RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Développement du cerveau : une maturité d'adulte vers 10-12 ans

La région de notre cerveau impliquée dans l'apprentissage arriverait presque à maturité vers l'âge de 11 ou 12 ans, selon une étude américaine qui suggère l'existence d'une brusque accélération avant la puberté. Environ 500 nouveau-nés et adolescents en très bonne santé, recrutés dans des familles elles-mêmes n'ayant aucun ennui de santé, sont actuellement soumis à des IRM cérébraux à plusieurs reprises durant leur croissance, ainsi qu'à une batterie de tests adaptés à leur âge : QI, langage et mémoire, notamment.

En superposant les IRM ainsi obtenues avec les courbes de comportement et de facultés intellectuelles évaluées à chaque âge, les scientifiques espèrent dessiner la carte, attendue depuis longtemps, du développement normal du cerveau chez les enfants. Les premiers résultats publiés sont surprenants. Différentes tâches, la mémoire active, le vocabulaire, l'orientation dans l'espace, le raisonnement, le calcul, s'améliorent rapidement entre six et dix ans, avant la survenue d'un palier. "Nous ne savons pas pourquoi", a déclaré Deborah Waber, de l'hôpital pédiatrique de Boston, qui a conduit l'analyse publiée dans le journal de la Société de neuropsychologie internationale. Selon elle, il s'agit d'une photo instantanée des capacités des 6-18 ans pendant une première consultation, les résultats pouvant changer ensuite avec l'âge, en fonction des différentes évolutions des uns et des autres.

Le cerveau de l'adolescent continue à se développer. D'ailleurs, la région responsable de comportements, tel que l'impulsivité ou de fonctions tel que le jugement moral sont les derniers à devenir matures, parfois après l'âge de 20 ans, selon le Dr Jordan Grafman de l'Institut national des troubles neurologiques et des accidents vasculaires cérébraux. Il précise que l'étude ne concerne pas ce genre de compétences. "C'est une photo incomplète". Les scientifiques savaient déjà qu'avant 12 ans, le cerveau se développe à grande vitesse, fabriquant plus de connexions entre les cellules nerveuses qui, à leur tour, élargissent des régions vitales. C'est le moment d'une brusque accélération, et la raison pour laquelle il est notamment plus facile d'apprendre une langue étrangère quand on est petit qu'à l'âge adulte, a déclaré Gilmore.

Après la puberté, le processus ralentit, le cerveau se focalisant plus volontiers sur la programmation de ce qui est déjà acquis. "Evidemment, on continue à apprendre", a-t-il ajouté. Mais selon les résultats de la nouvelle étude, les enfants de 10-12 ans possèdent déjà les bases cérébrales dont ils ont besoin pour apprendre". L'étude souligne par ailleurs que les filles commencent avec des capacités verbales légèrement supérieures à celles des garçons qui, de leur côté, les rattrapent au moment de l'adolescence. Ils sont au même niveau dans les deux sexes pour ce qui concerne les mathématiques. Les moins bons scores des enfants de milieux défavorisés dans les tests de QI s'expliqueraient par une moins bonne santé des familles en difficulté. Une fois que les scientifiques auront ajouté les résultats des scanners aux tests de capacité des enfants, ils auront une meilleure idée du développement normal d'un enfant. Ils pourront alors avoir recours à ces données pour tenter de comprendre ce qui ne va pas dans le cerveau d'un enfant autiste, par exemple.

CHB

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top