prochaines présidentielles américaines, la majorité des électeurs ne passeront plus par l'isoloir. Les 50 Etats fédéraux seront en mesure de mettre en place un système dédié. Déjà, le succès remporté les e-élections pour les primaires des démocrates en Arizona (40 000 cyber votants, soit une participation trois fois plus importante qu'en 1996), a souligné le rôle que pouvait jouer le Net dans l'essor de la démocratie directe, et la vie politique en général. Pour Gartner Group, "le vote électronique non seulement facilite la vie des électeurs en leur évitant des déplacements, mais il permet aussi aux gouvernements d'obtenir les résultats instantanément, en délaissant le long et fastidieux procédé de compter les votes à la main". L'un des responsables de l'étude estime que "le processus démocratique est sur le point de subir un changement fondamental".

Brève rédigée par @RTFlash

Espresso : un P.C. complet de la taille d'un livre de poche
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Le constructeur Taiwainais Saintsong vient d'introduire un nouveau concept d'ordinateur ultra-compact, l'Espresso, un PC 100% complet et fonctionnel à peine plus grand qu'une gameboy (10cm sur 15, par 3cm d'épaisseur). Le boîtier incorpore un celeron ou un PIII, de 64 à 256 Mo de RAM, chipset Video (i810 4Mo) et son, un disque dur de 6 à 12 GO et un pointeur type touchpad . Tout ce qui manque à l'Espresso pour être utilisable est un moniteur (ou un téléviseur) et un clavier (standard ou USB). Le boîtier dispose de ports clavier/souris, micro/casque, USB, VGA et S-Video, plus un connecteur spécial permettant sa connexion à un dock ultra compact intégrant lecteur de disquette, de CD (ou DVD), ports série et parallèle. Le principe est donc assez original : ce n'est pas un portable, puisque dépourvu de batterie, de clavier et d'écran il n'est pas utilisable en l'état. C'est plutôt un PC tellement compact que vous pouvez l'emmener avec vous, avec toutes vos données, dans un encombrement minimum. (prix de 5500 FF à 7500FF selon configuration).

Nospoon :

_ http://www.nospoon.org/

Une langue au goût infaillible
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Il suffit de lui verser à boire. Constituée d'un plateau circulaire garni de verres relié à un ordinateur, la langue électronique s'offre alors une dégustation. Dans chaque verre, son bras robotisé trempe ses capteurs, qui réalisent une " empreinte digitale " de l'échantillon. Celle-ci est ensuite interprétée par des logiciels d'intelligence artificielle qui émettent un verdict s'affichant sur un écran. Par exemple : ce jus de fruits n'est pas frais, cette bière est trop amère, ou ce sirop manque de sucre... Puis le bras se soulève, rince ses capteurs dans une solution spéciale comme on se rincerait la bouche et passe au verre suivant. Grâce à l'innovation de la société toulousaine Alpha MOS (Multi Organoleptic Systems), déjà spécialiste de la numérisation de l'odorat, une boisson fabriquée dans les usines du même groupe aura toujours le même goût. La mise au point de cette langue électronique n'allait pourtant pas de soi : " La principale difficulté a été de créer des capteurs qui puissent reproduire notre sensibilité humaine à l'amertume et au sucré, explique Jean-Christophe Mifsud, PDG de la société. Car ces deux goûts sont extrêmement subjectifs, aussi bien en qualité qu'en quantité : rajoutez plus de caféine ou de quinine dans un soda, l'amertume sera plus forte, mais cette intensité ne sera pas mesurée de la même façon d'un individu à l'autre. " C'est donc l'homme qui va devoir apprendre à la machine comment distinguer un bon d'un mauvais goût. Tel un nouveau-né dont le goût doit être éduqué, la langue artificielle doit enregistrer les caractéristiques du liquide à analyser. Reste, maintenant, à inventer la bouche électronique pour tester les nourritures solides. Elle devra être dotée de petits marteaux pour broyer les aliments et émettre de la salive artificielle pour libérer les arômes. Pleine de bon sens, Alpha MOS y travaille déjà.

