RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 33
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 22 Janvier 1999
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
La France libéralise l'usage de la cryptographie
Un collège américain offre une adresse internet à ses anciens élèves
XML : La révolution !
Internet, l'outil des pays en voie de développement ?
Les américaines sont conquises par le Net
Comcast propose gratuitement un logiciel de filtrage à ses abonnés
Paiement on-line : les ambitions des banques
Vers une réglementation internationale des dépôts de nom de domaine
Infonie et Géant lancent offre Internet avec PC à 1.990 FF
World Online, un nouveau fournisseur d'accès en France
Les industriels pour l'auto-régulation du commerce électronique
Un Institut pour le commerce électronique
@Home Network rachète Excite
Plus d'un foyer français sur cinq équipé en micro-informatique
Jini, le nouveau génie de l'informatique
Un tatouage sur les processeurs Intel
10 millions de PC dans les foyers allemands
Un équipement familial pour partager une connexion à plusieurs PC
Marché informatique US moins 20 %
Microsoft vaut 400 milliards de dollars en Bourse
Le Web par satellite arrive
Un DVD réenregistrable en l'an 2000
Avenir
Un nanorobot pour déboucher les artères
Vivant
Identification d'un mécanisme freinant l'action des drogues
Creutzfeldt-Jakob : des milliers de Britanniques bientôt testés
Certains polyphénols du vin seraient efficaces contre le cancer
La guerre génétique aura-t-elle lieu ?
Homme
Le savoir, nouveau moteur de l'économie
Le taux d'équipement micro des entreprises atteint 63 %
Plus d'un salarié sur deux a utilisé l'informatique en 1998
L'Internet au service des PME
Steve et Adèle, enseignants virtuels
Recherche
Téléprésence : une visioconférence comme si vous y étiez
TIC
Information et Communication
La France libéralise l'usage de la cryptographie
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Le premier ministre a annoncé un changement de cap en matière de chiffrement des documents électroniques. Au cours d'une conférence de presse retransmise en direct mardi 19 janvier sur Internet, Lionel Jospin a annoncé que le gouvernement proposerait bientôt projet de loi apportant la "liberté complète dans l'utilisation de la cryptologie". Le premier ministre a souligné que loi de 1996 "n'est plus adaptée", puisqu'elle "restreint fortement l'usage de la cryptographie en France, sans d'ailleurs permettre pour autant aux pouvoirs publics de lutter efficacement contre des agissements criminels dont le chiffrement pourrait faciliter la dissimulation". La loi de 1996 avait apporté un relatif assouplissement à une législation qui rangeait jusqu'alors la France dans la catégorie des pays les plus restrictifs en compagnie de la Chine, d'Israël et des pays de l'ex-Urss. Depuis la parution en 1998 des décrets d'application de la loi de 1996, l'usage des logiciels faciles à "casser" était libre, tandis que celui des outils de chiffrement forts était assujetti au dépôt des codes secrets chez un tiers de confiance. Cette distinction entre moyens de chiffrement faibles et fort sera supprimée, et l'obligation de dépôt sera levée. En attendant l'adoption de la future loi, le gouvernement devrait assouplir, par décret, la frontière entre chiffrement fort et chiffrement faible, qui avait été fixée à 40 bits en 1998. Le seuil est relevé à 128 bits, ce qui rendra le déchiffrement illicite beaucoup plus difficile. Aujourd'hui, il faut une cinquantaine d'heures de calcul associant 50 000 micro-ordinateurs pour fracturer des codes de 56 bits. Chaque bit ajouté à la clef double le temps de calcul nécessaire pour étudier toutes les combinaisons.

Un collège américain offre une adresse internet à ses anciens élèves
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Le Collège Vassar à New-York a décidé de proposer à tous ses anciens élèves une adresse permanente sur internet. Cette initiative va permettre à tous les anciens élèves de rester contactable à une seule et même adresse tout au long de leur vie, et cela en toute circonstance. Si pour une quelconque raison personnelle ou professionnelle un ancien élève change d'adresse au cours de sa vie il lui suffira d'en informer le site Web de son Collège( grâce à un accès sécurisé) pour que tous ses courriers reçus à l'adresse "@alum.vassar.edu" lui soit automatiquement réexpédiés. Cette adresse permanente et unique répond à une attente très forte des jeunes diplômés américains qui souhaitent, pour des raison professionnelles autant que personnelles, pouvoir contacter facilement leurs anciens camarades de Collège ou d'Université.

http://www.vassar.edu/

brève rédigée par @Rt Flash

XML : La révolution !
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

XML (eXtensible Markup Language) va révolutionner les échanges d'informations ! c'est l'avis de Monsieur Ron Rappaport, expert américain de la société Zona Research. Ce dernier pense quel'XML aura dans les domaines d'échanges d'informations professionnels les mêmes effets que l'introduction du téléphone, du fax ou du photocopieur ! Après IBM, Microsoft, Oracle et Sun, d'autres sociétés devraient investir dans cette technologie. XML permet d'insérer dans le langage HTML des balises personnalisées permettant de "classer" et "qualifier" l'information contenue dans les pages web ou tous documents au format html (rappelons que la prochaine version word et excel sera au format html). XML devrait permettre de diffuser auprès des internautes une information plus ciblée correspondant exactement à leur demande. L'introduction de XML devra permettre de faire des recherches plus précises dans les documents mais aussi d'échanger plus facilement de l'information qualifiée entre différentes sources sans souci de la plate-forme logicielle utilisée ni de son système de base de données.

