RTFlash

Vivant

Le microbiote intestinal lié aux accidents vasculaires cérébraux

Une étude conduite par le Docteur Miquel Lledós et ses collègues de l’Hôpital de Sant Pau, en Espagne, a montré que le microbiome intestinal peut être un facteur important du risque d’accident vasculaire ischémique. Selon ces travaux, certains groupes de bactéries du microbiote intestinal sont associés à des accidents vasculaires cérébraux plus graves et à une moins bonne récupération post-AVC. Ces recherches ont été présentées à la conférence de l'European Stroke Organisation qui s’est tenue à Lyon.

Un AVC survient lorsque le flux sanguin vers une partie ou une autre de votre cerveau est interrompu par l’obstruction d’une artère souvent en raison d’un caillot sanguin et/ou d’un dépôt graisseux causé par l’athérosclérose, ce qui endommage les cellules cérébrales en les privant d’oxygène. Les conséquences de l’AVC dépendent de la partie du cerveau qui a subi des dommages et de leur étendue.

L'influence du microbiome intestinal est un facteur de risque modifiable associé au risque d'accident vasculaire cérébral et aux résultats neurologiques post-AVC. Cependant, la plupart des recherches ont été menées jusqu'à présent sur des modèles animaux, affirme le Docteur Lledós dans un communiqué. Dans son étude, l'équipe espagnole a prélevé des échantillons de matières fécales après un AVC chez 89 humains qui avaient subi un accident vasculaire cérébral ischémique. « En les comparant à un groupe témoin, nous avons pu identifier plusieurs groupes de bactéries qui étaient associés à un risque plus élevé d'accident ischémique cérébral. Cette découverte ouvre la perspective passionnante qu’à l’avenir, nous puissions prévenir les accidents vasculaires cérébraux ou améliorer la récupération neurologique en examinant le microbiote intestinal », précise l’étude.

Une vingtaine de types de bactéries ont été associés au risque d'AVC ischémique, notamment Fusobacterium et Lactobacillus. Les bactéries Negativibacillus et Lentisphaeria ont été liées à un AVC plus grave en phase aiguë, et Acidaminococcus a été associée à de mauvais résultats fonctionnels à trois mois.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • De la vitamine D pour une bonne santé cognitive

    De la vitamine D pour une bonne santé cognitive

    Une étude réalisée chez 4872 adultes d'âge moyen à plus âgé (2678 femmes) par des chercheurs de l’Université d’Australie occidentale, à Perth, a montré que l’augmentation des taux de la vitamine du ...

  • Une nouvelle approche pour traiter la myopathie centronucléaire

    Une nouvelle approche pour traiter la myopathie centronucléaire

    Les myopathies congénitales sont des maladies musculaires génétiques rares dont les symptômes et la sévérité sont variables selon la nature du gène impliqué. Parmi elles, on distingue les myopathies ...

  • Plus on vieillit, plus l'on doit être actif !

    Plus on vieillit, plus l'on doit être actif !

    Des chercheurs de l'Université d’Harvard ont publié une passionnante étude intitulée : "L'hypothèse du grand-père actif, évolution, activité physique, longévité et bonne santé" qui apporte pour la ...

Recommander cet article :

back-to-top