RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 26
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 27 Novembre 1998
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
La téléphonie sur Internet investit la France
Logiciel Internet : disponibilité du navigateur Opera 3.5
Les câblodistributeurs se réveillent
America Online négocie le rachat de Netscape
KPNQwest" construit un réseau IP en Europe
Oracle se passe de NT
L'AFA lance Point de Contact pour l'autorégulation
Le Web des enfants à Lyon
Compacq mise sur l'internet à haut débit
Infoseek annonce l'ultraseek de l'XML
L'Assemblée offre aux députés un kit de connexion à internet
Les jeunes Français conquis par Internet, selon un sondage
Cette année le Père Noël sera électronique
Créer votre site internet
Les chèques se numérisent
La Commission européenne veut sécuriser le commerce électronique
Une loi anglaise pour le commerce électronique
Commerce électronique : de mieux en mieux
Comment ferons-nous nos courses demain ?
La carte de crédit : sésame du commerce électronique
Intel veut un PC à 399 dollars
IBM et Apple, favoris des américains pour les fêtes
An 2000 : l'Etat s'agite enfin !
Stockage : vers des disquettes de 123 Mo
Un ordinateur pour deux maisons
Des barrettes amovibles de mémoire numériques universelles
La culture du jeu vidéo gagne les adultes
Lyon : maître du jeu video
Les Livres électroniques triomphent au Comdex
Comdex 98 : naissance des "Polaroid numériques"
Les français de plus en plus câblés
La télévision haute définition sur un micro-ordinateur
Matière
Les premières puces à Germanium en 1999
AMD pousse son K6-2 à 400 MHz
Espace
Des Martiens sur les lunes de Jupiter ?
Les cinq missions du programme Discovery
Terre
Changements climatiques : le réchauffement sera réel mais modéré en France
Vivant
Pour la première fois un foetus atteint de spina bifida est opéré
Un robot en blouse verte
Alzheimer : des vertus d'une "Super Aspirine"
Une aspirine tous les matins
Le singe mis à nu
Homme
Un rapport américain sur l'économie de l'information
Rapport sur l'emploi : le pari européen du high tech
Recherche
La régénération des cellules est peut-être pour demain
TIC
Information et Communication
La téléphonie sur Internet investit la France
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

L'opérateur américain RSL Com ouvre un service de téléphonie sur Internet dans l'Hexagone. Dans ce système, l'opérateur véhicule la voix sur son intranet. Il propose la minute " Etats-Unis-Tokyo " à seulement 1,80 franc, contre 9 francs pour les opérateurs traditionnels. En France, RSL Com va travailler avec des partenaires offrant des cartes prépayées. Il ne traitera donc pas directement avec l'utilisateur.

(O1 Informatique/24/11/98) http://www.01-informatique.com/canal/reseaux.htm

Logiciel Internet : disponibilité du navigateur Opera 3.5
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

La société norvégienne Opera Software (www.operasoftware.com) vient de rendre disponible la version finale du navigateur Opera 3.5. Avec cette mise à jour Opera se dote de nouvelles fonctions tout en conservant l'atout d'une taille réduite : le logiciel n'occupe que 2,3 Mo sur le disque dur, là où ses concurrents Navigator 4.0 et Explorer 4.0 occupent entre 10 et 20 Mo selon les options installées. Parmi les nouvelles fonctions citons le support de Java, le protocole de sécurité TLS 1.0 (le successeur de SSL3), l'envoi (upload) de fichiers, le support des feuilles de style et une multitude d'options de personnalisation. Opera 3.5 n'est pour le moment disponible qu'en version anglaise pour la somme de 35 dollars.

(ZD Net/24/11/98) http://www.zdnet.fr

Les câblodistributeurs se réveillent
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Les opérateurs de télévision par câble américains sont de plus en plus nombreux à proposer un accès à l'internet à leurs abonnés, note le San Jose Mercury News (SJMN). Délaissés par les opérateurs téléphoniques, et de plus en plus lassés par la lenteur de leurs modems, les particuliers attendaient depuis plusieurs mois une offre d'accès à la toile à haut débit. Le prix de la connexion via les réseaux câblés oscille entre 40 et 60 dollars par mois, ce qui reste largement inférieur à celui des prestations comparables fondées sur les réseaux téléphoniques. D'après le New York Times (NYT), les câblopérateurs locaux pourront eux aussi offrir ce type de services, des sociétés spécialisées se chargeant, en échange d'un intéressement aux bénéfices, de les connecter à l'internet. La prochaine étape de cette offensive commerciale consistera à apporter aux clients une offre "trois en un" qui permette de faire concrètement converger sur le câble la télévision, l'internet et le téléphone.

(ST Presse/24/11/98) http://www.france-science.org

America Online négocie le rachat de Netscape
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Le numéro un mondial des services en ligne, America Online (AOL) négocie le rachat de Netscape, le numéro un des logiciels de navigation sur Internet, ont indiqué lundi les deux groupes dans un communiqué commun. Cette fusion, si elle était confirmée, serait un changement important dans le paysage de l'informatique, des logiciels et de l'internet. Avec 14 millions d'abonnés et un chiffre d'affaires de 2,6 milliards de dollars, AOL est un poids lourd des services en ligne grand public et de l'accès à internet. Née en 1985, après avoir absorbé ses rivaux (Compuserve), America Online, basée à Dulles (Virginie), a dégagé 92 millions de dollars de bénéfice et représente une capitalisation boursière de 39 milliards de dollars. Netscape, la "start-up" de la haute technologie, a inventé le premier logiciel de navigation convivial sur internet (Navigator). Créé en 1994 à Mountain View (Californie) et lancé en fanfare à la bourse un an plus tard, le groupe a réussi à implanter son logiciel sur 80% du marché de l'accès au Web. Mais lorsque son concurrent, le géant Microsoft, a décidé de distribuer son propre logiciel de navigation Explorer gratuitement et de l'inclure automatiquement dans Windows, la part de marché de Netscape a décliné à 45%. "Les négociations portent sur un échange d'actions", indique le communiqué commun. AOL a par ailleurs confirmé un accord parallèle de marketing avec Sun Microsystems. Celui-ci prendrait le contrôle des logiciels de commerce électronique de Netscape en versant à America Online une redevance sur l'utilisation de la technologie Netscape.

KPNQwest" construit un réseau IP en Europe
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Après les alliances France Télécom-Deutsche Télécom-Sprint et British Telecom-AT&T, l'opérateur historique hollandais KPN se lance sur le marché de l'Internet en s'associant avec l'américain Qwest qui possède le fournisseur d'accès européen EUnet. KPN va relier son backbone européen en fibre optique avec le réseau nord-américain en fibre optique de Qwest. La joint venture ainsi créée devrait générer un chiffre d'affaires de 400 millions de dollars l'année prochaine et vise une croissance annuelle de 40%. Le duo KPN-Qwest qui devrait démarrer ses activités en janvier fournira des services IP à large bande internationaux aux fournisseurs d'accès, aux fournisseurs de contenus et à d'autres fournisseurs en Europe et en Amérique du Nord.

