RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La première décennie de ce siècle est la plus chaude jamais enregistrée

Une étude publiée par l'Organisation météorologique mondiale et intitulée "2001-2010 : une décennie de phénomènes climatiques extrêmes", montre que la première décennie de ce siècle a été la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des mesures de température en 1850.

Cette étude a analysé l'évolution des températures des précipitations au niveau mondial et continental et elle confirme que la décennie 2001-2010 a bien été, au niveau mondial, la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des mesures au milieu du XIXe siècle. Conséquence logique de cette hausse de température, un recul sans précédent de la banquise de l'Arctique et des glaces du Groenland et une fonte accélérée de nombreux glaciers partout dans le monde.

Sous l'effet de cette fonte de glace et de l'expansion thermique des océans, le niveau moyen de la mer a augmenté en moyenne de 3 mm par an, c'est-à-dire deux fois plus vite que la hausse moyenne enregistrée au cours du XXe siècle (1,6 mm par an).

Ces recherches soulignent également la hausse sans précédent depuis plusieurs centaines de milliers d'années du niveau de concentration de différents gaz à effet de serre et notamment du CO2, qui a atteint 389 parties par million en 2010 (soit une augmentation de 39 % depuis le début de l'ère industrielle, en 1750). Le niveau de concentration du méthane, avec 1808 parties par milliard a, pour sa part, augmenté de 158 % en deux siècles.

Cette étude souligne que le réchauffement climatique mondial s'est accentué depuis 1971 et rappelle que le rythme décennal d'augmentation des températures depuis 1991 est sans précédent.

Ce rapport précise également que la température moyenne à la surface des terres émergées et des océans pour la décennie 2001-2010 est estimée à 14,47°C, soit un écart de +0,47°C par rapport à la moyenne concernant la période 1961-1990 et un écart de +0,21°C par rapport à la moyenne de la période 1991-2000.

Quant au rythme décennal d'augmentation de la température mondiale, il a été multiplié par plus de deux et demi, entre 1971 et 2010, atteignant, 0,17°C durant cette période, contre 0,062°C par décennie sur toute la période 1880-2010.

L'étude souligne enfin que toutes les années de la décennie 2001-2010, à l'exception de 2008, comptent parmi les dix plus chaudes jamais enregistrées.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

OMM

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top