RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 54
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 18 Juin 1999
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
USA : L'économie numérique pèse 300 milliards de dollars
Vers des moteurs de recherche intelligents
Club-Internet s'attaque à votre note de téléphone
France Télécom et IBM offrent le Web clé en main
IP va dominer les autres protocoles à partir de 2003
En 2005, la majorité des internautes ne seront plus anglophones
Plus fort que l'accès Internet gratuit : le surf rémunéré
Une société française lance Freesbee, un accès gratuit à l'Internet
Après le PC "gratuit", la première connexion gratuite à Internet aux Etats-Unis
Le micro premier prix boude Windows
Des messages codés avec de l'ADN
Worm.Explore.Zip sème la panique
Gateway lance le PC intégré à écran plat
Replay TV lance le magnétoscope du futur
Avenir
Des atomes de carbone photographiés pour la première fois
Matière
Canon et Toshiba développent une nouvelle technologie pour grands écrans
Espace
Comment pourrait marcher un moteur warp à la Star Trek ?
Vivant
Un clonage d'embryons humains réalisé aux USA
L'obésité chez les souris et les rats vaincue par la thérapie génique
Un médicament pour traiter la tension crée de nouveaux vaisseaux sanguins
Un robot qui a du nez !
Le régime pour éviter affections cardiaques, cancer ou diabète
Homme
La domination des Etat-Unis dans les NTIC menacée
Recherche
La voiture du futur prévoira vos réactions !
Un moteur à l'air libre !
Edito
La console de jeu vidéo, future porte d'accès universelle au monde numérique



Depuis le 1er juin dernier, Microsoft propose aux Etats Unis, pour 200 dollars, son décodeur Internet, le Web TVPlus 200, qui permet de surfer sur Internet et de réaliser des achats en ligne avec un simple téléviseur. Parallèlement, Microsoft prépare aussi une version haut de gamme de ce boîtier permettant d'effectuer des enregistrements vidéo numériques. Le géant Panasonic, pour sa part, et ce n'est pas un hasard, s'apprête à commercialiser, grâce à une technologie acquise auprès de Replay TV, un boîtier numérique capable de concurrencer les magnétoscopes. Cette machine se connecte sur le Web et utilise un encodeur/décodeur MPEGII fonctionnant en temps réel, ce qui lui permet d'enregistrer directement sur disque dur de 10 à 28 heures de vidéo. Elle peut aussi vous concocter des programmes à la carte en recherchant et enregistrant automatiquement tous les documents vidéo concernant une personne ou un thème donné. Pendant ce temps, la puissante industrie du jeu vidéo, consciente de l'enjeu économique considérable que représente cette convergence entre le Web et la télévision, est bien décidée à ne pas abandonner ce marché mirifique aux géants de l'informatique et des télécommunications et prépare une riposte foudroyante. Les consoles de jeux vidéo ont en effet évolué au fil des années jusqu'à devenir des ordinateurs puissants offrant un réalisme digne du cinéma. Par la même occasion, elles ont créé un phénomène de consommation qui touche de plus en plus les adultes. Avec la mise sur le marché prochaine d'une nouvelle génération de superconsoles, elles s'apprêtent à faire une entrée fracassante dans le monde plus vaste des loisirs et de l'informatique en ligne, sortant du cadre des jeux pour s'attaquer à la navigation sur Internet, aux films, et même au commerce électronique. Le successeur de la PlayStation de Sony, le produit le plus vendu de sa catégorie, est annoncé pour le début de l'année prochaine. Il s'agira d'un ordinateur de 128 bits plus puissant qu'un Pentium III. Grâce à sa puissance, il sera capable de lire des films DVD, de décoder les émissions de télévision numérique et de permettre la navigation sur Internet. Et pourtant, son prix sera inférieur à 400 dollars (environ 2 500 FF). Cet appareil viendra donc clairement défier Wintel, le standard pour PC de Microsoft et d 'Intel sur son propre terrain. Les grands concurrents de Sony, Nintendo et Matsushita ont, quant à eux, annoncé pour la fin de l'année prochaine une superconsole commune qui comportera une unité DVD et un processeur 400 MHz. Enfin, Sega prépare le lancement de son Dreamcast de 128 bits aux Etats-Unis. A la fin de cette année, plus de 100 millions de PlayStation de Sony, de 64S de Nintendo, de Saturn et de Dreamcast de Sega, se retrouveront dans les foyers d'Amérique, d'Europe et du Japon. D'ores et déjà, près d'un tiers des familles aux Etats-Unis et un cinquième en Grande-Bretagne possèdent l'une de ces consoles de jeu de nouvelle génération. Au Japon, près de la moitié en sont équipées, un chiffre dépassant de loin celui des familles équipées de micro-ordinateurs. Cette année, le chiffre d'affaires de l'industrie du jeu vidéo (qui comprend à la fois les consoles et les jeux) sera pour la première fois supérieur aux recettes cinématographiques de Hollywood. Il approchera sans doute les 20 milliards de dollars (125 milliards de FF) au niveau mondial. Personne ne peut prévoir la réaction des consommateurs face à ces nouveaux produits et il est difficile de prévoir qui l'emportera, et avec quelle technologie, dans cette bataille industrielle planétaire pour le contrôle de l'accès au monde numérique global. Il n'est cependant pas impossible que le déferlement de ces consoles numériques superpuissantes et bon marché fasse disparaître à terme nos ordinateurs sous leur forme actuelle et accélère l'avènement d'une informatique virtuelle dans laquelle données et logiciels auront définitivement émigré vers l'Internet.