Oracle se passe de NT
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Oracle continue d'affirmer que Windows NT est trop lourd et trop coûteux pour les entreprises, et lance une solution serveur intégrée, dédiée a Oracle 8i.Oracle est plus que jamais décidé a resister a Microsoft. Son PDG, Larry Ellison, vient de présenter au Comdex de Las Vegas un projet de serveurs dédiés a Oracle 8i destine a concurrencer l'offre SQL Server 7 de Microsoft. Baptise Raw Iron, il se traduira par la vente de machines serveurs preinstallées avec un système d'exploitation temps réel 64 bits spécialement conçu pour faire tourner la base de donnes d'Oracle. Ce micro noyau s'appuiera pour cela sur plusieurs systèmes d'exploitation dont il combinera les services. Il s'agit de FreeBSD, NetBSD, Solaris et Linux. Hewlett-Packard, Intel et Sun fourniront les premières machines Raw Iron en mars. Compaq et Dell devraient suivre avec une configuration d'entrée de gamme à 10000 dollars (60000 francs) pour Dell. Le PDG d'Oracle a aussi explique qu'il espérait que Raw Iron augmenterait le nombre de bases de données vendues tout en reduisant le nombre de techniciens nécessaires pour la maintenance. Selon lui, 'il suffira de brancher la prise pour installer le système qui sera plus facile a administrer et a réparer. Il est également prévu d'inclure des fonctions d'administration a distance.'

(Network News) http://nn.vnunet.fr

L'AFA lance Point de Contact pour l'autorégulation
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

L'association française des fournisseurs d'accès et de services Internet (AFA) crée un site " AFA Point de Contact ", afin de mettre en place un " organisme d'autorégulation qui réunirait les acteurs représentatifs de la lutte contre les contenus illicites portant atteinte à la dignité humaine ". On y trouve des informations sur " les textes pénaux applicables à la pédophilie et l'incitation à la haine raciale "

(LMB Actu:19/11/98) :

http://www.lmb.cnrs.fr/Webdo.html

http://www.afapc.org/

Le Web des enfants à Lyon
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Le Progrès de Lyon présente " le web des enfants " pour développer l'utilisation pédagogique de la presse dans les classes. A partir de janvier 1999, " le web des enfants " présentera des dossiers thématiques mensuels coédités avec les éditions du Guide du Moutard, éditeur lyonnais pour les enfants. Le Progrès multimédia a pour partenaire l'OCCE, l'office central de coopération à l'école, une association d'enseignants dépendant du rectorat et chargée d'aider pédagogiquement et matériellement les écoles dans leur approche d'Internet.

http://www.leprogres.fr/Enfant/

Compacq mise sur l'internet à haut débit
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Compaq Computer Corp. (CPQ) met en place des partenariats avec des compagnies de téléphones, des cablodistributeurs et des entreprises fournissant des accès via satellites, pour pré-installer des accès Internet à hauts débits sur ses PC Presario. L'objectif est d'accélérer le développement d'un marché de masse Internet et de simplifier l'installation des nouveaux systèmes Internet. Compaq a d'ores et déjà établi des relations avec deux des services d'accès Internet par câble (Road Runner et @Home Corp.), six des plus importants opérateurs de téléphone (Ameritech, Bell Atlantic, BellSouth, GTE Corp., SBC Communications Inc. et Sprint Corp) ainsi qu'avec Hughes'DirecPC, un système d'accès Internet via le satellite. Il manque à l'appel US West Inc. et MCI/WorldCom. Mais Rod Schrock, directeur de l'unité consommateurs chez Compaq déclare " vous pouvez imaginer que nous travaillons déjà avec ces entreprises ".

(LMB Actu:19/11/98) :

http://www.lmb.cnrs.fr/Webdo.html

Infoseek annonce l'ultraseek de l'XML
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Infoseek annonce Ultraseek server 3.0, un robot capable de lire, d'interpréter et d'indexer les documents Web rédigés en XML 1.0 (Extensible Markup Language). Ce langage de script issu d'une simplification du SGML permet la définition claire et précise, à l'intérieur de documents, du type de contenu, de sa mise en page, des balises, des paragraphes, des lignes et des liens, par l'appel d'un document type, et la construction de balises personnelles. Cette possibilité de générer ses propres balises ouvre permet une personnalisation très fine du langage pour les professionnels notamment. En outre, les logiciels XML utiliseront tous une interface de programmation commune, le DOM (Document Object Model), approuvée par le W3C, qui les rendra portables d'un environnement, ou d'un navigateur à l'autre.

http://www.infoseek.com

http://www.w3.org/XML/

L'Assemblée offre aux députés un kit de connexion à internet
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

L'Assemblée nationale a mis à la disposition de tous les députés un kit de connexion à internet leur permettant d'accéder à l'ensemble du réseau, et notamment directement au site de l'Assemblée (http://www.assemblee-nationale.fr.) Entièrement rénové en juin 1998, ce site a pour vocation d'informer largement le public sur les activités de l'Assemblée et de mettre en ligne les travaux parlementaires et les textes législatifs. Au cours du mois d'octobre, il a été consulté par 58 993 visiteurs.

(Le progrès/26/11/98) http://www.leprogres.fr/

Les jeunes Français conquis par Internet, selon un sondage
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Les jeunes Français sont conquis par Internet, qu'ils jugent "cool" pour 40 % et même "vertigineux" pour 32 %, en dépit de ses défauts de jeunesse (prix et problèmes techniques), selon une enquête de la Sofres pour France Télécom. L'institut de sondage a interrogé 805 jeunes de 15 à 25 ans du 26 au 28 octobre. "Pratiquants" ou pas, les jeunes plébiscitent Internet pour lequel ils éprouvent "curiosité" (86%), "enthousiasme" (70 %) et "attirance" (70 %). Les trois quarts des jeunes interrogés pensent même qu'avec Internet, le monde va devenir meilleur. Ils espèrent qu'avec le réseau mondial, la société va devenir plus ouverte sur le monde (94 %), plus communicante (88 %) et plus libre (59 %).Enthousiastes, mais pas naïfs : 56 % estiment aussi qu'avec Internet la société sera plus individualiste, et 40 % plus égoïste, contre seulement 24 % qui croient qu'elle sera plus juste et 19 % plus généreuse. Pour ces jeunes, la révolution Internet est déjà en marche: 78% estiment que le réseau va vite se diffuser en France, même si pour 82 % d'entre eux cela "revient cher". Une majorité pense que cela va profondément changer la société française, et favoriser la croissance et la création d'emplois. 47% des jeunes, et 62 % des internautes aimeraient personnellement travailler dans les technologies de l'information. Le sondage souligne le rôle prédominant joué par le système scolaire dans l'initiation à Internet. Près d'un jeune sur deux a découvert Internet à l'école ou à l'université (44 %) contre 29 % avec des amis, 18 % tout seul, 6 % au travail et seulement 3 % avec les parents. Parmi les internautes, 54% se connectent à l'école, à la fac ou à la bibliothèque. 91 % estiment que Internet peut aider les jeunes dans leurs études. Le réseau mondial est surtout un moyen de chercher de l'information (88 %) sur le web, loin devant la possibilité d'échanger des e-mail ou de jouer.

(AFP/26//11/98) http://www.actualinfo.com/

Cette année le Père Noël sera électronique
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Les Américains devraient cette année dépenser près de 2,3 milliards de dollars en ligne à l'occasion des fêtes de fin d'année, soit 2 fois le montant des leurs cyber-dépenses de l'an passé. Cette somme, tempère le San Jose Mercury News (SJMN), ne représente toutefois que 1,4% des dépenses totales pendant cette période. Les perspectives sonnantes et trébuchantes du commerce électronique ont convaincu des sociétés comme ToysRUs, Macy's, Compaq et Gap de disposer d'un site commercial sur l'internet. Yahoo! semble avoir bien compris le colossal potentiel du commerce en ligne, en annonçant son intention de faire croître significativement cette part de son activité. Yahoo! pourrait ainsi devenir un catalogue universel proposant plus de 2 millions de produits. Le Wall Street Journal (WSJ) croit savoir qu'Amazon.com et Barnes and Noble, deux des plus importants libraires en ligne pourraient rejoindre les 2 700 distributeurs en ligne qui font confiance à Yahoo!.

