RTFlash

Aviation : Safran prépare son moteur sobre pour 2030

Le groupe français Safran vient de tester un premier démonstrateur d’open-rotor, un moteur d’avion non caréné avec une double hélice contrarotative dont la mise en service est prévue pour après 2030.

Le démonstrateur d’open-rotor que Safran teste en ce moment à Istres, sur un banc d’essai à l’air libre construit spécialement, va consommer 15 % de moins que le meilleur moteur actuel, le Leap fabriqué par CFM (société co-détenue par Safran et General Electric). Ce démonstrateur a été développé dans le cadre du programme européen de recherche Clean Sky 2, avec un financement de 65 millions d’euros, sur un total de 200 millions d’euros.

La rupture technologique offerte par l’open-rotor provient d’une augmentation très forte du taux de dilution, ou by-pass ratio (le rapport entre le volume d’air passant à l’intérieur du moteur et l’air qui passe à l’extérieur). Avec l’open-rotor, il passe à 30 litres pour 1 contre 11 avec le Leap. L’absence de carénage permet d’augmenter la taille des fans donc le by-pass ratio. Plus le by-pass ratio est élevé et meilleure est l’efficacité énergétique du moteur. Le démonstrateur est équipé de deux hélices contrarotatives dont les aubes sont en composite carbone tissé 3D, comme celles du Leap.

Grâce à des essais en soufflerie réalisés en 2013 à l’Onera, le défi du bruit, qui est l’un des principaux problème des open-rotor, a pu être relevé en optimisant la forme des pales des deux fans. Selon les ingénieurs de Safran, le démonstrateur atteint un niveau de bruit comparable à celui du Leap, ce qui le qualifierait pour équiper un avion actuel en respectant les normes les plus sévères.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Industrie & Technologies

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des avions plus verts pour un ciel plus pur

    Des avions plus verts pour un ciel plus pur

    Selon une étude canadienne, l’ajout de biocarburant issu d’huile de caméline au carburant conventionnel utilisé par les réacteurs d’avion réduit de 50 à 70 % le nombre et ...

  • Transports aériens : vers le sur mesure électrique !

    Transports aériens : vers le sur mesure électrique !

    Après Airbus, Boeing se lance à son tour dans l'aventure de l'avion électrique. Le géant américain de l'aérospatial a créé une nouvelle filiale, Boeing HorizonX, qui a investi dans ...

  • Eraole : l'avion hybride de demain

    Eraole : l'avion hybride de demain

    Les véhicules 100 % électriques existent, mais ils souffrent d'un défaut majeur : une autonomie encore très inférieure à celle des véhicules alimentés par des carburants dérivés du pétrole. Et pour ...

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top