René Trégouët

Sénateur du Rhône


TIC
Information et Communication
USA : L'économie numérique pèse 300 milliards de dollars
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

http://www.cisco.com/warp/public/146/june99/23.html

http://www.internetindicators.com/features.html

Une étude universitaire commandée par Cisco Systems Inc. montre que l'industrie américaine liée à l'Internet a généré plus de 300 milliards de dollars de revenus en 1998, et créé 1,2 millions d'emplois. Le secteur rivalise ainsi avec les fleurons de l'industrie américaine, tels l'automobile ($350 milliards) ou les télécommunications ($270 milliards). L'équipe de l'Université du Texas précise que sa croissance annuelle a été de 174% (contre 2,8% pour le PIB), avec un doublement de l'activité tous les neuf mois. La productivité annuelle par employé a atteint $250000, contre $160000 pour les employés classiques. Le commerce électronique notamment est en pleine explosion, avec à lui seul 102 milliards de dollars de revenus et 482000 emplois créés. Pour les mois à venir, les analystes prévoient une croissance toujours aussi soutenue.

brève @RT Flash

Vers des moteurs de recherche intelligents
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Financial Times http://www.ft.com/hippocampus/tech.htm

Il y a environ 400 millions de pages de texte sur le Web et l'on en prévoit 8 milliards en 2003, d'où la nécessité pour les internautes de disposer de moteurs de recherche de plus en plus performants. La société Inktomi, qui fournit des moteurs de recherche aux principaux sites "portails" du réseau Internet, cherche à améliorer l'efficacité de ses produits. Le langage XML propose déjà d'attacher à chaque document une étiquette étendue caractérisant son sujet plus que les mots qu'il contient. L'étape suivante sur laquelle travaille Inktomi s'appelle "l'induction conceptuelle" qui consiste à synthétiser un certain nombre de composants de base à partir desquels tout document pourrait être reconstitué. On peut ainsi créer une structure de données regroupant l'ensemble des informations accessibles par le biais du réseau Internet. L'extraction des différentes composantes d'un document devrait permettre au moteur de recherche d'apprécier très efficacement son sujet. L'objectif ultime reste la création d'interfaces capables de comprendre des questions posées en langage naturel en demandant des précisions à l'utilisateur pour cerner parfaitement sa demande.

Brève @RT Flash

Club-Internet s'attaque à votre note de téléphone
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Club-Internet a annoncé jeudi 10 juin le lancement d'un nouveau forfait à 177 F par mois, incluant la connexion illimitée et un forfait téléphonique de 20 heures de communication (soit 5 F par heure à toute heure de la journée), en association avec l'opérateur Kertel www.kertel.com.Cette offre Transparence est proposée dès maintenant, à titre de test, à 5 000 abonnés de Club-Internet en Ile-de-France. Elle s'inscrira dans une nouvelle gamme complète de formules au mois de septembre. Elle bénéficie de l'autorisation donnée il y a peu par l'ART aux providers, de proposer des forfaits téléphoniques de connexion au Net utilisant la boucle locale de France Télécom. " Le vrai débat c'est la communication locale, pas la gratuité de la connexion ", a commenté pour ZDNet Guillaume Granié, représentant de Club-Internet. " Tous les focus groups de nos abonnés ont révélés que leur souci n°1 était le coût de la connexion sur leur facture téléphonique ". Pour les aider à maîtriser ces dépenses, Club-Internet offre d'ailleurs désormais le logiciel Compteur Internet à tout nouvel abonné. Club-Internet propose actuellement 3 mois de connexion gratuite à titre d'essai. Une action promotionnelle à laquelle s'ajoute depuis quelques jours une vaste campagne d'affichage en deux temps (phase de teasing puis révélation) sur le thème "Vous êtes libre de préférer Club-Internet". Club-Internet compte aujourd'hui 275 000 abonnés

France Télécom et IBM offrent le Web clé en main
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

L'opérateur français et le géant américain lancent le 15 juin une offre de services pour les PME baptisée Ecomptoir. Son rôle : assister la création de votre espace de vente en ligne sur Internet. Ce service apportera des outils de création accessibles depuis Internet pour créer un catalogue de produits diffusé sur Internet. Différentes options permettent d'assurer ou non le paiement en ligne et d'élargir la taille du site. A titre d'exemple, le service de base intégrant le paiement en ligne (formule Bronze) avec un maximum de 6 pages Web et 24 articles coûtera 600 francs HT par mois, plus une redevance d'installation de 500 francs HT. Les transactions entre les internautes et le site seront gérées par France Télécom, tandis qu'IBM assurera l'hébergement du site et le référencement auprès de 20 moteurs de recherche.

