RTFlash

Les ravages du tabagisme passif confirmé

Le tabagisme passif, ce ne sont pas que des "images choc". Ce sont aussi des chiffres... effrayants ! Une fois parvenus à l'âge adulte, les enfants exposés à la fumée de leurs parents verraient en effet leur risque de cancer du poumon multiplié par 3,6 ! Pour parvenir à ce résultat, Le Dr Paolo Vineis et son équipe de l'Imperial College de Londres, ont exploité les données d'une enquête coordonnée par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), de l'OMS à Lyon. Un travail principalement centré sur l'alimentation et le cancer. Avec des implications larges... Les auteurs ont recueilli les données de 120 000 sujets, non-fumeurs ou qui avaient abandonné le tabac depuis au moins 10 ans. Ils confirment ainsi une nouvelle fois, que " les enfants qui grandissent dans un environnement fumeur ont un risque plus important que les autres de développer un cancer du poumon une fois adulte ". Pour ceux qui subissent la fumée des autres au quotidien, ce risque est donc multiplié par 3,6... Pour finir sur des réalités concrètes, quelques chiffres. Parmi les enfants exposés au tabagisme de leurs parents et qui n'ont ensuite jamais fumé, 97 ont développé un cancer du poumon. Vingt autres ont eu un cancer du larynx, et 14 sont morts de broncho-pneumopathie obstructive chronique !

BMJ

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Le nanokicking pour produire des greffons osseux

    Le nanokicking pour produire des greffons osseux

    Des chercheurs écossais de l’Université de Glasgow ont mis au point une nouvelle technique qui permet de développer, en laboratoire, des échantillons d'os minéralisés tridimensionnels adaptés aux ...

  • Le pacemaker sans sonde arrive

    Le pacemaker sans sonde arrive

    Depuis 2014, les premiers pacemakers sans sonde font une entrée remarquée dans les hôpitaux. Ultra-miniaturisé, fixé contre le myocarde à l’aide de vis ou de petites ancres, ce ...

  • Pour vivre vieux, mangez des noix

    Pour vivre vieux, mangez des noix

    Une vaste méta-analyse réalisée sur 819 000 personnes par une une équipe de l’Impérial College de Londres a montré que manger seulement 20 g de noix par jour permettait de réduire le risque de ...

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top