RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 8
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 21 Juin 1998
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
Le portrait-robot électronique arrive
La première Mairie véritablement virtuelle à Indianapolis
L'ordinateur trouve sa place dans les foyers
Les USA menacés par le terrorisme informatique
Avalon super calculateur puissant et concurrentiel
Une technologie française de pointe pour passer à Windows NT en l'an 2000
Le DVD décolle
Portrait du téléspectateur en 2007
Matière
IBM produit ses puces en silicium-germanium
Espace
HGS-1 achève son deuxième tour de lune
Vivant
Les fibrates bonnes pour le cholesterol mais aussi pour les artères
Epilepsie : un nouveau médicament contre les convulsions
Trop de chaleur solaire peut provoquer des troubles cérébraux
10 % du génome humain est décodé
TIC
Information et Communication
Le portrait-robot électronique arrive
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Interquest, cette petite entreprise qui met au point et commercialise le logiciel de portrait-robot Faces, a enfin un site sur le World Wide Web, pour l'instant en anglais uniquement. Faces, c'est une interface graphique très simple d'emploi pour Windows doublée d'une base de données inestimable de milliers d'éléments faciaux qui permettent de produire ou de reproduire, en 30 à 40 secondes, n'importe quel visage avec une qualité photographique parfaite. Dans un monde où la violence et la recherche de personnes disparues sont de plus en plus fréquentes, on imagine le marché potentiel de ce logiciel qui se démarque radicalement de ses plus proches concurrents. Les logiciels actuellement employés dans les laboratoires de police, en effet, sont constitués d'éléments empruntés aux archives photographiques criminelles. Les producteurs de Faces ont choisi une approche radicalement différente, ayant effectué au cours des dix dernières années la recherche ultime de tout ce qui existe pour créer un visage sur Terre : nez, bouche, front, yeux, mâchoire, oreilles, chevelure, lunettes, etc. De quoi composer tous les visages passés, présents et à venir d'hommes, femmes et enfants de toutes les races. Ce qui intéresse fort Interpol, c'est le code numérique unique associé à chaque portrait-robot. Un officier situé à Los Angeles peut ainsi définir un visage et en envoyer le code à tous les aéroports du pays en quelques minutes par transmission numérique. À l'autre bout, ses collègues entrent ce code dans le logiciel, restituent instantanément le portrait et n'ont plus qu'à l'imprimer pour tenter d'appréhender le suspect.

(Multimedium/25/06/98)

http://www.mmedium.com

La première Mairie véritablement virtuelle à Indianapolis
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Une mairie virtuelle à Indianapolis. La revue Government Technology révèle que le Maire d'Indianapolis, Stephen Goldsmith, est le premier à avoir été aussi loin dans la création du concept d'une véritable Mairie virtuelle. Outre les services habituels, on peut y échanger des messages électroniques avec le Maire et ses adjoints, mais aussi demander un permis de construire ou ...payer ses contraventions.

(Les Echos 23/06/98)

http://www.lesechos.fr

http://www.IndyGov.org

L'ordinateur trouve sa place dans les foyers
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Plus de la moitié des consommateurs n'investissent pas plus de 10 000 francs dans un ordinateur, d'après le cabinet TMO. Et comme faire plancher une équipe de stylistes se répercute sur les prix (l'écart entre un modèle de base et un modèle design peut atteindre 25%, le design reste un plus, réservé à une poignée de fortunés. «Pendant dix ou quinze ans, les gens n'ont pas voulu d'ordinateur chez eux parce qu'il évoquait trop l'univers du travail, estime Robert Rochefort, le patron du Credoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie). Aujourd'hui, l'électronique gris (ordinateur et fax) entre dans les foyers. Plus qu'une révolution technologique, il faut y voir une révolution sociologique: un Français sur trois travaille en partie chez lui, au moins six heures par jour. Le travail s'immisce dans la sphère privée. Du coup, le design des ordinateurs ressemble à quelque chose d'hybride, à mi-chemin entre l'univers professionnel et l'univers domestique.» Toute la difficulté étant d'attribuer une place à cet objet pas franchement esthétique. Va pour la chambre des enfants quand les parents ont de très nettes velléités éducatives. Ou celle des parents quand l'un des deux travaille beaucoup dessus. Et, en dernier recours, la pièce principale. Pour faciliter son intégration à la maison, l'ordinateur tout entier (unité centrale, moniteur et clavier) prend des formes plus douces,et pour séduire le particulier, l'ergonomie est privilégiée, c'est-à-dire tout ce qui facilite les relations entre l'utilisateur et sa machine. Les derniers modèles intègrent quasiment tous des touches de raccourcis sur le clavier pour les fonctions répétitives. Mais, pour l'instant, l'ordinateur n'est pas encore considéré comme un objet ludique. Un paradoxe de taille puisque les utilisateurs privés s'activent surtout sur leurs machines pour jouer .A la maison, les jeux viennent en effet en tête des utilisations de la machine (54 %), suivis des applications personnelles (34 %), de la gestion du budget (31 %) et du travail scolaire (23 %), selon le cabinet TMO.

