RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Existe-t-il une vie extraterrestre dans la stratosphère ?

Une équipe de recherche britannique du département de biotechnologie et de biologie moléculaire de l'Université de Sheffield, dirigée par Milton Wainwright, aurait-elle découvert une trace de vie extraterrestre dans la stratosphère ?

Peut-être, si l'on en croit l'observation troublante réalisée par ces scientifiques. Fin juillet, cette équipe a envoyé un ballon-sonde dans la stratosphère au-dessus de Chester, dans le nord-ouest de l'Angleterre. Ce ballon était muni d'un tiroir télécommandé qui s'est ouvert pendant 15 minutes, entre 22 et 27 kilomètres d'altitude.

Après avoir récupéré le ballon au sol, les scientifiques ont eu la surprise de constater, grâce à un examen microscope électronique à balayage, que le tiroir dont ils avaient déclenché l'ouverture contenait les restes d'une structure biologique, de quelques micromètres de long, proche d'une diatomée, une algue unicellulaire.

Or, ces chercheurs précisent dans leur communiqué que toutes les précautions avaient été prises pour que le fameux tiroir ne puisse pas être contaminé avant et pendant le vol de ce ballon-sonde. Non seulement ce tiroir avait fait l'objet d'un nettoyage approfondi mais il était en outre muni d'un système de protection, sous forme de galerie qui empêchait toutes particules venant du ballon de venir le polluer pendant son ouverture dans la stratosphère.

Selon ces chercheurs, aucun phénomène terrestre naturel (tempête ou éruption volcanique) ni aucune action humaine (vol aérien) ne peuvent expliquer la présence d'un micro-organisme de ce type à une telle altitude.

Le professeur Milton Wainwright en arrive donc à la conclusion "Qu'il est très probable que cette structure vienne de l'espace" et il va même plus loin en affirmant que "La vie voyage probablement dans l'espace sous différentes formes et arrive continuellement sur terre depuis très longtemps, sans doute transportée par les comètes".

Inutile de dire que cette thèse ne fait pas l'unanimité au sein de la communauté scientifique mais il n'en demeure pas moins que cette curieuse observation renforce l'hypothèse d'un possible "ensemencement" de la terre des formes de vie primitive venue de l'espace.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Sci-News.com

The University of Sheffield

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • oxia

    17/10/2013

    Un petit tour ici :

    http://cortecs.org/non-classe/effet-boule-de-neige-le-frustule-de-wickra...

    pour s'éclaircir les idées..
    Il faut faire attention de ne pas publier plus vite que son ombre !

  • guillaume

    19/10/2013

    Effectivement cette nouvelle scientifique n'a manifestement rien à faire sur un site de qualité comme le votre.
    Un extrait de l'article de pierre Barthélémy pour s'en convaincre :
    http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/09/23/des-chercheurs-croie...
    "Alors, révolution darwino-copernicienne ou pas ? Il faut reprendre les choses point par point. Et commencer par le dispositif expérimental : on nous dit par exemple que le fameux tiroir a été nettoyé par... flux d'air et tamponnage à l'alcool. Soit. Mais rien n'est précisé sur son étanchéité ni sur les précautions prises à son ouverture. Ensuite, le frustule : l'équipe n'a visiblement pas pris la peine de demander son avis à un spécialiste des diatomées pour savoir à quelle espèce terrestre il pouvait appartenir. De plus, avant de se lancer dans leur série d'hypothèses, les chercheurs auraient pu commencer par l'analyse isotopique de cette micro-structure afin de déterminer si elle était oui ou non d'origine terrestre (le communiqué de presse évoque d'ailleurs cette expérience). Il y a aussi la chronologie de l'étude : le vol du ballon-sonde a eu lieu le 31 juillet et l'étude a été acceptée par la revue le 9 août. On est sans doute très près du record du monde de l'expérience la plus rapidement analysée, retranscrite, envoyée et acceptée. Ce qui pose bien sûr la question de ladite revue.

    Qui est un tant soit peu familier du sujet sait que le Journal of Cosmology n'est pas vraiment une revue scientifique sérieuse. Il s'agit d'un repaire de chercheurs partis en croisade pour la théorie de la panspermie. Le principal meneur de ce mouvement s'appelle Chandra Wickramasinghe (université de Buckingham) dont il se trouve qu'il est à la fois rédacteur en chef du Journal of Cosmology et... co-auteur de l'étude sur la diatomée stratosphérique "

  • guillaume

    19/10/2013

    Effectivement cette nouvelle scientifique n'a manifestement rien à faire sur un site de qualité comme le votre.
    Un extrait de l'article de pierre Barthélémy pour s'en convaincre :
    http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/09/23/des-chercheurs-croie...
    "Alors, révolution darwino-copernicienne ou pas ? Il faut reprendre les choses point par point. Et commencer par le dispositif expérimental : on nous dit par exemple que le fameux tiroir a été nettoyé par... flux d'air et tamponnage à l'alcool. Soit. Mais rien n'est précisé sur son étanchéité ni sur les précautions prises à son ouverture. Ensuite, le frustule : l'équipe n'a visiblement pas pris la peine de demander son avis à un spécialiste des diatomées pour savoir à quelle espèce terrestre il pouvait appartenir. De plus, avant de se lancer dans leur série d'hypothèses, les chercheurs auraient pu commencer par l'analyse isotopique de cette micro-structure afin de déterminer si elle était oui ou non d'origine terrestre (le communiqué de presse évoque d'ailleurs cette expérience). Il y a aussi la chronologie de l'étude : le vol du ballon-sonde a eu lieu le 31 juillet et l'étude a été acceptée par la revue le 9 août. On est sans doute très près du record du monde de l'expérience la plus rapidement analysée, retranscrite, envoyée et acceptée. Ce qui pose bien sûr la question de ladite revue.

    Qui est un tant soit peu familier du sujet sait que le Journal of Cosmology n'est pas vraiment une revue scientifique sérieuse. Il s'agit d'un repaire de chercheurs partis en croisade pour la théorie de la panspermie. Le principal meneur de ce mouvement s'appelle Chandra Wickramasinghe (université de Buckingham) dont il se trouve qu'il est à la fois rédacteur en chef du Journal of Cosmology et... co-auteur de l'étude sur la diatomée stratosphérique "

  • back-to-top