Le Point : http://www.lepoint.fr/data/PNT1440/4004903P.html

A l'encre sympathique et numérique
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Anoto AB, start-up suédoise filiale de C Technologies - qui commercialise des stylos " intelligents " -, s'est en effet associée au géant de la téléphonie mobile Ericsson et à la société Time Manager - dont l'activité est centrée sur l'organisation et la conduite du changement - pour développer un étonnant couple papier-stylo qui permettrait d'envoyer des e-mails écrits à la main à l'autre bout de la planète ou de conserver sans le moindre effort de transcription une version numérique de notes prises au cours d'une réunion. Sous leurs dehors communs, le papier et le stylo d'Anoto cachent une mine de dispositifs high-tech : encre " invisible " recélant une foule d'informations, caméra constituée d'une diode infrarouge et d'un processeur pour les déchiffrer et les photographier, émetteur-récepteur d'ondes radio à la norme Bluetooth - qui permet aux appareils mobiles de communiquer avec les réseaux informatiques - pour les transmettre. Selon le type de page de ce papier spécial que vous utilisez, le système reconnaît l'usage que vous faites du stylo. L'une d'entre elles pourrait, par exemple, être votre calepin. Qu'un utilisateur écrive alors sur n'importe quelle partie de cet immense patron, et Anoto saurait exactement où il se trouve dans la totalité des 73 000 000 000 000 de pages A4 mises côte à côte. Comment les instructions de l'utilisateur sont-elles alors prises en compte ? En fait, le patron est un maillage très serré de points (tous les 0,3 mm) et certains de ses espaces ont été réservés aux commandes - telles qu'envoyer un e-mail - avec des lettres ou des fonctions prédéfinies. Quand l'utilisateur se met à écrire, il ne voit que l'encre qu'il dépose sur le papier. Mais, de l'intérieur du stylo, la diode illumine une autre encre qui absorbe sa lumière : celle des points, restée invisible à l'oeil. Dès lors, une séquence de points est établie et enregistrée par la caméra au rythme de 100 clichés par seconde. D'autres paramètres vont compléter le dessin, tels que l'angle entre le papier et le stylo, les rotations du stylo et la pression sur le papier. Ces informations ainsi que les coordonnées spatiales et temporelles associées (valeurs de x et y sur le patron, équivalent d'un timbre pour l'heure) seront stockées dans le stylo, qui peut garder en mémoire un bon nombre de pages manuscrites. A ce moment, l'émetteur-récepteur entre en scène. Au choix, il peut directement transmettre les informations engrangées par le stylo à un ordinateur, qui va les stocker comme des images, ou utiliser un PC, un téléphone mobile ou un PDA comme relais vers le serveur Anoto. Connecté à Internet, ce dernier se charge alors du tri, de la distribution des documents et des données vers des PC, des téléphones ou des PDA. Le système, explique Anoto, pourrait voir le jour au second semestre de l'année 2001. Les applications envisagées sont multiples, de la simple conservation de documents rédigés manuellement à la publicité interactive. Dans un magazine, on pourrait ainsi trouver une publicité pour un fleuriste, demander plus d'information en cochant quelques zones actives ou même commander un bouquet et rédiger la petite carte qui va avec. " Notre objectif est d'établir un standard pour le stylo numérique ", dit Christer Fahraeus, président d'Anoto, qui compte pour cette technologie sur une pénétration dans les cinq ans similaire à celle que vient de connaître le téléphone mobile.

Le Monde : http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2081-51998-MIA,00.html

