RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Des médicaments contre d'autres maladies aident à prévenir des cancers

ASCO : http:www.nci.nih.gov/asco2004/highlights#Saturday,+June+5

Un médicament utilisé pour réduire le cholestérol et un autre contre l'ostéoporose se sont révélés utiles dans la prévention du cancer colorectal et du cancer du sein, selon des résultats présentés dimanche par des cancérologues aux Etats-Unis.La plus surprenante de ces observations permet de penser que les statines, des médicaments largement prescrits pour réduire le cholestérol et prévenir les maladies cardiovasculaires, pourrait réduire le risque de cancer colorectal. Les travaux menés en Israël montrent que les statines ont réduit de 51% le risque de cancer colorectal au sein du groupe de plus de 3.000 personnes, selon les chercheurs qui veulent néanmoins vérifier ces résultats par d'autres études avant de conseiller la généralisation des statines un but de prévention du cancer. Une autre étude menée en Oregon montre que la prise régulière de statines diminue également le risque de cancer de la prostate chez l'homme. "Les résultats incitent à davantage de recherches. Il est trop tôt pour recommander que les patients prennent des statines pour réduire leurs risques de cancer colorectal", a souligné le Dr Stephen Gruber, de l'Université du Michigan, qui présentait ses travaux au congrès de l'Asco (American Society of Clinical Oncology) à la Nouvelle Orléans (Louisiane). Les statines bloquent le fonctionnement d'une enzyme nécessaire à l'organisme pour produire le cholestérol. Les données cliniques rapportées dimanche confirment des résultats de laboratoire montrant que les statines ont le potentiel biologique de réduire le risque de cancer colorectal, selon les chercheurs. Par ailleurs une étude de longue durée a montré que le raloxifène (Evista, du groupe américain Eli Lilly), médicament utilisé pour prévenir et traiter l'ostéoporose chez la femme ménopausée, a nettement réduit le risque de cancer du sein invasif parmi les femmes qui prenaient ce médicament depuis huit ans contre l'ostéoporose. Ces femmes ont réduit de 59% leur risque de cancer du sein par rapport à celles formant le groupe de contrôle. Les chercheurs n'ont trouvé que 24 cas de cancer du sein sur le groupe de 3.510 femmes prenant le raloxifène contre 28 cas dans le groupe de 1.703 femmes prenant le placebo. "Nos résultats s'ajoutent à ceux suggérant que (ce médicament) peut fortement réduire le risque de cancer du sein", a estimé Silvana Martino, du Cancer Institute Medical Group à Santa Monica (Californie) qui a mené l'étude. Evoquant les effets bénéfiques non prévus de certains médicaments, le Dr Monica Morrow, de l'Université de Chicago (Illinois) a jugé que "ces deux études suggèrent que nous entrons dans une ère de médicaments à multiples fonctions pour la prévention des maladies". Des travaux sur l'effet d'un autre médicament contre le cancer du sein chez la femme ménopausée, l'exemestane (Aromasin, laboratoire américain Pharmacia) montrent pour leur part que ce dernier n'accroît pas le risque d'ostéoporose, comme on le craignait jusqu'à présent. "Les résultats de l'étude devraient rassurer à la fois les médecins et les femmes prenant l'exemestane", a dit le Dr Per Lonning, de l'Université de Bergen (Norvège). Les chercheurs vont à présent essayer de mieux comprendre par quels mécanismes des médicaments comme les statines peuvent avoir un tel effet protecteur contre le cancer. Sur cette question capitale plusieurs théories s'affrontent. Pour le Docteur Gruber, il est possible que les statines agissent en bloquant certains gènes qui participent au développement des tumeurs. Mais selon une autre théorie ce serait l'action anti-inflammatoire qui serait responsable de cet effet protecteur.

Brève rédigée par @RT Flash

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top