France Télécom http://www.e-comptoirs.com

IP va dominer les autres protocoles à partir de 2003
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

La capacité mondiale des réseaux large bande sous IP va augmenter de 100% annuellement durant les 6 années à venir. Selon l'étude d'Ovum, les protocoles ATM et IP, avec l'émergence du MPLS (Multi Protocol Label Swiching) sont l'avenir des réseaux. Ainsi, alors qu'en 1999 moins de 50 milliards de minutes sont utilisée sous IP et ATM, contre 1500 milliards pour les autres technologies, ces dernières et IP seront utilisées à hauteur de 2 000 milliards de minutes en 2003. En 2005, 5 000 milliards de minutes sous IP seront consommées, contre 1 500 milliards pour l'ATM et 2 000 milliards pour les autres protocoles.

01 Informatique http://www.01-informatique.com/actus/1/1771.html?Indice=0

En 2005, la majorité des internautes ne seront plus anglophones
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Avec 54% des utilisateurs parlant la langue de Shakespeare, l'Internet est résolument anglophone. Mais cette domination risque de se terminer entre 2001 et 2002. Ainsi, dans les six ans qui viennent, les usagers de langue anglaise (ULA) vont progresser de 60%, alors que les internautes non anglophones vont augmenter de 150%.Selon l'étude de Computer Economics, le continent asiatique et l'Amérique latine vont être responsables de ce changement. Les ULA ne représenteront plus que 51% des surfeurs en 2001, et passeront sous la barre des 50% en 2003(46%). En 2005, ils ne seront que 43%. L'étude conclue à la nécessité pour les webmasters de présenter les sites web en plusieurs langues.

OI Informatique http://www.01-informatique.com/actus/1/1767.html?Indice=0

Plus fort que l'accès Internet gratuit : le surf rémunéré
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Mardi 15 juin, deux fournisseurs d'accès, Groupe Serveur à Lyon et None Networks à Paris, vont lancer des formules d'accès Internet qui tendent à rémunérer l'internaute en fonction de son assiduité à rester en ligne. Serveur (www.accesinternet.com) proposera sur Paris, Lille et Lyon une formule à la carte. Selon les détails fournis par le Journal du Net, avec moins de 25 heures de connexion par mois l'abonnement est fixé à 35 francs ; il est gratuit jusqu'à 30 heures et au delà le provider s'engage à vous rémunérer : 0,50 F par heure si vous surfez entre 30 et 49 heures par mois, et 1 F de l'heure au delà. Le paiement sera effectué par virement bancaire en fin de mois. Le modèle économique repose sur deux choses : d'une part les publicités, qui seront ciblées grâce à un questionnaire qualitatif que remplira chaque abonné ; et d'autre part les reversements de France Télécom (de 1,20 F à 1,80 F de l'heure) au titre des communications locales consommées par les clients du Groupe Serveur.

ZDnet http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?File_ini=a_actu.zd&ID=9691

Une société française lance Freesbee, un accès gratuit à l'Internet
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Une société émergeante française indépendante None Networks a annoncé mardi le lancement auprès du grand public de "Freesbee", un service d'accès à l'Internet sans abonnement, appelé également "Internet gratuit", reposant sur "un nouveau modèle économique". Avec ce service ouvert à tous, sans limitation de durée, dans toute la France, nous ouvrons la troisième voie de l'internet", a souligné Jean Cazès, PDG de None Networks au cours d'une conférence de presse tenue dans leurs nouveaux locaux parisiens. Cette société, dont le capital de 163 millions de francs est réparti entre ses quatre fondateurs (34%) et des sociétés de capital risque (Nomura Securities Londres, Sofinnova, 3i group plc, Cita, CFI), a en fait acheté en gros à France Telecom des minutes de communications locales, à un prix concurrentiel. Une démarche originale, qui lui permet ensuite de refacturer ces minutes de communication à ses clients. L'Internaute ne paie que le prix public de ses communications téléphoniques locales (0,14 F/la minute en heure creuse et 0,28 F/la minute en heure pleine).

AFP http://www.actualinfo.com/

Après le PC "gratuit", la première connexion gratuite à Internet aux Etats-Unis
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Aux Etats-Unis, le marché du "PC gratuit" se cherche encore, ce qui se traduit par un foisonnement d'offres diversifiées, dont il est encore difficile de savoir laquelle s'imposera finalement. Pourtant, une chose est certaine : cette gratuité apparente va se développer. Alors que jusqu'ici, le marché américain privilégiait la gratuité du matériel, contre de la publicité forcée ou un abonnement à long terme avec un fournisseur d'accès, une start-up new-yorkaise, Enchilada, a innové hier en proposant -comme en Europe- le PC payant (399 $) contre trois ans d'abonnement gratuit au réseau. De plus, l'installation et la mise en route sont également gratuites et le micro-ordinateur lui-même est très bien configuré. En avril dernier, Enchilada avait déjà proposé une offre gratuite "traditionnelle" puisqu'il s'agissait du PC. Aujourd'hui, le PDG de la start-up assure avoir reçu un tel soutien de la part des constructeurs qu'il se sent en mesure de faire une offre qui n'a pratiquement pas d'équivalent sur le marché américain. Cette solution sera-t-elle la bonne ? Elle fournira en tout cas, à son tour, de nouvelles informations aux constructeurs de PC et aux grands fournisseurs d'accès Internet qui brûlent d'inventer la solution micro-informatique transposée de celle issue du téléphone portable.

