RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Tabac des jeunes : des cancérologues français lancent un appel solennel

Neuf des plus éminents cancérologues français lancent un appel solennel aux pouvoirs publics contre la consommation de cigarettes chez les jeunes. Dans une tribune publiée mercredi par le quotidien Le Figaro, ils soulignent l'urgence d'une action plus efficace dans ce domaine, pour éviter une "gigantesque catastrophe sanitaire". Le texte est signé par les professeurs de cancérologie Maurice Tubiana, Albert Hirsch, Victor Izrael, David Khayat, Thierry Le Chevalier, Thierry Philip, Henri Pujol, Thomas Tursz, et par le Pr de santé publique Gérard Dubois. "Depuis plus de vingt ans, les cancérologues et tous ceux qui luttent contre le cancer n'ont cessé de prévenir les pouvoirs publics de l'imminence d'une gigantesque catastrophe sanitaire", rappellent-ils. Entre 1985 et 2000, soulignent ces spécialistes, "la mortalité par cancer du poumon a été multipliée par cinq chez les femmes de 35 à 45 ans, et a augmenté de plus de 50% chez les hommes de la même tranche d'âge (...). Dans une quinzaine d'années, si rien n'est fait, quand le tabagisme féminin donnera son plein effet, le nombre de décès annuels dus au tabac pourrait passer de 65.000 aujourd'hui à environ 110.000". Un véritable drame dont "les chiffres dans leur froideur, ne disent pas toutes les souffrances, toutes les absences, tous les désespoirs que ces cancers dus au tabac entraînent". Ils se félicitent de l'annonce par le ministre de la Santé Jean-François Mattei d'une nouvelle augmentation du prix du tabac, bon moyen selon eux de freiner la consommation de tabac chez les jeunes. Mais pour être "pleinement efficace", ajoutent-ils, cette "action sur les prix des cigarettes et du tabac sous toutes ses formes (tabac à rouler, cigarettes, cigares)" doit "s'inscrire dans un ensemble des mesures" comme l'"interdiction stricte de la publicité indirecte et de la promotion", la "lutte contre le tabagisme dans les lieux publics" l'"aide à l'arrêt", les "campagnes d'information" et "avertissements sanitaires". Les cancérologues rappellent qu'en "Grande-Bretagne, où ces différentes mesures ont été mises en oeuvre dès les années 1970", la mortalité par cancer du poumon "a baissé de 40%" entre 1985 et 2000 pour la tranche 35-45 ans chez les femmes "au moment où elle était multipliée par cinq chez nous, et a été réduite de 70% chez les hommes alors qu'elle augmentait massivement chez nous".

AP : http://fr.news.yahoo.com/031001/5/3f8aj.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top