L'avenir du DVD est-il sur Internet ?
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Le format numérique DVD ne profitera de tout son potentiel que s'il existe dans un monde relié en réseau. C'est du moins l'avertissement qu'a délivré George Welles, président du cabinet Imaging Futures, lors d'une conférence DVD Summit le 17 avril 2000 à Dublin. Lorsque l'accès à haut débit sera largement répandu, la location ou l'achat de films pourrait devenir une pratique courante. Or les professionnels semblent tarder à prendre conscience du phénomène. "Dès qu'il s'agit de cryptage et de zonage, les industries de la musique et du film ressemblent à l'ancienne économie qui essaye de comprendre la nouvelle", considère George Welles. Selon lui, les industriels doivent commencer à anticiper différentes manières d'utiliser le DVD en ligne pour aller plus loin que le support physique. La concurrence d'autres supports comme le disque dur des prochains magnétoscopes risquerait même d'affaiblir rapidement le marché des disques vidéo DVD. "Si l'industrie ne parvient pas à répondre à ces défis, le DVD pourrait avoir une vie plus courte que le CD-Rom", juge sévèrement le consultant. Un exemple frappant concernant la dématérialisation des supports reste le MP3, qui a semé la panique en quelques mois chez les industriels du disque. Et justement, le format DivX pourrait bien être à la vidéo ce que MP3 est à la musique. Ce nom recouvre une technologie de compression exploitable pour des téléchargements audio et vidéo sur le Net. DivX combine un système de codage audio MP3, un codage au format vidéo Divx et un décodeur Direct Show. La qualité n'est pas aussi bonne que celle du DVD mais est supérieure au VHS. La plupart des contenus disponibles actuellement sont gratuits, cependant il est possible de sauvegarder un film DVD en DivX. D'où l'inquiétude des grandes compagnies cinématographiques, dont les avocats sont aux aguets pour repérer d'éventuelles versions pirates des films DVD. En attendant, il reste encore à démocratiser le format DVD. Des lecteurs bon marché commencent à apparaître, à l'exemple du iDVD. Ce décodeur Internet lit les films et permet de se connecter à la Toile. Il sera distribué aux Etats-Unis au prix de 100 dollars, soit environ 600 francs. Evidemment, il y a un truc. L'iDVD est accompagné obligatoirement d'un abonnement sur deux ans à un accès Internet câblé à haut débit. L'offre n'est pas disponible en Europe, mais pourrait donner des idées à certains câblo-opérateurs.

Vunet : http://www.vnunet.fr/VNU2/index.htm

^ Haut
Matière
Matière et Energie
Samsung sort une nouvelle mémoire informatique
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Samsung Electronics Co a levé le voile sur une nouvelle mémoire informatique ultra-puissante qu'il devrait commencer à vendre avant la fin de l'année et qui devrait générer un marché mondial de plus de 40 milliards de dollars d'ici 2004. La mémoire "dynamic random access memory" (DRAM) de 512-megabit utilise une technologie de gravure de 0,12-micron, capable de dessiner 900 lignes sur la largeur d'un cheveu humain, a déclaré un porte-parole de Samsung. "En appliquant avec succès la technologie 0,12 micron, nous gardons une à une année et demie d'avance sur les autres," a déclaré Hwang Chang-gyu, vice-président et directeur général du département mémoire de Samsung, lors d'une conférence de presse. La société sud-coréenne espère que le marché mondial pour la puce 512MB s'élèvera à 41,1 milliards de dollars avant 2004. Samsung convoite 25 à 30 pour cent de ce marché avant 2004, ont déclaré des représentants de la société. "Samsung répondra à la majorité de la demande durant les premières années et, même si le marché s'étend, Samsung conservera 25 à 30 pour cent de parts de marché sur le plan mondial," a déclaré Chung Eui-yong, directeur du marketing du département mémoire.

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/000420/32/byn6.html

La plus grande centrale à piles à combustibles
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Une étape de plus vers la commercialisation des piles à combustibles avec le plus grand projet mondial de centrale énergétique utilisant cette technologie. C'est au Canada, avec l'aide du gouvernement fédéral et sous la houlette d' Ontario Power Generation que va être construire la plus grande centrale à base de piles à combustibles, en l'occurrence des piles tout céramique à oxyde solide. Sa puissance électrique seule sera double de celle du plus grand projet précédent, en opération aux Pays-Bas. Le projet représente un effort de 18 millions de dollars (canadiens) et n'est pas purement canadien puisque le DOE américain et Siemens Westinghouse Power Corporation en font également partie. C'est en effet Westinghouse, à l'époque indépendant, qui est à l'origine des travaux sur les piles SOFC industrielles, et c'est SWPC qui opère la centrale néerlandaise de Westervoort, laquelle vient d'achever sa première année d'exploitation avec succès (lire le communiqué de SWPC). Le groupe américano-allemand prévoir du reste une centrale équivalente à la centrale canadienne, qui devrait elle être construire en Norvège et gérée par Norske Shell. La centrale, alimentée en gaz naturel, produira à la fois 225 kW de puissance électrique et 145 kW de puissance thermique. Son rendement total devrait approcher les 85 % et son rendement électrique 50 % environ.