(ST Presse/18/11/98) http://www.france-science.org

Créer votre site internet
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Très souvent, les PME-PMI ont peu de moyens pour créer un site Internet, d'autant plus que les perspectives de rentabilité sont pour le moins obscures. Il s'agit donc de trouver les meilleures méthodes pour monter son premier site, sans investir à fonds perdus. La première question à se poser concerne le contenu du site. Que proposera mon site ? A qui s'adresse-t-il ? Dois-je créer un contenu éditorial ou doit-il s'agir d'une galerie commerciale, peut-être les deux à la fois ?

(Business/19/11/98) http://biz.francite.net/articles/management.html

Les chèques se numérisent
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Les innombrables heures passées par les commerçants à traiter les chèques de leurs clients ne seront bientôt plus qu'un mauvais souvenir. Le WSJ compte au moins 4 entreprises américaines qui proposent une solution fondée sur le chèque électronique. Ces sociétés, Bankserv Inc., Cheque Mark, EE-Fund Inc., et TeleCheck ont déjà converti plus d'une dizaine de milliers de commerçants. Grâce à un dispositif de lecture automatique des chèques, les ordres de paiement sont numérisés, et directement transmis aux banques. De plus, la connexion à une banque de données permet de se prémunir contre les chèques sans provision. Seule ombre au tableau, l'absence de standard et, partant, la non interopérabilité des différents systèmes. Le NACHA (National Automated Clearing House Association) se propose donc de mettre en place une norme qui devra notamment décider qui, du commerçant ou du client, devra garder l'exemplaire original du chèque.

(ST Presse/18/11/98) http://www.france-science.org

La Commission européenne veut sécuriser le commerce électronique
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

La Commission européenne a arrêté un cadre juridique au commerce électronique dans le marché unique européen, avec comme objectif de créer un " climat de sécurité juridique pour les opérateurs " ainsi qu'" un climat de confiance pour les consommateurs ". La directive européenne soumise aux Quinze fait une large place aux législations nationales existantes et prévoit d'imposer des règles harmonisées spécifiques pour la définition du lieu d'établissement d'un opérateur, la conclusion d'un contrat en ligne, la responsabilité des intermédiaires, le règlement des litiges et le rôle des autorités nationales. Selon les chiffres fournis par la Commission de Bruxelles, le volume de transactions des activités de commerce électronique pourrait atteindre 240 millions de dollars (soit près de 1,35 milliard de francs) en l'an 2000. Le nombre des personnes connectées à Internet devrait passer de 86 millions en 1996 à 250 millions en l'an 2000.

(La Tribune/19/11/98) http://www.latribune.fr/tribjour/indextri.html

Une loi anglaise pour le commerce électronique
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Le gouvernement anglais va présenter un Projet de loi sur le commerce électronique, le Electronic Commerce Bill. Par cette loi, le gouvernement britannique veut faire de la Grande-Bretagne la première place mondiale pour le commerce électronique. Mais le projet de loi risque d'être controversé, surtout par les groupes de liberté civile sur Internet qui s'inquiètent du fait que la police pourrait avoir accès aux communications électroniques privées si elle suspecte des activités criminelles. La loi sur le commerce électronique devrait être débattue au printemps 1999 et adoptée au cours de l'été La Grande-Bretagne n'est pas le premier pays à préparer la loi en vue du commerce électronique. L'Australie a déjà voté une loi pour faciliter l'implantation et l'application du commerce électronique, qui entrera en vigueur en janvier 1999. Le gouvernement américain, de son côté, a constitué un Secrétariat pour le commerce électronique.

(Branchez vous/24/11/98)

http://www.branchez-vous.com/actu/98-11/02-336103.html

Commerce électronique : de mieux en mieux
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Stratégie-Internet a rendu public une partie de sa nouvelle étude sur le commerce électronique sur l'Internet en France. L'étude est basée sur 55 sites français les plus populaires parmi les 500 sites de commerce existant sur le Net. Parmi les participants, citons entre autres Alapage (Livre et cd), AlloCiné (Spectacle) et DegrifTour (Voyages), Fromages.com (Alimentation), Renault (Automobile) et Télémarket (Alimentation). Selon cette étude, les sites marchands français ont doublé leur audience avec une moyenne de 6 000 visiteurs par mois. Parmi ceux-ci, 10% des internautes ont déjà acheté un produit ou un service en ligne. Le chiffre d'affaires mensuel moyen est de 50 000 francs, alors que les dix plus gros sites réalisent plus d'un million de francs de vente par mois. En contre-partie, on remarque une augmentation du coût moyen de construction d'un site de commerce électronique passant de 400 000 à 500 000 francs.

(Branchez vous/22/11/98)

http://www.branchez-vous.com/actu/98-11/02-335303.html

Comment ferons-nous nos courses demain ?
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Imaginez : confortablement installée devant votre écran, vous gagnez le quartier commercial de quelques clics de souris ou de télécommande. Là, vous faites apparaître la liste des magasins de sports. Vous sélectionnez Super Sports, dont une amie vous a parlé. D'emblée, un vendeur qui a connaissance de vos achats précédents vous propose des articles de ski et de tennis en solde. N'étant pas experte, vous demandez une comparaison des raquettes : le programme décrit les avantages de divers modèles, en fonction de la surface du court et du niveau du joueur. Ne comprenant pas l'intérêt des modèles en composite, vous lancez une courte séquence vidéo sur les techniques de fabrication. Enfin, vous faites votre choix, indiquez la qualité du cordage, et payez le tout avec votre carte de crédit. Finis les embouteillages, les queues dans les magasins, les vendeurs incompétents, les marchandises épuisées. Vision utopique ? A entendre les spécialistes du commerce sur l'internet, le réseau informatique mondial permettra des ventes personnalisées, et mille services que vous êtes loin d'imaginer. Car cette fois, ça y est : la révolution tant annoncée du cybercommerce est sur les rails. Selon le Gartner Group, les achats mondiaux des particuliers sur l'internet devraient progresser de 34 milliards de francs cette année, à 112 milliards de francs en l'an 2.000. Bien que deux ans en retard sur les Etats-Unis, l'Europe participe elle aussi à cette mutation : le nombre de sites web marchands a déjà doublé cette année sur le vieux continent, et il devrait quintupler pour atteindre 22.540 sites en 2002. Déjà, des secteurs entiers, comme le transport aérien, le courtage en actions, ou le hardware informatique vivent à l'heure du commerce sur l'internet. Demain, ces bouleversements toucheront la banque (une transaction bancaire banale coûte seulement 10 centimes sur le web, au lieu de 3 francs par téléphone, ou 6 francs en agence). Après-demain, ce sera le tour des médias et de l'information, rendus possible par le décollage de la publicité sur le réseau.

(Nouvel Obs/20:11/98)

http://www.nouvelobs.com/forum/achats_demain.htm?num=1776

La carte de crédit : sésame du commerce électronique
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

L'avenir de l'Internet commercial passe assurément par le présent; les cartes de crédit. Tout le monde en a une et tout le monde sait comment cela fonctionne. En attendant que les procédés SET (Secure Electronic Transaction) et C-SET se simplifient et se démocratisent, on a plutôt intérêt à considérer l'option carte de crédit comme la seule valeur sûre de l'E-Commerce. Vous voulez vendre en ligne ? Franchement, il n'y a pas d'autres alternatives....

