RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Plus de 10 000 espèces menacées d'extinction

L'Union mondiale pour la nature (UICN) a rendu public, mardi 18 novembre, son inventaire annuel sur l'état de conservation des plantes et des animaux à travers le monde. Selon cette "liste rouge", 12 259 espèces sont aujourd'hui menacées d'extinction, contre 11 167 en 2002. Elle relève, par ailleurs, que 762 espèces de plantes et d'animaux ont disparu depuis le XVIe siècle et que 58 ne vivent plus qu'en culture ou en captivité. Achim Steiner, directeur général de l'UICN, estime que cette évaluation ne représente que "la partie émergée de l'iceberg". Il se dit néanmoins "confiant du fait que ce chiffre est un indicateur de l'état global de la diversité biologique". Il appelle "à une solide action de conservation" et réclame "une volonté politique et les ressources pour endiguer la perte de biodiversité". Selon lui, si "les activités humaines sont peut-être la principale menace pour les espèces dans le monde

UICN :

[http://www.iucn.org/info_and_news/press/listerougeuicn2003.pdf">...], l'homme peut aussi aider à leur rétablissement". L'augmentation du nombre d'espèces répertoriées comme "menacées" par l'UICN ne signifie pas nécessairement que la nature est davantage en danger, mais bien que les quelque 10 000 chercheurs affiliés à l'organisme ont inscrit davantage d'espèces à la liste. Cette année, par exemple, les algues et lichens ont fait leur entrée dans le catalogue. Parmi les espèces risquant de disparaître, le rapport 2003 attire notamment l'attention sur le poisson-chat géant du Mékong, l'un des plus grands poissons d'eau douce du monde. Celui-ci est passé de la catégorie "en danger" à celle de "en danger critique d'extinction". Sa population a, en effet, été réduite de 80 % au cours des treize dernières années du fait de la surpêche, de la modification de son habitat et de la construction de barrages. Selon l'UICN, la faune et la flore sont gravement menacées dans les îles tropicales où "les activités humaines [...] conduisent vers une vague d'extinctions qui pourrait rendre ces îles écologiquement et esthétiquement stériles". L'avenir de la flore hawaïenne, où 125 plantes sont menacées par l'urbanisation, les infrastructures touristiques et l'agriculture, est notamment jugée "sombre". Cette alerte concerne également les îles des Malouines, de l'Ascension et de Sainte-Hélène, qui sont le cadre "d'assemblages uniques d'animaux et de plantes [...] extrêmement vulnérables aux perturbations d'origine humaine". Or, selon l'UICN, "la destruction d'habitat, l'introduction d'animaux herbivores et la prédation par ou la concurrence avec les espèces envahissantes persistent".

UICN :

[http://www.iucn.org/info_and_news/press/listerougeuicn2003.pdf

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top