RTFlash

Santé cognitive des seniors : les exercices à haute intensité plus protecteurs

L’effet bénéfique de l’exercice sur la santé cérébrale et cognitive est aujourd’hui bien démontré, y compris chez les personnes plus âgées. Une étude réalisée par des chercheurs canadiens de l'Université Mc Master est néanmoins la première à révéler l’intérêt cognitif d’un exercice de haute intensité mais bien adapté, chez les personnes âgées.

En pratique, les chercheurs canadiens qui étudient l'impact de l'exercice sur le cerveau ont découvert que des séances d'entraînement de haute intensité améliorent la mémoire de leurs participants âgés. Ils voient dans leurs résultats de vastes implications pour le traitement de la démence, dont la prévalence ne va faire que progresser avec le vieillissement des populations.

L’étude est menée auprès de dizaines d’adultes âgés de 60 à 88 ans, sédentaires mais par ailleurs en bonne santé, suivis pendant 12 semaines et qui participaient à 3 séances d’exercice par semaine. Certains ont suivi un entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT : High Intensity Interval Training) ou un entraînement continu à intensité modérée, tandis qu'un groupe de contrôle ne pratiquait que des étirements.

Le programme HIIT comprenait 4 séries d'exercices de haute intensité sur un tapis roulant pendant 4 minutes, suivies d'une période de récupération. Le programme d’intensité modérée comprenait une série d'exercices d'aérobic d'intensité modérée d’une durée d’environ 50 minutes. Pour évaluer les améliorations de la mémoire liées à l'exercice, les chercheurs ont utilisé un test spécifique qui exploite la fonction des nouveaux neurones générés par l'exercice, qui sont plus efficaces à créer de nouvelles connexions et de nouveaux souvenirs.

Cette analyse montre que les personnes âgées du groupe HIIT bénéficient d’une augmentation substantielle de la mémoire par rapport au groupe MICT ou au groupe témoin ; les améliorations des niveaux de condition physique sont également directement liées aux performances de la mémoire.

Cette étude montre donc que l'intensité des exercices est essentielle, et que les participants qui ont pratiqué de manière intense et sur de courts intervalles ont vu leur performance de mémoire s'améliorer de 30 %, tandis que les participants qui ont pratiqué à intensité modérée n’ont connu aucune amélioration significative.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NRC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des seniors de plus en plus jeunes...

    Des seniors de plus en plus jeunes...

    Des chercheurs de la faculté des sciences du sport et de la santé de l'Université de Jyväskylä (Finlande) ont comparé les performances physiques et cognitives des personnes âgées de 75 à 80 ans à ...

  • Quand la Lune influence notre sommeil…

    Quand la Lune influence notre sommeil…

    Des chercheurs de l’Université de Washington (États-Unis) ont découvert l'existence d'une variation des cycles du sommeil au cours du cycle lunaire de 29,5 jours. Dans les trois à cinq jours qui ...

  • Un nouveau traitement par implant souple pour réguler la tension

    Un nouveau traitement par implant souple pour réguler la tension

    Une équipe de recherche internationale, menée par Grégoire Courtine (EPFL / CHUV) et Aaron Phillips (UCalgary), a mis au point un dispositif susceptible d’améliorer drastiquement la vie des patients ...

Recommander cet article :

back-to-top