Usine nouvelle : http://www.usinenouvelle.com/




^ Haut
Espace
Espace et Cosmologie
Quand la télédétection se met au service des plus démunis
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Selon les estimations de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO, d'après l'intitulé anglais Food and Agriculture Organization), près de 800 millions de personnes n'ont pas assez à manger dans le monde. Pourtant, grâce aux satellites d'observation de la Terre, existent depuis une dizaine d'années des programmes de suivi de la végétation en général et des cultures en particulier, qui, à défaut d'éviter les famines, devraient permettre de tirer le signal d'alarme avant qu'il ne soit trop tard. Ainsi, en 1988, la FAO a-t-elle mis en place Artemis (Africa Real Time Environmental Monitoring System, système de surveillance environnementale de l'Afrique en temps réel), destiné, rappelle Fred Snijders, chargé de la télédétection à la FAO, " à indiquer l'état du développement de la végétation en Afrique ". La résolution des images fournies par les satellites employés n'est que de 7,6 km, ce qui convient lorsque l'on observe de grandes exploitations agricoles mais est insuffisant pour suivre des champs plus petits ou détecter les zones où naissent des ravageurs comme les criquets pèlerins. L'arrivée sur le " marché " de l'instrument Végétation, lancé en 1998 et pleinement opérationnel depuis plus d'un an, devrait résoudre ces problèmes, comme un colloque international qui lui était consacré du 3 au 6 avril à Belgirate (Italie) vient d'en faire le constat. Financé par la Commission européenne, la Belgique, la France, l'Italie et la Suède, développé sous la responsabilité du Centre national d'études spatiales (CNES), cet outil embarqué à bord du satellite d'observation de la Terre Spot-4 (France, Belgique et Suède) réussit pour la première fois le tour de force d'offrir une résolution de 1 km et une couverture quasi quotidienne de l'ensemble de notre planète. Travaillant dans l'optique et l'infrarouge, Végétation est capable d'identifier les différentes espèces cultivées, mais aussi de sa voir dans quel état elles se trou vent : sensible à la teneur en eau des feuilles, il " devine " si les plantes ont besoin d'être arrosées, tout comme il peut dresser une carte hydrométrique des sols, estimer les effets d'anomalies météorologiques ou de maladies des cultures. Après analyse, les experts sont aussi capables de calculer, avec une marge d'erreur réduite, les rendements et les productions à venir. Et, a priori, de réagir si une famine s'annonce.

Le Monde(article résumé par @RTFlash) :

_ http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2077-51267-QUO,00.html

^ Haut
Terre
Sciences de la Terre, Environnement et Climat
Le vent, la nouvelle fée électricité
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

La course mondiale au vent a commencé... Le vent deviendrait l'énergie la moins chère de la nouvelle génération électrique du prochain siècle. Pour preuve, l'une des priorités du gouvernement fédéral américain est de développer des turbines à vent à moindre coût et technologiquement plus avancées afin de combler son retard par rapport à l'Europe, en tête de ce type de production d'énergie (3 fois plus qu'aux USA).Les besoins mondiaux en énergie vont doubler dans les 25 prochaines années. Trouver une énergie renouvelable, non polluante, à faible impact environnemental et produite sur leur territoire national reste le deal des différents gouvernements. Success-story des 30 dernières années, l'utilisation de l'énergie éolienne augmente d'environ 20 à 25 % par an. C'est la croissance la plus rapide d'une technologie énergétique autour du monde...