(Libération 19/06/98)

http://www.liberation.com

Les USA menacés par le terrorisme informatique
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Deux des principaux responsables des services de renseignements américains ont lancé un cri d'alarme mercredi au Congrès, affirmant que de possibles "attaques informatiques" par des terroristes ou des pays étrangers posent une menace à la sécurité nationale. De telles attaques "peuvent potentiellement porter un coup terrible à notre sécurité nationale", a affirmé George Tenet, directeur de l'Agence centrale de renseignement (CIA) lors d'une audition au Congrès. Le général Kenneth Minihan, directeur de l'Agence pour la Sécurité Nationale (NSA), chargée notamment des écoutes électroniques, a estimé pour sa part que des attaques informatiques, capables de bloquer les réseaux de communications, la fourniture d'électricité ou le système de transaction bancaire d'un pays, posaient une menace telle "qu'on devrait envisager de les apparenter aux armes de destruction massive". Agitant la menace d'un "Pearl Harbor électronique" si les systèmes électroniques ne sont pas protégés, le général a estimé que "des attaques informatiques peuvent venir s'ajouter ou même remplacer des attaques militaires traditionnelles". En début d'année, alors qu'une nouvelle crise du Golfe menaçait, des attaques par trois pirates informatiques --deux Californiens et un Israélien-- contre des ordinateurs du ministère de la Défense avaient d'ailleurs un moment fait craindre un complot irakien, a affirmé le sénateur démocrate Joseph Lieberman devant la commission sénatoriale chargée des Affaires gouvernementales.

(Washington Post/24/06/98)

http://www.washingtonpost.com

Avalon super calculateur puissant et concurrentiel
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Super calculateur capable de calculer plus de 20 millions d'opérations par seconde. Sa particularité, outre sa puissance au niveau de la vitesse de calcul, est son prix : $150 000 soit dix fois moins cher que les super calculateurs actuellement sur le marché.

(LMB Actu)

http://www.lmb.cnrs.fr

Pour en savoir plus

http://cnls.lanl.gov/avalon/top500.html

Une technologie française de pointe pour passer à Windows NT en l'an 2000
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

L'ingénieur français André Truong, qui en 1973 avait inventé le premier micro-ordinateur, le Micral, continue d'innover et va présenter une nouvelle technologie, qui permettra aux entreprises grandes utilisatrices d'internet de faire fonctionner le système d'exploitation Windows NT avec des investissements réduits. André Truong souligne que sa nouvelle technologie permet de répondre au "principal défaut des ordinateurs personnels, la difficulté d'utilisation, avec des programmes énormes, que l'on ne peut jamais désinstaller complètement. André Truong, a créé une nouvelle société, baptisée APCT (Advance PC Technology), qui vend à des entreprises sa technologie permettant de faire fonctionner Windows NT, le puissant système d'exploitation de Microsoft, sans disque dur, et donc sans problème d'installation et de désinstallation des logiciels. « Mon objectif est de prendre 10 % du marché de Windows NT, qui fera 25 millions d'unités en l'an 2000 », indique M. Truong, qui affirme que ses logiciels simplifieront considérablement la vie des directions informatiques en permettant de faire cohabiter les PC et les ordinateurs de réseaux, Microsoft prévoit de remplacer Windows 98 par le système d'exploitation Windows NT en l'an 2000. La technologie "Absolut boot", dont APCT cédera la licence à ses clients, permet d'offrir à faible coût un PC administrable, qui se lance à partir d'un CD-ROM, et est ainsi parfaitement "crash proof", à l'épreuve des pannes. Un autre projet utilisant cette technologie client-serveur est à l'étude par le CNPF, qui compte simplifier les procédures administratives pour les PME en leur fournissant un terminal pouvant envoyer, à partir d'un CD-ROM, les 15.000 principaux formulaires administratifs.

