RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le boom des ventes sur Internet aux Etats-Unis

Avec une rapidité surprenante, le commerce électronique a abordé une étape de maturité. Le phénomène, jusqu'ici principalement américain, commence à atteindre les autres pays industrialisés et les pays émergents. En Europe, où selon une étude financée par la Commission européenne l'on comptera 80 millions de consommateurs réguliers d'informations en ligne et de services électroniques en 2002, mais aussi au Japon et à Singapour, on veut vendre sur Internet, ou au moins avoir une présence sur le Web pour faciliter la vente de produits et de services. Voyages, produits de consommation plus ou moins courante, vins, liqueurs, vêtements, livres, disques, tickets de spectacle, logiciels, informations, renseignements ou valeurs mobilières, on peut pratiquement tout acheter sur Internet. Les montants de chiffre d'affaires sont encore relativement faibles par rapport à ceux des réseaux de distribution classiques, mais ils augmentent régulièrement. Le Nasdaq indiquait ainsi en juin que 20 % des ordres de Bourse négociés provenaient d'Internet. Clairement, le commerce électronique est pris au sérieux, même si les infrastructures actuelles ne permettent pas d'offrir un niveau de service suffisant : il faut en effet souvent attendre sur Internet et la sécurité des transactions doit être améliorée. Quoi qu'il en soit, cette industrie naissante présente deux traits dominants. Premier trait, les entrepreneurs se bousculent pour créer des niches et de nouvelles manières de faire des affaires. Souvent, ils sont copiés ou rachetés par les leaders de l'industrie. Second trait, le succès du commerce est déterminé par le trafic et le temps passé sur les différents sites. D'où la course pour créer des portails ", c'est-à-dire des sites où l'internaute se dirige naturellement, parfois automatiquement, pour rechercher des informations. . Déjà, le monde du commerce électronique a ses leaders. Outre Amazon Com (vente de livres), il s'agit d'America Online (AOL)le numéro un mondial des services en ligne par abonnement, Yahoo, le leader de service de recherche sur Internet et E Trade (ordres boursiers). Ces trois succès ont donné naissance à de nombreux imitateurs comme Lycos ou Excite, auxquels se sont associées de grandes entreprises de médias, comme Disney qui a pris une participation dans Excite. La méthode d'Amazon a été reprise par CDNow et N2K, deux spécialistes de la vente de disques sur Internet qui envisagent de fusionner. Récemment, la Bourse américaine a accueilli eBay, un service de vente aux enchères sur Internet qui affiche une capitalisation boursière de 1,5 milliard de dollars. Comme les marchés boursiers sont très chahutés actuellement, les entrepreneurs qui ont réussi à lever de l'argent possèdent un avantage sur leurs futurs concurrents.

(La Tribune/9:10/98)

http://www.latribune.fr/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top