(Cnet news) http://www.news.com/News/Item/0,4,30429,00.html?dd.ne.tx.fs2.1231

brève rédigée par @RT Flash

Internet, l'outil des pays en voie de développement ?
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Le magazine Nature fait un constat optimiste du développement mondial d'Internet : selon lui, le réseau va bientôt profiter d'abord aux pays en voie de développement, alors qu'aujourd'hui ce sont les nations les plus riches qui en tirent parti. En effet, c'est l'absence d'infrastructures et de réseaux dans certains pays comme la Chine qui va permettre de sauter une étape technologique et de connecter les populations concernées avec des liaisons sans fil ou des réseaux satellites. Au total, Internet finirait par réduire l'écart économique séparant les pays industrialisés des autres, selon Nature....

(Nature) http://www.nature.com/

Les américaines sont conquises par le Net
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Plus d'un internaute américain sur 2 est à présent...une internaute selon une étude du Centre de recherche sur la presse de Washington. Cette étude révèle en effet que, parmi les américains qui utilisent internet depuis moins d'un an, 52% sont des femmes. Andrew Kohut le Directeur de ce centre souligne que la population des internautes, qui était initialement surtout constituée de mordus d'informatique, est à présent devenue représentative de la population américaine dans son ensemble. L'étude précise que 41% des américains adultes utilisent régulièrement internet, contre seulement 23% en 1996.

(Internet dailly/14:01/99) http://www.tipworld.com

brève rédigée par @RT Flash

Comcast propose gratuitement un logiciel de filtrage à ses abonnés
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Le cablo-opérateur américain Comcast va fournir gratuitement à ses abonnés un logiciel de filtrage du contenu de l'internet dénommé "SurfWatch". Ce logiciel permettra aux abonnés d'interdire L'accés aux sites violents ou pornographiques ainsi qu'aux sites permettant les jeux d'argent. "Nous voulons que le Web puisse devenir fréquentable afin que nos clients et leurs enfants puissent s'y promener ensemble" a déclaré Richard Rasmus, vice président de Comcast.

(Internet dailly/14:01/99) http://www.tipworld.com

brève rédigée par @RT Flash

Paiement on-line : les ambitions des banques
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Les banques se préparent à occuper une position centrale dans le dispositif de paiement électronique, assure la firme d'analyses Global Concept. Dès cette année, la plupart des grandes banques américaines devraient annoncer des initiatives communes ou indépendantes, permettant de faciliter les opérations de micro-paiement d'une part, d'authentification digitale de l'autre. Parmi les techniques employées dans ce domaine, la reconnaissance de la parole, des empreintes digitales, voire de l'oeil devraient servir de base aux nouveaux procédés d'identification sécurisés. Enfin, les banques s'estiment en mesure de jouer, on-line, le même rôle d'intermédiaire entre clients et commerçants qu'elles occupent déjà dans le commerce traditionnel. La First Union, par exemple, devrait prochainement annoncer un système de facturation qui permettrait à ses clients de recevoir la facture de leurs achats électroniques sur leur note -détaillée- de téléphone.

(Les Echos/14/01/99) http://www.lesechos.fr/silval/

Vers une réglementation internationale des dépôts de nom de domaine
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

L' OMPI, Organisation Mondiale pour la Propriété Intellectuelle des Nations Unies, vient de soumettre à l'ICANN un projet de régulation des enregistrements de noms de domaine. L'ICANN est l'organisme mondial en charge du nommage sur Internet, initié par le gouvernement américain. L'objectif du projet est de limiter le dépôt abusif de noms de domaines. 4,8 millions de noms sont actuellement enregistrés et 70 000 sont déposés chaque semaine. Cependant beaucoup ne sont pas utilisés ou sont réservés en vue d'être ensuite monnayés aux entreprises qui en auraient l'utilité. Cela crée un réel trafic de noms de domaine facilité par les lacunes et du manque d'unité législative à l'échelle internationale dans le domaine d'Internet. Certains n'hésitent pas à revendre 5 000 $ un domaine enregistré pour moins de 100$ révèlent les membres de l'OMPI. L'ICANN, qui avait fait de ce problème une de ses priorités lors de sa création devrait donner sa réponse dans les prochaines semaines.