Les Echos/15/06/99 http://www.lesechos.fr/silval/

Le micro premier prix boude Windows
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Cumetrix, un assembleur de PC américain, spécialiste de la vente en ligne, propose depuis peu une machine dotée d'un processeur AMD K6 350 MHz pour la somme exceptionnellement modique de 299 dollars (environ 1 900 F). Même si le moniteur n'est pas compris (mais on en trouve autour de 1 000F), l'offre reste alléchante puisque ce PC comporte 33 Mo de mémoire, 4,3 Go de disque, un lecteur de CD 36x et un modem V90. Originalité de la proposition : pas de système d'exploitation ! Windows 98 est bien disponible en option pour 100 dollars (625 F) mais Cumetrix cherche à se démarquer, en proposant très prochainement une version pré-installée de Linux pour seulement 30 petits dollars (187 F).

brève @RT Flash

Des messages codés avec de l'ADN
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Nature http://www.nature.com/

Des chercheurs de la Mount Sinai School of Medicine, à New York, viennent de créer des micropoints dans lesquels a été caché un message à base d'ADN. Dissimulé au milieu d'un génome plus important, il serait alors particulièrement difficile à déceler. Utilisés durant la Seconde Guerre mondiale, les micropoints consistent à réaliser une photographie très réduite de l'information à transmettre, puis à la placer sur un signe de ponctuation dans un message banal. En utilisant cette technique, les chercheurs américains ont imaginé un message codé par une séquence de nucléotides, chaque triplet de bases désignant une lettre de l'alphabet. Grâce à une amorce connue seulement du destinataire, ce morceau d'ADN pourrait ensuite être amplifié puis séquencé afin d'être décrypté. Les chercheurs ont créé un message secret en synthétisant un brin d'ADN de 69 nucléotides. Mélangée en quantités variables à de l'ADN humain, la séquence a ensuite été placée sur un point imprimé sur du papier filtre. L'avantage de cette technique est sa très grande sûreté car même si le micropoint est repéré, il est impossible de lire le message sans connaître l'amorce utilisée pour l'amplification. Comme cette dernière comprend vingt bases aléatoires, il faudrait en effet réaliser dix puissance vingt amplifications pour trouver la bonne combinaison.

brève @RT Flash

Worm.Explore.Zip sème la panique
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Le virus Worm.Explore.Zip, a contaminé des dizaines de milliers d'ordinateurs depuis vendredi dernier, mais n'a pour l'instant pas causé autant de dégâts que son prédécesseur Melissa, qui avait frappé en mars dernier. Reste que les craintes de dégâts plus importants persistaient en ce début de semaine : un grand nombre d'utilisateurs qui ont redémarré leur ordinateur ce lundi, en rentrant de week-end, risquent d'activer le virus, qui se transmet à travers le courrier électronique et détruit les fichiers sur les machines, notamment ceux créés avec les logiciels Word et Excel de Microsoft. Le virus, détecté pour la première fois le 6 juin en Israël, a infecté les systèmes informatiques de plusieurs grandes sociétés, comme AT&T, Boeing, General Electric et même Microsoft. Autre préoccupation des experts : le virus pourrait être encore plus complexe qu'on ne l'avait pensé au début. Non content de se transmettre par e-mail, il pourrait aussi se greffer dans les fichiers joints transmis sur le réseau. "De nouvelles analyses ont montré qu'une fois installé, le programme peut se comporter comme un "ver rampant" et se propager tout seul, sans aucune intervention humaine", a annoncé le Computer Emergency Response Team de l'Université Carnegie Mellon University à Philadelphie

Gateway lance le PC intégré à écran plat
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Sous la forme d'une mini-tour ou d'un boîtier horizontal, l'unité centrale de votre micro-ordinateur pose toujours le même problème : elle prend beaucoup trop de place ! Lors d'un achat, cet aspect pratique revêt même une grande importance. Or la vogue des écrans à cristaux liquides vient de donner naissance à un concept attendu par beaucoup d'entre nous : l'ordinateur intégré dans son écran plat. Le nouveau modèle Profile de Gateway consiste en une unité centrale tout-en-un rangée dans un moniteur LCD de 15 pouces. L'écran, qui peut se basculer d'avant en arrière, est épais d'environ 7,5 centimètres et cache un processeur AMD K6-2 cadencé à 400 MHz. La résolution du moniteur atteint 1024x 786 pixels. La fiche technique fait état de 64 Mo de mémoire vive extensible à 256 Mo, accompagnée d'une carte graphique ATI Rage Pro munie de 4 Mo de mémoire vidéo. Le disque dur de 6 Go côtoie (en option) un modem intégré 56K à la norme V90. Enfin, le lecteur de disquette s'ouvre sur le côté gauche et un lecteur CD-Rom (ou DVD-Rom) figure sur le côté droit.

