RTFlash

HGS-1 achève son deuxième tour de lune

Le satellite de télécommunications Asiasat-3 était considéré comme un (coûteux) débris spatial, depuis la défaillance du lanceur russe Proton, qui l'avait placé sur une orbite inutilisable. Les manoeuvres pour replacer directement le satellite sur son orbite géostationnaire auraient consommé trop de carburant. Les ingénieurs de Hughes, constructeur d'Asiasat-3, ont donc proposé une solution originale, exploitant l'attraction gravitationnelle lunaire. Ainsi, au terme de deux passages derrière l'astre sélénite, Asiasat-3, rebaptisé depuis HGS-1, a changé l'inclinaison de son orbite, tout en économisant une quantité conséquente de carburant. Finalement, mercredi dernier, les contrôleurs au sol des 3,8 tonnes de HGS-1 ont réussi à le placer en orbite géostationnaire autour de la terre. Selon le San Jose Mercury News (SMJN), le satellite, qui ne pourra assurer des services nécessitant un maintien précis en orbite, restera un outil intéressant, car peu coûteux, pour certains clients encore anonymes.

(San Jose mercury News )

http://www.sjmercury.com

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • La Vie serait venue de l’Espace

    Edito : La Vie serait venue de l’Espace

    Je reviens cette semaine sur une question passionnante que nous abordons régulièrement dans RT Flash et qui vient d’être relancée par plusieurs découvertes récentes : celle du rôle de l’Espace dans ...

  • Hubble confirme la présence du buckminsterfullerène dans l'Espace

    Hubble confirme la présence du buckminsterfullerène dans l'Espace

    Découvert en 1985 et contenant 60 atomes de carbone disposés en forme de ballon de football, le buckminsterfullerène (C60) se forme naturellement sur Terre. Mais en 2010, il a également été détecté ...

  • Quelle est la bonne vitesse d'expansion de l'Univers ?

    Quelle est la bonne vitesse d'expansion de l'Univers ?

    Il y a un siècle, les astrophysiciens Georges Lemaître et Edwin Hubble ont découvert que l'Univers était en expansion, alors qu'à l'époque, beaucoup de scientifiques le croyaient statique. En 1998, ...

Recommander cet article :

back-to-top