(ST&Presse)

http://www.france-science.org

Le DVD décolle
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Depuis le mois de mars 1997, 500000 lecteurs de DVD ont trouvé preneurs aux États-Unis. À titre de comparaison, il ne s'est vendu que 35000 lecteurs de CD audio en 1983, l'année de leur lancement. Et il se sera vendu six fois plus de lecteurs de DVD que de magnétoscopes lors de leurs deux premières années de commercialisation respectives. La technologie du DVD développée par un consortium réunissant des sociétés prestigieuses, dont Toshiba, Pioneer, Sony et Philips - progresse tel un raz de marée, plus vite que toute autre avant elle. Impossible de douter, donc, que le lecteur de DVD-Rom ne supplante dans les plus brefs délais le lecteur de CD-Rom, implanté désormais sur la plus humble des configurations. S'il n'équipe pour l'heure que des modèles de haut de gamme assez coûteux, son installation en standard sur la majorité des PC n'est plus qu'une question de mois. En un an, le premier prix des lecteurs de DVD est ainsi passé de 2500 à moins de 1000 F TTC. Il faut distinguer deux catégories de lecteurs de DVD. Les premiers, que nous qualifierons de lecteurs "de salon", se branchent sur le téléviseur et ne servent qu'à visionner les films enregistrés sur les DVD Vidéo. Comme un magnétoscope. La seconde catégorie regroupe les lecteurs de DVD conçus à l'intention des PC, capables de lire les DVD Vidéo en mode plein écran (en général à l'aide d'une carte de décompression MPEG-2) ainsi que les DVD-Rom, le pendant du CD-Rom. Comparé à ce dernier, le DVD-Rom présente l'avantage d'une capacité de stockage phénoménale : il accueille en effet au moins 4,7 Go de données, soit l'équivalent de sept CD-Rom. Et quand les deux faces d'un DVD-Rom sont gravées - on l'appelle alors logiquement DVD "double face"-, sa capacité de stockage s'élève à 9,4 Go. Enfin, il existera dans les prochains mois des DVD-Rom dits "double couche", dont la capacité par face sera de 8,5 Go. Soit 17Go pour un DVD double face et double couche. A terme, c'est donc 8 heures de vidéo aux normes MPEG 2 que pourra stocker le DVD-Rom double face, double couche.et les différents types de DVD pourront être lus indifféremment par nos PC ou nos lecteurs vidéo de salons, ce qui accélérera la convergence technologique entre informatique et audiovisuel.Enfin soulignons que le DVD devrait bénéficier d'ici 5 ans de l' arrivée des nouveaux lasers bleus qui vont permettre de multiplier encore par quatre la capacité de stockage de ce nouveau support, ce qui laisse entrevoir pour 2005 des DVD de 80 Go, l'équivalent de 100 cédéroms actuels !

