RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les transports en commun niçois se mettent au paiement sans contact

Ce n'est pas la première initiative du genre, pourtant, la ville de Nice l'annonce avec un an d'avance. Une expérimentation de paiement sans contact avec le téléphone mobile va être lancée au printemps 2010 dans les transports en commun. Le 22 mai dernier, le député-maire Christian Estrosi a détaillé le projet lors d'une conférence de presse où était présent Luc Châtel, secrétaire d'Etat à l'Industrie et à la Consommation. L'Etat compte en effet soutenir financièrement le projet. Mais pour cela, la ville de Nice doit se porter candidate à un appel à projets prévu prochainement.

Cette expérimentation est conçue pour 3 000 personnes volontaires, usagers des bus et tramways. L'idée consiste à leur permettre de télécharger les titres de transports depuis Internet vers leurs mobiles puis de valider leurs trajets en approchant le téléphone d'une borne sans contact. Celle-ci lira le titre de transport chargé dans l'appareil. Lequel sera équipé d'une technologie de radiofréquence à courte portée dite NFC (Near Field Communication). La Ville songe déjà à élargir ce système aux commerces, aux musées ou aux cinémas.

Les trois opérateurs principaux, Bouygues Telecom, Orange et SFR vont participer, avec Veolia Transport, la régie privée des transports publics de Nice.

Ce n'est en tout cas pas la première expérimentation du genre en France. A l'automne 2007, des commerçants de Caen accueillaient des dispositifs de paiement sans contact par téléphones mobiles, là aussi grâce à la norme NFC. Un projet auxquels prenaient part quatre opérateurs (Bouygues Telecom, Orange, SFR et NRJ Mobile) et qui a été prolongé jusqu'à cette année.

OINet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top