RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 28
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 11 Décembre 1998
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
AT&T achète IBM Global Network
L'UNL: langage universel du Web
Internet sur votre téléviseur
Des compétences nouvelles à moindre coût grâce à une politique d'alliances
Le PalmPilot interface privilégiée du Net
Conversez en direct dans plusieurs langues grâce à Diplomat
Le téléphone sans fil qui devient un Palm Pilot
NetCognition accélère le chargement des pages sur le Web
Logiciels de navigation : peut-être un troisième larron
Espoirs de profits pour la presse en ligne
Adressage : IPv6 arrive
Netscape ouvre le code source de son nouveau système de mise en page Web
Le commerce électronique inquiété par l'accord de Wassenaar
Les baby bells parient sur l'internet à haut débit
JAVA : Version finale du JDK 1.2
Tracker Pro, un robot de recherche gestionnaire de projets
Déclaration de revenus par internet
La moitié des internautes ne pourraient plus se passer du Réseau
Internet dans le ciel
Un engin de recherche intelligent pour trouver l'information sur le Web
L'Europe se rue sur le Net
Le courrier électronique, une alternative au Web ?
Le Web TV tarde à crever l'écran
Le formulaire d'obtention de la carte grise disponible sur Internet en Isère
Les Américains s'informent de plus en plus sur le Web
Des milliards d'informations sur un ongle
Il manque 500000 informaticiens en Europe
Informatique mobile : Clarion lance l'auto-PC
Matière
Cartes à puce : un marché mondial de 38 Md$ en 2002
Samsung livre l'Alpha 21264
Deux géants nippons à l'assaut des mémoires
Espace
Deep Space repart
L'ISS progresse
Vivant
Loin des yeux, près du coeur
Homme
Technologies et flexibilité : la France en "pseudo-forme"
Découverte d'un des plus vieux ancêtres de l'humanité
Recherche
Un maître d'hôtel informatique
TIC
Information et Communication
AT&T achète IBM Global Network
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

La presse américaine revient longuement sur l'accord signé hier entre AT&T et IBM, selon lequel AT&T acquiert l'activité Global Data Network d'IBM pour 5 milliards de dollars. Une clause de la transaction signée hier entre les deux géants stipule qu'ils s'achèteront mutuellement pour 9 milliards de dollars de services durant les prochaines années. Environ 5000 employés d'IBM travaillant dans le domaine du réseau passeraient chez AT&T, tandis que 2000 employés de ce dernier dans la branche applications pourraient aller chez IBM, qui prendrait désormais en charge les applications de l'opérateur. Cette dernière acquisition replacerait AT&T dans la course pour établir un réseau IP global rivalisant avec celui de MCI WorldCom. Estimé à 3 ou 4 milliards de dollars, le réseau d'IBM mis en vente en août s'est finalement négocié à 5 milliards. Mais plusieurs analystes estiment que sa valeur est bien supérieure pour AT&T, en manque d'infrastructure pour supporter un trafic croissant de données. "Lou Gerstner négocie toujours âprement" déclare Michael Armstrong, président d'AT&T et ex-employé d'IBM durant 31 ans, "mais non, nous n'avons pas payé trop cher" ajoute-t-il.

(S&T Presse/9/12/98)

http://www.france-science.org

http://www.techweb.com/wire/story/TWB19981208S0007

L'UNL: langage universel du Web
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Quel internaute ne s'est jamais retrouvé frustré devant une page web en russe ou en japonais. Aujourd'hui malgré la domination de l'anglais, les barrières linguistiques constituent un frein très important à la pleine exploitation des immenses ressources de l'internet. conscient de ce problème, l'ONU a lancé en 1996 un ambitieux programme visant à créer un langage universel de réseau-Universal Network Language-capable de coder le sens des documents, tout en respectant la diversité des règles linguistiques. L'UNL est un langage simplifié et normalisé qui présente l'immense avantage d'autoriser toutes les combinaisons de traduction possibles, ce qui n'est pas envisageable, pour des raisons de coûts et de complexité, avec les dictionnaires de traduction classiques traitant seulement deux langues à la fois. Grâce à l'UNL, il sera possible de disposer dès l'an 2000 d'un outil opérationnel de traduction pouvant traiter simultanément les 144 combinaisons possibles induites par les 12 langues les plus utilisées dans le monde. Bien entendu, l'UNL ne permet qu'une traduction utilitaire, même si le sens global du texte est respecté. Pas question donc d'utiliser l'UNL pour traduire de la littérature, ou un texte juridique très pointu. En revanche l'UNL fonctionne très bien dès qu'il s'agit de traduire de l'information générale, ce qui lui ouvre déjà un immense champ d'application, et permettra à tous les internautes d'avoir accès à une immense quantité d'informations sur le Web.

(Le Monde/5/12/98) http://www.lemonde.fr

Internet sur votre téléviseur
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Les Set-Top Boxes sont résolument un produit d'avenir, d'après une étude récente de Datamonitor, il y en aura plus de 13 millions en Europe en 2002.De nombreuses sociétés sont présentes sur ce marché, que ce soit Microsoft avec la WebTV, Zénith electronics, Philipps ou RCA, la plupart des grands acteurs de l'industrie voient dans ces systèmes d'accès à Internet une opportunité forte, puisque 98% des foyers occidentaux sont équipés de téléviseurs. La société bordelaise, COM One, dirigée par Jacques Saubade est probablement l'un des acteurs européens les mieux placés sur ce marché avec la DomoTV. La DomoTV se compose d'un clavier infra-rouge, intégrant un trackball, et d'un boîtier qui se relie au téléviseur ou à un moniteur VGA. En moins de 5 minutes, le tout est branché et vous pouvez vous connecter à Internet. La DomoTV est livrée avec un accès Internet Wanadoo (mais on peut très facilement changer de fournisseur d'accès), elle supporte le HTML 3.2 et donc permet d'accéder à la plupart des sites présents sur le web. Globalement les pages s'affichent plus vite que sur un PC milieu de gamme, et le clavier permets très simplement d'accéder aux différentes fonctions de la DomoTV : e-mail, consultation du web, télécopie, téléphonie mains libres, carnet d'adresse et Minitel. De plus le clavier recèle 2 touches très astucieuses qui permettent de taper en une seule frappe "www." et ".com" ou ".fr". La technologie utilisée est également suffisamment ouverte pour se connecter, dès demain, à Internet via le Cable, un réseau local, un accès Numéris ou satellite et supporte déjà les principales normes de paiement électronique (SET, CSET et SSL prochainement). Internet sur la TV, c'est définitivement très simple, performant, ca ne remplacera jamais un PC, mais au regard du coût (environ 150 F/mois) et de la simplicité d'utilisation c'est l'Internet rêvé pour le grand public.

