RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Des puces RFID plus rapides et moins chères

La quête vers l'innovation se poursuit en Europe. Vient s'ajouter à la liste croissante de produits et services innovants le premier circuit de RFID (identification par radiofréquence) conçu et créé par l'Interuniversitair Micro-Electronica Centrum Vzw (imec) en Belgique, le centre Holst aux Pays-Bas et le consortium ORICLA («Towards electronic product coding with RFID tags based on hybrid organic-oxide complementary thin-film technology»), soutenu au titre du thème «Technologies de l'information et de la communication» du septième programme-cadre (7e PC) de l'UE à hauteur de 3,02 millions d'euros.

Ce premier circuit RFID a été développé à l'aide d'une technologie à basse température de films minces qui permet une communication de type «reader-talks-first», ou RTF, dans laquelle l'étiquette attend un message du lecteur avant d'exécuter une action. Les chercheurs expliquent que la technologie à l'origine de ce prototype est essentielle pour que les étiquettes RFID deviennent une réalité. Ces étiquettes sont suffisamment performantes pour être utilisées comme étiquettes d'articles sur l'emballage de biens de consommation en vente au détail.

Selon les chercheurs, ces étiquettes pourraient être avantageuses pour les consommateurs car elles leur permettraient d'avoir un accès rapide à des informations telles que le prix, les caractéristiques ou la fraîcheur d'un produit. Les vendeurs en profiteraient également car ils pourraient introduire une fonction de gestion automatique de la facturation et de l'inventaire.

La toile en matière plastique est utilisée pour les puces de RFID à couche mince. Commentant sur ce dernier développement, le directeur de l'électronique de grande surface et coordinateur d'ORICLA Paul Heremans : «Avec cette technologie, nous pouvons pour la première fois réaliser un circuit RFID à couche mince basse température de type RTF. Lorsque le lecteur RFID se met en marche pour la première fois et contacte l'étiquette, il transmet une horloge et des données d'identification. L'étiquette utilise ensuite ces données et cette horloge pour déterminer quand envoyer son code. Ce mécanisme permet pour la première fois de mettre en oeuvre un régime pratique anticollision pour les étiquettes RFID à couche mince.

L'équipe a utilisé une technologie hybride complémentaire organique-oxyde pour obtenir cette étiquette RFID qui passera d'un concept à un objet tangible. Les chercheurs ont associé un transistor à couche mince métal-oxyde de type n à haute température traité par solution avec un porteur de charge classique de 2 cm2/Vs à un transistor à couche mince de pentacène de type p ayant une mobilité de 1cm2/Vs. Ils ont utilisé un diélectrique à haute constante k AI203 pouvant stimuler les vecteurs actuels des transistors.

Les molécules organiques et métal-oxyde font partie de la recette de l'électronique à couche mince, qui peut être fabriquée à partir de feuilles de plastiques fines et à bas prix. Le développement d'étiquettes intelligentes à bas prix est une excellente solution pour tous.

Cordis

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Delors

    8/11/2012

    Il y a un danger avec ce type de puces pour l'avenir.
    Utiliser une puce RFID comme moyen d'identification et de paiement me fait penser au futur système économique mondial annoncé dans la bible apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

    "Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite et leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c'est ici la sagesse! Que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la bête ; car c'est un nombre d'homme et ce nombre est six-six-six ."

    Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est partout sur tous les produits de consommation, même sur votre carte d’électeur ! Ce sont les 2 petits traits au début et milieu et à la fin qui en langage code-barre donne le 6 , je n'invente rien, encore simple à vérifier sous Google ...

    après le futur krach économique on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé…..
    on n’arrête pas le progrès, science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

  • back-to-top