RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

RTFLASH Recherche & Technologie
NUMERO 44
Lettre gratuite hebdomadaire d’informations scientifiques et technologiques
Créée par René Trégouët rapporteur de la Recherche et Président/fondateur du Groupe de Prospective du Sénat
Edition du 09 Avril 1999
Recommander  |  Désinscription  |  Lire en ligne
Egalement dans ce numéro
TIC
137 millions de télétravailleurs dans la Monde en 2003
Le PC devient une simple monnaie d'échange
Intel et Microsoft s'attaquent au marché des réseaux domestiques
IBM planche sur la vidéo à grande vitesse
Les sites indiscrets privés de pubs
Nouveau projet de loi américain contre les emails abusifs
La concentration sur Internet sous le signe du contenu et des hauts débits
Altavista se lance dans la recherche multimédia
World Online : accès gratuit à Internet en promotion en France
France : 27 % des grandes entreprises ont un site internet
IDC prédit l'avènement rapide de Linux
Dispositifs anti-piratage
Panasonic offre une clé cryptée au DVD
Geffen invente la distribution musicale électronique
Avenir
En route pour le Nanomonde !
Vivant
Vers la réparation cellulaire
Des pansements intelligents !
Allô l'ordinateur, ici le cerveau
Une molécule prometteuse contre le cancer et les maladies du coeur
Des puces ADN aident à la lutte contre le cancer
Arrêt cardiaque: la survie avec une défibrillation rapide
Un téléphone portable pour cardiaques
Espoir pour les malades en attente d'une greffe du foie
La vitamine A bénéfique pendant la grossesse
Un test pour détecter les Intoxications alimentaires
Homme
Sonnet des Netd@ys
Recherche
L'automobiliste du futur pilotera sous haute surveillance électronique
Ça roule pour la pile à combustible !
Edito
Chirurgie : le grand bond en avant



Fondé il y a 5 ans par le Professeur Marescaux, l'Institut européen de télé-chirurgie vient de présenter les dernières nouveautés en matière de techniques et de robotique chirurgicales. Grâce à celles-ci c'est une révolution sans précédent que va connaître la chirurgie au cours de ces dix prochaines années, et nous pouvons dès à présent imaginer ce que sera un bloc chirurgical à la pointe de la technique en 2010. L'homme qui est allongé sur la table d'opération a été victime d'un grave accident de voiture ; il souffre de plusieurs hémorragies internes et plusieurs organes vitaux, dont le foie et la rate, sont touchés, et nécessitent des interventions immédiates et simultanées. L'homme est pris en charge conjointement par trois équipes chirurgicales hautement spécialisées, mais une seule de ces équipes est physiquement présente dans le bloc opératoire. La deuxième équipe, spécialisée dans les interventions difficiles du foie et de la rate, se trouve à Boston, et la troisième équipe de neurochirurgie se trouve à Londres. Les 9 chirurgiens qui interviennent simultanément ont ouvert une sphère commune de réalité virtuelle qui permet à chacun d'eux d'opérer en parfaite coordination avec le reste de l'équipe. Chaque chirurgien est muni d'un écran holographique intégré dans une simple paire de lunettes et effectue son travail spécifique en commandant directement l'un des trois robots-chirurgiens par mouvement oculaire associé à la commande vocale. Chaque chirurgien peut visionner en trois dimensions et à différentes échelles l'ensemble des organes et tissus sur lesquels il intervient, et contrôler en temps réel les résultats de ces actes, ainsi que l'évolution des paramètres vitaux. L'utilisation de nouveaux lasers endoscopiques à brève impulsion fait merveille dans les mains de ces spécialistes et l'intervention se termine, au bout d'une heure 45, de manière tout à fait satisfaisante. Avant d'interrompre la sphère virtuelle ouverte sur l'Internet à très grande vitesse, les chirurgiens se congratulent, tout en pensant qu'il y a seulement dix ans, un tel niveau d'efficacité opératoire en si peu de temps était tout simplement inimaginable, même dans les meilleurs établissements hospitaliers. Mais déjà l'équipe virtuelle attend avec impatience les premiers prototypes de commande chirurgicale directe par la pensée qui sont attendus pour 2015 ! Ce scénario qui semble relever de la science- fiction est pourtant tout à fait réalisable d'ici une dizaine d'années en extrapolant les progrès conjoints de la vidéo-chirurgie, de l'informatique médicale et des réseaux à très hauts débits. La France et l'Europe se trouvent en pointe dans ce domaine de la télé-chirurgie qui met la technologie la plus sophistiquée au service du plus noble des objectifs, celui qui depuis Hippocrate, consiste à soulager la souffrance des hommes.

René Trégouet

Sénateur du Rhône


TIC
Information et Communication
137 millions de télétravailleurs dans la Monde en 2003
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Une étude de la firme Gartner Group révèle qu'un million de Canadiens travaillent déjà à la maison, directement à partir de leur ordinateur; ils seront 500 000 de plus en 2001. Voilà pour la réalité. Aux États-Unis, selon le Gartner Group, ce chiffre passera à 30 millions au tournant de l'an 2000 alors qu'on devrait atteindre les 137 millions à la grandeur de la planète dès 2003. C'est beaucoup de monde. Or il semble que les entreprises profitent plus de cette tendance que les télétravailleurs eux-mêmes; augmentation de la productivité, baisse significative des coûts de location de locaux, etc. Du côté des télétravailleurs, on note une foule d'avantages - frais de travail réduits, horaires plus intéressants, meilleure atmosphère - mais aussi des inconvénients , comme l'invasion de la vie familiale par le travail, l'absence de feed-back, l'isolement social et le surmenage. Le Québec n'est pas le seul à avoir garni ses écoles de beaux ordinateurs tout neufs. La communauté wallonne de Belgique a fait de même en investissant 500 millions de francs belges (environ 20 millions $ CAN) dans son programme Cyber-écoles, qui permet aussi aux étudiants d'avoir accès gratuitement à Internet. 435 établissements secondaires sont touchés par le programme. En septembre, les écoles primaires se joindront à l'initiative, faisant ainsi de la Belgique un des pays les plus avancés dans la promotion des nouvelles technologies de l'information et des communications (NTIC). Ne restera plus alors - comme au Québec, tiens! - qu'à coupler l'utilisation de l'ordinateur et d'Internet aux programmes scolaires. Beaux débats en perspective... On peut se renseigner sur ce programme à l'adresse http://cyberecoles.wallonie.be/

