RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'infarctus tue de moins en moins

La mortalité par maladie cardio-vasculaire a baissé de plus de 20 % en moyenne en dix ans et ce à l'échelle mondiale. Ces résultats, fruits de la grande enquête épidémiologique Monica, lancée dans les années 80 par l'OMS, ont été publiés en mai 1999. Deux articles parus en février dans The Lancet affinent et expliquent ces données. Au terme de 10 ans de surveillance portant sur 140 000 hommes et femmes âgés de 35 à 64 ans, dans 21 pays et sur 4 continents, ils révèlent que plus de la moitié de cette baisse de mortalité est due à une meilleure prise en charge des malades dès les premiers stades de l'infarctus : utilisation d'anti-agrégant comme l'aspirine, dissolution du caillot sanguin (thrombolyse) et prescription de substances à action hypotensive. Outre cette prise en charge précoce, l'étude fait apparaître que 15 à 30% de la baisse de la mortalité par infarctus résulte d'une réduction des facteurs de risque classiques que sont le tabagisme, l'excès de cholestérol sanguin et l'hypertension artérielle. En revanche, cet optimisme est tempéré par l'augmentation de la corpulence notée dans les pays industrialisés, surtout parmi les femmes, ainsi que par le tabagisme croissant dans la population féminine, dont les effets risquent de se faire sentir à terme.

Sciences&Avenir : http://www.sciences-et-avenir.com/actualites/page9.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top