RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Consommation de drogues chez les jeunes: le tabac stable mais l'alcool et le cannabis en hausse

L'usage du tabac chez les jeunes de 17 ans, en particulier chez les filles, semble marquer le pas avec un "léger fléchissement" de l'usage régulier, selon les premiers éléments d'une étude de l'observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Les auteurs de l'étude, dont les résultats définitifs doivent paraître en septembre, relèvent une "stabilisation récente de l'expérimentation" de la cigarette et un "léger fléchissement" de l'usage régulier. Les chercheurs estiment qu'il faudra attendre de nouvelles études pour "déterminer si cette évolution légère persiste et dessine une tendance à plus long terme ou si elle n'est qu'une fluctuation conjoncturelle" après une décennie de croissance continue. Cette étude, baptisée ESCAPAD, a été réalisée en 2002 auprès des jeunes nés en 1985 venus passer leur journée d'appel de préparation à la défense. "L'usage quotidien est largement répandu sans différence significative entre les sexes (39 % parmi les filles, 40 % parmi les garçons)" mais "le tabagisme actuel, fumeurs occasionnels ou quotidiens, a légèrement baissé (47,8 % contre 49,6 % en 2000) notamment parmi les filles (47,8 % contre 50,7 % en 2000), la baisse observée parmi les garçons n'étant pas significative", selon les chercheurs. L'usage de tous les autres produits étudiés par l'OFDT, alcool, drogues psychoactives, dont le cannabis, mais aussi médicaments psychotropes, restent en revanche en hausse. "Entre 2000 et 2002, l'usage de boissons alcoolisées au cours des trente derniers jours est resté stable parmi les filles (76,8 % contre 77,4%) mais il a augmenté parmi les garçons (84,7 % contre 81% en 2000), cette augmentation étant surtout due à la croissance de la proportion de buveurs réguliers (18,8 % contre 16%)", selon l'étude. "A 17 ans, 62,8 % des garçons déclarent avoir été ivres et 49,1 % des filles" reconnaissent l'avoir été, des proportions relativement stables par rapport à 2000. Concernant le cannabis, "plus souvent expérimentateurs (54,6 % contre 45,7 %), les garçons sont aussi presque trois fois plus souvent usagers réguliers (17,7 % contre 6,8 %)" que les filles. "Il est probable que l'expérimentation du cannabis plafonnera en deçà de celle du tabac bien qu'on ne puisse prédire à quel niveau", poursuivent les auteurs.

OFDT : http://www.ofdt.fr/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top