Le PC devient une simple monnaie d'échange
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

En quelques semaines, la vague du PC gratuit a modifié sensiblement aux Etats-Unis le rôle et l'image du micro-ordinateur. Sous l'impulsion de la société Idealab qui annonçait Free PC en début d'année, des dizaines de sociétés et de sites Web se sont depuis engouffrés à leur tour dans des programmes marketing basés sur l'offre d'un PC gratuit. Ainsi, il y a quelques jours, la firme Gobi annonçait-elle un objectif d'un million de micro-ordinateurs donnés en échange d'abonnements Internet de 26 dollars par mois sur une durée de 3 ans. Peu de temps auparavant, MSN Home Advisor, le site Web `agent immobilier' de Microsoft proposait un PC gratuit aux 1 000 premiers acheteurs d'une maison empruntant plus de 125 000 dollars auprès de l'un des 7 organismes financiers inscrits sur le site. Pour les emprunts inférieurs, Microsoft offrait 300 Casio PV 200... Le vice-président d'Intel, Pat Geslinger, a récemment déclaré que sa compagnie reconnaissait entièrement ce nouveau modèle économique, emprunté au secteur des téléphones cellulaires où l'appareil est offert en échange d' un contrat minimum d'utilisation d'un service. Raison mise en avant : cela contribue à promouvoir l'utilisation du PC dans des couches de population qui jusqu'à présent n'y avaient pas accès. Yahoo, Amazon.com, AOL, ou Buy.com. tous réalisent que le PC est en passe de devenir une excellente monnaie d'échange pour vendre d'autres produits, des services, ou recueillir de précieuses informations marketing sur certains segments de consommateurs.

OI Informatique

http://www.01-informatique.com/actus/2/261.html?Indice=0

Intel et Microsoft s'attaquent au marché des réseaux domestiques
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Aux États-Unis, 17 millions de foyers possèdent déjà plusieurs ordinateurs. Ce chiffre devrait grimper à 26 millions dans les quatre prochaines années, d'après une étude de Dataquest citée par Intel. Le cabinet d'études Forrester Research estime, quant à lui, que le marché des réseaux domestiques devrait générer 1 milliard de dollars de chiffre d'affaires d'ici à 2002. C'est l'un des secteurs appelés à connaître une des plus fortes croissances sur le marché des réseaux informatiques. Rien d'étonnant à ce qu'Intel et Microsoft s'intéressent de près, chacun de leur côté, à ce nouveau marché. Ainsi, le fabricant de microprocesseurs vient de lancer aux États-Unis une solution baptisée AnyPoint (www.intel.com/anypoint), qui permet de relier deux PC, via leurs ports parallèles, et les différentes prises de téléphone installées pour desservir une même ligne. AnyPoint permet de jouer en réseau, de partager une même connexion à Internet, une imprimante et les disques durs des deux machines. En l'absence de toute connexion à Internet, la ligne de téléphone reste disponible pour appeler. De son côté, Microsoft vient d'annoncer, de nouvelles extensions de ses systèmes d'exploitation Windows 98 et Windows CE pour la gestion des réseaux domestiques. Le numéro 1 mondial du logiciel s'est notamment allié avec 3Com pour développer une nouvelle technologie, baptisée Typhon, conçue pour améliorer la sécurité des réseaux domestiques. " Microsoft veut faire des périphériques Windows la passerelle réseau de la maison ", a commenté Kevin Hause, un analyste d'IDC (International Data Corp.) interrogé par l'agence de presse Bloomberg.

ZDNet/8/04/99

http://www.zdnet.fr/fr/actu/cgi-bin/actu.

IBM planche sur la vidéo à grande vitesse
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

IBM a annoncé le lancement d'un projet visant à accélérer la transmission de vidéos sur le Net et à améliorer leur qualité. Selon l'agence de presse Bloomberg, cette nouvelle technologie permettrait de multiplier par 1 000 le débit actuellement disponible via le Web et de tirer parti des nouveaux réseaux à haute capacité de bande passante. IBM a conçu ce projet avec trois partenaires : l'opérateur de télécommunications Ameritech, Cisco Systems et l'université du Northwestern (États-Unis). Les recherches seront d'ailleurs menées à la fois sur le site de cette dernière etsur celui de Schaumberg, filiale d'IBM. Un autre centre de recherche devrait s'ouvrir aux Pays-Bas, en collaboration avec le Telematics Institute et Surfnet. IBM pourrait faire une première démonstration de ce système lors d'une vidéoconférence avec le gouvernement singapourien. Au programme : des images haute résolution plein écran et des réponses quasi simultanées, pratiques à peu près impossibles avec les techniques actuelles. " Le délai de transmission peut être diminué de façon importante ", a expliqué à Bloomberg Rich Wall, directeur des projets Internet pour IBM. La firme devrait, par ailleurs, apporter une aide financière à quatre universités américaines afin de développer la recherche sur la technologie Internet.

Les sites indiscrets privés de pubs
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Une première: le géant américain de l'informatique IBM a décidé de ne plus mettre de bandeaux publicitaires pour sa marque, sur les sites qui ne respectent pas la vie privée. Pour pouvoir accueillir les pubs IBM, les sites devront afficher leur politique relative au respect de la vie privée, et ce, à partir 1er juin 1999 aux Etats-Unis et au Canada. Seuls 30% des 800 sites dans le monde sur lesquels IBM place ses publicités (pour un budget de 45 millions de dollars en 98) informent les utilisateurs de leur position sur ce sujet, selon une étude d'IBM. 350 de ces sites ont reçu un courrier leur signifiant cette décision. "Comme les recherches l'indiquent, les gens sont de plus en plus prêts à faire du commerce électroniquement" précise ce courrier. IBM n'hésite d'ailleurs pas à faire le gendarme en contrôlant régulièrement les sites qui accueillent ses publicités.

