RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un médicament expérimental permet d'arrêter la progression du diabète juvénile

Un médicament expérimental, mis au point par des chercheurs israéliens, permettrait d'arrêter la progression du diabète de type 1 ou diabète juvénile, en empêchant l'organisme des patients de détruire ses propres cellules productrices d'insuline, selon un essai préliminaire prometteur publié dans la revue britannique médicale The Lancet. La molécule "DiaPep277", développée par la compagnie pharmaceutique Peptor (Rehovot, Israël), a permis de stopper l'autodestruction des cellules du pancréas qui fabriquent l'hormone et réduit significativement les besoins en injection d'insuline au terme de dix mois de traitement, selon les chercheurs de l'université Hadassah de Jérusalem et de l'Institut Weizmann. Elle a été administrée par tirage au sort à 15 hommes dont le diabète venait d'être diagnostiqué, tandis que 16 autres recevaient un placebo. "Notre recherche montre qu'il est possible de prévenir ou de stopper l'attaque du système immunitaire dirigée contre les cellules qui produisent l'insuline", commente le Dr Dana Elias, vice-président Recherche et Développement de Peptor qui a financé l'essai. Le diabète se caractérise par un excès chronique de sucre dans le sang. Le type 1 (insulino-dépendant), encore appelé diabète "maigre" est beaucoup moins fréquent que le diabète de type 2 dit "gras" qui survient essentiellement à l'âge mûr. Lié à la destruction des cellules du pancréas productrices de l'hormone insuline (les îlots de Langherans), le diabète de type 1 se traite par insuline. La firme va par ailleurs tester son produit sur des adultes présentant une forme latente de diabète auto-immun ("LADA") qui survient après 40 ans chez des adultes atteint de diabète de type 2. Comme dans le diabète de type l, leur système immunitaire agresse et détruit les cellules qui produisent l'insuline. Ils doivent donc aussi s'injecter de l'insuline pour maintenir à la normale leur niveau de sucre sanguin. x millions de personnes environ aux Etats-Unis, en Europe et au Japon souffrent de diabètes auto-immuns (diabètes de type 1 et LADA). Le diabète, toutes formes confondues, touche plus de 150 millions de personnes dans le monde.

The Lancet : http://www.thelancet.com/newlancet/current

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top