Besok : http://www.besok.com/besok/besok01.nsf

De l'ADN pour suivre le pétrole à la trace
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Pour la première fois, du pétrole marqué à l'ADN voyage cette semaine quelque part en mer du Nord, une nouvelle technique qui permettra non seulement de savoir si le brut délivré à l'arrivée n'a pas été contrefait, mais en cas de marée noire, la moindre flaque révèlera son origine. Cette nouvelle méthode d'identification, développée par le groupe britannique Cypher Science, peut tout aussi bien marquer du pétrole que des flacons de parfums, des objets de musée, des billets de banque ou des organismes vivants, explique Paul Roquette, directeur du développement de la filiale française. "Notre technique est infalsifiable et inviolable. Si chaque cargaison de pétrole était marquée, nous saurions d'où proviennent les nappes et nous connaîtrions les auteurs des dégazages en mer, avec un coût de seulement un ou deux francs par tonne". Le marquage consiste à déposer dans un produit des quantités infimes d'ADN de synthèse. Chaque molécule d'ADN de synthèse est fabriquée à partir d'une combinaison des quatre protéines de base de l'ADN, un peu comme un code chiffré: le nombre de possibilités est infini. Les molécules sont fixées à des microsphères de quelques microns de diamètre: il faut injecter environ 100.000 microsphères par millilitre de produit, ce qui prend en fait peu de place. Ainsi, pour marquer toute une cargaison de pétrole, quelques litres de solution diluée suffisent. Outre ce premier contrat à peine conclu avec un groupe pétrolier, Cypher Science applique sa technologie aux produits de luxe, en particulier les parfums. Grâce au nombre infini de molécules-code possibles, certains grands groupes font marquer individuellement chaque flacon de parfum -- les microsphères sont injectées dans l'encre du carton d'emballage. "Chaque semaine, des contrefaçons ou des cas de revente illégale sont découverts grâce à nous", a expliqué M. Roquette.

Biotech Actu : http://www.usinenouvelle.com/

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Première transplantation d'une pompe cardiaque miniature
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Première médicale aux Etats-Unis. Une équipe de médecins de Houston a greffé sur une femme une pompe cardiaque miniature, la première de ce type à être utilisée sur un être humain. La patiente se portait bien et n'était plus sous soins intensifs jeudi, selon un des chirugiens qui ont pratiqué l'opération, le Dr O.H. Frazier. Cette femme, dont l'identité n'a pas été rendue publique, souffrait d'une défaillance cardiaque. Une petite pompe, baptisée Jarvik 2000, lui a été greffée au niveau du coeur lundi au sein de l'hôpital épiscopal St Luke du Texas. La pompe a à peu près la taille d'un bouchon de bouteille de vin et fonctionne grâce à une batterie. Fixée directement dans le ventricule gauche du coeur, elle pompe le sang dans les vaisseaux sanguins quand le coeur n'est plus capable de le faire correctement. Ce système, conçu il y a dix ans, n'avait jusqu'ici été testé que sur des animaux. Il pourrait être une alternative aux transplantations cardiaques, espèrent les médecins.

Brève rédigée par @RTFlash

_ BBC : http://news2.thls.bbc.co.uk/hi/english/health/newsid%5F708000/708436.stm

Des os `'en culture'' à partir de la moelle
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Des prothèses, généralement en métal, sont aujourd'hui utilisées pour remplacer les os perdus lors d'accident ou de maladies. La greffe d'un morceau d'os prélevé sur le patient est une opération très délicate. Une autre solution pourrait s'offrir dans quelques années : la culture d'un os à partir de la moelle osseuse. Une société hollandaise est parvenu à `'faire pousser'' des os à partir de la moelle prélevée sur des animaux. Les cellules de moelle ont été mises en culture avec le composant minéral de l'os, l'hydroxyapatite, et des éléments participant à la croissance des os. Au bout de quatre à six semaines, les cellules avaient produit une première couche osseuse. Cet échantillon a ensuite été réimplanté chez l'animal. Les chercheurs ont ainsi réussi à remplacer des segments de deux centimètres de longueur chez des lapins. Ils sont également parvenu à recréer de l'os à partir de cellules humaines.

Sciences&Avenir : http://quotidien.nouvelobs.com/sciences/20000420.OBS3877.html?1234

Embolie pulmonaire et thrombose veineuse : les bénéfices de l'aspirine
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