(Lettre de l'internet/4/12/98)

http://www.lalettre.com/news/dec/031298_4.html

Des compétences nouvelles à moindre coût grâce à une politique d'alliances
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Pour la plupart des observateurs et des nouveaux acteurs de la téléphonie sur IP américaine, une confrontation entre opérateurs et équipementiers classiques en voie de mutation et les nouveaux entrants serait fatale au développement de la téléphonie sur Internet. Innovation, différenciation, spécialisation et alliances commerciales ou stratégiques semblent plutôt à l'ordre du jour. Certaines grandes sociétés n'hésitent pas à acquérir de plus petites, à l'image de Bay Networks qui a acheté l'allemand NetServe GmbH (un spécialiste du traitement de la voix par paquet), de Cisco qui a acquis Summa Four (un fabricant de commutateurs programmables) pour 116 millions de dollars. D'autres mettent leurs intérêts en commun. C'est le cas d'Intel, de Microsoft, d'AT & T, de France Télécom et de Telecom Italia qui ont créé eFusion en 1996, une société basée dans l'Oregon et qui développe des applications à destination des fournisseurs de services et des entreprises à travers la téléphonie sur IP. Dans un monde appelé à subir des transformations radicales la consolidation qui guette normalement tout secteur nouveau et à fort potentiel économique à un moment précis de son cycle de croissance et où la recherche sur le marché de compétences nouvelles mais développées par d'autres prévaut sur le développement coûteux en R & D ou en infrastructures en interne, certaines sociétés choisissent la politique d'alliance stratégique. Pour Vocaltec, l'avenir de la téléphonie sur IP se situe résolument dans les services. " Lorsque je parle de services, affirme Scott Petrack, responsable des technologies développées chez Vocaltec, je fais allusion à une tarification différenciée selon le type de données transportées (voix, e-mails, télécopies) ou encore à l'idée qui doit être de plus en plus véhiculée selon laquelle la parfaite restitution d'une conversation téléphonique doit pouvoir être facturée plus chère. On peut aussi imaginer l'extension de l'utilisation des numéros gratuits domestiques (appels commençant par 800 aux Etats-Unis) hors du territoire américain ou la possibilité d'avoir un numéro de téléphone unique pour appeler un groupe d'amis ou sa famille ".

(La Tribune/4/12/98)

http://www.latribune.fr/Journal

Le PalmPilot interface privilégiée du Net
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Palm computing a présenté à la conférence des développeurs de Santa Clara la nouvelle génération du fameux PalmPilot. Le nouveau Palm VII est à un prix qui se situe sous les 800$, il permettra au consommateur d'avoir accès à de l'information sécurisée en provenance de sites web ou d'intranet à partir d'une connexion sans fil. La technologie sans fil du Palm VII nous livrera les horaires d'avions, la presse, les utilisateurs pourront effectuer des transactions comme d'acheter des billets de train ou encore d'échanger des actions à partie des 260 régions les plus peuplées des Etats-Unis. Le Palm VII devrait être introduit sur le marché américain pour le début de l'année 1999, l'accès à Internet nécessaire pour son utilisation sera facturée 10 $ par mois. Une technologie appelée le "web clipping" permettra d'extraire des données sélectionnées au sein d'un même site web. Dans le souci d'attirer des fournisseurs d'informations et de contenu, Palm rends accessible son propre site pour le Palm VII et le "web clipping".

(Lettre de l'internet/4/12/98)

http://www.lalettre.com/news/dec/031298_1.html

Conversez en direct dans plusieurs langues grâce à Diplomat
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Diplomat est un logiciel de chat comme les autres qui utilise les protocoles IRC et IRCX pour permettre à ses utilisateurs de discuter en temps réel. Mais ce qui le démarque des autres produits du marché, c'est qu'il traduit à la volée, dans la langue de vos correspondants, vos différentes interventions. Le logiciel supporte six langues : l'anglais, l'espagnol, le français, le portugais, l'italien et l'allemand et Universe, l'éditeur du logiciel, propose une déclinaison de sa solution pour sites Web.

(Technosphère/1/12/98)

http://www.technosphere.tm.fr/fr1_sinf.htm

http://www.universe.com/home.htm

Le téléphone sans fil qui devient un Palm Pilot
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le nouveau téléphone sans fil de Qualcomm, de la série pdQ, comprend un vrai Personal Digital Assistant qui emprunte la technologie du Palm Pilot, développée par Palm Computing, la filiale de 3Com. Grâce à elle, il peut effectuer les principales fonctions du Web (surfer sur le Net, envoyer et recevoir du courrier électronique, ...). Lorsqu'il sera commercialisé, au début de l'année prochaine, il comportera également un service de messagerie qui permettra d'être averti lorsqu'un message électronique a été reçu, ainsi que des fonctions paramétrables pour accéder à des informations précises sur le Net (cours de Bourse, résultats sportifs, ...). Cet appareil saura aussi téléphoner de façon classique et existera en deux versions, une analogique, l'autre numérique.