(ZDNet 25/06/98)

http://www.zdnet.fr

(brève rédigée par @RT Flash)

Portrait du téléspectateur en 2007
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Quelle direction vont prendre les quelque 20 milliards de francs investis chaque année à la télévision par les annonceurs dans les neuf prochaines années ? Compte tenu des bouleversements technologiques en cours et à venir, la société de conseil et d'achat d'espace, Mediapolis, s'est livrée au périlleux exercice des augures. Pour satisfaire aux rigueurs de l'exercice, elle a étudié trois scénarios et retenu le plus raisonnable, baptisé tendanciel ». Un choix logique puisqu'il est plus facile de faire des projections dans la continuité d'une courbe qu'à partir d'une rupture de tendance difficile à situer arbitrairement. Mediapolis s'est adjoint, pour ce faire, le concours du Bipe, une société de prévisions économiques. L'étude intègre aussi comme paramètres l'adoption d'une loi sur l'audiovisuel en l'an 2000, le lancement du numérique hertzien, l'organisation économique du secteur privé audiovisuel autour de deux pôles, Vivendi et France Télécom, la généralisation pour Internet de lignes à haut débit et enfin le WebTV, soit le mariage entre Internet et la télévision. L'étude fait d'abord apparaître une forte progression du taux d'équipement des foyers en matériel informatique et audiovisuel. Plus d'écoute. Ensuite, la durée d'écoute globale de la télévision va sensiblement augmenter, passant de 199 à 215 minutes en 2007 pour les téléspectateurs (à partir de quatre ans). En revanche, les chaînes hertziennes généralistes vont régresser (175 minutes à 150) au profit des chaînes de complément, du magnétoscope en lecture, de l'usage des jeux vidéo et de la micro-informatique. Le chiffre d'affaires des ensembliers (TV + Internet) passera de 7,2 milliards à 26,6 milliards de francs à l'horizon 2007. Quant à la publicité à la télévision, avec une progression d'environ 1 milliard de francs par an, elle va devoir apprendre à réviser ses choix.

(LaTribune 24/06/98)

http://www.latribune.fr

^ Haut
Matière
Matière et Energie
IBM produit ses puces en silicium-germanium
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

IBM a lancé, avec discrétion la semaine dernière, la production à fort volume de composants fondés sur un procédé pourtant révolutionnaire : le silicium germanium (SiGe). Ce nouveau matériau permet de réduire sensiblement la consommation d'énergie tout en augmentant la vitesse des puces. Il est particulièrement adapté aux communications radio à hautes fréquences et sera utilisé dans les téléphones cellulaires et d'autres produits de télécommunications sans fil. En outre, le SiGe est compatible avec la plupart des procédés employés aujourd'hui dans l'industrie de la micro-électronique, contrairement à d'autres matériaux visant les mêmes applications comme l'arséniure de gallium. Il permet donc d'offrir des produits bon marché à hautes performances, et rend possible l'intégration sur une même puce de fonctions analogiques (en SiGe) et numériques (en silicium). Le New York Times (NYT) précise que 5 sociétés ont obtenu des licences et se sont associées à IBM pour imposer cette nouvelle technologie : Hughes Electronics, Harris Semiconductor, National Semiconductor, Northern Telecom et Tektronix. Enfin, IBM entend réaliser, d'ici 5 ans, un chiffre d'affaires annuel de 1 milliard de dollars avec des produits fondés sur ce matériau prometteur.

(S&T Presse 22/06/98)

( http://www.france-science.org )

^ Haut
Espace
Espace et Cosmologie
HGS-1 achève son deuxième tour de lune
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Le satellite de télécommunications Asiasat-3 était considéré comme un (coûteux) débris spatial, depuis la défaillance du lanceur russe Proton, qui l'avait placé sur une orbite inutilisable. Les manoeuvres pour replacer directement le satellite sur son orbite géostationnaire auraient consommé trop de carburant. Les ingénieurs de Hughes, constructeur d'Asiasat-3, ont donc proposé une solution originale, exploitant l'attraction gravitationnelle lunaire. Ainsi, au terme de deux passages derrière l'astre sélénite, Asiasat-3, rebaptisé depuis HGS-1, a changé l'inclinaison de son orbite, tout en économisant une quantité conséquente de carburant. Finalement, mercredi dernier, les contrôleurs au sol des 3,8 tonnes de HGS-1 ont réussi à le placer en orbite géostationnaire autour de la terre. Selon le San Jose Mercury News (SMJN), le satellite, qui ne pourra assurer des services nécessitant un maintien précis en orbite, restera un outil intéressant, car peu coûteux, pour certains clients encore anonymes.

