RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vaccins anti-tumoraux : nouvelles avancées

Dans le département d'Immunologie, l'équipe du Professeur Léa Eisenbach a identifié de nouvelles séquences de peptide à partir de cancers du sein, de la prostate, et de la vessie qui pourraient être utilisées comme cible de vaccins anti-tumoraux.

Le traitement local habituel tel que l'ablation chirurgicale ou l'ablation par radiothérapie est le point essentiel pour le traitement du cancer primaire. Ce traitement est curatif pour un certain pourcentage de patients. Cependant, beaucoup de tumeurs vont récidiver soit localement soit à distance. C'est pourquoi la prévention ou le traitement des métastases représente un défi majeur en oncologie clinique. Cette découverte en cours amène le système immunitaire à combattre le cancer par activation de la réponse endogène des cellules T contre les tumeurs et leurs métastases et pourrait offrir une protection à long terme contre les récidives.

L'un des facteurs clé utilisé pour faciliter la réponse immunologique contre les tumeurs et leurs métastases sont des antigènes associés aux tumeurs (TAA). La plupart des TAA connus sont des épitopes de lymphocytes T cytotoxiques (CTL).

Les CTL dirigés contre de tels antigènes constituent des effecteurs puissants du système immunitaire contre les tumeurs ou les agents infectieux. Des recherches cliniques ont étudié la production des réponses de ces CTL antitumoraux, par introduction de TAA spécifiques en tant que vaccins de peptides. La méthode ainsi décrite permet l'utilisation de ces vaccins pour la prévention et l'immunothérapie de différents types de tumeurs.

BE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top