(Les Echos/4/12/98) http://www.lesechos.fr/silval/

NetCognition accélère le chargement des pages sur le Web
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

NetCognition, une société Israélienne, vient de développer une solution qui accroît le téléchargement des pages Web sans, pour cela, faire appel à une connexion offrant des débits de transmission des données plus importants. Le produit, SiteAccelerator utilise le temps réparti entre chacun des clics de l'utilisateur pour importer les pages intermédiaires dans le cache d'un serveur. Il existe aujourd'hui sur le marché plusieurs logiciels utilisant ce système pour accélérer le chargement des différents éléments d'une page Web ; mais la particularité de SiteAccelerator réside dans le fait que le téléchargement prévisionnel des pages se fait depuis le serveur, ce qui économise la bande passante. Du côté du client l'application réside dans une simple applet Java qui fait le lien avec le serveur. La société NetCognition commercialise son produit au prix de 495 $, pour l'instant uniquement pour les différents Windows. Une version allégée est cependant gratuite et il est possible de tester la technologie directement sur le site Web de la société.

(Technosphère/3/12/98)

http://www.technosphere.tm.fr/fr1_sinf.htm

http://www.NetCognition.com/

Logiciels de navigation : peut-être un troisième larron
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Comment sortir de l'alternative internet explorer ou Netscape? Avec Opera. Ce logiciel inventé par quelques brillants programmeurs norvégiens, possède des qualités que n'ont pas ses prestigieux concurrents. Il est d'abord parfaitement compatible avec tous les standards du marché. De plus, il est compact (il peut fonctionner sur un "vieux" PC 386 avec 4 Mega-octets de mémoire !), et il est même personnalisable. On peut en effet déterminer soi-même les boutons qui vont exécuter les fonctions que l'on utilise le plus. Autre avantage, il permet d'ouvrir plusieurs fenêtres en même temps, et donc de consulter plusieurs sites à la fois, dans la même fenêtre principale. Seul défaut, il n'est pas gratuit, sauf pour sa version d'évaluation qui n'est valable que 90 jours. Distribué de façon électronique, essentiellement grâce au bouche à oreille, Opera serait pourtant déjà présent dans une trentaine de pays et ses versions s'améliorent sans cesse. La prochaine devrait supporter entièrement les applets Java. Qui sait si les qualités intrinsèques de ce logiciel - qui ne suscite que des propos élogieux, voire des récompenses, parmi la communauté Internet anglo-saxonne - ne connaîtront pas le même essor tardif que Linux, inventé par un autre européen du Nord, le finlandais Linus Torvalds ?

(Les Echos:4:12/98) http://www.lesechos.fr/silval/

Espoirs de profits pour la presse en ligne
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le journalisme sur Internet est peut-être à un tournant historique. Les sites de presse auraient trouvé " la " formule du profit. C'est la très sérieuse Columbia Journalism Review (CJR), une revue américaine consacrée à l'étude des médias, qui l'affirme, dans son numéro de décembre. " Un petit nombre de sites journalistiques, mais aux profils très différents, ont annoncé avoir franchi la barre de la profitabilité ou être en passe de le faire ", note l'auteur de l'étude, John V.Pavlik. directeur du Centre des Nouveaux Médias, à l'université de Columbia. Parmi les exemples cités figurent bon nombre de sites de proximité, comme celui de la chaîne de télévision Channel 4 000, de Minneapolis, du quotidien new-yorkais Times Union ou des journaux régionaux du groupe nord-américain Thomson Newspaper Corporation (le Toronto's Globe and Mail, le Connecticut Post, le Phoenix tribune...). Ils côtoient des " géants " médiatiques, comme Cnn interactive ou le Wall Street Journal interactive edition. Point commun de tous ces sites, qui revendiquent entre 4 et 400 millions de pages vues par mois : ils ne produisent pas seulement sur Internet mais pour Internet. " Aucun d'entre eux ne se contente de dupliquer des textes ou des programmes déjà existants, explique John V.Pavlik. Ils produisent tous un contenu original. " Pour un autre spécialiste de la presse en ligne, Steve Outing, auteur sur internet de la chronique " Stop the presses ! ", le commerce électronique est " sans aucun doute " une hypothèse d'avenir. Mais le plus important n'est peut-être pas là. " Dans les années à venir, souligne-t-il, ce qui comptera, ce sera de garder l'auditeur en permanence dans son cycle d'informations. On le tiendra constamment sur le qui-vive, en lui envoyant des messages sur son mail, dans son téléphone portable, sur son pager... "

(La Tribune/8/12/98) http://www.latribune.fr/Tribune

Adressage : IPv6 arrive
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

La dernière version de l'Internet Protocol (IPv6), également appelé " Next Generation", qui est le langage commun à tous les équipements du réseau, vient d'être publiée le 3 décembre. Ce nouveau standard international, établi par l'Internet Engineering Task Force- IETF, www.ietf.org), doit notamment répondre à la croissance exponentielle des adresses ouvertes sur la Toile. IPv4, le protocole actuellement en service, peut gérer des numéros à 12 chiffres - soit un maximum de 4 milliards d'adresses. IPv6 dispose également de nouvelles fonctions qui permettront de "rationaliser" le trafic de données, en donnant des priorités à certains paquets, en fonction de critères qui restent à définir.

(brève rédigée par @RT Flash)

Netscape ouvre le code source de son nouveau système de mise en page Web
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Netscape vient de révéler le code source du système de mise en page qui doit équiper son prochain navigateur Communicator 5.0, prévu d'ici à la fin de l'année. Ce nouveau système, baptisé NG Layout permet de définir de façon optimale, l'emplacement des différents éléments qui composent les pages web : texte, images, animations, etc. La grande amélioration par rapport aux systèmes précédents est la variété des standards qu'il est capable d'interpréter : HTML 4.0, CSS (Cascading Style Sheets) 1 et 2, DOM (Document Object Model), XML (Extensible Markeup Language), Java et de nombreux formats d'images. Cette annonce réjouit vivement les développeurs de sites web et éditeurs de logiciels qui pourront gratuitement utiliser ce nouvel outil, qui pour construire leurs pages, qui pour ajouter cette fonction à leur propre navigateur ou toute autre application. Les développeurs avaient d'ailleurs récemment formé un groupe de pression : the Web Standard Project, afin d'inciter Netscape à accélérer la mise à disposition du code source de NG Layout. Pour le moment, les concepteurs de sites web sont obligés d'adapter le site qu'ils construisent à tel ou tel navigateur en fonction des formats que ceux-ci reconnaissent, ce qui est long et génère des coûts supplémentaires. Un surcroît financier que le Web Standard Project évalue à environ 25 % du coût total de développement d'un site.