Network News http://www.vnunet.fr/NN/index.htm

Replay TV lance le magnétoscope du futur
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Panasonic grâce à une technologie acquise auprès de Replay TV va sortir prochainement un boîtier numérique capable de concurrencer les magnétoscopes. La machine dispose d'un encodeur/décodeur MPEGII en temps réel. Plus de support cassette tout est enregistré sur disque dur. Cela permet d'interrompre la diffusion, le temps de répondre au téléphone par exemple, et de reprendre la visionnage en différé, la machine continuant l'enregistrement sur le disque dur. Suivant le modèle, vous pourrez enregistrer entre 10 et 28 heures de vidéo et l'appareil est équipé en standard d'une prise Firewire, garantissant une évolutivité importante vers le futur standard de transmission de vidéo numérique. La connectivité avec Internet est obligatoire pour disposer des services proposés par Replay TV. Il est ainsi possible de visionner les bandes-annonces des films et émissions à venir. Vous avez la possibilité de créer des chaines personnalisées. Vous pouvez par exemple si vous êtes fan de Brian De Palma créer un canal qui lui est réservé et dès qu'un film ou un reportage le concernant seront diffusés ils seront enregistrés et stockés dans votre machine. Il en va de même en ce qui concerne l'information, la machine se chargeant alors de compiler toutes les informations sur des sujets que vous aurez présélectionnés. IBM prépare également une machine de ce type, qui pourrait être bientôt commercialisée en France pour le bouquet numérique TPS. L'intégration totale du web et de la TV est pour très bientôt.

Lettre de l'internet http://www.lalettre.com/news/juin/110699_2.html

^ Haut
Avenir
Nanotechnologies et Robotique
Des atomes de carbone photographiés pour la première fois
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

BBC news/10/06/99 http://news.bbc.co.uk/hi/english/sci/tech/newsid_365000/365866.stm

Des chercheurs du Lawrence Berkeley National Laboratory, en Californie, ont réussi, pour la première fois au monde, à photographier des atomes de carbone alignés dans un diamant. Jusqu'à présent, les microscopes électroniques ne pouvaient observer que des atomes relativement gros. Le nouvel appareil, avec sa résolution inférieure à un Angström (un dix-milliardième de mètre), permet d'observer directement les atomes d'éléments plus légers comme le carbone, l'azote et l'oxygène. L'espace entre chacun de ces atomes est inférieur à un dix-milliardième de mètre et on ne peut pas voir les atomes en lumière visible parce qu'ils sont plus petits que la longueur d'ondes de la lumière. Les microscopes électroniques contournent cette difficulté en projetant des faisceaux d'électrons qui sont réfléchis par les atomes observés. Mais cette technique fonctionne mieux avec les gros atomes qu'avec les petits. Au début des années 90, la meilleure résolution possible était de 1,6 Angström. Un peu plus tard, les Japonais réussissaient à la pousser à 0,95 Angströms avec une machine haute de trois étages et coûtant des millions de dollars. L'exploit des Américains, à 0,89 Angström, a été accompli avec une machine plus modeste, qui combine par ordinateur plusieurs images pour accroître la résolution.

Brève @RT Flash

^ Haut
Matière
Matière et Energie
Canon et Toshiba développent une nouvelle technologie pour grands écrans
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Les groupes électroniques japonais Toshiba et Canon ont annoncé lundi qu'ils allaient s'associer pour développer en commun une nouvelle technologie permettant de fabriquer des écrans de grande taille mais consommant beaucoup moins d'électricité que les écrans à plasma. Cette technologie, défrichée par Canon, est "riche de potentiel" pour fabriquer les écrans de grande taille de nouvelle génération, ont souligné les deux entreprises dans un communiqué commun diffusé à Tokyo. La technologie SED ("Surface-Conduction Electron-Emitter Display") permet de restituer des images d'une qualité comparable à celles des écrans à tubes cathodiques, qui restent la référence dans le monde de l'électronique. Mais leur épaisseur peut être ramenée à "quelques centimètres" en dépit de leurs grandes dimensions. Les ingénieurs de Canon travaillent actuellement à la mise au point d'un écran SED de 75 centimètres de diagonale et, avec l'aide de Toshiba, des écrans de 100 cm pourraient être bientôt possible. Cette technologie est donc directement concurrente des écrans à plasma, qui paraissaient comme la technologie la plus prometteuse pour "le cinéma à domicile". Les écrans SED consomment un tiers de l'énergie d'un écran à plasma.