(LMI/15/01/99) http://www.lmi.fr/

Infonie et Géant lancent offre Internet avec PC à 1.990 FF
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Infonie et les hypermarchés Géant, enseigne du groupe Casino , ont annoncé mardi la commercialisation, à partir du 27 janvier, d'une offre incluant un micro-ordinateur PC à 1.990 FF et un abonnement de 24 mois à Internet pour 149 FF par mois. Dans un communiqué, les deux partenaires expliquent qu'ils adoptent ainsi le principe de la prime de bienvenue qui a dopé les marchés de la téléphonie mobile et de la télévision numérique au cours des deux dernières années. "Je suis certain que nos concurrents, en tout cas ceux qui en auront économiquement la possibilité, nous suivront en développant des offres similaires afin que la courbe du marché des accès à Internet soit identique à celle de la téléphonie mobile", souligne Christophe Sapet, président d'Infonie. L'offre Géant/Infonie comprend un ordinateur multimédia (processeur Cyrix MII 300, 32 Mo de SDRAM) disque dur de 3,2 Go, écran de 15 pouces, carte son, carte vidéo, Windows 98, modem de 56 kbps V90 intégré) et un abonnement de 24 mois à 149 FF mensuels pour un accès illimité à Internet.

World Online, un nouveau fournisseur d'accès en France
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

La société d'origine hollandaise World Online, s'appuyant sur un partenariat avec Bouygues Télécom et TF1, propose des accès à l'Internet à 75 F par mois. Ciblant à la fois le marché grand public et celui des entreprises, World Online France se donne pour objectif " de prendre 10 à 15 % du marché de l'Internet en France soit 120 000 abonnés pour la fin de l'année 1999 ", explique Jean-Michel Soulier, son directeur général. Le service propose une offre d'abonnement, le P@ss Internet, basé sur un forfait de 75 F pour trois mois d'essai, l'utilisateur ayant ensuite le choix entre un abonnement de 75 F par mois ou une offre de 750 F par an, en connexion illimitée. Le service dispose d'un site web (www.worldonline.fr) doté d'un important contenu éditorial réalisé par une rédaction interne et des partenaires dont TF1 et ZDNet France. Accessible par numéro unique sur l'ensemble du territoire français World Online France repose sur l'infrastructure réseau de Siris et de l'opérateur de télécommunications Colt. À terme World Online proposera aussi, avec Bouygues Télécom, des accès Internet par téléphone mobile.

Les industriels pour l'auto-régulation du commerce électronique
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Plusieurs des plus grands groupes de média mondiaux se sont rassemblés au sein d'un groupe de travail pour défendre le principe de l'auto-régulation du commerce sur l'internet. Lors d'une conférence de presse à New York, Thomas Middelhoff (Bertelsmann), Jean-Marie Messier (Vivendi), Gerald Levin (Time Warner), Steve Case (America OnLine) ont présenté les grandes lignes d'un "dialogue inter-entreprises (business dialogue) pour établir les règles de conduite pour le commerce électronique. "Nous sommes convaincus que la meilleure façon de promouvoir le commerce électronique est par l'auto-régulation et des politiques dictées par l'intérêt commercial", a affirmé Thomas Middelhoff. Selon lui, le nombre d'utilisateurs de l'internet passera de 82 millions actuellement à 330 millions en l'an 2002 et le chiffre d'affaires du commerce électronique atteindra pour cette même année 100 milliards de dollars. "La révolution de l'internet est la première opportunité réellement mondiale qui se présente et il faut s'élever au-dessus des problèmes locaux ou partisans", a estimé Gerald Levin. "L'internet est arrivé à maturité ces dernières années et il est désormais assez grand pour que l'on prenne conscience de son existence. Mais il est encore assez petit pour être structuré et cela demande un cadre mondial", a affirmé Steve Case, dont le groupe AOL est le premier prestataire de services en ligne mondial. Un débat oppose actuellement gouvernements européens et américain sur le commerce sur l'internet. Les Européens disposent d'une directive européenne sur la protection de la vie privée qui prévoit notamment que les bases de données ne peuvent être exportées que vers des pays présentant le même niveau de garantie pour le consommateur (droit d'opposition à la diffusion de fichiers, par exemple, ou droit d'accès au fichier). Les Américains privilégient les codes de bonne conduite entre entreprises. Le dialogue entre-entreprises sera organisé par groupes de travail et une conférence aura lieu d'ici à l'automne sur la protection des données privées, la confiance des consommateurs, la responsabilité légale, les taxes et tarifs, la juridiction, l'infrastructure, le contenu et les droits de propriété intellectuelle.

Un Institut pour le commerce électronique
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Créé à l'initiative des professionnels de la distribution et d'associations spécialisées, l'Institut international du commerce électronique veut permettre à la France de rattraper son retard. Le Conseil National du Commerce et plusieurs associations spécialisées dans l'Internet ont annoncé la naissance officielle de l'Institut International du Commerce électronique (IICE). Cet institut regroupera les membres du Centre National du Commerce, qui fédère déjà les professionnels de la distribution, avec plusieurs associations oeuvrant pour le développement du commerce en ligne. L'ambition de l'IICE est de rattraper le retard français en matière de vente électronique, et de proposer des solutions concernant les droits de douane ou la sécurité des paiements électroniques par exemple. Sur le plan juridique, le nouvel institut devrait déployer des efforts pour que la législation du pays où les produits sont consommés soit privilégiée devant les lois du pays producteur. Selon le cabinet d'études Stratégie Internet, 200 000 internautes français auraient déjà effectué un achat en ligne. Ce chiffre est encore modeste face au bilan américain. Par comparaison, le prestataire AOL a compté à lui tout seul 1,2 million de nouveaux acheteurs sur Internet en 1998.