(Business/19:11/98)

http://biz.francite.net/articles/entreprendre.html

Intel veut un PC à 399 dollars
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Le PDG d'Intel, Craig Barret, a déclaré dans son intervention au Comdex : "le PC à 399 dollars est devenu un objectif pour nous". Derrière cette ambition se cache un changement de stratégie important de la part du N°1 mondial des puces. Parti en retard, par rapport à ses concurrents Cyrix et AMD notamment, sur le marché des micro-ordinateurs d'entrée de gamme, Intel avait choisi d'y pénétrer avec des puces Pentium bridées en performances. Non seulement ce n'est plus le cas aujourd'hui -concurrence oblige- mais la firme californienne a aussi décidé de suivre le mouvement d'une intégration totale des fonctions électroniques du PC sur une même puce. C'est cette intégration, qui s'effectuera au prix d'un tassement de certaines performances, qui ouvre la voie à une nouvelle étape dans la baisse continuelle du prix des PC.

(Les Echos/23/11/98) http://www.lesechos.fr/silval/

IBM et Apple, favoris des américains pour les fêtes
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Alors que près de 50 % des foyers aux Etats-Unis possèdent déjà au moins un PC, 13 % des 100 millions de foyers américains assurent qu'ils vont acheter un ordinateur personnel pour les fêtes de fin d'année. Ces acheteurs se répartissant à part égale entre ceux qui disposent déjà d'un équipement et ceux pour qui il s'agit d'un premier achat. Alors que même les plus optimistes estimaient le marché familial américain presque saturé pour les micro-ordinateurs de la nouvelle génération, l'enquête réalisée par la firme Market Maps révèle une autre surprise : IBM (avec 19 %) et Apple (plus de 10 %) sont les marques les plus souvent citées par les futurs acheteurs. "Apple a véritablement réussi son retour sur le marché grand public", confirme un des responsables de l'enquête. Toutefois, près de la moitié de ces nouveaux clients reconnaissent n'avoir pas encore fait leur choix d'une marque précise...

(Les Echos/23:11/98) http://www.lesechos.fr/silval/

An 2000 : l'Etat s'agite enfin !
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

A 400 jours du 31 décembre 1999, l'Etat s'inquiète enfin de la capacité des entreprises et des organismes publics français à passer à l'an 2000. Dans une circulaire publiée au Journal officiel du 6 novembre, Lionel Jospin rappelle aux ministres leurs responsabilités dans l'adaptation des systèmes informatiques des administrations et insiste sur l'urgence de la situation. " Les risques qui pourraient résulter d'une insuffisante préparation sont tels que les mesures à prendre pour prévenir ces dysfonctionnements doivent constituer une priorité tant pour les acteurs publics que privés ", souligne le Premier ministre. Dans l'ordre des priorités, la sécurité des personnes arrive en tête, ainsi que " la nécessité de garantir la continuité des services essentiels à la collectivité " : l'énergie, les télécoms, l'eau, les transports, la santé et la sécurité (incendie). Concernant l'activité économique et sociale, Lionel Jospin invite les ministres à veiller à ce que les organismes placés sous leur tutelle ne voient pas leur activité perturbée par le passage à l'an 2000. C'est donc à chaque ministère de prendre les dispositions nécessaires. Plusieurs échéances ont été fixées. Avant la fin de 1998, les plans ministériels de préparation devront être transmis à la mission " passage informatique à l'an 2000 ". En ce qui concerne les procédures à suivre en cas d'incidents lors du basculement, l'échéance est fixée au 28 février 1999. Le site Internet de la mission an 2000 et les rubriques spécifiques qui seront disponibles sur chaque site Web ministériel constitueront un outil d'information et de sensibilisation à destination de tous. Les établissements financiers trouveront des informations plus spécifiques à leur métier dans un livre blanc publié fin octobre par les autorités de tutelle du secteur.

(LMI Hebdo/20/11/98)

http://195.10.58.13/src/lmi/homepage.nsf/Pages/Hebdo?OpenDocumentwww.urgence2000...

Stockage : vers des disquettes de 123 Mo
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Samsung devrait lancer prochainement sur le marché un nouveau lecteur de disquettes haute capacité (123 Mo), annoncé comme moins onéreux que le SuperDisk d'Imation et plus rapide que tout autre lecteur de disquettes sur le marché. Baptisé Pro-FD, il se connectera sur les baies destinées aux traditionnels lecteurs 3,5 pouces. Le taux de transfert annoncé de 5 Mo par seconde est supposé laisser loin derrière ses principaux concurrents.

(ZD Net/26/11/98)

http://www.zdnet.fr/fr/actu/cgi-bin/actu.cgi?Conf=E&Dat=19981126&DT=199811&ID=06...

La belle croissance du marché des PC vendus on-line
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Pour Forrester Research, il ne fait aucun doute que la vente de micro-ordinateurs on-line est en train d'exploser aux Etats-Unis. La firme d'analyses américaine prévoit qu'il s'en vendra pour 1,7 milliard de dollars cette année, soit le double de 1997. Au total, la vente de micro-ordinateurs sur le Net représente le quart de toutes les ventes on-line grand public sur le réseau (devant les livres, la musique et les voyages). D'ici cinq ans, selon Forrester, le commerce électronique de micro-ordinateurs devrait être multiplié par 7 pour dépasser les 18 milliards de dollars.

(Les Echos/26/11/98) http://www.lesechos.fr/silval/

Un ordinateur pour deux maisons
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Une étude publiée cette semaine par le cabinet ZD Market Intelligence révèle que près de 4 millions d'Américains ont acquis un ordinateur pour leur domicile dans les six premiers mois de l'année 1998. Motivés pour la plupart par la possibilité de se connecter à Internet, ils ont porté le taux des foyers équipés de micro-ordinateurs à 48 %, soit 50 millions de foyers. Ces chiffres étant arrêtés à la moitié de l'année, les analystes estiment que les 50 % seront allègrement franchis après les fêtes de fin d'année.

(ZD Net/26:11/98)

http://www.zdnet.fr/fr/actu/cgi-bin/actu.cgi?Conf=E&Dat=19981126&DT=199811&ID=06...

Des barrettes amovibles de mémoire numériques universelles
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Sony dévoile ses memory stick, des petites barrettes amovibles de mémoire qui peuvent stocker et réenregistrer des photos, de la musique et toutes sortes de données numériques. Elles mesurent moins de 4 cm de long sur environ 3 de large, leur épaisseur équivaut à celle d'une tablette de chewing-gum et elles contiennent 4 ou 8 Mo de données. Elles ne sont présentes pour l'instant que sur des appareils photo numériques japonais, mais Sony prévoit de les inclure bientôt dans des téléphones, des walkman, décodeurs TV, télécommandes et livres électroniques. Pour l'instant les barrettes sont vendues 30 dollars les 4 Mo et 40 dollars pour 8 Mo. Le géant de l'électronique grand public annonce par ailleurs deux nouveaux formats de stockage au printemps : 16 et 32Mo.