Nouveau projet de loi américain contre les emails abusifs
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Un nouveau projet de loi, Inbox Privacy Act, va être déposé pour lutter contre les courriers électroniques abusifs. Cette proposition précise que les firmes de marketing devront inclure des informations d'identification, pour chaque email envoyé. Les expéditeurs de messages non sollicités seront également obligés de retirer de leurs listes les personnes qui ont demandé à ne pas recevoir de emails marketing. Les consommateurs, de leur côté, auront tout de même la possibilité d'indiquer qu'ils sont d'accord pour continuer à recevoir des messages non sollicités de ce type.

Les Echos/7/04/99

http://www.lesechos.fr/silval/

La concentration sur Internet sous le signe du contenu et des hauts débits
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Il y a encore six mois, les dirigeants de Yahoo! assuraient qu'ils ne voyaient pas pourquoi ils devraient procéder à des acquisitions. C'était avant que ne débute le frénétique mouvement de consolidation qui saisit l'industrie du Net aux Etats-Unis, depuis quelques semaines. Plus qu'une fusion entre les grands sites portails du Net eux-mêmes, on assiste à l'accélération du regroupement qui s'opère autour de ces grands sites. Avec une double préoccupation, chaque fois : le contenu et les hauts débits. " Dans un futur proche, les sites d'entrée vont devenir des chaînes de communications, dont les programmes combineront télévision, radio et textes ", explique Abhi Chaki, analyste de Jupiter Communications, commentant la récente acquisition de Broadcast.com par Yahoo! pour plus de 6 milliards de dollars. " Pour proposer ainsi des programmes multimédias diversifiés, les sites portails auront besoin de contenu ", poursuit-il, ce qui laisse augurer la poursuite du rapprochement entre eux et les firmes de médias traditionnels. Déjà les grandes manoeuvres ont commencé : Disney possède 43 % de Infoseek, Lycos est en train d'être racheté par le réseau de USA Networks (à moins qu'une autre firme de médias ne se présente), et le site Snap !, de CNET, s'est lié au réseau NBC. Pour sa part, Excite, depuis son acquisition par Home, a désormais accès au contenu des grands câblo-opérateurs américains, actionnaires de ce service de connexions Internet à hauts débits. Le deuxième pilier de cette restructuration du Net américain est constitué par la grande vitesse. Là aussi, les opérations sont déjà bien avancées : pour sa part, le pôle constitué autour de ATT-TCI-Home et Excite s'organise autour du câble ; celui d'AOL-Netscape est également bien parti. Le numéro un des services en ligne multiplie depuis le début de l'année les accords avec les compagnies régionales de téléphone aux Etats-Unis afin de couvrir l'ensemble du territoire américain avec une offre basée sur des lignes téléphoniques numérisées hauts débits(ADSL). " Yahoo! a acheté Broadcast.com pour se positionner plus rapidement sur les hauts débits ", constate encore Abhi Chaki. Avec l'acquisition en janvier dernier de Geocities, un des grands sites de communauté virtuelle aux Etats-Unis, et celle de Broadcast la semaine dernière, Yahoo! a dépensé plus de 10 milliards de dollars pour constituer son pôle de contenu. Est-ce suffisant ? Aux Etats-Unis, les analystes sont partagés. Certains estiment qu'avec 34 milliards de dollars de valeur boursière, Yahoo! est assez puissant pour rester indépendant d'une firme de média traditionnel et construire seul, à coups d'accords avec des distributeurs, son réseau de distribution à grande vitesse. Les autres sont convaincus que l'appui d'une société spécialisée dans les programmes audiovisuels reste indispensable.

Les Echos/7/04/99

http://www.lesechos.fr/jj990407/articlep/575800.htm

Altavista se lance dans la recherche multimédia
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Depuis le 30 mars il est possible de dénicher sur Internet des documents multimédias, comme les images, les vidéos ou les sons, grâce au moteur de recherche Altavista (www.altavista.com). Ce service, que proposait déjà le moteur concurrent Lycos (www.lycos.com), explore une base de données de 17 millions de documents dispersés sur le Web. Les formats de fichiers reconnus sont MP3, RealAudio, WAV, AU pour les documents audio, ASF, AVI, Mpeg et QuickTime pour la vidéo. La recherche de fichiers sons au format MP3, très critiquée par l'industrie du disque, a conduit Altavista à publier une mise en garde sur les questions de droits d'auteur. Une grande partie des fichiers musicaux illégalement reproduits et diffusés sur Internet sont en effet proposés au format MP3 pour ses qualités de compression. Le 25 mars dernier, l'IFPI (International Federation of the Phonographic Industry) représentant, à Londres, l'industrie du disque a attaqué en justice la société Fast Search & Transfer qui a développé le service de recherche de fichiers MP3 utilisé par Lycos.

World Online : accès gratuit à Internet en promotion en France
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Le fournisseur d'accès internet World Online, joint-venture entre Bouygues Telecom, TF1 et World Online International, a lancé vendredi une offre d'accès gratuite d'un an à internet, la première offre de ce type en France. Cette offre, qui devrait selon ses promoteurs contribuer "de façon significative" au développement d'internet en France, sera disponible dès le 1er mai, et destinée aux 200.000 premiers internautes qui en feront la demande. Sans abonnement ni surtaxe à la minute, cette offre baptisée "World Online Liberté" est accessible partout en France au prix d'une communication locale et donne accès au réseau mondial en connexion illimitée, ainsi qu'une adresse e-mail. Les inscriptions peuvent déjà être enregistrées sur le site "www.worldonline.fr", ou par téléphone, au 0803 31 30 00. World Online, qui n'a été lancé qu'en août dernier, compte grâce à cette offre "se positionner comme l'un des acteurs majeurs du marché d'internet en France". Alors que le nombre d'internautes en France dépasse à peine les 3 millions, selon l'institut Benchmark, et le nombre d'abonnés payants à internet 1,3 million, selon l'AFA (Association des Fournisseurs d'Accès), plusieurs associations d'internautes soulignent depuis des mois que plus que le prix du forfait, c'est le coût de la communication qui freine l'émergence d'internet. "Nous ne pouvons que regretter le coût des communications locales, qui contrairement à notre offre, ne contribue pas à développer internet pour tous", a souligné Jean Michel Soulié, directeur général de World Online.