@Home Network rachète Excite
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Le fournisseur d'accès Internet par câble @Home Network vient d'acquérir le moteur de recherche Excite, pour 6,7 milliards de dollars. Il s'agit d'une des plus grosses transactions du marché Internet, après la récente acquisition de Netscape par AOL pour 4,2 milliards de dollars. La nouvelle interface "Excite@Home" proposera un accès Internet universel, par TV ou PC, avec contenu personnalisable.

(brève rédigée par @RT Flash)

Plus d'un foyer français sur cinq équipé en micro-informatique
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Le marché des micro-ordinateurs a progressé de 21% à 3,4 millions d'unités vendues en 1998 en France, où 22,5 % des foyers sont désormais équipés contre 18,5 % en 1997.Le taux d'équipement devrait atteindre 26 % en 1999 avec 3,9 millions d'ordinateurs vendus, a dit François Klipfel, directeur de clientèle de GfK France lors d'une conférence de presse. Il a ajouté qu'en extrapolant cette évolution, le taux pourrait s'élever à 54 % en 2005 avec des extrêmes à 45 et 61%. Le taux est aujourd'hui de 45 % aux Etats-Unis. Le potentiel de croissance en France reste important car son taux d'équipement est inférieur au taux moyen européen (27 %). En outre, si elle regroupe 18,3 % des foyers des dix principaux pays du continent, elle ne représente que 18,1% des ventes et 16,5% des internautes. En Allemagne (29 % des foyers), ces taux sont respectivement de 34 % et 33 %.En outre, le parc d'ordinateurs est relativement vieux dans les entreprises (un tiers des machines sont équipées de processeurs datant de plus de deux ans) même si le taux d'informatisation est passé à 63 % contre 3 % en 1994. En France, les 3,4 millions d'ordinateurs vendus ont représenté un chiffre d'affaires de 35 milliards de FF TTC (+13 % par rapport à 1997). Les particuliers, pour leur part, ont acheté un million d'appareils, profitant en partie des opérations de promotions comme l'ordinateur à 3.990 FF de la rentrée dernière.

(AFP/20/01/99) http://www.yahoo.fr/actualite/

Jini, le nouveau génie de l'informatique
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Après avoir conquis la planète et les entreprises, les réseaux s'apprêtent à envahir la vie domestique en élargissant le champ des usages des appareils audiovisuels et électroménagers à partir du moment où ils sont interconnectés. En 1995, Sun Microsystems avait bousculé l'industrie informatique avec Java, une technologie visant à s'affranchir des différences de fonctionnement des ordinateurs qui a depuis trouvé des prolongements dans les téléphones à écran, les voitures et les cartes à puce. Aujourd'hui, l'entreprise présent officiellement le 25 janvier Jini, un ensemble de règles s'appuyant sur Java qui permettront à tous les objets de la vie quotidienne de communiquer entre eux. Jini repose sur une idée simple. Isolé, un télécopieur n'offre guère d'autres fonctions que celle de photocopieur d'appoint. Une fois relié au réseau téléphonique, il devient un extraordinaire appareil à communiquer qui transforme profondément les activités humaines. Sun se propose d'étendre cette aptitude à communiquer à l'ensemble des objets de notre environnement, ordinateurs et périphériques, voitures, téléphones, téléviseurs, réfrigérateurs et machines à laver, dont le fonctionnement repose sur des puces. Outre les scientifiques et les gros industriels, la simplification qu'apporte Jini à cette informatique distribuée " profitera aux petites entreprises, qui pourront faire évoluer leurs moyens de calcul au fur et à mesure de leur développement. Jini permettra d'augmenter la durée de vie des équipements, un argument qui devrait trouver une oreille attentive dans les entreprises. Tout ordinateur, même ancien, pourra épauler les machines récentes quand le besoin s'en fera sentir.

Un tatouage sur les processeurs Intel
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Intel va tatouer des numéros d'identification sur ses processeurs et implantera un générateur de nombre aléatoire afin de faciliter les procédures de cryptage. Le système, inspiré du tatouage antivol des automobiles, est conçu pour permettre l'identification des PC et l'authentification des signatures de leurs utilisateurs, par exemple lors d'une transaction électronique. Selon Robert Lemos de ZDNN (www.zdnn.com) qui a révélé l'information, la première conséquence de cette innovation sera de mettre fin à l'anonymat sur l'Internet. Pour Barry Steinhard, directeur associé et spécialiste des questions de confidentialité à l'Aclu (American civil liberties union, la principale association de défense des libertés civiles américaine), " l'application est une épée à deux lames : d'un côté, elle offre une meilleure sécurité, de l'autre, elle permet de suivre les individus sur le Net ". " Intel affirme qu'elle n'établira pas une base de données associant les numéros d'identification aux noms des utilisateurs ", ajoute Barry Steinhard, " mais la tentation sera trop grande. "

ZDNet /22/01:99) http://194.98.7.131/fr/actu/welcome.html

10 millions de PC dans les foyers allemands
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

En 1999, le parc de micro-ordinateurs utilisés dans les foyers allemands excédera celui des entreprises. Sur un total de 22,3 millions de postes en utilisation en 1998, 10 millions l'étaient chez les particuliers. Ce chiffre a plus que doublé depuis 1993, et les professionnels ont vendus plus de 5 millions de micro ordinateurs en 1998 et réalisés un chiffre d'affaires de 91,8 milliards de DM (47 milliards d'euros).