(ZD Net/24/11/98) http://www.zdnet.fr

La culture du jeu vidéo gagne les adultes
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Aujourd'hui, le nerf de la guerre qui oppose les deux grands fabricants, Sony et Nitendo, est le catalogue des jeux qui marque le territoire de chacun en développant un style particulier. Sony, qui détient 75 % du marché français, a, le premier, réussi à convertir des centaines de milliers de jeunes adultes à la PlayStation, que l'on aurait cru réservée aux 8-16 ans. Une catégorie à fort pouvoir d'achat, mais plutôt exigeante. Son rapport au jeu est différent de celui des adolescents. La désormais célèbre aventurière Lara Croft (beaucoup moins populaire aux Etats-Unis et au Japon qu'en Europe) du jeu Tomb Raider ainsi que des jeux de simulation de compétitions automobiles ou de matches de football mais aussi de subtils jeux de rôle ont changé l'image de la console et attiré les plus de 25 ans. " Il ne s'agit pas de s'identifier au héros, comme un gosse, insiste l'un d'eux. C'est tout le contraire le joueur doit déterminer les caractéristiques du personnage. Pour maintenir en éveil l'intérêt des pratiquants, les fabricants de jeux, qui ont créé une véritable industrie où se distinguent plusieurs sociétés françaises (Infogrames, Kalisto, Cryo ou Ubi Soft) pratiquent un mélange des genres qui se révèle payant. " Les frontières entre jeux de simulation, d'action ou d'aventure s'estompent devant la surenchère technologique. Les amateurs, qui sont en quête de sensations plus que d'émotions, apprécient qu'il y en ait pour tous les goûts ", estime Martine Guillaume, du cabinet d'études lyonnais CPJ. Jusqu'où ira la console de salon ? Les dirigeants de Sony assurent que, pour ce qui les concerne, " la vraie concurrence ne vient pas de Nintendo, mais des disques, des cassettes-vidéo, des sorties au cinéma ou de la télévision ". A terme, ils tablent sur cinq millions de PlayStation vendues et 20 % des foyers français équipés. Mais ces taux de croissance à deux chiffres et la profusion de nouveaux titres plus créatifs " laissent de marbre la plus grande partie du public féminin. 92 % des acheteurs de PlayStation sont de sexe masculin et le taux de féminisation le moins bas (13 %) concerne la catégorie des plus de 35 ans.

(Le Monde/20/11/98) http://www.lemonde.fr/nvtechno/console/index.html

Lyon : maître du jeu video
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

"Les Américains atterrissent à Paris, vont voir la Tour Eiffel, et ensuite ils viennent à Lyon, chez nous, pour parler de choses sérieuses...". Boutade mise à part, Hubert Chardot, l'un des fondateurs de la société lyonnaise Game Squad, n'est pas très loin de la vérité lorsqu'il désigne Paris comme la banlieue de Lyon dans le domaine de la création de jeux vidéo. Devenu aujourd'hui une industrie dont le chiffre d'affaires dépasse aux Etats-Unis celui de la production cinématographique, le développement de logiciels de loisirs est en effet une chose sérieuse, que l'on fait sérieusement entre Rhône et Saône, depuis une quinzaine d'années déjà. C'est en 1983, en effet, que Bruno Bonnell et Christophe Sapet ont investi dans la création de la société Infogrames les droits d'auteurs que leur avait rapporté leur livre Pratique de l'ordinateur familial... Capital de départ : 60 000 francs. Quinze ans plus tard, Infogrames devenu leader européen de la spécialité se classe au 10e rang mondial et vient d'annoncer pour l'exercice 97/98 - clos en juin dernier - un chiffre d'affaires de 1,4 milliard de francs, contre 662 millions lors de l'exercice précédent. Soit une hausse de 111 %. Aujourd'hui présent dans une soixantaine de pays, le groupe Infogrames Entertainment n'en conserve pas moins ses racines dans l'agglomération lyonnaise, désormais partagées entre le siège quasi historique de Villeurbanne et Saint-Cyr-au-Mont-d'Or. Conscient d'avoir effectivement été "à l'origine d'une certaine activité dans le domaine des jeux vidéo à Lyon", le président d'Infogrames estime en effet qu '"il n'y a pas de capitale interactive déclarée en Europe" et qu'en conséquence, "c'est un défi à relever pour Lyon et la région qui disposent des structures et d'un réservoir de compétences exceptionnelles. Y-a-t-il pour autant une véritable spécificité locale ? "Oui" répond Bruno Bonnell pour évoquer le style des entreprises du secteur : " La spécificité lyonnaise, c'est d'être bien conscient des enjeux d'un métier tourné vers l'avenir, tout en gardant le recul, la ténacité et la constance de la province. Moins soumis qu'à Paris à l'influence des modes, on retrouve dans les sociétés de jeux vidéo quelque chose de la sagesse lyonnaise, mélange de coups de gueule et de travail bien fait". Mais cet état d'esprit ne doit pas faire oublier les réalités d'un marché de dimensions mondiales : "Si un produit français se vend bien, c'est parce qu'il est bon, pas parce qu'il est français. Par ailleurs, le groupe soutient activement le projet d'implantation à Lyon de "La Cité des Jeux Vidéos" et à plus court terme prépare sa participation à une grande exposition sur le thème des jeux vidéos au XXIe siècle, qui pourrait avoir lieu à Lyon, en l'an 2000. A l'aube d'un troisième millénaire où prophétise Bruno Bonnel, "le jeu vidéo sera une activité aussi courante qu'aujourd'hui le fait de regarder la télévision...". De nouveaux défis en perspective pour les maîtres des jeux lyonnais.

(Le Progrès/23:11/98) http://www.leprogres.fr/Progres/une/la-une-f.htm

Les Livres électroniques triomphent au Comdex
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Les livres sur support électronique ont un bel avenir, comme en témoignent les premiers exemplaires présentés jeudi au Comdex, le salon américain de l'informatique grand public qui a fermé ses portes jeudi à Las Vegas. Deux sociétés, NuvoMedia et Softbook Press, ont présenté leurs livres électroniques, Rocket eBooks et Softbooks, qui seront commercialisés dans les prochains jours."Les livres électroniques téléchargeables sont une idée géniale qui devrait avoir du succès, en particulier sur certains créneaux comme l'éducation," a estimé Sean Kaldor, vice-président de la société d'études et d'analyses IDC (International Data Corporation). Développé par NuvoMedia, le Rocket eBook est épais comme un livre de poche mais peut contenir l'équivalent de dix. Ses deux touches et son écran à la technologie sophistiquée sont censés le rendre aussi facile et confortable à utiliser que le papier. En appuyant sur l'écran avec le doigt ou un stylet, le lecteur peut souligner une phrase, prendre des notes dans la marge, vérifier la définition d'un mot dans le dictionnaire ou insérer un marque-page.Le contenu est téléchargeable depuis le PC, qu'il s'agisse de documents personnels ou de livres électroniques achetés sur Internet chez Amazon.com ou Barnesandnoble.com. M. Eberhard, lui, affirme que dès l'année prochaine, les éditeurs prendront l'habitude de commercialiser la version électronique d'un livre simultanément à sa parution en format papier. A terme, l'édition électronique pourrait même s'avérer un créneau lucratif pour les éditeurs, en leur permettant de réaliser des économies sur la production tout en stimulant la consommation. "Vous pourrez obtenir le livre dont vous avez entendu l'auteur à la radio, avant même la fin de son interview", a déclaré M. Eberhard.

(AFP/19/11:98) http://www.actualinfo.com/

Comdex 98 : naissance des "Polaroid numériques"
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Lexmark présente au Comdex, en association avec Iomega, la Photo Jetprinter 5770, une imprimante à jet d'encre pouvant gérer directement un lecteur Zip sur port parallèle. Une nouveauté en droite ligne de l'évolution des chaînes numériques de traitement et de restitution d'images. Grâce au petit panneau LCD de la Photo Jetprinter 5770, l'utilisateur peut choisir les photos présentes sur la cartouche Zip, en imprimer certaines ou créer un catalogue, sous forme de vignettes. De même pour les clichés provenant d'appareils numériques, stockés sur une carte SmartMedia ou CompactFlash - la Photo Jetprinter 5770 étant équipée de lecteurs des deux types. Ce modèle sera vendu, aux États-Unis, au prix de 350 dollars. Il est à noter que Fuji possède dans ses cartons un engin combinant à la fois appareil photo et imprimante à sublimation thermique, soit rien de moins qu'un "Polaroid numérique" (sortie prévue en 1999).

