RTFlash

Vivant

Transgene : des premiers résultats très encourageants pour son vaccin contre le cancer

Un immense espoir pour de nombreux malades. Un vaccin inédit contre la récidive du cancer est mis au point actuellement à Toulouse et les premiers résultats s'avèrent très encourageants, une prouesse scientifique et technologique. Le délai de fabrication est très court, chaque vaccin sur-mesure est conçu en seulement trois mois. Les médecins commencent par analyser la tumeur afin d'établir ses caractéristiques génétiques. Une fois ce séquençage effectué, des ordinateurs superpuissants, dotés d'intelligence artificielle, leur permettent de sélectionner une trentaine de mutations.

C'est à partir de là qu'est construite cette immunothérapie personnalisée. Au totale, trois milliards de données sont passées au crible et comparées à l'ADN normal du patient. Pendant ce temps, le malade bénéficie des traitements classiques : chirurgie, chimiothérapie ou radiothérapie selon les cas. Une fois cette phase terminée, on lui injecte ledit vaccin. Son système immunitaire dispose alors d'une sorte d'une reconnaissance faciale, il est éduqué à déclencher une réaction de défense et à détruire les cellules cancéreuses.

Ces premiers résultats précisent que les réponses immunitaires impliquant des cellules T (ou lymphocytes T) ont été évaluées pour chaque mutation, et après 9 semaines de traitement avec TG4050, pour les 4 patients pour lesquels des échantillons évaluables étaient disponibles. Tous les patients évaluables ont développé une réponse cellulaire T robuste contre plusieurs mutations ciblées (néoantigènes) avec une médiane de 10 réponses positives par patient, confirmant la capacité de l’IA à sélectionner avec précision les néoantigènes immunogènes dans les deux indications.

Des réponses cellulaires T ont été observées pour des épitopes de classe I et de classe II. Il s’agissait de réponses de novo dans 64 % des réponses observées (apparition d’une réponse qui était absente au départ) et d’amplifications de réponses préexistantes dans 36 % des réponses au vaccin. De plus, le développement de ces réponses adaptatives était concomitant avec la maturation et l’activation des cellules immunitaires circulantes des patients, ce qui suggère que le vaccin est capable de stimuler efficacement le système immunitaire.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Transgene

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Découverte importante pour les malformations artério-veineuses

    Découverte importante pour les malformations artério-veineuses

    Les malformations artério-veineuses extra-crâniennes sont des anomalies vasculaires congénitales causées par des connexions anormales entre des artères et des veines, sans l’interposition de ...

  • Plus on vieillit, plus l'on doit être actif !

    Plus on vieillit, plus l'on doit être actif !

    Des chercheurs de l'Université d’Harvard ont publié une passionnante étude intitulée : "L'hypothèse du grand-père actif, évolution, activité physique, longévité et bonne santé" qui apporte pour la ...

  • Le collagène peut-il bloquer les métastases ?

    Le collagène peut-il bloquer les métastases ?

    Le cancer métastatique est un cancer qui s’est propagé de l’endroit où il a fait son apparition à une autre zone du corps. Selon une étude réalisée par des chercheurs de l'Ecole de Médecine Mount ...

Recommander cet article :

back-to-top