Un équipement familial pour partager une connexion à plusieurs PC
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

IBM vient de présenter un nouvel équipement baptisé Web Point, qui permet de partager sur plusieurs micro-ordinateurs familiaux une seule connexion Internet. Un système qui évite d'avoir à prévoir plusieurs lignes de téléphone lorsque plusieurs PC sont connectés (un marché qui intéresserait un tiers des foyers américains). Toutefois, le système ne fonctionne que lorsqu'il est couplé au Home Network Connection Center qu'IBM commercialise pour transformer la maison en réseau local. Mais le constructeur a l'intention d'adapter prochainement Web Point aux autres environnements de gestion de réseau de ses concurrents.

(Les Echos/15/01/99) http://www.lesechos.fr/silval/

Marché informatique US moins 20 %
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Le marché informatique US pourrait connaître un ralentissement de 20 à 25 % 99. Cette situation serait due notamment au ralentissement de l'Economie dans le secteur financier et à la fin des investissements sur l'an 2000. Ce scénario ne devrait pas se produire en Europe car les Européens, hors Grande-Bretagne, sont en retard. Ils seront donc obligés de continuer à investir encore plus durant toute l'année prochaine, alors que les américains ont connu leur pic d'investissement en 1997-1998 " Le commerce électronique et les systèmes de gestion de la relation client constitueront aussi un élément de croissance. La croissance devrait ainsi dépasser 15 % par an, ce qui devrait permettre au marché européen de croître entre 1997 et 2002 de plus de 90 %.

(OTEC/15/01/99) http://atsystem.com/surweb/mti/

Microsoft vaut 400 milliards de dollars en Bourse
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Microsoft a atteint 400 milliards de dollars de capitalisation boursière (350 milliards d'euros) grâce à un bénéfice trimestriel en augmentation de 76 %. Microsoft qui contrôle déjà 90 % du marché du PC a aussi conquis en trois ans le créneau des entreprises, avec ses serveurs d'entrée de gamme. Windows NT se vend déjà deux fois plus qu'Unix mais cela n'empêche pas Microsoft de s'inquiéter du logiciel libre Linux qui ne cesse de progresser.

(Wall Street Journal:21/01/99)l http://www.wsj.com/

(brève rédigée par @RT Flash)

Le Web par satellite arrive
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Le secteur de la télévision directe par satellite ne cesse d'occuper le devant de la scène médiatique américaine. Après les différentes opérations de fusion des mois derniers, EchoStar et DirecTV, les deux principaux opérateurs du segment, ont présenté des services innovants, destinés à accroître leur compétitivité face aux cablo-opérateurs. EchoStar a ainsi dévoile le 7 janvier dernier, a l'occasion du International Consumer Electronics Show de Las Vegas, son alliance avec l'initiative WebTV de Microsoft. Des le printemps prochain, et pour 500 dollars (plus charges mensuelles), les consommateurs pourront cumuler les 300 chaînes délivrées par EchoStar, le service WebTV Plus permettant de naviguer sur Internet depuis son poste de télévision, et surtout le nouveau dispositif de magnétoscope intelligent numérique, suppose devenir le moteur de recherche de la télévision.

Un DVD réenregistrable en l'an 2000
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Un million et demi de lecteurs de DVD ont été vendus en 1998, soit le double des estimations prévues mais le marché ne décollera véritablement qu'en l'an 2000, avec l'arrivée des premiers lecteurs- enregistreurs. Ce n'est pas moins de 3 standards, évidemment incompatibles entre eux, qui vont s'affronter: le standard Sony-Philips, le standard Pionner et le standard Toshiba. Les deux premiers standards devraient proposer d'ici un an des lecteurs-enregistreurs capables d'enregistrer 2 heures de video haute définition aux normes MPEG. Ces lecteurs pourront également lire nos CD. Philips pense être en mesure de proposer rapidement des lecteurs-enregistreurs à 1000 dollars (850 euros). L'enjeu industriel de cette bataille est considérable car il s'agit de savoir quel standard d'enregistrement numérique s'imposera pour remplacer la bonne vieille cassette VHS au niveau planétaire.

brève rédigée par @RT Flash

^ Haut
Avenir
Nanotechnologies et Robotique
Un nanorobot pour déboucher les artères
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Une escadrille de nano-robots s'approche du caillot obstruant l'artère et commence méthodiquement à le fragmenter selon un programme de travail parfaitement défini. Ce scénario de science-fiction digne du célèbre film "Le voyage fantastique" pourrait bien se réaliser plus vite que prévu. Un prototype de nanorobot est actuellement en développement à l'Université de New-York et selon son concepteur, le Professeur Nadrian Seeman, il pourrait révolutionner, voire un jour remplacer l'angioplastie qui permet de rétablir la circulation normale du sang dans les artères bouchées ou rétrécies. Bien que minuscule le nano-robot du Professeur Seeman possède une structure rigide, faite de brins d'ADN entrelacés, et deux bras pivotants. Le Professeur Seeman souligne que son robot pourrait aussi être utilisé comme capteur et instrument de mesure dans de multiples domaines et comme composant moléculaire d'un nouveau type d'ordinateur.