(San Jose mercury News )

http://www.sjmercury.com

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Les fibrates bonnes pour le cholesterol mais aussi pour les artères
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

De "vieux" médicaments jusque-là utilisés pour diminuer le cholestérol pourraient aussi contribuer à empêcher le rétrécissement des artères coronaires, selon une étude française publiée jeudi dans la revue britannique Nature. Les fibrates sont prescrits depuis une dizaine d'années pour traiter notamment certains excès de cholestérol sanguins à caractère familial. Des chercheurs de l'INSERM montrent que les fibrates ne se contentent pas de faire baisser le cholestérol, ou d'autres graisses circulant dans le sang, mais agissent aussi au niveau de la paroi vasculaire où ils ont une action anti-inflammatoire. Les fibrates agissent sur le cholestérol en stimulant des molécules du foie, les récepteurs "PPARa", qui permettent à l'organisme de s'adapter aux repas chargés en graisses. Ce travail suggère que les fibrates pourraient avoir un effet bénéfique dans le traitement de maladies cardio-vasculaires liées à l'athérosclérose (ou athérome) et de la refermeture (resténose) des coronaires après angioplastie (débouchage). Il ouvre de "nouveaux horizons thérapeutiques" et laisse envisager la possibilité d'élargir leur prescription aux coronariens, n'ayant pas d'excès des graisses sanguines.

(INSERM 24/06/98)

http://www.inserm.fr

Epilepsie : un nouveau médicament contre les convulsions
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Un nouveau médicament de traitement de l'épilepsie, le diazepam, a été testé avec succès chez des patients, réduisant nettement le nombre et la gravité des convulsions, indique une étude publiée dans la dernier numéro du New England Journal of Medicine (NEJM). Au cours des essais cliniques, 78 % des malades n'avaient pas eu d'autres convulsions 24 heures après avoir été soignés avec ce remède contre 19 % pour les patients ayant reçu un placebo. "Le traitement a diminué de moitié la durée de l'état épileptique" et "aucun des patients soignés avec le diazepam n'a eu besoin de soins d'urgence, contre 13% des malades traités avec le placebo", souligne l'auteur de l'article, le Pr Philip Sheridan, un responsable des Instituts nationaux de la santé (NIH). Le diazepam, un gel administré par voie rectale, "a été efficace et sûr", ajoute-t-il. Ce médicament présente enfin l'avantage de pouvoir être administré par des personnes peu entraînées et même si le malade est inconscient.

(New England Journal of Medecine 25/06/98)

http://www.actualinfo.com

Trop de chaleur solaire peut provoquer des troubles cérébraux
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Trop de chaleur solaire peut être à l'origine de troubles cérébraux, ont annoncé un groupe de chercheurs médicaux de l'université d'Uppsala, en Suède. Une chaleur excessive peut provoquer "la paralysie, des pertes de la sensibilité et des troubles psychiatriques", a affirmé le professeur Jan Westman, maître de conférence à la clinique universitaire d'Uppsala. "Les problèmes causés par un excès de chaleur solaire ressemblent beaucoup à ceux occasionnés par des hémorragies cérébrales ou par des caillots sanguins au cerveau", a ajouté M. Westman. Les grandes chaleurs solaires peuvent contribuer à détruire peu à peu l'effet protecteur des méninges qui enveloppent le cerveau, selon le praticien suédois. Un médicament naturel, le Ginkgo Biloba, peut aider à protéger le cerveau contre les effets des fortes chaleurs.

(Le Quotidien du Médecin 22/06/98)

http://www.quotimed.com

10 % du génome humain est décodé
Lundi, 22/06/1998 - 00:00

Le Professeur Collins, Directeur de l'Institut américain de recherche sur le génome humain, a annoncé le 17/06/98, devant le Congrès, que 300 millions de bases étaient à présent décodées, soit environ 10 % de la totalité du génome humain. Il a précisé que le décodage complet de notre génome devrait être achevé avant 2005 et allait entraîner la plus grande révolution médicale de tous les temps.

(Washington Post 18/06/98)

http://www.washingtonpost.com

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top