AFP¨/2/04/99 http://www.actualinfo.com/

France : 27 % des grandes entreprises ont un site internet
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Seulement 27% des grandes entreprises françaises ont ouvert un site internet, selon une enquête publiée mardi par le cabinet spécialisé Benchmark Group. Cette enquête, réalisée fin 1998 auprès des 1.500 premières entreprises françaises, indique que 20% des sites de ces entreprises reçoivent plus de 100.000 visiteurs par mois, mais 44% ont moins de 5.000 visiteurs mensuels. Le secteur le mieux équipés est celui de la communication, (59% d'entreprises avec un site), et le moins équipé est l'agroalimentaire. Les sites les plus "efficaces", en terme de rapidité et de contenu, appartiennent à des entreprises de commerce ou de transport, tandis que la finance possède les sites les plus riches. 80% des sites internet ouverts par les grandes entreprises ont coûté moins de 500.000 F (75.450 EUR), et 8% plus d'un million de F. Trois sites sur quatre sont hébergés par les entreprises elles-mêmes, et un sur trois est hébergé par un prestataire de services. L'étude, qui s'est appuyée sur une étude approfondie des 405 sites des grandes entreprises (plus de 400 millions de F de chiffre d'affaires par an) et une enquête directe auprès de 100 responsables de site, indique également qu'un site sur deux n'a jamais fait de publicité en ligne et ne prévoit pas d'en faire

AFP/6/04/99

http://www.actualinfo.com/

IDC prédit l'avènement rapide de Linux
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Les dernières prévisions du cabinet d'études IDC sont formelles : d'ici 5 ans, Linux va devenir l'un des principaux systèmes d'exploitation de la planète. Soutenu par des poids lourds comme IBM, Intel et Compaq, l'Unix libre devrait connaître un succès croissant principalement sur les machines serveurs. Selon IDC qui a créé pour la première fois une catégorie à part pour Linux, les ventes devraient grimper de 25% par an durant ces cinq prochaines années. En comparaison, tous les autres systèmes d'exploitation pour plates-formes serveurs combinés ne devraient progresser que de 12% par an. Quant aux systèmes d'exploitations pour postes clients, leur croissance annuelle ne devraient pas dépasser les 10% toutes versions confondues. D'après IDC, Windows NT représente aujourd'hui 38.6% du marché contre 17% pour Linux. Selon le cabinet d'études, en 2003, Linux sera deuxième et talonnera le successeur de l'actuel Windows NT. Dan Kusnetzky, analyste chez IDC, signale en outre que ces estimations ne prennent en compte que les versions commerciales de Linux (Red Hat, Caldera... etc.) et que la croissance réelle -qui inclut les versions téléchargées gratuitement sur Internet- sera forcément plus importante. Concernant l'adoption du système par les constructeurs de PC, IDC se montre plus réservé mais il n'exclut pas une percée de Linux sur les postes clients à partir de 2003. Selon le cabinet, cette percée devra passer par l'amélioration de l'interface graphique du système et par le développement d'applications comparables à la suite Office de Microsoft.

Network News/2/04/99

http://www.vnunet.fr/NN/index.htm

http://www.idc.com.

Dispositifs anti-piratage
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Dans l'ordre, sont concernés le logiciel MP3 permettant de télécharger gratuitement de la musique sur Internet, les graveurs de CD audio et de DVD audio. Il y a peu de temps, des grands de l'électronique comme IBM, Matsushita ou Microsoft ont rejoint les cinq grand majors du disque réunis au sein de l'initiative de protection de la musique numérique (SDMI). D'ici fin juin 1999, ils entendent définir une norme sécurisée pour les appareils de type Rio et sécuriser la vente de musique par Internet en améliorant le protocole MP3, qui serait rendu obligatoire dès la fin de l'année. Le nouvel MP3 comporterait des "hooks" destinés à rendre la copie illicite à grande échelle beaucoup plus compliquée. La nouvelle norme, que devront accepter les producteurs de services en ligne, pourrait aussi inclure une fonction dégradant la qualité de la copie dès le second enregistrement. D'ici un ou deux ans, des systèmes de limitation de copie par dégradation de qualité pourraient résoudre le problème des graveurs de CD audio et de DVD audio.

MTI/30/03/99

http://www.otec-sud.org/surweb/mti/mti136/multimedia136.html

Panasonic offre une clé cryptée au DVD
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Le constructeur va lancer le support DVD-Net, doté d'un code crypté d'accès en lecture. Déchiffré via un paiement sur Internet, le codage sécurisé permettra de lire la suite d'un film contenue sur le disque ou d'obtenir les nouveaux épisodes d'un jeu vidéo. La division Panasonic Disk Services du constructeur d'électronique grand public considère que son système DVD-Net fera entrer ce récent support numérique dans l'âge du commerce électronique. Le DVD-Net s'inspire du DVD-vidéo pour créer un disque hybride capable d'être lu aussi bien sur un lecteur de salon qu'un PC. Il contient un code crypté gravé sur le disque durant l'étape de la post-production. Ce numéro unique sert de verrou pour cacher une partie (voire l'intégralité) des données sur le disque. Pour ouvrir ce verrou informatique, il faut une clé disponible à l'aide d'Internet, grâce à un serveur Web dédié. Le code d'identification serait unique pour chaque disque. Ce système permet au constructeur d'imaginer plusieurs types d'applications. Pour le commerce électronique, d'abord. L'achat ponctuel de la clé permettra de lire les nouveaux épisodes d'un feuilleton ou d'un film intégré dans le DVD. Ces séquences seront donc contenues en standard sur le support, mais ne pourront être lues que par les personnes ayant acquitté la somme demandée. L'autre activité concernée pourrait être la lutte contre le piratage. Pour empêcher l'utilisation de logiciels copiés, l'utilisateur pourrait être amené à déverrouiller son disque en se connectant sur le site de l'éditeur, qui possédera une liste des acheteurs enregistrés.