Le commerce électronique inquiété par l'accord de Wassenaar
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Selon plusieurs analystes l'accord de Wassenaar pourrait compromettre les intérêts des acteurs du commerce électronique. Annoncé jeudi 4 décembre 1998 et signé par 33 pays (dont la France), l'accord limite l'exportation des logiciels de chiffrement selon la complexité de leurs clés. Le plafond est fixé à 56 bits pour les logiciels en libre diffusion et à 64 bits pour les logiciels commerciaux. " Si cela devient le nouveau standard, alors nous verrons de nombreuses entreprises abandonner le commerce électronique, a expliqué David Banisar, le directeur de l'EPIC (www.epic.org) , une association américaine de défense des droits civiques, le niveau de confiance qu'ont les entreprises dans les logiciels de chiffrement est définitivement compromis par l'accord. Le niveau acceptable de chiffrement étant fixé à 64 bits, les observateurs savent maintenant que tous les pays du groupe de Wassenaar sont capable de cracker ce niveau de chiffrement ", -t-il ironisé. Pour l'ACP (Americans for Computer Privacy - www.computerprivacy.org), une association représentant plus de 100 entreprises du secteur high tech, l'inquiétude est aussi commerciale. Les restrictions à l'exportation vont à l'encontre des intérêt des éditeurs de logiciels de chiffrement américains, explique-t-elle dans un communiqué qui rappelle aussi que " des pays comme la Chine et Israël ne font pas partie des signataires de l'accord ". L'APC milite par ailleurs pour l'abandon des restrictions à l'exportation sans toutefois remettre en question le principe d'un accord international qui ne pénaliserait pas les éditeurs américains.

Les baby bells parient sur l'internet à haut débit
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Les opérateurs locaux de télécommunication et les géants de l'industrie informatique ont proposé une série de modifications réglementaires permettant l'ouverture rapide de services de connexion à haut débit à l'internet pour les particuliers, En cas d'adoption par la Federal Communication Commission (FCC), ces modifications réglementaires autoriseraient les opérateurs à investir dans le développement d'infrastructure de réseaux de données à haut débit. Selon le Telecommunication Act de 1996, les opérateurs locaux ne peuvent pas proposer de services longues distances à moins qu'ils n'ouvrent leur marché local à la concurrence. La proposition présentée à la FCC permettrait aux opérateurs de fournir des services de transport de données longues distances si cela se traduit par une forte réduction des coûts de connexion à hauts débits à l'internet pour le marché résidentiel. Les opérateurs accepteraient également de laisser un meilleur accès à leurs réseaux à leurs concurrents et aux fournisseurs d'accès à l'internet.

(brève rédigée par @RT Flash

JAVA : Version finale du JDK 1.2
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le Java Development Kit 1.2 sera présentée dans sa version finale la semaine prochaine à l'occasion de la Java Business Expo. Cette version apporte de nombreuses nouvelles fonctionnalités notamment en terme de graphisme, sécurité et performance. Depuis quelques temps il était possible de télécharger une version béta pour la tester et en rapporter les éventuels disfonctionnements. Le JDK 1.2 a passé sa phase de test.

(Technosphere:8/12/98) http://www.technosphere.tm.fr

http://www.javaexpo.zdevents.com/

Tracker Pro, un robot de recherche gestionnaire de projets
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Enfish Technologies annonce la disponibilité de sa nouvelle solution de gestion de projets en milieu hétérogène. Le logiciel offre la possibilité de rassembler tout type de documents dans une même fenêtre: sites Web, messages électroniques, bases de données, documents bureautiques, agenda,... Qui plus est, les documents restent visualisables par simple sélection à l'intérieur de cette même fenêtre, quelqu'en soit le format. Tracker Pro est également un robot de recherche capable de scanner un disque dur, un réseau local ou le Web, en quête de nouvelles informations pour vos projets, que vous pourrez trier par profil de document, par mots clés, par dates... Il peut également être utilisé comme un robot de recherche tout court. Version complète limitée à 45 jours, téléchargeable sur le site. Pour Windows 95, 98 et NT, prévoir minimum un Pentium 200.Web:

(metanews/7/12:98) http://www.metanews.net

Déclaration de revenus par internet
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

L'Internal Revenue Service (IRS - le fisc américain) entend tripler d'ici 2007 le nombre de personnes imposables qui remplissent leur déclaration de revenus sur l'internet. Environ 20% des contribuables (24,6 millions de personnes) ont utilisé ce moyen (en augmentation de 28,4% par rapport à l'année dernière). L'utilisation de l'internet permettant de réduire les risques d'erreurs, de diminuer le temps de traitement des dossiers et de mieux protéger les informations privées, l'IRS s'est fixée pour objectif de disposer de 80% de déclarations électroniques avant 2007. Cependant à l'heure actuelle, les contribuables qui remplissent leur cyber-déclaration doivent, pour la valider, renvoyer à l'administration un document portant leur signature. L'IRS songe donc à attribuer à chaque contribuable un numéro d'identification personnel qui pourrait se substituer à la signature, ce qui supprimerait définitivement tout envoi de documents papier. Le San Jose Mercury News (SJMN) remarque par ailleurs que 1999 verra pour la première fois l'utilisation de cartes de crédit pour le paiement des impôts, que ce soit sur l'internet ou par téléphone.

(ST Presse/4:12/98) http://www.france-science.org

La moitié des internautes ne pourraient plus se passer du Réseau
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Selon une étude menée par AOL en juillet et août derniers, et portant sur un échantillon de 1001 internautes (abonnés ou non d'AOL), la moitié des utilisateurs considèrent Internet comme une nécessité dans leur vie quotidienne. 51% d'entre eux préfèrent communiquer via e-mail plutôt qu'utiliser le téléphone (35%), ou le courrier classique (5%). 77% estiment qu'Internet a amélioré leur vie, et 71% l'utilisent afin de s'informer sur un produit. L'étude dévoile également des évolutions démographiques dans la population des connectés: 57% des nouveaux arrivants sont des femmes, et celles-ci représentent aujourd'hui 47% des internautes. Finalement, les 3/4 des internautes sondés se considèrent comme des novices en terme de navigation.

