RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un maître d'hôtel informatique

L'ordinateur qui commande tout à la maison - la domotique - est une notion déjà ancienne, qui tarde à se concrétiser pour des raisons de coût d'installation des équipements adéquats. Sans parler de l'indispensable bouleversement des mentalités, nécessaire pour s'en remettre à la machine lorsqu'il faut déclencher l'arrosage automatique, allumer le four ou contrôler l'éclairage et le chauffage. C'est peut-être par Internet et la reconnaissance vocale que les choses pourraient être en train de changer. Home Automated Living, une société américaine du Maryland, a en effet développé un système judicieusement baptisé HAL 2000 (du même nom que l'ordinateur qui prenait le contrôle du vaisseau spatial du film de Stanley Kubrick "2001, l'Odyssée de l'Espace"). Celui-ci, à partir d'un simple micro-ordinateur est en effet capable de contrôler la totalité des équipements électriques et électroniques de la maison et il dispose même d'une interface vocale. Lorsqu'on lui demande : "quelle température fait-il ?", il répond : "21°C". Et lorsqu'on ordonne de l'augmenter à 23°C, il ne lui faut que quelques secondes pour s'exécuter et répondre : "c'est fait". Reconnaissance vocale et synthèse de la parole donnent ainsi l'illusion de disposer d'un véritable maître d'hôtel électronique. Mais il y a mieux. Il suffit de lui indiquer ses préférences en matière d'informations générales, boursières, sportives ou autres, de lui préciser que l'on partirait bien en vacances sur les îles l'hiver prochain, ou encore que l'on aime les émissions politiques à la télévision pour qu'il agisse de lui-même intervalles réguliers, il se connecte à Internet et part à la recherche des informations relatives à ces centres d'intérêts. Lorsqu'il les a trouvés, il les archive dans l'ordinateur et il ne reste plus ensuite qu'à lui demander : "qu'est-ce qu'il y a à la télévision ce soir ?" pour qu'il réponde en choisissant d'abord les émissions les plus "intéressantes". Idem pour un tarif aérien ou un cours de Bourse qui s'envole.

(Les Echos/7/12/98)

http://www.lesechos.fr/silval/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top