L'aspirine permet de réduire d'au moins un tiers le risque d'embolie pulmonaire et de thrombose veineuse profonde chez les patients à risque. S'agissant du risque d'embolie pulmonaire et de thrombose veineuse profonde, l'effet préventif des médicaments agissant sur les plaquettes avait été évalué dans plusieurs études. Mais ces résultats, avaient pas permis d'aboutir à une conclusion définitive. Afin de confirmer ce résultat, un groupe international (Pulmonary Embolism Prevention Trial Collaborative Group) a évalué les bénéfices de l'aspirine dans la prévention de ces deux affections chez 13000 patients à risque anglais, suédois et néo-zélandais, opérés d'une fracture de la hanche entre 1992 et 1998. Les patients ont été répartis en deux groupes : un groupe a reçu de l'aspirine (160 mg/jour) avant et pendant 35 jours après l'opération, l'autre groupe a reçu un placebo. Parmi les patients opérés de la hanche, l'aspirine a entraîné une réduction de 43 % et 29 % des embolies pulmonaires et des thromboses veineuses profondes. Selon les auteurs, l'aspirine a permis d'empêcher 4 embolies pulmonaires fatales pour 1000 patients, ce qui représente proportionnellement une réduction de 58 %. L'aspirine n'a pas eu d'effet sur les décès dus à d'autres affections. Dans le groupe ayant subi une arthroplastie, le risque de thrombose veineuse était plus réduit mais les effets de l'aspirine ont été comparables à ceux trouvés dans l'autre groupe. En conclusion, les auteurs indiquent que l'aspirine devrait être considérée comme un traitement préventif de routine pour les patients présentant un risque élevé de thrombose veineuse.

Brève rédigée par @RTFlash

_ Lancet : http://www.thelancet.com/newlancet/reg/issues/vol355no9212/menu_NOD999.html

La "danse" des électrons dans les protéines
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Des chercheurs du Laboratoire de cristallographie et modélisation des matériaux minéraux biologiques (LCM3B)* ont procédé à des mesures par diffraction X à très haute résolution sur des cristaux de petits peptides, briques élémentaires des protéines. Ils ont pu ainsi établir pour toutes les fonctions chimiques existant dans les protéines une banque de paramètres décrivant la densité électronique atomique et transférables d'une molécule à une autre. La banque, servant de modèle de départ, leur a permis, pour la première fois, de calculer et de représenter, à partir du spectre de diffraction X ultra haute résolution d'une protéine, sa densité électronique et ses propriétés électrostatiques. Le développement des synchrotrons et de la cryo-crystallographie permet de réaliser des mesures de diffraction à résolution subatomique sur des protéines. Ainsi, il a été possible d'obtenir des données ultra haute résolution (0,5 Å) sur une protéine, la crambine (800 atomes, 46 résidus amino-acides) (figure 2) ; le spectre a été mesuré au synchrotron de Hambourg par V. Lamzin et M. M. Teeter**. Grâce à l'utilisation de la base de données décrite ci-dessus, l'extension aux protéines des méthodes de détermination de la densité de charges (méthodes jusqu'alors valables uniquement sur de petites molécules) est possible : l'équipe nancéenne a décrit pour la première avec une bonne précision la densité électronique et les charges atomiques de cette protéine. En conclusion, l'utilisation conjointe des synchrotrons de troisième génération (mesure) et de calculateurs parallèles (Centre Charles Hermite, Nancy) rend désormais possible ce type d'investigation grâce à une approche expérimentale, la cristallographie à ultra haute résolution. On peut donc envisager dans un avenir très proche, une compréhension au niveau sub-atomique de processus biologiques complexes tels que les transferts d'électrons et de protons, les réactions d'oxydo-réduction faisant intervenir des centres métalliques réactionnels, l'activation du dioxygéne (hémoglobine). Les réactions chimiques catalysées par certaines métalloprotéines (réduction de l'hydrogène ou de l'azote) représentent un enjeu environnemental de la plus haute importance.

CNRS Info : http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/n383a6.htm

La théorie de chaos peut prévenir les crises cardiaques
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

La détection et l'analyse d'une évolution chaotique dans le rythme cardiaque des sujets à risque pourraient permettre une défibrillation automatique personnalisée et "intelligente".Les défibrillateurs implantables qui existent actuellement fournissent une décharge électrique significative à un coeur défaillant afin de permettre son redémarrage et de sauver ainsi la vie du patient. Mais selon le professeur Robert Harrison la théorie de chaos pourrait permettre de raffiner ces dispositifs de sorte que ces micro-impulsions électriques puissent être bien employés avant que ne survienne l'attaque pour empêcher le coeur de s'arrêter. " En utilisant de manière judicieuse la théorie du chaos comme outil prédictif nous pourrons programmer chaque défibrillateur implantable de manière à ce qu'il soit capable de détecter les signes précurseurs de la crise cardiaque puis de prendre les mesures adaptées afin d'éviter celle-ci" a notamment déclaré le chercheur.