(Yahoo/19/11/998)

http://www.yahoo.fr/actualite/19981120/multimedia/911520000-zdactu-8.html

Les français de plus en plus câblés
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Selon l'Association Française des Câblo-Opérateurs, le taux de pénétration de la télévision câblée a atteint au troisième trimestre 35,5 % en France, contre 33,5% un an plus tôt. Dans le même temps, le nombre de foyers abonnés à un réseau câblé est passé de 2 278 737 à 2 513 716.

(Newsmedia/19:/11/98) http://www.comfm.fr

La télévision haute définition sur un micro-ordinateur
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Si le marché de la télévision haute définition tarde à décoller à cause du prix élevé des nouveaux postes, il n'y a qu'à la regarder à travers l'écran d'un micro-ordinateur. C'est la conclusion à laquelle est arrivée la firme Happauge Computer Works qui vient de présenter une carte spéciale, WinTV-D, qui s'installe à l'intérieur d'un PC. Selon son PDG, Ken Plotkin, celle-ci offrirait -pour 200 dollars- la même qualité d'images qu'un poste de télévision à Haute Définition, même s'il s'agit de la regarder sur un écran de plus petite taille. De grands constructeurs, comme Compaq, envisagent d'installer une telle technologie dans certains de leurs modèles haut de gamme

(Les Echos/26/11/98) http://www.lesechos.fr/silval/

^ Haut
Matière
Matière et Energie
Les premières puces à Germanium en 1999
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Après avoir inventé la puce en "Silicon Germanium" (SiGe), destinée aux équipements portables et miniaturisés, IBM assure maintenant que les premiers terminaux sans fil équipés de tels microprocesseurs pourront être commercialisés dès le début de l'année prochaine. Il s'agira d'abord de téléphones sans fil, puis d'équipements de type PDA, qui devraient apparaître sur le marché américain dans la deuxième moitié de 1999. Pour l'instant, la technologie, encore très chère, est utilisée dans les satellites -notamment ceux qui permettent de se localiser en GPS- mais Big Blue se montre convaincu que les premières productions de ces puces en grandes séries permettront d'en faire rapidement baisser le prix.

(Les Echos/24/11/1998) http://www.lesechos.fr/silval/

AMD pousse son K6-2 à 400 MHz
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

AMD réduit l'écart avec Intel en matière de performance en poussant son K6-2 à 366, 380 et 400 MHz. AMD a profité du Comdex qui se tient actuellement à Las Vegas pour sortir trois nouveaux processeurs K6-2 cadencés à 366 MHz, 380 MHz et 400 MHz. La version à 400 MHz équipera notamment les PC lancés lundi par Compaq et livrés avec des modems haut débit ADSL. Les trois modèles intègrent la technologie 3Dnow qui accélère l'affichage 3D. Ils s'appuient sur des cartes mères à 100 MHz et à Socket Super 7. Disponibles de suite, les processeurs à 366, 380 et 400 MHZ coûtent respectivement 187, 213 et 283 dollars à l'unité pour l'achat d'un lot de 1000 unités (1120, 1278 et 1698 francs).

(Network News/18/11/98)

http://www.vnunet.fr/NN/index.htm?main=actu_infos_article.htm&date=1998-11-18&id...

^ Haut
Espace
Espace et Cosmologie
Des Martiens sur les lunes de Jupiter ?
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Fini, Mars. Oubliée, Vénus. Les scientifiques pensent en effet que l'on pourrait peut-être rencontrer la vie sur une lointaine lune glacée de Jupiter. Les dernières découvertes de la sonde spatiale géante américaine Galileo (qui a coûté l'équivalent de 15 milliards de FF) apportent de nouvelles preuves convaincantes de la présence - sous la surface gelée d' Europe, l'une des lunes de Jupiter - d'un océan réchauffé par des courants thermiques.

(Courrier international/19/11:98)

[http://www.courrierint.com/hebdo/somheb.htm">Envoyée par la NASA en 1989, Galileo est arrivée dans le système de Jupiter fin 1995.] De nombreux spécialistes estiment désormais que ces eaux pourraient grouiller de micro-organismes, voire de formes de vie relativement avancées. Fin octobre, des chercheurs ont rapporté que Callisto, soeur d'Europe, semblait également abriter un océan. Des perturbations du champ magnétique de Jupiter indiquent que les deux lunes - ainsi qu'une troisième peut-être, Ganymède - hébergent des océans d'eau salée. Ainsi, l'une des banlieues les plus éloignées du système solaire se révèle pleine de promesses. "Ces derniers mois, plusieurs scientifiques ont changé d'avis sur la possibilité de trouver les traces d'une vie primitive sur Mars. Ils commencent maintenant à considérer Europe comme notre meilleure perspective", affirme Michele Dougherty, de l'Imperial College de Londres. Fritz Neubauer, de l'université de Cologne, partage cet avis : "La condition sine qua non de la vie sur ces lunes, la présence d'eau, est remplie."

(Courrier international/19/11:98)

[http://www.courrierint.com/hebdo/somheb.htm

Les cinq missions du programme Discovery
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Cinq missions ont été retenues à l'issue de la première phase de sélection du programme Discovery de la NASA qui vise à développer des sondes scientifiques à prix réduit. Les cinq projets ont été choisis le 12 novembre dernier parmi 30 propositions soumises à la NASA dans le cadre de son offre de participation (AO-98-OSS-04) publiée le 31 mars 1998. Le projet "Aladin" prévoit ainsi de collecter des fragments des lunes martiennes Phobos et Deimos, "Deep Impact" d'observer le coeur de la comète P/Tempel 1 creusé par un projectile de 500 kg, "INSIDE" d'étudier la structure et la dynamique de l'intérieur de Jupiter, "Messenger" d'envoyer une sonde sur orbite autour de Mercure et "Vepser" d'étudier l'atmosphère moyenne de Vénus. "Sélectionner une ou deux missions à développer entre ces excitants projets ne sera pas une tâche aisée" a déclaré Ed Weiler, Administrateur Associé de la NASA aux sciences spatiales. Les 5 propositions finales vont chacune recevoir 375 000 dollars pour conduire une étude de faisabilité, incluant les questions de coût, de développement et de technologie. La ou les missions retenues après la deuxième phase de sélection en juin 1999, devraient être lancées en septembre 2004 au plus tard. Rappelons que chaque mission Discovery ne doit pas excéder au total 300 millions de dollars.