(brève rédigée par @RT Flash

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Identification d'un mécanisme freinant l'action des drogues
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Des chercheurs européens ont identifié un élément du système nerveux qui, lorsqu'il est désactivé, freine chez les souris les effets d de certaines drogues allant du cannabis à l'héroïne. Selon les travaux réalisés par une équipe de scientifiques de l'université libre de Bruxelles et de l'université René Descartes de Paris, cet élément, le récepteur CB1, largement présent dans le système nerveux central, serait responsable d'une partie de la sensibilité de l'organisme aux drogues. En désactivant chez un groupe de souris le gène responsable de la production de ce type de récepteur, les auteurs de l'étude ont constaté que les rongeurs bénéficiaires de cette modification génétique semblaient insensibles aux effets physiques de drogues dérivées du cannabis, comme la marijuana et qu'ils ne manifestaient aucun signe de dépendance. Au cours de leurs expériences, les chercheurs ont aussi constaté que ces animaux réagissaient différemment à un autre type de drogue, celles à base de morphine comme l'héroïne. Si elles ont présenté les mêmes symptômes physiques que les autres, les souris modifiées ont en revanche bien moins souffert de "manque" que les autres. Cette étude montre que la mise au point de substances permettant de désactiver ce récepteur particulier pourrait, à l'avenir, permettre de prévenir les effets de dépendance provoqués par la plupart des drogues.

(AFP/15:01/99)

http://www.actualinfo.com/

http://intl.sciencemag.org/

Creutzfeldt-Jakob : des milliers de Britanniques bientôt testés
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Des milliers de Britanniques vont subir des tests des amygdales afin de détecter une éventuelle épidémie dans le pays de la maladie mortelle de Creutzfeldt-Jakob, qui aurait pu être provoquée par la crise de la vache folle, a indiqué jeudi à Londres une équipe de chercheurs. Les chercheurs britanniques ont mis au point un test qui permet de détecter la maladie alors qu'elle est encore en incubation dans les tissus des amygdales, a expliqué le professeur John Collinge, de l'hôpital londonien Saint Mary's qui sera chargé de mener les recherches. Les tests qui seront financés notamment par le gouvernement britannique devraient débuter dans six mois. Les chercheurs devraient tester les amygdales de 2.000 personnes au cours des deux premières années, en espérant que ces recherches leur permettront d'indiquer clairement si une épidémie est à redouter. La maladie de Creutzfeldt-Jakob, forme humaine de la maladie de la vache folle, peut être incubée pendant des années, voire des décennies. A ce jour, 30 Britanniques sont morts de la maladie. 33 cas au total ont été détectés.

(AFP/19/01/99) http://www.actualinfo.com/




Certains polyphénols du vin seraient efficaces contre le cancer
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Des micronutriments présents en abondance dans le vin, les polyphénols, sont capables de diminuer la prolifération des cellules cancéreuses cultivées en laboratoire, confirme une étude scientifique. Au cours de l'assemblée générale de l'Institut méditerranéen du vin, de l'alimentation et de la nutrition (IMVANP), le Pr Jean-François Rossi a présenté le résultat d'une année de travaux dans une unité de l'INSERM du CHU de Montpellier, sous la direction de Bernard Klein. Il a conclu à l'action bénéfique, in vitro, des polyphénols - composés organiques d'origine végétale au pouvoir antioxydant - sur la pathologie tumorale. "En milieu de cultures, nous avons constaté d'une part que les polyphénols diminuent la prolifération des cellules cancéreuses, a expliqué le Pr Rossi "et d'autre part, qu'ils ont un effet d'induction de l'apopstose, c'est-à-dire qu'ils facilitent le suicide des cellules cancéreuses". Son équipe a étudié l'action des polyphénols du tanin, provenant de la peau des raisins et des fûts en chêne, sur des lignées cellulaires de cancer de la moelle épinière (tumeur "solide"). Mais M. Rossi a également cité les recherches d'une équipe crétoise de l'université d'Héraclion et d'une équipe marseillaise de l'hôpital Nord qui parviennent aux mêmes conclusions dans le cas de cancers du sein et de la prostate (tumeurs "liquides"). En 1998, une étude américaine avait déjà fait apparaître qu'un polyphénol, le Resveratrol, était efficace pour inhiber le développement de tumeurs. Ces expériences tendent à prouver qu'une consommation modérée de vin pourrait avoir un effet bénéfique contre le cancer. "