Progrés/14/06/99 http://www.leprogres.fr/infodujour/Rhone/index.html

^ Haut
Espace
Espace et Cosmologie
Comment pourrait marcher un moteur warp à la Star Trek ?
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Pour permettre à l'Enterprise d'aller plus vite que la lumière, les créateurs de Star Trek ont imaginé que qu'ils appellent le moteur warp. Bien qu'un tel moteur soit destiné à demeurer encore longtemps du domaine de la science fiction, les physiciens commencent à découvrir les principes sur lesquels il pourrait reposer. Il y a cinq ans, le physicien mexicain Miguel Alcubierre avait déjà imaginé son principe de fonctionnement. Récemment, Chris Van Den Broeck, de l'Université de Louvain, en Belgique, a repris et corrigé ses calculs. Aussi étrange que cela puisse paraître, on sait depuis Einstein que l'espace n'est pas complètement vide. En fait, il possède une forme qui est modifiée par la gravité. Miguel Alcubierre a calculé qu'un moteur warp pourrait fonctionner s'il provoquait une expansion de l'espace derrière le vaisseau et une contraction de l'espace devant. Cela créerait l'équivalent d'une vague dans l'espace. Sur cet espace déformé, le vaisseau spatial se comporterait comme une planche de surf : il serait immobile par rapport au sommet de la vague, mais se déplacerait très vite dans l'espace. En fait, le vaisseau pourrait briser la fameuse vitesse limite de la lumière parce qu'en fait, il serait immobile par rapport à son espace environnant. Étant immobile, le vaisseau ne subirait pas d'énorme force d'accélération. Et comme il n'approcherait pas de la vitesse de la lumière, il ne subirait pas les effets de la relativité : les voyageurs ne retrouveraient pas tous leurs amis morts de vieillesse à leur retour sur Terre. Seul problème du concept d 'Alcubierre : l'univers au complet ne recelait pas assez d'énergie pour former sa fameuse vague d'espace-temps. Mais le belge Van Den Broeck vient de reprendre ses calculs. Selon lui, il suffirait d'une fraction de cette énergie pour produire le phénomène. Quelle fraction? Imaginez un 1 suivi de 62 zéros... Il s'agit malgré tout d'une énergie colossale, qui ne pourra sans doute jamais être réunie. Mais malgré tout, le moteur warp est un peu moins improbable qu'avant.

Cybersciences/09/06/1999 http://www.cybersciences.com/Cyber/3.0/N1291.asp

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Un clonage d'embryons humains réalisé aux USA
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

New-York Times http://www.nytimes.com/library/national/science/061599sci-stem-embryo.html

Des scientifiques américains, ont réalisé le premier clonage d'un embryon humain. En utilisant des méthodes identiques à celles qui ont permis de donner naissance à Dolly, la brebis clonée à l'institut Roslin d'Edimbourg, les scientifiques américains de l'entreprise Advanced Cell Technology, dans le Massachusetts (Etats-Unis), ont réussi à produire un embryon mâle composé d'environ quatre cents cellules, selon le journal, et l'ont incinéré deux jours plus tard. Les chercheurs veulent produire des tissus humains qui pourraient être utilisés pour soigner des patients atteints de différentes maladies, comme les atteintes au système nerveux, le diabète ou la maladie de Parkinson.

brève @RT Flash

L'obésité chez les souris et les rats vaincue par la thérapie génique
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Des souris obèses traitées avec une thérapie génique ont perdu du poids en trois semaines, ce qui permet d'espérer un jour que le problème de l'obésité pourra être réglé chez l'homme grâce à une seule injection, ont annoncé jeudi à Washington des scientifiques. "Ceci pourrait être un rêve: pouvoir manger ce que vous voulez tout en restant mince", a souligné l'un des chercheurs, Sergei Zolotukhin, de l'université de Floride, lors du congrès de la Société américaine de thérapie génique. Les scientifiques ont injecté chez des souris et des rats des gènes spécialisés dans la production de deux substances contrôlant l'appétit existant à l'état naturel dans le corps, la leptine et le CNTF. La leptine signale au cerveau que le corps est rassasié et celui-ci cesse alors de produire une autre substance chargée, elle, de stimuler l'appétit, la neuropeptide Y. Chez certaines personnes, ce mécanisme fonctionne mal. Elles mangent donc trop et deviennent obèses. "L'idée est que si vous arrivez à couper la production de neuropeptides Y (...) en accroissant le taux de leptine, il est possible de contrôler le poids", a noté pour sa part un autre chercheur de l'équipe, Satya Kalra. Les gènes ont été introduits chez des souris ne produisant pas de leptine en utilisant comme véhicule des adénovirus, des virus inoffensifs. Une expérience similaire sur des rats effectuée avec le gène produisant le CNTF a provoqué une baisse de poids et d'appétit chez les rongeurs en six semaines. Par ailleurs, aucun effet secondaire n'a été noté chez ces animaux pendant les six mois de l'expérience.

AFP http://www.actualinfo.com/

Un médicament pour traiter la tension crée de nouveaux vaisseaux sanguins
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Un médicament utilisé pour faire baisser la tension artérielle, le quinaprilat (Acupril), s'est révélé efficace pour stimuler la formation de nouveaux vaisseaux sanguins chez des animaux de laboratoire, indique une étude à paraître mardi dans la revue Circulation. Cette découverte laisse penser que le quinaprilat pourrait permettre de traiter les malades souffrant d'angine de poitrine ou risquant de subir une attaque cardiaque, selon le principal auteur de l'étude, le Pr Jeffrey Isner, de l'Université Tufts à Boston (Massachusetts). La croissance de nouveaux vaisseaux, ou angiogenèse, est une technique actuellement en cours de développement pour assurer une alimentation du coeur ou de certaines parties du corps malgré le bouchage des artères, ou athérosclérose. "L'étude démontre que ce type de médicaments (contre l'hypertension), déjà dans le commerce et qui a déjà prouvé sa sûreté d'utilisation, a une fonction inattendue", souligne le Pr Isner.

