RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Une lune de Saturne pourrait abriter une vie extraterrestre…

La NASA vient d'annoncer le 3 avril que des données recueillies par la sonde Cassini et par le Deep Space Network, le réseau de communication avec l'espace lointain de l'Agence spatiale américaine, ont permis de confirmer l'existence sur Encelade, l'une des lunes de Saturne, d'un important océan souterrain, composé d'eau liquide.

La présence d'un tel océan avait été envisagée depuis que la sonde Cassini avait détecté en 2005 de la vapeur d'eau et de la glace s'échappant par des fissures près du pôle sud de cette lune. Les chercheurs avaient formé l'hypothèse que cette eau pouvait provenir d'un océan sous la surface.

La sonde Cassini est passée près d'Encelade 19 fois, et en a effectué trois survols entre 2010 et 2012, permettant des mesures de trajectoire précises. Les variations dans la trajectoire de la sonde dues au champ gravitationnel de la lune et les données géophysiques recueillies par cette sonde confirment qu'il y aurait bien sur Encelade un océan de 10 kilomètres de profondeur, abrité sous une couche de glace épaisse de 30 à 40 kilomètres. Cet océan aurait environ 500 km de large et serait équivalent en taille au Lac Supérieur, l'un des Grands Lacs au nord des Etats-Unis. Il contiendrait en outre de nombreuses roches dans son fond, une caractéristique propice au développement de microorganismes…

"L'eau salée et les molécules organiques présentes dans cet océan sont les ingrédients chimiques élémentaires pour créer la vie" et  les matériaux éjectés en jets du pôle sud contiennent de l'eau salée et des composés organiques. On a là les ingrédients de base qui rendent la vie possible, conclut la responsable du projet Cassini, Linda Spilker.

Encelade relance donc la course à la découverte, dans notre système solaire, d'une possible vie extraterrestre. Mais cette lune de Saturne n'est pas la seule susceptible d'abriter la vie. Il n'est pas impossible en effet qu'Europe, l'une des lunes de Jupiter, puisse également contenir des formes de vie dans son vaste océan liquide de 150 km de profondeur bien protégé du froid par une couche de glace de plus de 20 km. Reste à présent à la NASA à financer des expéditions d'exploration vers ces lunes lointaines (1,2 milliard de km pour Encelade et 600 millions de km pour Europe).

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

NASA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top