RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Nouveau record de chaleur pour la terre en 2001

En raison du réchauffement planétaire, l'année 2001 a toutes les chances d'être la deuxième année la plus chaude depuis le premier relevé des températures en 1860. "La température moyenne à la surface de la terre devrait dépasser de 0,42 degré celsius la norme calculée pour la période 1961-1990", a indiqué Michel Jarraud, directeur général adjoint de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) basée à Genève. Les données définitives seront connues dans le courant de l'année 2002. Neuf des dix années les plus chaudes depuis les tout premiers relevés de températures se situent à la fin du siècle dernier, dans la décennie 1990, y compris l'année 2000. Ce réchauffement n'a pas été contrarié par le phénomène "La Nina" qui a pour effet de refroidir la planète, notamment dans le Pacifique tropical. "La Nina" est l'inverse d'"el Nino", le nom donné par les scientifiques au déplacement de courants marins d'eau chaude partant des côtes indonésiennes vers les côtes du continent américain à travers l'océan Pacifique. Pendant le XXe siècle, la planète s'est réchauffée de 0,6 degré et plus particulièrement depuis 1976, date à laquelle "la température moyenne à la surface du globe a progressé à un rythme environ trois fois plus rapide que celui qui a été calculé sur un siècle", précise l'OMM dans une note de synthèse. L'OMM et les instituts météorologiques internationaux qui lui sont affiliés ont d'ores et déjà constaté que 2001 sera la 23e année consécutive "où la température moyenne à la surface du globe aura dépassé la normale pour la période de référence 1961-1990", précise le document. D'une manière générale, 2001 a enregistré des températures moyennes supérieures à la normale sur une grande partie de la planète, sauf dans les régions du Pacifique nord et du Pacifique tropical, indique l'OMM. Au Japon, la température sera supérieure à la normale pour la cinquième année consécutive. En Norvège, la température moyenne de l'année sera supérieure de 0,3 à 0,5 degré à la moyenne 1961-1990, mais inférieure à celle de 2000 dont la moyenne a dépassé de 1,5 degré la moyenne 1961-90. Aux Etats-Unis, l'augmentation sera identique à celle constatée en 2000, l'année la plus chaude depuis 1895, tandis qu'au Canada 2001 sera l'année des records de températures, pour la 18e année consécutive. Même constat dans le centre de l'Angleterre où le mois d'octobre 2001 a été le plus chaud en 343 ans de relevés, souligne l'OMM. Ce réchauffement a également été enregistré au Danemark et en Allemagne où la température moyenne a été de 4 degrés supérieur à la moyenne depuis les relevés de la fin du XIXe siècle. L'année 2001 a également été celle de pluies supérieures à la moyenne comme en Angleterre et au Pays de Galles, dans l'ouest et le centre de l'Australie. 2001 aura connu quinze ouragans et tempêtes tropicales, soit cinq de plus que la moyenne. Enfin, l'OMM a noté d'importants déficits pluviométriques dans plusieurs régions du monde provoquant de sérieuses sécheresses, comme dans le centre et le sud de l'Asie, mais aussi au Kenya, dans les pays de la Corne de l'Afrique, au Brésil, ainsi que dans l'ouest des Etats-Unis et au Canada. En France, entre octobre 2000 et mars 2001, de nombreux records de précipitation ont été battus, notamment dans l'ouest du pays, "dépassant de 20 à 40% la moyenne annuelle", selon l'OMM. Selon les services de Météo France, le réchauffement s'est poursuivi sans faille depuis une vingtaine d'années. D'où cette alternance d'inondations et de sécheresse, symptômes de ce dérèglement du climat dû à l'effet de serre.

OMM : http://www.wmo.ch/Welcome-fr.html

Parisien : http://jdj.leparisien.com/jdj/Wed/VIE/2669825.htm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top