(Yahoo/8/12/98) http://biz.yahoo.com/rf/981203/bmh.html

http://www.aol.com

Internet dans le ciel
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le New York Times (NYT) doute de la pertinence économique des connexions à l'internet par satellites. Trop chères pour concurrencer les liaisons terrestres, elles sont condamnées à un marché de niche, quelques pour-cent du marché global, selon Jupiter Communications, une société d'analyses et de prospectives bien connue. Ce n'est pas l'avis de Nicholas Negroponte, fondateur du Media Lab du Mit et cyber-prophète s'il en est. C'est au titre de membre du conseil d'administration de Tachyon, une start-up de San Diego en Californie, que M. Negroponte fait l'éloge des liaisons satellitaires. Non pour connecter Manhattan et Londres, précise-t-il avec bon sens, mais pour raccorder les zones rurales des Etats-Unis et plus encore les pays en voie de développement sans infrastructure fiable. C'est d'ailleurs en Europe que, précise le NYT, Tachyon testera prochainement sa technologie. A 400 dollars mensuel la ligne spécialisée (500Kbits/sec dans le sens satellite/Terre et 64 Kbits dans l'autre) l'offre de cette entreprise innovante devrait, selon ses responsables, lui permettre de prendre rapidement de substantielles parts de marché.

(ST Presse/30/11:98) http://www.france-science.org

Un engin de recherche intelligent pour trouver l'information sur le Web
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Naviguer dans les dédales d'internet est souvent un casse-tête avec les engins de recherche actuels, mais la tâche pourrait être simplifié avec un nouveau logiciel qui reconnaît les questions posées en langage parlé. Inquizit, une entreprise californienne, a développé une technologie basée sur un mécanisme semblable à celui de la pensée: le moteur de recherche analyse les concepts dans l'ensemble d'une question, a expliqué Kathleen Dahlgren, fondatrice et présidente. Dans une démonstration basée sur une encyclopédie, elle obtient une réponse précise à une question ambiguë en quelques secondes. Le marché potentiel est énorme car les sites les plus fréquentés d'internet sont ceux des engins de recherche. Ils servent théoriquement à trouver une information sur le réseau mais en pratique, l'efficacité de ces collectes est très aléatoire. Aléatoire parce que par son ampleur, la moindre recherche équivaut à chercher une aiguille dans une botte de foin "virtuelle". Pour Vint Cerf, l'un des fondateurs d'internet, le web compte aujourd'hui plus de 1,5 million de sites contenant plus de 350 millions de pages. "Notre technique imite le mécanisme du cerveau humain pour traiter le langage", explique Kathleen Dahlgren, qui est diplômée de linguistique. "Le programme procède à une analyse grammaticale de la phrase et utilise des règles de linguistique pour définir le sens de chaque mot en fonction de son contexte", poursuit-elle. Pour cela, Inquizit se réfère à un dictionnaire de concepts et de connaissances établis sur plus de dix ans par Kathleen Dahlgren et son associé, un informaticien. Inquizit travaille actuellement avec General Motors sur l'ordinateur de bord de sa nouvelle gamme de Cadillac, attendue l'an prochain. "Notre module permet à l'ordinateur de bord de comprendre des requêtes telles que: quel chemin emprunter"? Inquizit comprend que le mot chemin ne doit pas être pris au sens littéral pour fournir au conducteur la route à suivre.

(AFP/10/12/98) http://www.actualinfo.com/

L'Europe se rue sur le Net
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Selon une étude publiée par le cabinet Datamonitor, l'Europe connaîtrait un véritable boom Internet dans les 5 ans à venir. Le nombre de foyers européens connectés, actuellement évalués à 12,5 millions, attendrait les 43 millions en 2003. Avec 40 % des accès à l'Internet en Europe, l'Allemagne reste nettement en tête des pays de la communauté. La lanterne rouge revient à la Grèce, qui ne compte que 20 000 abonnés.

Le courrier électronique, une alternative au Web ?
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Matt Welch, collaborateur de l '" On line journalism Review " (OJR), une revue américaine consacrée à l'étude des médias en ligne pense que le courrier électronique constitue une alternative sérieuse au web pour la diffusion de l'information. Son argumentation repose sur des considérations à la fois économiques et pratiques. D'abord, diffuser de l'information par courrier électronique revient moins cher que de mettre en place un site web. Les coûts sont pratiquement nuls. Ensuite, une liste de diffusion est relativement facile à gérer. Il existe même des solutions " clé en main ". D'un point de vue publicitaire, l'avantage est évident. Chaque client est un abonné. Ce qui signifie que l'on peut développer une relation personnelle avec lui, éventuellement connaître ses goûts, ses habitudes. On peut d'autant mieux le cibler que l 'information qu'on lui délivre est spécifique. S'il s'est abonné à une liste sur l'actualité des logiciels, par exemple, c'est évidemment que le sujet l'intéresse. Et il y a de fortes chances pour que son profil attire, en retour, les annonceurs. Si l'information a une réelle valeur ajoutée, on peut même envisager de se passer de publicité, et de facturer l'abonnement, ou de combiner abonnement et publicité. Plusieurs sociétés de service se sont montées ces derniers mois pour aider les journaux en ligne à mettre en place des solutions de diffusion par courrier électronique. Je pense à CheetahMail, bien sûr. On peut encore citer Infobeat. Un autre signe encourageant réside dans l'explosion des lettres confidentielles. Elles se sont multipliées depuis le début des années 90. Elle portent sur les sujets les plus divers : l'industrie du pétrole, le fret aérien, les marchés financiers. La plupart du temps, elles ont été montées par des non-journalistes, qui se sont rendus compte qu'il était très simple de publier via le courrier électronique, et qu'il y avait de l'argent à faire, si l'information proposée avait une valeur ajoutée importante. C'est un modèle économique qui pourrait intéresser la " grande " presse. "

