RTFlash

La France pourrait rater le train du capital-risque

Si l'on s'amuse à faire le ratio comparatif des investissements en capital-risque entre la France et les Etats-Unis (hors amorçage), il est de 1 à 17, soit 3,5 fois moins si l'on tient compte du nombre d'habitants. L'idée n'est pas de toujours se comparer à l'Amérique ; les exemples de l'Irlande, de l'Angleterre, ou des Pays-Bas sont tout aussi éloquents. En France, une douzaine de sociétés de capital-risque réalisent entre deux et dix opérations par an, souvent en association, pour un engagement moyen de l'ordre de 5 millions de francs. Leurs investissements se développent. Entre trente et trente-cinq start-up décrochent chaque année des fonds auprès de capital-risqueurs lors d'un premier tour de table. Il est urgent de donner un coup d'accélérateur en France pour la création d'entreprises, notamment par une fiscalité attrayante pour les investissements de proximité dans les entreprises embryonnaires.

(La Tribune/12/10/98)

http://www.latribune.fr

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top