Network News

http://www.vnunet.fr/NN/index.htm

Geffen invente la distribution musicale électronique
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Geffen fait exploser le concept de stock grâce à la distribution électronique. À la différence des sites Web sur lesquels les internautes commandent des CD commerciaux ou des compilations personnalisées qui leur sont ensuite livrés à domicile, le site conçu par Geffen permettrait aux consommateurs d'acheter un accès à un choix très large de morceaux de musique numérisés et de les télécharger sur leur ordinateur. Geffen Records, l'un des labels de rock et de musique alternative les plus réputés, est aussi un précurseur dans l'exploitation des nouvelles technologies. À la différence des sites Web sur lesquels les internautes commandent des CD commerciaux ou des compilations personnalisées qui leur sont ensuite livrés à domicile, le site conçu par Geffen permettrait aux consommateurs d'acheter un accès à un choix très large de morceaux de musique numérisés et de les télécharger sur leur ordinateur. Geffen a pris conscience que l'e-commerce offre un avantage concurrentiel unique aux sociétés commercialisant de la propriété intellectuelle car ce mode de distribution rend caduc le concept même de stock. Vendre et diffuser de la musique électroniquement permettraient à terme à Geffen de mettre à la disposition de ses clients tous les trésors de son catalogue, notamment des morceaux inédits ou épuisés, en économisant les coûts prohibitifs de fabrication et de distribution " physique ". Les clients auraient en retour la possibilité de sélectionner dans un catalogue considérablement étendu les morceaux de leur choix, comme ceux de groupes musicaux peu connus ou en train de percer. Ces technologies devraient immanquablement doper les ventes car elles offriraient à un public potentiellement très vaste une gamme de choix sans précédent. De plus, à chaque vente, l'éditeur pourrait répertorier automatiquement les préférences des consommateurs, lui permettant de suivre les tendances musicales du moment et de tester le pouvoir d'attraction des nouveaux groupes..

Actualinfo/6/04/99 http://www.actualinfo.com/

^ Haut
Avenir
Nanotechnologies et Robotique
En route pour le Nanomonde !
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

le physicien Christian Joachim, a sa panoplie d'explorateur du nanomonde, celui des atomes et des molécules vus à l'échelle du milliardième de mètre (ou nanomètre). Drôle de jouet : un masque à écran interne sur les yeux et un joystick à retour d'effort, directement branchés sur un étrange appareil à titiller les atomes. Un de ces microscopes à effet tunnel - le STM, selon ses initiales anglaises, inventé par deux chercheurs d'IBM Zurich qui y gagnèrent le Nobel de physique 1986 (1) - dont la pointe infiniment aiguisée frôle atomes et molécules pour enregistrer des ondes électroniques évanescentes. Une sonde à 1 million de francs... pour "voir et sentir directement" le nanomonde, s'amuse Christian Joachim. Et faire "de la très belle science", corrige-t-il, soudain sérieux. Cette science est née il y a une dizaine d'années, lorsque les physiciens sont enfin parvenus à observer et à manipuler des atomes et des molécules individuels à l'aide des STM et de leurs cousins, les microscopes à force atomique. Ces objets abstraits prennent alors consistance. En 1989, Donald Eigler, (IBM, Almaden (Etats-Unis), saisit un atome à la pointe de son STM. Puis, dès 1993, il réalise la première nanoexpérience avec un disque de 14 nanomètres de diamètre, formé de 48 atomes de fer disposés un à un sur une surface de cuivre. En 1995, Christian Joachim et Jim Gimzewsky (IBM Zurich) réalisent la première connexion électrique sur une seule molécule, puis, en 1996, la première manipulation de grosse molécule à température ambiante. Ces incursions dans le nanomonde se traduisent en prédictions un tantinet rapides. Plus rien ne pourrait arrêter le démiurge technologique, atomes et molécules allaient obéir à la baguette. Des prophètes font miroiter des nanomachines à récurer les artères, des ordinateurs minuscules à base de nanoélectronique (2).Etats-Unis et Japon partent les premiers à la conquête de ce nanomonde mais "nous rattrapons notre retard", estime Jean-Marie Lehn, prix Nobel de chimie . "Au début, on observait et manipulait les molécules simples que l'on avait sous la main", avoue le physicien, initié aux délices du STM au centre d'IBM de Yorkstown (Etats-Unis) en 1986. Aujourd'hui, c'est du sur mesure, des molécules de plusieurs dizaines d'atomes, complexes, entièrement conçues sur ordinateur et fabriquées ici. Dans sa besace, Joachim trimbale de drôles d'objets comme le premier nanoamplificateur, formé d'une seule molécule de 60 atomes. Demain, il en sortira les nanocomposants d'une électronique dix mille fois plus compacte que ne l'autorisent les technologies prévues pour 2010.

^ Haut
Vivant
Santé, Médecine et Sciences du Vivant
Vers la réparation cellulaire
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

New York Times/2/04/99

http://www.nytimes.com/library/national/science/040299sci-stem-cells.html

Le concept de médecine régénératrice - utilisant nos propres cellules et des facteurs de croissance pour réparer des tissus -- sort du domaine de la science-fiction grâce à une découverte américaine qui montre que certaines cellules humaines issues du mésoderme peuvent être cultivées et employées pour réparer certains tissus (os, cartilages, tendons) altérés par l'âge ou la maladie. une fois introduites dans les tissus à réparer, ces cellules seraient capables de produire des tissus neufs sans aucun risque de rejet. Les essais chez les animaux montrent que ces cellules, après une culture sur céramique sont capables de se transformer en os ou en cartilage. "L'objectif fondamental", souligne le Professeur Haseltine, l'un des responsables de ce projet, " est que si nous apprenons assez au sujet de la façon dont le corps se régénère, pour pouvoir employer ces mêmes mécanismes pour régénérer les tissus qui sont endommagés ou dégradés par âge. " Le but à long terme, précise Haseltine, est de s'affranchir de plus en plus des contraintes et des lois de la génétique qui font que les mécanismes d'autoréparation finissent par moins bien fonctionner avec l'âge". "Le plus difficile sera de comprendre puis de reproduire les mécanismes de régénération de tissus complexes comprenant de multiples catégories de cellules mais un tel objectif me semble réalisable d'ici 5 à 10 ans".

brève @RT Flash

Des pansements intelligents !
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Wired:2/04/99

http://www.wired.com/news/news/technology/story/18919.html

Une firme américaine du Wisconsin, BioKey, vient de mettre au point un pansement intelligent qui a fait l'objet d'un brevet. Muni de capteurs intégrés et de senseurs, ce pansement pourra surveiller automatiquement différents facteurs cliniques et notamment détecter une éventuelle infection. A terme ces pansements intelligents devraient pouvoir réaliser certaines mesures et analyses simples et, compte tenu du résultat de ces analyses, administrer de manière optimale certains médicaments.