(La Tribune/10/12/98) http://www.latribune.fr/Tribune




Le Web TV tarde à crever l'écran
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Les chiffres résonnent comme un Eldorado : si 4 % seulement des foyers français disposent d'un micro-ordinateur, 98 % possèdent au moins un téléviseur. En théorie, le média télévisuel est donc un excellent vecteur de diffusion d'Internet. Non seulement par la familiarité qui entoure le petit écran, mais aussi par sa facilité d'utilisation. En pratique, le marché des décodeurs Internet branchés sur la télévision reste confidentiel. Com 1, une société bordelaise spécialisée dans les modems, a été l'une des premières à se lancer sur ce marché, avec Domo TV. Le décodeur est proposé à la location 99 francs par mois. Le consommateur doit encore acquitter 45 francs mensuels pour un abonnement à Wanadoo, le seul service en ligne accessible depuis Domo TV. Avec son décodeur baptisé CanalNet, loué aussi 99 francs par mois, Universal Netcom est plus ambitieuse. Du moins l'affiche-t-elle plus clairement. Cette jeune société espère recruter " plusieurs milliers d'abonnés à Noël " et 100.000 durant l'année 1999. Surfer à la maison. " Les Français, dont beaucoup sont équipés de PC au bureau, souhaitent surfer sur Internet à la maison, dans un environnement qui ne leur rappelle pas celui du travail ", explique-t-on à Universal Netcom. En plus de l'accès à Internet (ou du Minitel) sur le petit écran, CanalNet propose un service de courrier électronique et de messages vocaux. Universal Netcom espère l'arrivée de WebTV, la société rachetée par Microsoft, pour dynamiser le marché hexagonal. Des discussions portant sur un partenariat commercial sont actuellement en cours avec France Télécom. Pour France Télécom, le WebTV comme le WebPhone d'Alcatel représente un nouveau support capable de renforcer la prééminence de son service en ligne. Aucune échéance n'est fixée au débarquement du WebTV en France, même si le prix du décodeur pourrait être voisin de celui auquel il va être vendu en Allemagne (1.700 francs).

(La Tribune/10/12/98) http://www.latribune.fr/Tribune

Le formulaire d'obtention de la carte grise disponible sur Internet en Isère
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le formulaire d'obtention de la carte grise est disponible sur Internet en Isère et les habitants du département peuvent faire la demande et obtenir cette pièce par courrier, une première en France, selon la préfecture. Il leur suffira de remplir le formulaire obtenu sur internet, à l'adresse http//www.isere.pref.gouv.fr, d'y adjoindre un justificatif de domicile et un chèque et de l'adresser à la préfecture. La carte grise leur parviendra dans les 48 heures. Selon Philippe Piraux, secrétaire général de la préfecture et chef du projet "espaces formulaires", "ce service de proximité va concerner un large public. Environ 110.000 cartes grises sont délivrées chaque année en Isère. Les personnes qui n'ont pas accès à internet à leur domicile pourront obtenir ce même formulaire sur des bornes installées dans certaines mairies et dans certains bureaux de poste.

(Le Progrès/10/12/98) http://www.leprogres.fr/

Les Américains s'informent de plus en plus sur le Web
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le Web constitue la deuxième source d'actualité quotidienne après la télévision pour près de la moitié des 28 % d'Américains internautes. C'est ce que rapporte une étude publiée mardi dernier par Jupiter Communications, société d'études américaine. Celle-ci a effectué un sondage sur les habitudes de consommation de 2 200 utilisateurs d'Internet. La télévision reste la source d'information principale pour les actualités chaudes, mais le Web a déjà commencé à prendre le pas sur la radio et les journaux, en tant que média d'alerte.

Des milliards d'informations sur un ongle
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Les laboratoires d'IBM auraient enfin mis au point une technique de stockage d'informations numérisées permettant de lire et d'écrire jusqu'à 500 milliards de giga-octets par pouce carré. Millipede s'appuie sur le concept d'un lecteur mécanique minuscule dont la faiblesse, jusqu'à maintenant, était d'être beaucoup trop lent. Les chercheurs d'IBM indiquent qu'à présent les vitesses de lecture et d'écriture sur le Millipede seraient comparables à celles des supports magnétiques.

(Les Echos/4/12/98) http://www.lesechos.fr/silval/

Il manque 500000 informaticiens en Europe
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

La Commission européenne tire la sonnette d'alarme. Dans un rapport adopté cette semaine, elle affirme qu'il manque à l'heure actuelle 500.000 informaticiens dans les pays de l'Union européenne ! "Si on ne parvient pas à résoudre ce problème urgent, les pays de l'Union Européenne le paieront cher en termes de croissance et de compétitivité," peut-on y lire. Selon la Commission, l'Union Européenne doit de toute urgence encourager les start-up qui privilégient la recherche et le développement et étendre les plans de formation dans les lycées et les universités ainsi que dans les entreprises. Le rapport insiste sur le formidable potentiel de croissance des activités liées aux nouvelles technologies. Il donne notamment l'exemple du marché européen de l'audiovisuel qui devrait croître de 70% d'ici 2005 en générant 300000 emplois supplémentaires. La Commission européenne n'est pas la seule organisation qui s'inquiète de la pénurie de main d'oeuvre qualifiée dans les nouvelles technologies en Europe. En septembre, Microsoft a publié un rapport dans lequel il avance qu'au train où vont les choses, il manquera 1,6 million d'informaticiens en 2002. Selon lui, ce déficit de compétences freinera énormément les sociétés européennes qui auront bien du mal à intégrer l'Internet à leurs activités. Le rapport de la Commission européenne explique que la majorité des services informatiques sont actuellement mobilisés par le bug de l'an 2000 et le passage à l'euro et que cela laisse peu de place à la formation. Les pays de l'Union Européenne emploient actuellement 4 millions de personnes dans le domaine des nouvelles technologies.

