RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le réchauffement lié aux émissions humaines de CO2 va provoquer une baisse des précipitations

Selon une étude publiée par la revue Nature, le réchauffement provoqué par les émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines n'agit pas sur les précipitations de la même manière que le réchauffement résultant d'une hausse des rayonnements solaires et il va s'accompagner d'une augmentation des sécheresses dans le futur.

Cette découverte éclaire d'un jour nouveau la période climatique qui va de 1000 à 1250, "l'optimum climatique médiéval". En effet, au cours de cette période, on a observé à la fois une hausse des températures moyennes, sous l'effet des rayons solaires, et une augmentation des précipitations.

Mais selon ces recherches, les deux phénomènes ne réchauffent pas de la même manière les différentes régions de l'atmosphère terrestre et il faut distinguer, d'une part, l'effet des gaz à effet de serre qui réduit les écarts de températures entre les différentes couches de l'atmosphère et diminue les pluies et, d'autre part, à réchauffement comparable, l'effet propre du Soleil qui agit essentiellement en augmentant les précipitations.

L'étude rappelle également que l'effet du rayonnement solaire à la surface de la Terre est modifié par de nombreux paramètres naturels et humains : activité volcanique, particules de suie dans l'atmosphère et variations dans l'orbite terrestre.

Article rédigé par Gaël Orbois pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top