RTFlash

En 2019, Skylon volera à Mach5 !

Avec l'arrêt définitif des vols du Concorde, il y a 10 ans, plus aucun avion supersonique civil n'est en service dans le monde. Pourtant, les recherches continuent pour relancer les vols supersoniques commerciaux.

L’entreprise britannique Reaction Engines travaille notamment sur une nouvelle technologie baptisée le pré-refroidisseur. Son principe consiste à refroidir très rapidement l'air entrant dans le moteur pour lui permettre de tourner à un régime très élevé sur une longue durée. Alan Bond, ingénieur en chef du projet, affirme que ce système est capable de refroidir de plus de 1000°C l’air entrant en moins de 0.01s !

Pour réaliser une telle performance, ce système de refroidissement utilise des tubes très fins assemblés suivant la forme d’un tourbillon. Ces tubes contiennent de l’hélium condensé qui permet d'extraire la chaleur de l’air dont la température chute à -150°C juste avant de pénétrer dans le moteur. Reaction Engines a également mis au point un autre dispositif qui empêche le gel de l’eau contenue dans l’air et protège ainsi le moteur du givre.

Grâce à ces avancées technologiques, le Skylon devrait pouvoir voler à une vitesse supérieure à cinq fois la vitesse du son, ce qui devrait mettre le Japon ou l’Australie ou la Côte Ouest des Etats-Unis à moins de 4h de l’Europe. Les premiers vols du skylon sont prévus pour 2019 et cet avion supersonique de nouvelle génération fera 84m de long et sera capable d’emporter 300 passagers.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Reaction Engines

Reaction Engines

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jacques Tesseire

    17/01/2014

    Et pourquoi pas des voitures également entourés de tubes caloducs hypersoniques... repoussant du froid vers l'arrière ?

  • Jacques Tesseire

    17/01/2014

    Et pourquoi pas des voitures également entourés de tubes caloducs hypersoniques... repoussant du froid vers l'arrière ?

  • J.T.

    19/01/2014

    Et pourquoi ne pas tenter de coupler cela à l'effet turbulent et vortex de propulsion type statoréacteur, elle bien française ?

  • Poster un nouveau commentaire

    back-to-top