(Etats-Unis espace/19/11/98) http://www.france-science.org/lire/usa-espace.html

^ Haut
Terre
Sciences de la Terre, Environnement et Climat
Changements climatiques : le réchauffement sera réel mais modéré en France
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Davantage de pluies en hiver, deux degrés de plus en été, une Méditerranée qui monte et transforme la Camargue en lac salé, moins de neige en moyenne montagne : l'impact du réchauffement climatique annoncé pour le XXIème siècle sera réel en France mais relativement modéré. Selon l'étude réalisée par la Mission interministérielle de l'effet de serre (MIES) à l'occasion de la conférence de Buenos Aires, la France ne sera pas transformée en pays tropical mais le réchauffement aura des conséquences non négligeables sur les activités du pays, spécialement l'agriculture. Les chercheurs (CNRS, Météo-France, INRA, Pasteur, Environnement, etc), pronostiquent des températures plus élevées surtout en été et en automne. En hiver, le réchauffement risque d'être tout à fait relatif. La première conséquence attendue, comme partout, sera l'élévation du niveau de la mer (une hausse maximale de 50 cm en 2100) : l'érosion sera plus forte, la salinisation des estuaires s'accentuera. Deux régions sont menacées de submersion : la Camargue et le rivage à lagunes du Languedoc. L'enneigement diminuera à moyenne altitude (1500 m), les zones de haute altitude (plus de 2000 m) étant moins concernées. L'élévation de la température pourrait être plus forte dans les Alpes que la hausse moyenne prévue pour la France.. Le scénario de réchauffement retenu par les chercheurs français est celui d'un doublement de la concentration des gaz à effet de serre à l'horizon 2060, qui devrait se traduire par une augmentation moyenne de la température de 2 degrés Celsius. Mais si la tendance actuelle de la concentration en CO2 n'est pas freinée, les experts prédisent des élévations de température bien supérieures, donc des impacts beaucoup plus forts.

(AFP/24/11/98) http://www.actualinfo.com/

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Pour la première fois un foetus atteint de spina bifida est opéré
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Chez une jeune femme de 27 ans, enceinte de 23 semaines, et portant un foetus chez lequel un spina bifida avait été diagnostiqué une réparation chirurgicale in utero a été tentée, On note qu'à ce stade de la grossesse, les mouvements des jambes du foetus étaient parfaitement normaux. La membrane du spina bifida a été excisée, et des lambeaux de peau ont été positionnés pour clore l'ouverture et protéger la moelle épinière. La mère est sortie de l'hôpital cinq jours après l'intervention. Un garçon de 1,3 kg est né prématurément à 30 semaines. Toutes les étapes du développement ont été normalement franchies jusqu'à 6 mois, soulignent les auteurs, qui ajoutent qu'un suivi à long terme est évidemment nécessaire. Une intervention chirurgicale in utero apparaît donc capable de stopper la progression des lésions dues au spina bifida.

(Quotidien du médecin/24/11/98) http://www.quotimed.com/

Un robot en blouse verte
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Il y a des regards qui en disent long et une équipe de l'Hôpital général de Saint Boniface au Canada l'a bien compris. Afin d'aider les chirurgiens au cours de leurs opérations, le centre hospitalier a mis au point un robot capable d'éliminer des tumeurs cancéreuses tout en offrant des images couvrant la zone opérée sous des angles différents(dessus, dessous, autour). Le principe ? Le système d'imagerie du robot, coordonné à un laser, analyse dans un premier temps les données. Les résultats peuvent ensuite ouvrir ou non la voie à une opération. Ce choix appartient entièrement aux chirurgiens qui décident de l'activation et de l'interruption du laser dont la précision est digne de celle d'un orfèvre. Ce robot n'a pas encore investi les blocs opératoires, il doit au préalable effectuer une série d'essais sur des animaux.

(Progrès:24/11/98) http://www.leprogres.fr/science/Index.html

Alzheimer : des vertus d'une "Super Aspirine"
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Si la nouvelle n'a pas encore les rondeurs d'une certitude, elle a toutefois les contours de l'optimisme. Alors que le monde médical ausculte, depuis des années, la maladie d'Alzheimer avec l'espoir d'élaborer un remède, des scientifiques marquent aujourd'hui une avancée dans des recherches qui piétinaient. Une équipe de médecins de l'Université de Rochester rapportent en effet qu'un médicament, baptisé "Super aspirine", pourrait prévenir voire guérir cette maladie qui affecte les personnes âgées et se manifeste notamment à travers des tremblements ou encore des pertes de mémoire. "Super aspirine" agirait spécifiquement sur une enzyme de l'organisme, au doux nom de cycloxygenase-2, déclencheur de la douleur dans bon nombre de pathologies. Dans le cas précis de la maladie d'Alzheimer, les médecins pensent que cette enzyme provoquerait l'affaiblissement ou la mort de cellules du cerveau. "C'est formidable, ces résultats nous permettent, pour la première fois, de dire que l'on va pouvoir amorcer une phase de prévention de la maladie. Il y a à peine dix ans, cette perspective paraissait ridicule", déclare un médecin de l'équipe.

(Progrès/24/11/98) http://www.leprogres.fr/science/Index.html

Une aspirine tous les matins
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Le collège américain de médecine thoracique (ACCP) recommande aux adultes âgés de plus de cinquante ans, en bonne santé mais présentant au moins un facteur de risque cardiopathologique de prendre quotidiennement une aspirine. James Dalen, co-président de l'ACCP, précise que cette recommandation s'appuie sur une étude menée à Harvard, concluant à une diminution de 30% du nombre d'attaques cardiaques chez un groupe de femmes au moins quinquagénaires absorbant de l'acide acétylsalicylique quotidiennement par rapport à un groupe n'en prenant pas. Pondéré, le Washington Post (WP) rappelle que l'aspirine a le bon goût de prévenir voire de dissoudre les caillots sanguins et donc de réduire les risques d'une maladie cardiaque mais avertit que son usage augmente les risques d'hémorragie interne et principalement d'accident vasculaire cérébrale. Restant sur sa position des semaines passées, la Food and Drug Administration (FDA) continue de déconseiller une prise quotidienne aux Américains en bonne santé et l'American Heart Association (AHA) attend avec impatience une étude menée par la Women Health Study sur un échantillon de 40 000 femmes pour se faire une opinion.

(ST Presse/18/11/98) http://www.france-science.org

Le singe mis à nu
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Les différences physiques ou fonctionnelles qui existent entre les hommes et les grands singes semblent évidentes. Au premier abord, le système pileux, la posture, la structure du larynx qui permet le langage articulé, les capacités cognitives ou encore la culture paraissent nous distinguer sans ambiguïté de nos cousins primates. Un petit groupe de caractères très visibles qui nous différencient du chimpanzé ou du bonobo et qui pourraient faire croire que la différence est très grande dans son ensemble. En réalité, les choses sont loin d'être aussi tranchées. Ces différences sont plus d'ordre quantitatif que qualitatif. Des capacités que l'on croyait réservées à l'homme sont successivement découvertes chez le chimpanzé: ils sont capables de représentations symboliques, transmettent aux jeunes un héritage "culturel" ou possèdent le sens des nombres... Ce qu'ils font, nous le faisons simplement plus ou mieux. Au niveau morphologique également les différences ne sont pas si grandes. Un bébé chimpanzé est très proche d'un enfant humain, au point qu'au 17ème siècle déjà, un célèbre anatomiste Anglais proposait pour celui-ci (qu'il prenait pour un pygmée!) un statut intermédiaire entre le singe et l'homme. Ces similitudes se retrouvent au niveau génétique. On sait depuis longtemps qu'un chimpanzé est génétiquement plus proche de l'homme que du Gorille et que son ADN est à 98 ou 99 % identique au nôtre. La chasse aux gènes est désormais ouverte. Un programme international de recherche a été mis en place dans l'espoir, non pas de découvrir un gène spécifiquement humain, absent chez le chimpanzé (nous avons les mêmes gènes) mais dans celui d'identifier les variants qui n'existent que dans une des deux espèces. Chacun d'entre nous est unique parce qu'il possède une combinaison unique de différentes formes des mêmes gènes mais certains gènes doivent posséder des caractéristiques qui existent chez tous les hommes mais aucun chimpanzé. C'est parmi ces gènes que se trouvent ceux qui confèrent le statut biologique d'être humain. Associées aux progrès de la transgenèse, ces découvertes pourraient bien soulever, dans l'avenir, le couvercle d'une nouvelle boite de Pandore. Nous serons peut-être bientôt en mesure d'humaniser des chimpanzés.

