RTFlash

Espace

La planète Proxima B pourrait être habitable…

La planète Proxima B est une exoplanète située à 4,3 années-lumière de la Terre. Elle est en orbite dans une zone habitable entourant l'étoile naine rouge Proxima Centauri. Depuis sa découverte en 2016, les scientifiques envisageaient déjà que cette planète soit similaire à la Terre à plusieurs égards. Selon eux, elle aurait pu accueillir la vie dans le passé, et l'accueillerait peut-être encore aujourd'hui.

C'est en tout cas les conclusions d'une étude intitulée "Scénarios climatiques habitables pour Proxima Centauri b" réalisée sous la direction de Anthony Del Genio, spécialiste des planètes au Goddard Institute for Spaces Studies (GISS) de la Nasa, à New York. Dans ces recherches, les scientifiques ont passé en revue 18 scénarios, en prenant en compte plusieurs critères, dont les différentes conditions atmosphériques possibles. Conclusions : la présence d'un vaste océan est probable.

Rappelons que Proxima B fait 1,3 fois la masse de notre planète. Proche de son soleil, elle a probablement subi un effet de serre fulgurant au début de son histoire. Mais en dépit de ces conditions de naissance difficiles, les scientifiques ont voulu savoir si cette planète était habitable.

À l'aide d'un logiciel, l'équipe de recherche a modélisé une gamme de différents types d'atmosphères potentielles pour Proxima B, notamment une atmosphère semblable à celle de la Terre (principalement de l'azote avec de petites quantités de CO2). Ils ont également pris en compte de nombreux autres facteurs, tels que la nature et la composition de l'atmosphère, ainsi que la surface, la profondeur et la salinité des océans.

Selon cette étude, dans tous les cas de figure, Proxima B reçoit assez de lumière et vit dans des conditions suffisamment favorables pour posséder de l'eau liquide salée à sa surface. Les conditions atmosphériques et météorologiques seraient réunies pour la rendre "hautement habitable".

Cette étude ouvre en outre de grandes perspectives dans la recherche d'une vie extraterrestre car les naines rouges, comme Proxima du Centaure, représentent plus de 70 % des étoiles de la Voie lactée et le fait qu'elles puissent compter des planètes potentiellement habitables augmente sensiblement les chances de trouver une vie extraterrestre. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Astrobiology

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top