brève @RT Flash

Allô l'ordinateur, ici le cerveau
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

L'équipe du professeur Niels Birbaumer (université de Tübingen en Allemagne) annonce être parvenue à entraîner deux grands malades immobilisés (alimentés et sous respiration artificielle depuis quatre ans), à piloter un ordinateur par la pensée. Résultat: "Ils peuvent aujourd'hui, en deux ou trois heures, écrire une page entière" grâce à un système qui épelle les lettres de l'alphabet, dit Niels Birbaumer. Ceci est rendu possible grâce à l'amplification, après qu'elles sont extraites de leur électroencéphalogramme, des "ondes lentes" de leur cerveau, ondes qui interviennent en permanence "quand on se prépare à une activité, quand on accomplit telle ou telle tâche, etc.". Les patients, reliés à l'ordinateur par des capteurs, ont devant eux un écran vidéo doté d'un curseur qui peut se déplacer vers telle ou telle lettre de l'alphabet. Ils s'entraînent alors à faire bouger le curseur vers la lettre voulue, constatant immédiatement leurs réussites ou échecs. Les deux patients "ont été entraînés à produire des changements volontaires de leurs ondes lentes durant 2 à 4 secondes, écrivent les scientifiques Une journée d'entraînement consistait en 6 à 12 sessions de cinq à dix minutes, chacune d'elles comptant 70 à 100 essais." Comment se fait cette "régulation"? "Nous ne le savons pas très bien, avoue Birbaumer, mais ce qui compte, c'est le feed-back", cette autorégulation qui permet de dicter les ordres voulus. "Nous visons le chiffre de 90% de réussite." Une telle réussite, qui traduit une possibilité de lien (quasi) direct entre le cerveau et l'ordinateur, ouvre des perspectives extraordinaires qui semblaient jusqu'à présent ne relever que de la science-fiction.

Libération/2/04/99

http://www.liberation.com/multi/actu/semaine990329/art990330a.html

Une molécule prometteuse contre le cancer et les maladies du coeur
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Une molécule aux effets très prometteurs dans le cancer aurait aussi une action sur les maladies du coeur: l'endostatine ralentirait l'apparition de l'athérosclérose, une maladie due à la présence de dépôts graisseux dans les artères. Ces travaux publiés dans l'édition de mardi de "Circulation'', le journal de l'Association américaine de cardiologie (AHA), renforcent l'hypothèse selon laquelle une nouvelle classe de médicaments -les inhibiteurs de vaisseaux sanguins- seraient efficaces tant sur les maladies cardio-vasculaires que sur le cancer, les deux fléaux des pays industrialisés. Les travaux ont été menés par le Dr Judah Folkman (Harvard et hôpital pour enfants de Boston) et son équipe. L'endostatine est une protéine naturelle qui s'oppose à la formation des vaisseaux sanguins. Donnée à des animaux de laboratoire atteints de tumeurs cancéreuses, elle provoque l'arrêt de la croissance, puis la disparition des tumeurs alors privées d'apport sanguin. Tout comme le cancer qui correspond à une prolifération anormale de cellules malignes, les maladies du coeur elles aussi sont le résultat de la formation d'un tissu indésirable. Composé d'une accumulation de cholestérol, de cellules sanguines et de cellules musculaires, le tout formant une plaque d'athérome, ce tissu se développe dans la lumière des artères qu'elle finit par boucher, provoquant un infarctus du myocarde ou une angine de poitrine. Les spécialistes avaient depuis longtemps remarqué que ces plaques d'athérome avaient leur propre réseau de capillaires sanguins. ''En les bloquant, nous pouvons peut-être stopper la progression de la maladie'', a souligné le Dr Karen Moulton, qui a conduit les travaux dans le laboratoire de Judah Folkman. Pendant les seize semaines de l'étude qui a inclus 73 souris, les chercheurs ont testé l'effet de l'endostatine sur les animaux qui avaient un régime riche en cholestérol. Au terme de leurs recherches, ils ont constaté que les animaux sous endostatine présentaient environ 85 % de plaques en moins que ceux qui ne recevaient rien. ''L'idée est très séduisante'', a estimé le Dr Stephen Epstein de l'Hôpital central de Washington.''Si cette hypothèse était vérifiée par d'autres équipes, elle constituerait une nouvelle voie de recherche dans le domaine de la prévention de l'athérosclérose et de ses complications''. ''D'un autre côté, cette découverte constitue une énigme'', a-t-il poursuivi. En effet, les protéines capables de favoriser la croissance d'un vaisseau, mais aussi de la bloquer représentent d'ores et déjà l'un des points les plus importants de la recherche en cardiologie. Ainsi, le Dr Epstein et d'autres chercheurs s'intéressent à l'action de protéines de croissance qui, injectées dans le coeur, favorisent la croissance d'un nouveau système sanguin qui nourrit le coeur abîmé par la présence de caillots sanguins.

Yahoo/6/04/99

http://www.yahoo.fr/actualite/19990406/sciences/

Des puces ADN aident à la lutte contre le cancer
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Des scientifiques britanniques de l'Université de Aston à Birmingham viennent d'initier un nouveau traitement des cancers du cerveau. Grâce à une puce exploitant judicieusement les propriétés d'un brin d'ADN, le docteur Saghir Akhtar se propose de détecter et soigner 40 % des gliomes, l'une des tumeurs du cerveau parmi les plus répandues et les plus dangereuses. En agissant directement sur le gène c-erbBI, soupçonné de déclencher les gliomes, le chercheur britannique a trouvé quel était la séquence d'ADN précise qui déclenchait le système immunitaire contre ce type de cancer. Reste maintenant à trouver le moyen correct pour l'exploiter.

