RTFlash

Meilleur diagnostic de l'athérosclérose grâce à l'IRM

L'athérosclérose provoque des attaques cérébrales lorsque les plaques de graisse se détachent de l'artère et se déplacent vers le cerveau. Mais ces attaques sont plus fréquentes quand la couche de tissu fibreux qui recouvre ces graisses est mince ou se déchire. Des chercheurs de l'Université de Washington viennent d'annoncer dans la revue Circulation qu'ils sont parvenus, à l'aide de l'IRM à haute résolution, à déterminer l'état de cette couche fibreuse sans faire appel à la chirurgie. Pour ce faire, ils ont examiné 53 patients devant subir une intervention au niveau de la carotide afin de retirer les dépôts de graisse. Seuls 9% des personnes chez qui il existait une couche épaisse de tissu fibreux présentaient des symptômes de blocage de la circulation ou d'attaques légères. En revanche, 50% de patients dont la couche de tissu fibreux était mince, et 70% de ceux chez qui cette couche était déchirée, présentaient des symptômes précurseurs d'une attaque cérébrale plus grave. A terme, la RMN pourrait donc contribuer à déceler précocement les personnes à risque.

NYT 22/01/02 :

http://www.nytimes.com/2002/01/22/health/anatomy/22RISK.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une bio-imprimante de peau au chevet du patient

    Une bio-imprimante de peau au chevet du patient

    Des chercheurs du Wake Forest Baptist Medical Center (Caroline du Nord) viennent d’imaginer et de concevoir une bio-imprimante de peau mobile, positionnable "in situ", au chevet du patient et qui, à ...

  • Des patchs prévascularisés pour réparer le cœur

    Des patchs prévascularisés pour réparer le cœur

    Des chercheurs de l’Université du Michigan ont développé des patchs cardiaques parfaitement micro-vascularisés destinés à réparer le cœur après une crise cardiaque. L’équipe documente, dans la revue ...

  • Petits fumeurs, gros dégâts…

    Petits fumeurs, gros dégâts…

    Selon une étude américaine dirigée par Elizabeth C Oelsner, du Columbia University Medical Center, même les petits fumeurs subissent des effets néfastes et durables du tabac. Pour arriver à cette ...

Recommander cet article :

back-to-top