(AFP/19/01/99) http://www.actualinfo.com/

La guerre génétique aura-t-elle lieu ?
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

La British Medical Association a affirmé mercredi que les avancées considérables en matière de recherche génétique laissaient craindre "dans les cinq à dix ans" la production illégale d'armes génétiques" capables de s'attaquer à certains groupes humains en épargnant les autres. Face à cette menace, et alors que "les recettes de certaines armes biologiques sont déjà disponibles sur Internet", la communauté internationale doit sans attendre "renforcer la Convention sur les armes biologiques" de 1972, a déclaré la plus haute instance représentative du corps médical britannique lors d'une conférence de presse. Pour l'heure, "en pratique, ces armes génétiques capables de cibler un groupe ethnique particulier n'existent pas", a reconnu la BMA, auteur d'un rapport intitulé "Biotechnologie, armes et humanité". Mais elle parie sur leur apparition "dans les cinq à dix ans à venir" et dénonce leur utilisation potentielle par "des groupes terroristes". "Le passé a montré que toutes les avancées scientifiques ne tardaient guère à être exploitées dans le développement technologique de l'armement", a souligné le Dr Vivienne Nathanson. Pour la BMA, il n'y aucune raison pour que la biotechnologie et la science génétique échappent à cette tendance et ne soient pas utilisées par certains "à des fins nuisibles".

(AFP/21/01/99) http://www.actualinfo.com/

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
Le savoir, nouveau moteur de l'économie
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Aux États-Unis une nouvelle école d'économistes proche du groupe de travail hight tech d'Al Gore remet, depuis 96, en question les principes de l'économie classique. Qualifié de "Nouvelle économie" leur théorie s'appuie sur le fait que le savoir a remplacé le capital et les ressources matérielles comme principal facteur de la croissance économique. Une fois créé, ce "savoir" ne réclamant que des coûts de production infimes, les bénéfices deviendraient exponentiels. Portée par la deuxième plus importante vague de croissance de toute l'histoire américaine, les nouveaux économistes, réussissent à convaincre. Leur influence transparaît dans "The Emerging Digital Economy", la dernière étude du gouvernement américain consacré à l'économie digitale. "Depuis 1993 (début d'Internet grand-public), l'apport direct de l'industrie des NTI au PNB est passé (aux Etats-Unis) de 6,4% à 8,2% et sa contribution à la croissance totale de l'économie a été de 15% dans la même période. Estimant le taux d'inflation à 2% conforme à la réalité, les auteurs avancent par contre qu'il aurait été de 3,1% en 1996 et 1997 sans les diminutions de prix des technologies. Comme celles-ci représentent désormais plus de la moitié des investissements des entreprises, on en arrive à la conclusion que le quart de la croissance globale aux États-Unis est maintenant tributaire des TIC".

(OTEC/20/01/99)

"The Emerging Digital Economy", étude téléchargeable sur les sites:

http://www.otec-sud.org/surweb/mti/dossiers.htm

http://www.ecommerce.gov

Le taux d'équipement micro des entreprises atteint 63 %
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Le taux d'informatisation des entreprises a atteint 63 %, prétend la société d'études GfK dans son bilan 1998 de la micro-informatique en France. Ce taux s'élevait à 32 % en 1994. L'Hexagone rattrape ainsi peu à peu son retard sur ses voisins du nord de l'Europe. Mais le parc informatique des entreprises françaises reste relativement vieux : un tiers des PC en service est constitué de 386 et de 486 ! GfK prévoit un renouvellement rapide de ce parc pour cause d'an 2000. Ces machines éprouveront en effet les plus grandes difficultés pour passer le cap fatidique. Par ailleurs, 20 % des PME ont aujourd'hui un site Internet contre 6 % en 1997.

(LMI/22:01/99) http://www.lmi.fr/

Plus d'un salarié sur deux a utilisé l'informatique en 1998
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Pour la première fois, plus d'un salarié français sur deux a utilisé l'informatique dans son travail en 1998, deux fois plus qu'il y a onze ans, selon une étude publiée mercredi par le ministère de l'Emploi et de la solidarité (DARES).C'est au mois de mars 1998 que le nombre des salariés qui utilisent au moins occasionnellement un ordinateur dans le cadre de leur travail a franchi la barre des 50%, contre 39% en 1993 et 25,7% en 1987. Si l'informatique reliée à un réseau joue de plus en plus un rôle d'intermédiaire entre l'entreprise, ses clients et ses fournisseurs, le développement des nouveaux outils (ordinateurs portables, internet), "profite surtout à l'encadrement, mais quasiment pas aux catégories d'exécution", relève l'étude. L'informatique qui, sous toutes ses formes, reste "un facteur de distinction sociale", est utilisé par 85% des cadres et professions intellectuelles supérieures (51% en 1987), contre notamment 23,9% des ouvriers qualifiés (7,4% en 1987) et 10,9% (3,3% en 1987) des ouvriers non qualifiés. ". L'utilisation d'internet, qui concerne 7% des salariés, "est encore " élitiste". Les plus surfeurs sont les ingénieurs technico-commerciaux en informatique (90%, contre 45% pour les ingénieurs en général), suivis par les chercheurs de la recherche publique. Dans l'administration, la proportion de salariés utilisant des ordinateurs est passée, de 1987 à 1998, de 24,6% à 55,1%. Dans les entreprises publiques, on est passé sur la même période de 51,6 à 73,4% , et de 22,9% à 47,7% dans le privé.