(Network news:7/12/98)

http://www.vnunet.fr/

Informatique mobile : Clarion lance l'auto-PC
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Clarion, le constructeur d'autoradios, a lancé cette semaine sur le marché américain le premier PC pour auto. Le produit proposé par Clarion se loge dans le compartiment pour autoradio, mais offre bien plus que la lecture de cassettes ou de CD : commandes vocales, lecture du courrier électronique, aide à la navigation, infos sur le trafic routier ou la météo. Il peut en outre synchroniser ses données avec celles contenus dans tout ordinateur de poche reposant, comme lui, sur le système Windows CE 2.0 de Microsoft. Mais le prix est également au rendez-vous puisque ce nouveau jouet devrait être vendu la bagatelle de 2 500 dollars (environ 14 000 F) en version complète.

^ Haut
Matière
Matière et Energie
Cartes à puce : un marché mondial de 38 Md$ en 2002
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Les ventes mondiales de cartes à puce croîtront de 38 % par an jusqu'en 2002, selon Dataquest. Le chiffre d'affaires global du secteur devrait atteindre 38 milliards de francs à cette date contre 109 millions en 1997. - La part de l'Europe va reculer, passant de 76% des ventes mondiales en 1997 à 47 % en 2002. - Les Etats-Unis et le Japon devraient rattraper leur retard avec des croissances respectives de 94 % et 95 % par an. - La croissance sera tirée par les cartes à microprocesseur qui représenteront 70 % du marché en 2002.

Samsung livre l'Alpha 21264
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le coréen Samsung Electronics livre à son tour le processeur 64 bits Alpha 21264 en 0,25 micron. Après Intel, il constitue une seconde source d'approvisionnement pour les serveurs et stations de travail haut de gamme de Compaq. Samsung revendique la livraison de la moitié des processeurs Alpha à Compaq. Actuellement proposé à 575 MHz et, bientôt à 600 MHz, Samsung prévoit de passer cet Alpha 21264 en technologie 0,18 micron l'an prochain. Il devrait alors pouvoir atteindre 1 GHz. Le fondeur table sur un CA microprocesseur de 100 M$ en 1999. Rappelons que Microsoft a confirmé le portage de NT 5.0 sur Alpha, seule alternative au Merced (IA 64).

(LMI/ 05/12/98 )

http://195.10.58.13/src/lmi/homepage.nsf/Pages/InfoQuotidiennes?OpenDocument#cib...

Deux géants nippons à l'assaut des mémoires
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le Financial Times (FT) annonce brièvement que Toshiba et Fujitsu, fidèles à leur stratégie de recherche de valeur ajoutée, ont créé une co-société qui produira des DRAM de un gigabits à ultra-haute densité. Ces composants mémoire, produits à partir d'une technologie 0,13 micron, font suite à la précédente génération de mémoires DRAM de 256 mégabits, qui fait actuellement l'objet d'un effort commun de développement entre Toshiba, IBM et Siemens. Alors que les prix des composants de 64 mégabits ont chuté de 70% en 1998, les deux industriels ont été amenés à monter cette entreprise commune pour résister à une concurrence internationale toujours plus dure. Une augmentation de 25% du marché des DRAM en 1999 est cependant prévue par les experts de la Semiconductor Industry Association (SIA), qu'ils attribuent à une diminution de l'offre globale, elle-même liée aux nombreuses restructurations ayant eu lieu pendant la récente crise asiatique.

(ST presse/6/12/98) http://www.france-science.org

^ Haut
Espace
Espace et Cosmologie
Deep Space repart
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le moteur ionique de la sonde Deep Space 1 de la NASA a redémarré le 24 novembre dernier à la suite d'une série de commandes envoyée par les contrôleurs au sol, initialement destinée a tester les systèmes du satellite. "Nous sommes très contents de constater que le moteur fonctionne a nouveau" a déclare Marc Rayman, ingénieur en chef de la mission, "il est très fréquent pour des moteurs ioniques de s'arrêter aux premiers moments de leur utilisation

(Etats-Unis Espace/3/12/98) [http://www.france-science.org">...] nous ne serions que peu surpris si le moteur s'éteignait a nouveau". Les premières analyses de la NASA semblent montrer que le premier arrêt du moteur a été causé par des impuretés (poussières métalliques ou autre) glissées entre les deux grilles générant un champ électrique à l'arrière du propulseur ionique. "Si tout avait fonctionné parfaitement au premier essai, cela aurait indiqué que nous n'aurions pas pris assez de risques technologiques" a souligne Marc Rayman.

(Etats-Unis Espace/3/12/98) [http://www.france-science.org

L'ISS progresse
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

L'ensemble de la presse américaine rapporte le succès des premières opérations de montage de la Station Spatiale Internationale, avec l'amarrage des modules américain Unity et russe Zaria. L'équipage de la navette spatiale Endeavour doit encore effecteur 3 sorties dans l'espace cette semaine, afin de connecter les différents sous-systèmes entre eux. Au total, rappelle le New York Times, ce sont 1800 heures de sortie dans l'espace qui seront nécessaires pour assembler la centaine d'éléments qui composent la station. 45 vols de navettes ou de fusées sont prévus d'ici 2004, date attendue d'achèvement de l'assemblage du mécano spatial. Le New-York Times qui, comme le reste de la presse, s'émerveille du gigantisme du projet, indique cependant que son coût reste un sujet de débat : la construction, l'assemblage et l'utilisation de cet équipement orbital pourraient atteindre 110 milliards de dollars, dont 96 milliards à la charge des Etats-Unis.

(S&T Presse/7/12/98) http://www.france-science.org

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Loin des yeux, près du coeur
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Les scénaristes de films de science fiction n'y ont même pas pensé. Une équipe de chercheurs américains, sous l'égide de la compagnie World Heart, vient de mettre au point le VAD HeartSaver. Il s'agit d'un "coeur" artificiel dont le contrôle s'opère... à distance. Chargé d'impulser les battements de l'organe, ce système peut être géré à partir d'un appareil indépendant. Ainsi, sans qu'aucune opération ne soit nécessaire, les médecins peuvent augmenter ou diminuer la fréquence des battements et surveiller le bon fonctionnement du VAD dans l'organisme. Les premiers essais sur l'homme devraient avoir lieu d'ici un an.

