RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Noos teste la vidéothèque en libre accès gratuit

Offrir le plus grand nombre de chaînes possibles ne suffit plus pour fidéliser ses abonnés. Face à une concurrence toujours accrue (satellites, autres câblo-opérateurs, ligne ADSL, TNT), Noos a décidé d'offrir à certains de ses abonnés des émissions gratuites accessibles à tout moment. Ce nouveau service de vidéo à la demande sera d'abord disponible en région parisienne. Pour en bénéficier, il faut avoir le nouveau décodeur enregistreur numérique Noos Advance II. À partir du mois de mai, l'opérateur enverra 10 à 20 Go d'émissions (un film récent, des documentaires, des séries inédites et des programmes pour enfants) une à deux fois par semaine sur le décodeur de l'abonné. En allant sur le canal 100, celui-ci y pourra les voir quand il veut et autant de fois qu'il le souhaite durant leur semaine de diffusion. Il pourra même les enregistrer sur l'espace restant du décodeur (qui a une mémoire totale de 80 Go) ou les graver sur DVD. Contrairement aux offres de vidéo à la demande déjà existantes (Multivision et Kiosque sur le câble et le satellite, MaLigneTV en passant par l'ADSL), celle de Noos devrait être totalement gratuite. Hormis le prix du forfait mensuel du câblo-opérateur et de la location du décodeur (15 euros par mois pour l'Advance II, le décodeur de base est compris dans le forfait). Pour l'instant, seuls les Franciliens auront droit à ce test. Mais Noos devrait profiter de la finalisation du rachat du câblo-opérateur UPC et de la fusion des réseaux pour généraliser son offre à tout le territoire (d'ici à la fin de l'année au mieux). UPC devrait donc relayer cette offre auprès de ses abonnés. En passant par le canal de l'ADSL, Free est, lui, en pourparlers avec différents éditeurs pour proposer un service similaire aux utilisateurs TV de sa Freebox. Quant à Telecom Italia, les abonnés à Alice Super (téléphone illimité et Internet haut-débit) peuvent, depuis septembre 2004, voir sur leur PC une quarantaine de films récents en streaming, des documentaires sportifs et des dessins animés. Tous les mois, trois films sont ajoutés au catalogue. Mais, après avoir étendu la période d'essai gratuite de cette offre de six mois (jusqu'en juin 2005), l'opérateur italien réfléchit désormais à l'opportunité de faire payer ce contenu.

OINet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top