Science&Avenir/ 01/04/1999

http://www.sciences-et-avenir.com/cgi/flash/full_text?cle=980009599.97

Arrêt cardiaque: la survie avec une défibrillation rapide
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Les chances de survie après un arrêt cardiaque sont augmentées d'un tiers si une défibrillation, ou choc électrique, est appliquée au malade dans les huit minutes, selon une étude à paraître mercredi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA). La proportion des victimes d'un arrêt cardiaque survenu hors d'un hôpital qui ont survécu a été de 5,2% contre 3,9% - soit 33% de plus- lorsque la défibrillation a été réalisée huit minutes au maximum après l'accident, indiquent les chercheurs de l'Institut de recherche Loeb de l'hôpital d'Ottawa, au Canada. Par ailleurs, souligne le principal auteur de l'article, le Pr Ian Stiell, 79,7% des 66 patients ramenés à la vie grâce à une rapide défibrillation ont vécu au moins une année supplémentaire avec une activité cérébrale et physique qualifiée de "très satisfaisante". Dans un autre article, le Pr Leonard Cobb, du centre médical Harborview à Seattle (Etat de Washington), souligne qu'un massage cardiaque pendant 90 secondes avant une défibrillation augmente les chances de survie de 24 à 30%. Par ailleurs, selon lui, la proportion des survivants bénéficiant d'un fonctionnement neurologique favorable au moment de quitter l'hôpital passe de 71 à 79% grâce à ce double traitement.

AFP/6/04/99

http://www.actualinfo.com/

Un téléphone portable pour cardiaques
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Des médecins allemands ont mis au point un téléphone portable pour les cardiaques, possédant une fonction d'appel d'urgence et de diagnostic. Le prototype, développé à la clinique universitaire d'Essen, propose une "touche d'urgence" permettant au malade d'appeler directement l'hôpital en cas d'urgence. La banque de données concernant le patient est alors automatiquement activée pour que les médecins aient tout de suite son dossier sous la main. Par ailleurs des capteurs placés au dos de l'appareil permettent, en appuyant le téléphone contre la poitrine du patient, de réaliser un électrocardiogramme express, transmis directement à l'hôpital. Le téléphone permet aussi de localiser le malade, au cas où il serait incapable de parler ou de bouger.

(ASP)

http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/cap290399a.html#quatre

Espoir pour les malades en attente d'une greffe du foie
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

L'utilisation de cellules humaines, au lieu de cellules de porc, est testée pour la première fois aux Etats-Unis pour maintenir en vie des malades du foie en attente d'une greffe, a annoncé lundi le centre hospitalier de l'université de Chicago (Illinois). Cette nouvelle technique, mise au point par les laboratoires VitaGen Inc., permettra notamment d'éviter les risques de contamination des malades avec des éléments pathogènes du porc. L'appareillage pourra par ailleurs être utilisé 24 heures sur 24 alors que celui fonctionnant avec des cellules de porc ne peut être appliqué que six à huit heures par jour sur le patient. Ce dispositif artificiel sert de foie temporaire pour les malades atteints d'un insuffisance hépatique aiguë, leur permettant d'attendre une transplantation ou que leur foie ne recommence à fonctionner de lui-même. Il marche comme les appareils pour dialyse dans le cas d'une insuffisance rénale, les cellules contenues dans l'appareillage nettoyant le plasma sanguin qui ne peut plus l'être par les cellules malades du foie du patient. Aux Etats-Unis, quelque 12.000 personnes sont en attente d'une greffe de foie alors que seuls 4.500 organes sont disponibles chaque année. En 1997, 1.137 patients sont décédés faute d'une transplantation.

AFP/5/04/99

http://www.actualinfo.com/

La vitamine A bénéfique pendant la grossesse
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

On parle souvent de la vitamine C au détriment de ses consoeurs qui n'en sont pas pour autant moins essentielles à l'organisme. Pour preuve, la découverte de Pierre Chambon et de son équipe. Ce directeur du Laboratoire génétique moléculaire des eucaryotes du CNRS et professeur au Collège de France vient de montrer que la vitamine A joue un rôle prépondérant dans le bon déroulement d'une grossesse. L'un de ses dérivés, l'acide rétinoïque, serait en effet indispensable à la morphogenèse précoce et à la survie, d'après des études menées sur des souris. Et l'absence de synthèse de cette substance provoquerait des malformations, voire la mort de l'embryon et par voie de conséquence, un avortement précoce. Les chercheurs affirment donc que la vitamine A est nécessaire chez la mère pour que l'embryon humain se développe normalement et dans de bonnes conditions.

Hexagone/31/03/99

http://www.arise-fr.org/transphere/

Un test pour détecter les Intoxications alimentaires
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

New Scientist/10/04/99

http://www.newscientist.com/cgi-bin/pageserver.cgi?/ns/19990410/newsstory3.html

La firme japonaise Matsushita Electric espère pouvoir doter les cuisines d'un appareil à détecter la nourriture contaminée par les bactéries dans deux à trois ans. Les récentes intoxications alimentaires, notamment celles provoquées par la bactérie E.Coli 0157, ont été si sévères au Japon que la compagnie a demandé à ses chercheurs de s'atteler à la mise au point d'un test, rapide et facile à faire, pour détecter la présence de bactéries dangereuses dans l'alimentation. Matsushita vient de présenter son système expérimental qui est capable en dix minutes de détecter et de mesurer des bactéries pathogènes comme les salmonelles ou la bactérie 0157 dans un échantillon de nourriture. Une modification du test devrait bientôt permettre d'ajouter les staphylocoques à la liste. La firme nippone pense pouvoir fabriquer d'ici deux à trois ans un appareil dont le prix et la taille devraient permettre son utilisation à la maison ou dans les restaurants pour vérifier l'innocuité des plats, avant de servir. D'après Matsushita, le test "aussi simple qu'un test de grossesse" ne requiert aucune connaissance particulière. Ce système, équipé d'une caméra vidéo couplé à un ordinateur devrait coûter 1.000 dollars environ. La détection des bactéries, diluées dans une solution liquide, repose notamment sur des anticorps, qui agissent comme des pièges colorants. La teinte dépend de la quantité d'agents pathogènes présents dans l'échantillon analysé.

brève @RT Flash

^ Haut
Homme
Anthropologie et Sciences de l'Homme
Sonnet des Netd@ys
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Le jour où nous aurons l'Internet à l'école

Nous ouvrirons les portes des lettres et des sciences

Pour que cesse enfin le monopole

Et que la toile pour tous enfin

Multicolore, soit un immense dessin

Ouvert aux quatre vents du monde

Nous entendrons Nerval parler de Rosemonde

Et Hugo influencera notre destin

Plus de murs, un univers plus fluide

Un univers de guides, un univers de druides

Nous irons par les chemins

Enivrés d'antiques parfums

Nous voguerons tous deux sur le web

En s'inspirant du tous pour un.

