RTFlash

La reforestation est un outil puissant de refroidissement du climat

Avant l'urbanisation massive liée à la colonisation, et le développement de l'agriculture intensive, l'est des États-Unis n'était qu'une vaste forêt vierge. Mais un processus de restauration a été mis en place à partir des années 1930, une période qui coïncide aux débuts du réchauffement climatique. 15 millions d'hectares de forêt ont repoussé en l'espace de 100 ans. Conséquence : l'est des États-Unis s'est beaucoup moins réchauffé que le reste du pays – seulement 0,3°C de réchauffement dans les régions où la reforestation a été mise en place, contre 0,7°C de moyenne nationale.

D'autres facteurs ont pu influencer cette évolution étonnante, mais de manière beaucoup moins importante que la reforestation, précisent les auteurs de l'étude. Jusqu'à 5°C de différence par jour entre les forêts et les champs cultivés. Des mesures satellites, ainsi que des observations de températures au sol, montrent que la température annuelle est 1 à 2°C inférieure en forêt que dans les champs de culture à proximité.

Durant la saison de croissance des arbres, la différence de température peut atteindre 2 à 5°C à la mi-journée. Les arbres relativement jeunes (20 à 40 ans) sont ceux qui possèdent le pouvoir refroidissant le plus élevé. La reforestation ne remplace bien entendu pas la nécessité de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, mais elle se place comme un complément bien plus puissant que ce que les scientifiques imaginaient.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Earth's Future

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top