AFP/ http://www.actualinfo.com/

Un robot qui a du nez !
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

C'est une découverte qui va sans doute bouleverser la façon dont nous faisons nos courses. Oublié le melon pas mûr ou la pomme trop verte... Le nez électronique mis au point par une équipe de chercheurs britanniques est capable de déterminer le niveau exact de mûrissement d'un fruit. Le Dr Evor Hines et le professeur Julian Gardner, de l'université de Warwick, en Grande-Bretagne, travaillent sur la perception et l'analyse électronique des odeurs depuis les années 80. "Nous avons commencé par travailler sur des produits manufacturés et par évaluer la qualité du café, de la bière et du vin", raconte Evor Hines. "Pour le café, par exemple, le nez électronique est capable d'évaluer précisément le type de grain utilisé et la façon dont il a été torréfié." Les recherches du Dr Hines se sont portées, il y a deux ans, sur les fruits : l'odeur des pommes et des bananes ont longuement été étudiées afin que la machine puisse, ensuite, analyser automatiquement si le fruit est mûr ou non. Le nez électronique donne aujourd'hui le résultat de son analyse en quelques secondes. Il suffit de placer le fruit dans un petit container étanche puis d'y fixer les capteurs appropriés : le PC auquel le nez électronique est relié affiche les résultats. Chaque odeur est en fait répertoriée en fonction de sa composition chimique qui est, ensuite, transformée en un signal électronique. Le logiciel mis au point par les chercheurs permet de classer les différents signaux électroniques issus d' odeurs. Les chercheurs britanniques commencent à songer à d'autres applications. "Le nez électronique est tellement précis qu'il permet de détecter les micro-organismes et les bactéries. Nous sommes en train de songer à des développements médicaux", affirme le Dr Hines. D'ici à ce que votre docteur vous affirme que vous sentez la rougeole à plein nez...

Transférables http://www.transfert.net/mag/reportag/mail/pages/mfmel106.htm

http://www.eng.warwick.ac.uk/SRL/warwick-.htm

Le régime pour éviter affections cardiaques, cancer ou diabète
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Un régime diététique permettant de limiter à la fois les risques de maladies cardiovasculaires, de congestion cérébrale, de cancer ou de diabète a été mis au point par quatre des plus grands organismes de santé américains. Ces recommandations précisent qu'un régime sain ne doit pas comporter plus de 10% des calories provenant de graisses dites saturées (viande, produits laitiers), et pas plus de 30 % de calories fournies par des graisses (toutes catégories confondues). Au moins 55% des calories quotidiennes doivent venir d'hydrates de carbone (céréales, fruits, légumes), la consommation de cholestérol doit être limitée chaque jour à moins de 300 milligrammes, celle de sel à six grammes et il ne faut pas dépasser la dose de calories suffisantes pour maintenir son poids de forme. Il s'agit en fait de manger une grande variété d'aliments, de préférence d'origine végétale, de consommer du pain, des pâtes et des céréales, d'éviter les graisses animales et de limiter au minimum sa consommation de sucre. "En suivant un régime sain, vous détenez une mesure de protection contre tous les principaux tueurs", souligne dans Circulation le Pr Edward Fisher, de l'Institut Mount Sinai à New York. Ces recommandations ont été mises au point, avec des experts de l'Association américaine de Cardiologie (AHA), par la Société américaine contre le cancer (ACS), l'Association américaine de diététique (ADA), l'Académie américaine de pédiatrie (AAP) et les Instituts nationaux de la Santé (NIH).

AFP http://www.actualinfo.com/

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
La domination des Etat-Unis dans les NTIC menacée
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

Le patron d'IBM a estimé devant la Commission économique conjointe du Congrès que 350.000 postes n'étaient pas pourvus dans le secteur des technologies de l'information en raison du manque de personnel qualifié. D'autres responsables d'entreprises de haute technologie, comme Craig Barrett d'Intel ou Bill Gates de Microsoft, devaient également donner leur appréciation de l'impact des technologies de pointe sur l'économie aux Etats-Unis. "A moins que nous n'arrêtions le déclin de nos écoles publiques, et que nous le fassions maintenant, l'Amérique est destinée à ne pas être dans la course pour l'économie numérique émergente", a affirmé Louis Gerstner. Selon les dernières études, les universités américaines ont formé 35.000 experts en informatique en 1995, contre 50.000 en 1986. Sur ce total, 40% étaient nés à l'étranger. Le Congrès américain a autorisé en octobre une augmentation du nombre de visas H1 pour les travailleurs immigrés qualifiés, qui passent de 65.000 à 115.000 pour 1999 et 2000. Craig Barrett, PDG d'Intel, a préconisé l'octroi automatique de cartes vertes (permis de séjour) aux diplômés étrangers spécialisés dans les technologies de l'information. Louis Gerstner a indiqué que les entreprises américaines dépensent 150 milliards de francs chaque année pour remédier à l'éducation de leurs employés au niveau de la lecture et de l'écriture.

