RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Une nouvelle molécule prometteuse contre la maladie d'Alzheimer

Pour comprendre comment s'installe la maladie d'Alzheimer, des chercheurs américains dirigés par le Docteur Carol Colton, professeur de neurologie à l'Université Duke en Caroline du Nord, ont utilisé des souris modifiées génétiquement il y a plusieurs années pour que leur système immunitaire soit notamment plus similaire à celui des humains.

Comparativement aux autres rongeurs utilisés pour simuler la maladie d'Alzheimer, ces souris ont aussi développé des plaques de bêta amyloïde, de la dégénérescence neurofibrillaire, des pertes de neurones et montré des changements de comportement comme une perte de la mémoire.

L'émergence graduelle de ces symptômes chez ces animaux a donné à ces chercheurs la possibilité d'étudier leur cerveau pendant assez longtemps pour voir comment la maladie a commencé, a expliqué le Docteur Matthew Kan, de l'Université Duke, un des co-auteurs de l'étude.

En étudiant les anomalies du système immunitaire tout au long de la vie de ces souris, ils ont constaté que certaines cellules clés du système immunitaire qui résident dans le cerveau et la moelle épinière, appelées microgliocytes, les premières à répondre à une infection, ont commencé à se diviser et à se modifier de manière spécifique chez les souris débutant une maladie d'Alzheimer.

Ces microgliocytes ont produit une enzyme, l'arginase, destructrice de l'arginine, qui était fortement présente dans des régions du cerveau importantes pour la mémoire et aussi là où les neurones périssaient en grand nombre.

Les chercheurs ont neutralisé cette enzyme (arginase) avec une molécule, un médicament expérimental anti-cancereux appelé DFMO, avant l'apparition des symptômes chez les souris et constaté une réduction des plaques développées dans leur cerveau ainsi que de meilleures performances aux tests de mémoire. "Nos travaux laissent espérer qu'en bloquant ce processus de réduction de l'arginine on peut protéger les souris de la maladie d'Alzheimer", souligne le Docteur Kan.  

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top