RTFlash

Vivant

L'ordinateur contrôlé par la pensée : le rêve devient réalité

Une équipe de scientifiques a permis à une personne totalement paralysée de contrôler sa souris uniquement par la pensée. Le système baptisé« BrainGate »repose sur l'implantation de plusieurs électrodes dans le cerveau afin capter ses signaux cérébraux.

« C'est la première étape d'un essai clinique encourageant pour l'aide aux personnes paralysées » explique le docteur Leigh Hochberg, l'un des responsables du projet au Massachussetts General Hospital. Le patient en question est âgé de 25 ans, il souffre d'une paralysie complète de tous les membres, et il est le premier des quatre patients qui doivent tester le système BrainGate. Les trois autres volontaires sont aussi paralysés, atteints de maladies nerveuses ou de dystrophie musculaire.

BrainGate est un système de contrôle par la pensée développé par la société Cyberkinetics Neurotechnology Systems, spécialisée dans ce que l'on peut appeler la... cybertélékinésie. Le responsable scientifique de la firme s'explique : « Nous sommes à l'aube d'une technologie neurologique majeure, où la capacité de capter un signal à partir d'un cerveau a fait un bond en avant. Nous avons la possibilité de faire passer des signaux dans un cerveau, mais capter un signal du cerveau, c'est un vrai défi. »

Le dispositif implanté dans le cerveau du patient est une puce de silicium dotée de 100 électrodes, placée sur la région du cerveau responsable du mouvement. L'activité des cellules surveillées est alors enregistrée, puis transmise à un ordinateur qui va le traduire en ordres de mouvement. Tout périphérique externe peut alors être contrôlé par la pensée.

Les scientifiques pensent en fait capter le signal que cette région du cerveau envoie dans la moelle épinière. Un signal qui pourrait alors être interprété par un ordinateur, permettant à un patient de contrôler des objets, même après plusieurs années de paralysie par défaillance de la moelle épinière. Les membres artificiels contrôlés par la pensée sont donc désormais « scientifiquement viables », selon les scientifiques.

En outre, en posant les électrodes du BrainGate sur l'aire prémotrice du cortex de singes macaques, l'équipe de Krishna Shenoy a augmenté la vitesse de transmission de l'information. Les chercheurs estiment ainsi qu'une personne serait capable d'écrire 15 mots par minute à l'aide d'un ordinateur.

Nature

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Vers un nouvel éclairage de l’autisme ?

    Edito : Vers un nouvel éclairage de l’autisme ?

    En un demi-siècle, l'autisme est devenu la troisième pathologie psychiatrique la plus répandue dans le monde, derrière la dépression et les troubles bipolaires, et devant la schizophrénie. Selon ...

  • Les abeilles comprennent le concept de zéro…

    Les abeilles comprennent le concept de zéro…

    Le monde immense et encore peu connu des insectes n'a décidément pas fini de nous étonner. On savait déjà que certains vertébrés maîtrisaient des concepts numériques ...

  • Dépression : une nouvelle voie thérapeutique

    Dépression : une nouvelle voie thérapeutique

    Selon une étude canadienne, la molécule Elk-1 serait directement impliquée dans le développement des troubles dépressifs. Menée simultanément chez l'homme et la souris, ...

Recommander cet article :

back-to-top