http://poesie.webnet.fr/cgi-bin/creation/viewdone.pl?poeme=poeme5&Num=2

^ Haut
Recherche
Recherche & Innovation, Technologies, Transports
L'automobiliste du futur pilotera sous haute surveillance électronique
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

Les accidents de la route résultent souvent d'une défaillance des conducteurs. Plusieurs laboratoires de recherche développent des outils d'analyse du comportement de l'automobiliste visant à détecter les anomalies révélatrices d'une conduite dangereuse. La principale difficulté réside dans l'obtention d'un système à la fois économique et fiable à près de 100%. Deux voies de recherche se dessinent. L'une s'attache à l'analyse directe des conducteurs, l'autre à l'instrumentation des automobiles elles-mêmes. Dans le premier cas, il s'agit d'observer le comportement de l'automobilisme afin de détecter l'hypovigilance, les effets de la fatigue, de la peur. "L'objectif est de rassembler un faisceau d'informations, de les analyser et de déclencher une alarme ou une réaction du véhicule qui peut aller jusqu'à l'arrêt automatique d'urgence", explique Alain Muzet, directeur du Centre d'étude de physiologie appliquée de Strasbourg, qui travaille sur le sujet. L'endormissement au volant est la quatrième cause d'accident mortel pour les automobilistes et la seconde pour les chauffeurs de poids lourds. Renault s'est donc associé à l'équipe de Bruno Steux, du centre de robotique de l'Ecole des mines de Paris, pour la mise au point d'un dispositif d'analyse du clignement des yeux destiné à la conduite de poids lourds. Après trois années de développement, le prototype donne aujourd'hui des résultats satisfaisants pour les ingénieurs. Il comporte une caméra qui scrute le visage du chauffeur. L'ordinateur auquel elle est reliée localise en permanence la tête du conducteur, suit chacun de mesure les clignements des deux yeux. Lorsque ces recherches auront abouti, la conduite automobile risque de ne plus ressembler beaucoup à celle que nous connaissons aujourd'hui. D'autant que les informations collectées par l'ordinateur proviendront également de l'infrastructure. Chaque virage dangereux, par exemple, émettra un signal qui préviendra le conducteur, mais qui sera également pris en compte par l'ordinateur pour adapter les limites de comportement autorisées. Reste à savoir comment les conducteurs réagiront à cette surveillance de tous les instants.

Le Monde/7/04/99

http://www.lemonde.fr/nvtechno/techno/voiture/futur.html




Ça roule pour la pile à combustible !
Samedi, 10/04/1999 - 00:00

En cinq ans, le processus de recherche d'un procédé propre et efficace pour remplacer les moteurs à combustion interne a quitté le laboratoire pour devenir une réalité commerciale. Et la technique la mieux placée pour révolutionner la voiture familiale est une invention vieille de cent soixante ans : la pile à combustible. "S'il a fallu si longtemps, c'est parce que les procédés électrochimiques s'améliorent sans cesse", estime Robert Rose, directeur de Fuel Cells 2000, une association de Washington. ." Une pile à combustible est un appareil portatif qui produit de l'électricité comme une batterie, mais elle n'a pas besoin d'être rechargée. Tant qu'elle est alimentée en hydrogène (son carburant), elle produit de l'électricité en l'absence de toute combustion. Elle ne dégage donc pas d'émissions polluantes mais produit seulement de l'eau. Le parc mondial compte plus de 700 millions de véhicules qui rejettent des hydrocarbures, des oxydes d'azote, des particules de plomb et plus de 90 % du CO2 urbain. La sensibilisation du public à l'environnement a stimulé les recherches visant à supprimer la principale source de pollution urbaine : le moteur à combustion interne. Mais c'est à partir de 1990, quand la Californie a adopté une loi contraignant 10 % des voitures neuves à ne produire aucune émission dès 2003, que les constructeurs ont commencé à se sentir concernés. Beaucoup proposent déjà des voitures électriques, mais elles manquent d'autonomie, de vitesse, d'accélération, et il faut un temps fou pour recharger leurs batteries. L'automobile à pile à combustible - une voiture électrique dont la batterie est remplacée par un générateur - semble être la solution. C'est l'avis de Marcus Nurdin, directeur du World Fuel Cell Council, une association de Francfort regroupant des fabricants et des utilisateurs de piles à combustible. "La présentation de la Necar 2 de Daimler-Benz en 1996 à Berlin a fait énormément de bruit". La Necar (New Electric Car)

Courrier international

[http://www.courrierint.com/aujour/alaune3.htm">nouvelle voiture électrique] est un véhicule multifonctionnel équipé d'une pile à combustible alimentée à l'hydrogène pur et qui préserve l'espace destiné aux passagers. Cependant, la course n'a réellement commencé qu'au printemps 1997, quand Daimler s'est allié à Ballard (ils ont été rejoints ensuite par Ford et Shell) pour annoncer la production de 40 000 voitures à pile à combustible par an d'ici à 2004, et de 100 000 d'ici à 2005. A ce jour, 725 millions de dollars ont été investis dans ce programme. "A partir de là, on est passé du développement au marché" , précise Robert Rose. Chrysler (désormais associé à Daimler), Ford, Toyota, Nissan, Renault, Peugeot-Citroën, Volkswagen-Volvo, Mazda, Honda, aujourd' hui presque tous les grands constructeurs ont annoncé la production, de 2003 à 2005, d'automobiles à pile à combustible parmi les 55 millions de voitures qui sortent des chaînes chaque année.

Courrier international

[http://www.courrierint.com/aujour/alaune3.htm

^ Haut
VOTRE INSCRIPTION
Vous recevez cette lettre car vous êtes inscrits à la newsletter RTFLash. Les articles que vous recevez correspondent aux centres d'intérêts spécifiés dans votre compte.
Désinscription Cliquez sur ce lien pour vous désinscrire.
Mon compte pour créer ou accéder à votre compte et modifier vos centres d'intérêts.
PLUS D'INFOS
Suivez-nous sur Twitter
Rejoignez-nous sur Facebook
 http://www.rtflash.fr
back-to-top