RTFlash

Yoga et aérobic pour réduire le risque cardio-vasculaire

Selon une étude réalisée par le Collège Américain de Cardiologie, les patients souffrant de maladies cardiaques qui pratiquent le yoga et l'exercice aérobique profitent à la fois d’une réduction de la pression artérielle, de l'indice de masse corporelle (IMC) et des niveaux de cholestérol par rapport aux patients qui pratiquent, soit le yoga, soit l'exercice aérobique.

l'étude a été menée avec 750 patients diagnostiqués avec maladie coronarienne. 225 participants ont été invités à suivre un programme d’exercices aérobiques, 240 patients à pratiquer le yoga indien et 285 à participer aux 2 programmes à la fois. Chaque groupe a suivi une formation de 3 mois/6 mois de yoga et / ou d'exercices aérobiques.

L’étude montre que la pratique de l’exercice aérobique seul et du yoga seul apportent des réductions similaires de la pression artérielle, du cholestérol total, des triglycérides, du LDL, du poids et du tour de taille.

Mais ces recherches montrent également que la pratique combinée d'exercices de yoga et d'aérobie permet une réduction du risque cardiaque 2 fois plus importante, dont une amélioration significative de la fraction d'éjection ventriculaire gauche, de la fonction diastolique et de la capacité d'exercice.

Pratiquer de manière combinée le yoga et l'exercice aérobique permet non seulement de réduire le stress mental, physique mais aussi vasculaire et contribue à la prévention du risque de décès et de morbidité cardiovasculaires.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les promesses de l’hadronthérapie

    Les promesses de l’hadronthérapie

    Un nouveau centre de traitement et de recherche dédié à l’hadronthérapie, baptisé Cyclhad, a été inauguré à Caen et marque une nouvelle étape vers l'accès à une nouvelle forme de radiothérapie ...

  • AVC : le mode de vie pèse deux fois plus lourd que la génétique…

    AVC : le mode de vie pèse deux fois plus lourd que la génétique…

    Quelle est la part respective du mode de vie et de la génétique dans le risque d’AVC ? C’est la question que s’est posée une équipe internationale. En arrière-plan se trouve bien entendu une autre ...

  • Le plomb : nouvel ennemi public n°1 de notre santé ?

    Edito : Le plomb : nouvel ennemi public n°1 de notre santé ?

    On sait que le saturnisme, c’est-à-dire l’intoxication chronique au plomb, même s’il n’a sans doute pas été le principal responsable de la chute de l’Empire romain, comme certaines théories l’ont ...

Recommander cet article :

back-to-top