(Le Progrès/8/12/98) http://www.leprogres.fr/science/Index.html

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
Rapport sur l'emploi : le pari européen du high tech
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Dans le cadre de la stratégie européenne pour l'emploi et en préparation du Conseil européen de Vienne prévu le mois prochain, la Commission européenne a adopté le 25 novembre un rapport sur les perspectives d'emploi dans la société de l'information. Ce rapport, demandé en 1997 par les chefs d'état et de gouvernement lors du sommet sur l'emploi de Luxembourg, montre que les technologies de l'information sont vite devenues l'un des secteurs les plus dynamiques de l'UE, en représentant plus de 5 % de son PIB et 4 millions d'emplois. Pour autant, différentes estimations font état de plus de 500 000 postes vacants dans ce secteur, qualifié de " prometteur pour l'emploi - à condition que l'Europe s'engage résolument à tirer le meilleur parti du potentiel de cette industrie ". La Commission suggère donc de déployer des efforts accrus afin de promouvoir une culture d'entreprise au sein de l'Union européenne, d'élaborer un cadre d'action souple, mais énergique, et d'investir davantage dans la flexibilité de l'emploi.

(ZD Net/27/11/98)

http://www.zdnet.fr/fr/actu/cgi-bin/actu.cgi?Conf=E&Dat=19981126&ID=06939

Technologies et flexibilité : la France en "pseudo-forme"
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Une étude récente classe les entreprises françaises au huitième rang européen quant à leurs capacités d'évolution face aux nouvelles technologies. Menée par le cabinet Spikes Cavell pour le compte du canadien Nortel Networks (745 cadres interrogés dans une douzaine de pays de l'UE), cette étude avait pour but de mettre en évidence les critères de "bonne forme" qu'il faut posséder pour " réussir dans le contexte concurrentiel actuel ".Pragmatisme et flexibilité vis-à-vis des organigrammes humains et technologiques sont les facteurs clés les plus cités. Trois classes d'entreprises ont été mises en évidence : "en super forme", "en pseudo-forme" et "flemmardes". A ce jeu, la France rentre dans la deuxième classe, derrière l'Espagne. L'étude met en lumière de nombreuses contradictions côté français. Nos cadres interrogés sont 91 % à penser que le télétravail va prendre une place importante, mais seulement 50 % (contre 60 % sur l'ensemble de l'étude) disent que le courant passe bien entre les informaticiens et les équipes opérationnelles. Et aucun d'entre eux " ne considère qu'une direction informatique doit se montrer innovante ".

(Yahoo/4/12/98)

http://www.yahoo.fr/actualite/19981204/multimedia/912729602-zdactu-1.html

Découverte d'un des plus vieux ancêtres de l'humanité
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

Le squelette fossilisé presque complet d'un hominidé vieux de plus de trois millions d'années a été découvert par des anthropologues sud-africains qui le présentent comme "un des ancêtres les plus vieux de l'humanité". Le squelette a été découvert dans les grottes de Sterkfontein, dans le nord-ouest de Johannesburg, déjà célèbres pour leurs richesses préhistoriques. Pour les scientifiques locaux, il s'agit du premier et du plus ancien "crâne et squelette entier d'un homme-singe" jamais découvert dans le monde. Le squelette de l'Australopithèque est "probablement la découverte paléo-anthropologique la plus importante jamais faite en Afrique," a affirmé le professeur Phillip Tobias de l'Université de Wiwatersrand, à Johannesburg, au cours d'une conférence de presse. "Il s'agit d'un des plus vieux ancêtres de l'humanité et (sa découverte) permettra de répondre à beaucoup de questions sur l'évolution humaine". Jusque là, le plus vieux squelette répertorié était celui de "Lucy", 3,2 millions d'années, dont 52 fragments avaient été découverts en pays Afar, dans la région de Hadar (est de l'Ethiopie), en 1974. L'homme-singe de Skerfontein est probablement l'un des premiers hominides à "être descendu des arbres" mais aussi un des nombreux chaînons manquants" entre l'homme et le singe.

(AFP/10/12/98) http://www.actualinfo.com/

^ Haut
Recherche
Recherche & Innovation, Technologies, Transports
Un maître d'hôtel informatique
Samedi, 12/12/1998 - 00:00

L'ordinateur qui commande tout à la maison - la domotique - est une notion déjà ancienne, qui tarde à se concrétiser pour des raisons de coût d'installation des équipements adéquats. Sans parler de l'indispensable bouleversement des mentalités, nécessaire pour s'en remettre à la machine lorsqu'il faut déclencher l'arrosage automatique, allumer le four ou contrôler l'éclairage et le chauffage. C'est peut-être par Internet et la reconnaissance vocale que les choses pourraient être en train de changer. Home Automated Living, une société américaine du Maryland, a en effet développé un système judicieusement baptisé HAL 2000 (du même nom que l'ordinateur qui prenait le contrôle du vaisseau spatial du film de Stanley Kubrick "2001, l'Odyssée de l'Espace"). Celui-ci, à partir d'un simple micro-ordinateur est en effet capable de contrôler la totalité des équipements électriques et électroniques de la maison et il dispose même d'une interface vocale. Lorsqu'on lui demande : "quelle température fait-il ?", il répond : "21°C". Et lorsqu'on ordonne de l'augmenter à 23°C, il ne lui faut que quelques secondes pour s'exécuter et répondre : "c'est fait". Reconnaissance vocale et synthèse de la parole donnent ainsi l'illusion de disposer d'un véritable maître d'hôtel électronique. Mais il y a mieux. Il suffit de lui indiquer ses préférences en matière d'informations générales, boursières, sportives ou autres, de lui préciser que l'on partirait bien en vacances sur les îles l'hiver prochain, ou encore que l'on aime les émissions politiques à la télévision pour qu'il agisse de lui-même intervalles réguliers, il se connecte à Internet et part à la recherche des informations relatives à ces centres d'intérêts. Lorsqu'il les a trouvés, il les archive dans l'ordinateur et il ne reste plus ensuite qu'à lui demander : "qu'est-ce qu'il y a à la télévision ce soir ?" pour qu'il réponde en choisissant d'abord les émissions les plus "intéressantes". Idem pour un tarif aérien ou un cours de Bourse qui s'envole.

(Les Echos/7/12/98)

http://www.lesechos.fr/silval/

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top