(Biomag/ novembre 1998)

http://www.cybercable.tm.fr/~biomag/magazine/bref/breves5.html#humain

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
Un rapport américain sur l'économie de l'information
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Le rapport Atkinson sur l'économie de l'information est largement commenté par la presse américaine. Ce rapport montre que la mutation vers l'économie de l'information est encore loin d'avoir produit tous ces effets et qu'il faut s'attendre à des bouleversements considérables dans les années à venir. "Au cours des 15 dernières années la technologie a transformé l'économie non seulement par la diffusion massive des ordinateurs mais aussi par l'apparition de règles et de comportements économiques différents qui s'organisent autour du risque de l'incertitude et du changement qui deviennent la règle et non plus l'exception" souligne ce rapport." La capacité d'innovation appartient de plus en plus aux petites entreprises et de moins en moins aux grosses sociétés hiérarchisées" affirme Atkinson. Celui ci rappelle que le chômage et l'inflation ont atteint leur plus bas niveau depuis 30 ans mais qu'en revanche la productivité individuelle a peu progressée depuis 1970 dans le secteur industriel. Le rapport précise que le chiffre d'affaire du commerce électronique sur internet est passé aux USA de 15,5 milliards de dollars en 1996 à 38,8 milliards en 1997 et pourrait atteindre 350 milliards en 2001, date à laquelle 4 foyers américains sur 10 seront connectés au Web. Il n'aura fallu que 7 ans à internet pour conquérir 30 % des américains, contre 13 ans pour le PC, 17 ans pour la télévision et 38 ans pour le téléphone.

(Tecweb/18/11/98) http://www.techweb.com/wire/story/TWB19981118S0020

(brève rédigée par @RT Flash)

Rapport sur l'emploi : le pari européen du high tech
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Dans le cadre de la stratégie européenne pour l'emploi et en préparation du Conseil européen de Vienne prévu le mois prochain, la Commission européenne a adopté le 25 novembre un rapport sur les perspectives d'emploi dans la société de l'information. Ce rapport, demandé en 1997 par les chefs d'État et de gouvernement lors du sommet sur l'emploi de Luxembourg, montre que les technologies de l'information sont vite devenues l'un des secteurs les plus dynamiques de l'UE, en représentant plus de 5 % de son PIB et 4 millions d'emplois. Pour autant, différentes estimations font état de plus de 500 000 postes vacants dans ce secteur, qualifié de " prometteur pour l'emploi - à condition que l'Europe s'engage résolument à tirer le meilleur parti du potentiel de cette industrie ". La Commission suggère donc de déployer des efforts accrus afin de promouvoir une culture d'entreprise au sein de l'Union européenne, d'élaborer un cadre d'action souple, mais énergique, et d'investir davantage dans la flexibilité de l'emploi.

(ZD Net/26/11/98)

http://www.zdnet.fr/fr/actu/cgi-bin/actu.cgi?Conf=E&Dat=19981126&DT=199811&ID=06...




^ Haut
Recherche
Recherche & Innovation, Technologies, Transports
La régénération des cellules est peut-être pour demain
Samedi, 28/11/1998 - 00:00

Comment la nature s'y prend-elle pour faire renaître le corps mutilé ? "On se pose la question depuis deux siècles. Même Réaumur s'est intéressé à l'affaire. Il y a une dizaine d'années encore, les recherches piétinaient, elles avaient même mauvaise réputation." Les temps ont changé. Témoin, le livre que viennent de publier Jacqueline Géraudie et Patrizia Ferretti, Bases cellulaires et moléculaires de la régénération, des invertébrés à l'homme, 450 pages en anglais, "histoire de faire le point des connaissances qui partent dans tous les sens". La "biologie de la régénération", dopée par la biologie moléculaire, est aujourd'hui une science en plein bourgeonnement. Les éprouvettes où flottent les nageoires de poissons zèbres réfléchissent des rêves vertigineux. Cultiver à l'infini des cellules de tout genre, prêtes à être greffées. Ou mieux, inciter le corps à reconstruire les os, les muscles, les neurones qu'il a perdus. La stratégie est plus ambitieuse que la fabrication de prothèses ou la greffe d'organes. Elle suppose la résolution des énigmes majeures au coeur des processus de régénération: comment une cellule sait-elle qu'elle doit se diviser et se "différencier" en cellule de peau plutôt que de muscle, d'os ou de système nerveux ? Comment se décide sa destinée? Ces questions sont au centre des plus récents exploits de la biologie. En 1997, des biologistes écossais ont prouvé qu'une cellule de glande mammaire de brebis pouvait se transformer en embryon et donner vie au premier clone d'adulte: Dolly. Le mois dernier, des Américains ont annoncé avoir réussi à multiplier en culture des cellules d'embryon humain, les empêchant de se différencier, ce qui est leur vocation naturelle. Performances empiriques, jouant sur les comportements cellulaires fondamentaux - différenciation, prolifération - à l'oeuvre dans la régénération, mais aussi dans le développement de l'embryon et des cancers. Nul hasard si des centaines de chercheurs dans le monde travaillent à leur décryptage. Tel est le défi des biologistes qui, tel Jeremy Brokes (Ludwig Institute for Cancer Research, à Londres) et Jacqueline Géraudie, s'acharnent à comprendre comment un triton blessé se refait une belle patte ou un poisson zèbre une nageoire fraîche. Dans tous les cas, en réaction immédiate à l'amputation, des cellules s'agrègent sur le lieu de la lésion jusqu'à former comme un bourgeon nommé "blastème de régénération". "C'est un véritable milieu de culture cellulaire" explique Jacqueline Géraudie. Il est en effet bourré de "signaux moléculaires", ces substances chimiques très particulières (au rang desquelles figurent les facteurs de croissance) sécrétées par des cellules pour agir sur d'autres cellules. Sous l'effet de "signaux", émis notamment par les neurones, les cellules du blastème se "dédifférencient", se spécialisent à nouveau en cartilage, en muscle, en peau, avant de proliférer selon un plan précis de reconstruction du membre. Tout comme les cellules d'un embryon, elles "savent" exactement quel rôle elles doivent assumer selon leur position dans l'organisme. Or normalement, des cellules différenciées ne se divisent pas. Elles vieillissent et meurent. Quels sont donc ces signaux moléculaires capables d'infléchir les destinées cellulaires? De quels gènes dépend leur action? Des poissons zèbres mutants, incapables de régénérer leurs nageoires, devraient permettre de découvrir les mécanismes génétiques indispensables à ce travail de reconstruction. Ils aideront peut-être les hommes à régénérer leurs tissus blessés. Selon la théorie du biologiste Richard Goss (Brown University, Rhode Island), les mammifères n'auraient pas perdu, au fil de l'évolution, la capacité de régénération dont sont doués les organismes inférieurs. Cette aptitude serait toujours là, tapie au coeur de leurs cellules. Simplement, elle serait inhibée par l'action de signaux moléculaires. Comprendre ces mécanismes extraordinaires mais très complexes de régénération n'est à présent plus tout à fait un rêve et ouvre des perspectives fascinantes pour la médecine du XXI eme siècle.

(Libération/24/11/98)

http://www.liberation.com/quotidien/semaine/981124marv.html

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top