Brève rédigée par @RTFlash

Telegraph :

_ http://www.telegraph.co.uk/et?ac=002550124263240&rtmo=ln7PzQzt&atmo=lllllljx&pg=...

Mais d'où viennent donc tous ces centenaires
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

La mystérieuse augmentation du nombre des centenaires est l'objet de travaux dans différents pays occidentaux. En effet, dans les 50 dernières années, le nombre des centenaires a doublé tous les dix ans sans que la moindre raison ne puisse être avancée à propos d'une cause éventuelle. On estime de façon générale, qu'il n'y avait pas de centenaire avant 1800 et les cas reconnus à cette époque ont tous été annulés à la suite de recherches généalogiques approfondies. Jusqu'à 1950, les centenaires n'étaient que des cas sporadiques et rares et c'est seulement en 1968 qu'une femme a dépassé 110 ans. Pour les démographes, cet accroissement de la longévité est la conséquence des améliorations des conditions de vie et des soins adaptés aux personnes âgées. L'émergence d'une nouvelle tranche d'âge nombreuse et en bonne santé entre 60 et 80 ans, va aussi provoquer l'apparition d'une nouvelle population également nombreuse de 90 ans dont l'importance devrait être d'environ 1 900 000 en 2050.

Quotidien du médecin : http://www.quotimed.com/flash/view.cfm?infoID=2519&Random=368

Perdez du poids, cela fera du bien... à votre tension
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

La perte de poids peut-elle être considérée comme un moyen à part entière de... contrôler l'hypertension artérielle ? C'est en tous cas l'opinion d'une équipe de chercheurs de l'Université du Mississippi, à Jackson. Ils ont suivi un groupe de 112 patients, tous traités pour hypertension et incorporés dans une large étude de suivi de l'hypertension, l'étude HOT. Fait remarquable, tous ces malades avaient un indice de masse corporelle (IMC) supérieur ou égal à 27 kg/m2 avec une moyenne située à 34 kg/m2. Sachant que l'OMS considère que la limite supérieure de la normale est de 25 kg/m2 et que le seuil de l'obésité est atteint à 30 kg/m2, tous relevaient de cette dernière catégorie, ce qui constitue un facteur de risque aggravant de l'hypertension. En plus de leur traitement antihypertenseur, certains de ces malades ont bénéficié d'une prise en charge médicale de leur obésité, avec des résultats très concluants ! En premier lieu, ils ont perdu 3,2 kg en moyenne après 6 mois de traitement, soit beaucoup mieux que les 1,8 kg réalisés par les membres du groupe " contrôle " ! Les auteurs ont également remarqué que le résultat obtenu, en matière de contrôle tensionnel, a été de bien meilleure qualité : à résultat comparable, le traitement prescrit a été moins lourd, moins complexe et a nécessité l'association d'un moins grand nombre de composants ou médicaments. Le risque d'effets secondaires et le coût de traitement s'en sont trouvés réduits et, fait encore plus remarquable, cette caractéristique s'est maintenue dans le temps. Et cela, même pour les malades qui ont repris tout ou partie du poids perdu après l'arrêt du traitement contre l'obésité.