(AFP/20/01/99)

http://www.yahoo.fr/actualite/19990120/multimedia/916850580-yaho095.html

L'Internet au service des PME
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Dans le cadre des actions concertées entre les Etats membres de l'Union européenne et la Commission européenne, le Ministère français de l'Economie, des Finances et de l'Industrie et la DG XXIII de la Commission européenne organisent, les 8 et 9 Février 1999 à Paris, un séminaire intitulé "L'Internet au service des PME" Il permettra aux principaux décideurs politiques, entrepreneurs et organismes représentatifs d'échanger des informations sur les expériences novatrices qu'ils ont menées, les programmes et les outils existants et les mesures d'évaluation dans le domaine de l'Internet. En prologue à ce séminaire et afin d'échanger vos expériences dans ce domaine, il vous est proposé de vous exprimer dès maintenant dans le cadre de ce forum ouvert à tous.

Atelier 1 : Comment développer la demande Internet ?

Atelier 2 : Comment développer l'offre de service Internet ?

Atelier 3 : Les actions à caractère collectif fondées sur l'utilisation d'Internet

Atelier 4 : l'observation du phénomène Internet

(APCE/15/01/99)

http://www.apce.com

http://www.industrie.gouv.fr/agora/forum/sa_franc.htm

Steve et Adèle, enseignants virtuels
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Et maintenant ? ", demande l'élève en cours d'apprentissage du fonctionnement d'un compresseur air à haute pression. " Je suggère que vous pressiez le bouton de test ", répond Steve. " Pourquoi ? ", interroge l'étudiant. " Cela mettra le contrôleur de purge en mode de test. " " Pourquoi ? ", insiste l'élève. " Nous pourrons ainsi vérifier les alarmes lumineuses ", précise Steve. " Pourquoi ? "" Parce que nous voulons savoir si les ampoules des alarmes fonctionnent bien. " L'étudiant peut également choisir de demander " Montrez-moi ". Sans s'énerver, Steve effectue l'action en question tout en expliquant son geste. La scène se déroule dans un univers entièrement artificiel. L'élève porte un casque et des gants, la panoplie de la réalité virtuelle. Il se déplace et agit dans un décor en trois dimensions reproduisant la salle des machines d'un navire où se trouve le compresseur dont il apprend le fonctionnement. Steve (Soar training expert for virtual environments) n'est pas plus réel. Il s'agit d'un agent pédagogique, c'est-à-dire un personnage généré par ordinateur qui assure la fonction d'enseignant. .Dans sa blouse blanche, stéthoscope autour du cou, Adele est spécialisée dans l'enseignement médical. Pour l'instant, elle officie dans deux domaines : le diagnostic clinique et l'intervention en salle d'urgence. Adèle fait des allusions, donne des explications et interroge l'élève pour vérifier sa compréhension. Elle intervient sur les choix de l'étudiant en déclarant, par exemple : " Avant de décider de faire une radiographie de la poitrine, vous devriez examiner l'état de la lésion. " Si l'enchaînement des décisions de son élève lui semble suspect, Adèle peut aussi décider de lui imposer un questionnaire de contrôle de ses connaissances.

(Le Monde/14/01/99)

http://www.lemonde.fr/nvtechno/futurs/formation/ensvirt.html

^ Haut
Recherche
Recherche & Innovation, Technologies, Transports
Téléprésence : une visioconférence comme si vous y étiez
Samedi, 23/01/1999 - 00:00

Des chercheurs américains veulent, grâce à un robot capable de reproduire le mouvement dans l'espace, donner une autre dimension à la visioconférence sur Internet. Une connexion Internet qui relie votre ordinateur à un écran monté sur une structure mobile et pilotable à distance, équipée d'une caméra et d'un micro, et voilà votre "Présence Personnelle Vagabonde", ou PRoP, prête à simuler votre présence là où vous n'êtes pas. "Le but de notre recherche est d'offrir aux utilisateurs une expérience qui se rapproche autant que possible de ce qu'ils ressentiraient s'ils visitaient véritablement un lieu et entraient en interaction avec des personnes et des objets", a précisé John Canny, professeur et chercheur en télé-robotique à l'Université de Berkeley. Après plusieurs années de recherche, les premiers PRoP devraient être fabriqués cette année à titre expérimental et arriver sur le marché grand public l'an prochain avant d'être disponibles pour moins de 500 dollars (environ 3.000 F) dans quatre ans. Les prototypes développés par John Canny et son collègue Eric Paulos évoquent des lendemains où virtuel et réel ne feront qu'un, où le patron parti en voyage pourra garder un oeil vigilant sur ses troupes, et où les parents retenus au bureau s'occuperont de leurs enfants par robot interposé.

(AFP/15/01/99)

http://www.actualinfo.com/

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top