News http://www.lesnews.net/

^ Haut
Recherche
Recherche & Innovation, Technologies, Transports
La voiture du futur prévoira vos réactions !
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

New Scientist http://www.newscientist.com/

Grâce à des capteurs placés sur le volant, le frein et l'accélérateur, couplés à un ordinateur, votre voiture pourra bientôt connaître vos intentions quelques secondes à l'avance et vous aider à éviter un accident. Deux chercheurs, Andrew Liu, du constructeur japonais Nissan, et Alex Pentland, du Massachusetts Institute of Technology, ont conçu ce système qui repose sur la reconnaissance et l'anticipation des habitudes du conducteur. Lors d'une séance d'entraînement, où le conducteur doit effectuer une série de manoeuvres classiques, le système décortique l'enchaînement habituel des moindres mouvements précédant par exemple un freinage, un virage, un changement de file ou un dépassement. La voiture intelligente de Nissan peut ensuite "prédire" environ 12 secondes à l'avance la manoeuvre que vous allez effectuer avec une probabilité de 95%. Divers avertissements ou systèmes de sécurité peuvent alors être déclenchés pour éviter l'accident. Grâce à un système d'analyse des probabilités identiques à ceux utilisés dans les logiciels de reconnaissance vocale, le système est capable de s'améliorer en s'adaptant de mieux en mieux aux habitudes de chaque conducteur. Ultérieurement, il sera même possible de suivre les mouvements des yeux du conducteur, car ils précèdent chaque action, a affirmé M. Liu, un spécialiste de la reconnaissance du mouvement oculaire. Avec un tel système interactif, la sécurité des véhicules va entrer dans une nouvelle ère et pour avoir un accident il faudra vraiment le faire exprès!

brève @RT Flash

Un moteur à l'air libre !
Samedi, 19/06/1999 - 00:00

C'est dans les années 90 que l'équipe Guy Nègre défriche les bases du moteur à air. Mise au point dans la perspective d'un moteur à basse émission, la structure retenue se distingue par ses trois chambres séparées où se répartissent les différents "temps" du moteur. Une sorte de turbine cyclée avec l'aspiration et la compression d'un côté, la détente et l'échappement de l'autre, la combustion au milieu. Donc moins de rejets et une consommation plus économe. Puis en 1995, révélation de la seconde idée-clé : la logique thermodynamique "réelle" des moteurs à combustion. "Si on analyse les moteurs actuels (essence, diesel, GPL...), nous explique Guy Nègre, on s'aperçoit en fait que tous les moteurs fonctionnent à l'air comprimé. Le carburant ne sert uniquement qu à chauffer l'air pour le dilater, augmenter la pression dans la chambre et créer un travail sur les pistons. Trouvons alors un moyen d'augmenter la pression sans créer de combustion, et on ne polluera plus". L'injection d'air comprimé additionnel dans la chambre de combustion va permettre d'augmenter la pression et pousser le piston... comme dans un moteur thermique classique. Et voilà un moteur à air comprimé, 24 kg pour le dernier modèle, paré à fonctionner. Principaux avantages du système ? Guy Nègre les énonce de bon coeur, "la propreté, la simplicité et le coût d'utilisation. C'est pas cher. Avec moins de 10 francs, le prix de l'électricité, on fait le plein." L'air additionnel est comprimé et stocké dans des réservoirs qu'on remplit avec un compresseur embarqué. Chez soi, on branche une prise de courant, en 4 h on fait le plein. Autre possibilité de remplir le réservoir, via une station service spécialement équipé. Cette fois le plein se fait en 3 mn, par transfert de volumes. "En rendement énergétique global, nous sommes les mieux placés entre l'essence, le diesel, le GPL et l'électricité. Nous atteignons les 20 % d'énergie utile". Et autant pour la pollution négative. "L'air qu'on rentre dans la voiture, on le filtre donc l'air qui sort par l'échappement est plus propre que l'air ambiant. On peut même faire de l'air médical, très propre, très pur, avec des tamis moléculaires". Bref, une voiture qui dépollue l'atmosphère en roulant. Le système du moteur à air se révèle, malgré ses contraintes, particulièrement adapté aux véhicules urbains ou périurbains. D'où la décision de se lancer dans la fabrication de modèles dédiés. Taxi, fourgonnette ou pick-up, les 3 modèles de véhicules prévus se révèlent aussi innovants que leur moteur. 110 km/h en vitesse de pointe, 200 km d'autonomie, 700 kg en moyenne. Aussi longs qu'une 206 mais très légers, car entièrement réalisés en matériaux composites . En cours d'homologation, la production témoin et commerciale de ces voitures débutera dès l'an 2000. Prix annoncé : 72.000 Francs.

Besok/16/06/99 http://www.besok.com/besok/besok01




^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top