HealthlandAge.com : http://www.healthandage.com/newsletter/npf.htm

Les vitamines C et E auraient un effet protecteur contre certaines démences
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Une étude américaine menée par le Dr Kamal Masaki, de Hawaï, a montré que l'utilisation d'anti-oxydants pourrait constituer une protection contre certaines formes de démence en limitant les dommages après une attaque cérébrale. La vitamine C et la vitamine E, l'une et l'autre reconnues pour leurs propriétés anti-oxydantes, pourraient jouer un rôle protecteur et permettent d'éviter certaines lésions cérébrales Pour le Dr Masaki, "ces substances protègent le cerveau et les membranes cellulaires de nombreux troubles liés au vieillissement. Les performances intellectuelles s'en trouvent parfois significativement améliorées au cours de la vieillesse." ces conclusions résultent d'une longue étude qui a débuté en 1965 et porte sur 3.385 Américains d'origine japonaise, âgés de 71 à 93 ans. Ces derniers ont fait l'objet d'un suivi médical attentif entre 1965 et 1993 dans le cadre d'un dépistage systématique des troubles neurologiques et de la démence sénile. Les sujets qui absorbaient au moins une fois par semaine un mélange anti-oxydant constitué de vitamines C et E semblent en avoir retiré un bénéfice réel. La fréquence des cas ne relevant ni de la maladie d'Alzheimer ni de la démence vasculaire a été diminuée de 88% parmi les sujets examinés en 1991 et qui en prenaient depuis 1988. En outre, leurs performances intellectuelles étaient améliorées en moyenne de 20 %, un chiffre qui passait à 75 % pour ceux qui avaient commencé à prendre ces anti-oxydants dès 1982 .

Brève rédigée par @RTFlash

_ Healthandage.com : http://www.healthandage.com/fpatient.htm

Fruits et graines obéissent à deux gènes
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

Les chercheurs américains ont identifiés des gènes ayant un rôle capital dans la maturation des fruits d'une plante appelée Arabidopsis. Cette découverte, pourrait avoir des conséquences très importantes pour les producteurs d'oléagineux, comme le colza, proche de l'Arabidopsis. Les chercheurs de l'Université de Californie, à San Diego, ont identifié deux gènes qui régulent la façon dont les fruits mûrs libèrent les graines. Sur les plants normaux les fruits se dessèchent et s'entrouvrent, libérant les graines, alors que sur les plants mutants privés des deux gènes clefs, les fruits gonflent mais ne se craquèlent pas. L'enjeu est important pour les producteurs d'oléagineux qui ont des baisses de rendement de 20 à 50 par an à cause de l'éclatement des fruits. Avec cette découverte, la manipulation ou la sélection génétique de plantes dont les graines restent à l'intérieur des fruits mûrs devient possible.

Brève rédigée par @RTFlash

_ New York Times : http://www.nytimes.com/yr/mo/day/national/index-science.html

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
Les jeux vidéo violents augmentent l'agressivité
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

La pratique régulière des jeux vidéo violents contribue à développer des comportements agressifs, selon une étude réalisée par des chercheurs américains de l'Université de l'Iowa. Ces chercheurs soulignent que les jeux vidéo violents peuvent être plus nocifs que les films violents au cinéma ou à la télévision parce qu'ils sont interactifs, et exige du joueur qu'il s'identifier aux personnages agressifs. En comparant le comportement de deux groupes d'étudiants, le premier groupe ayant testé un jeu violent et le second un jeu non violent, les chercheurs ont constaté une augmentation du comportement agressif chez les étudiants qui avaient testé même brièvement le jeu violent. Cette étude a été publiée par le journal de l'association américaine de psychologie sociale.

Brève rédigée par @RTflash

_ BBC news : http://news.bbc.co.uk/hi/english/health/newsid_720000/720707.stm

Combien d'humains ont vécu sur la Terre ?
Samedi, 29/04/2000 - 00:00

On estime qu'environ 81 milliards d'êtres humains sont nés sur Terre depuis 600 000 ans. Parmi eux, 75 milliards sont déjà morts et 6 milliards sont en vie aujourd'hui. Pendant des millénaires, les taux de fécondité et de mortalité sont restés pratiquement en équilibre, avec un léger gain du côté de la vie. Grâce aux progrès de la médecine et de l'hygiène, le rythme de croissance s'est accéléré au cours des deux derniers siècles. La population mondiale a atteint son premier milliard vers 1804, le 2e en 1927, le 3e en 1960, le 4e en 1974, le 5e en 1987 et le 6e en octobre 1999. Même si l'espérance de vie s'est accrue et que le taux de mortalité continue de diminuer, on observe que le taux de croissance de la population a commencé à fléchir, en raison d'une diminution de la natalité à l'échelle mondiale. On envisage maintenant que la population globale pourrait plafonner à 10 milliards au cours du XXIe siècle.

Cybersciences : http://www.cybersciences.com/Cyber/2.0/Q2448.asp

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top