RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'aspirine efficace pour la prévention du cancer colorectal

La prise quotidienne d'aspirine paraît efficace pour prévenir la formation de polypes, tumeurs bénignes pouvant évoluer vers un cancer colorectal, ainsi que sa récurrence chez des patients déjà soignés pour ce type de cancer, selon deux études publiées aux Etats-Unis. Une première étude menée pendant sept ans sur 1.100 patients conclut que la prise quotidienne d'aspirine à faible dose réduit de 19% le risque de polypes. Le faible dosage (81 mg) est plus efficace que le dosage tenu pour normal chez les adultes (325 mg), précisent les auteurs de l'étude, des chercheurs de la Dartmouth Medical School à Lebanon (New Hampshire, nord-est). Une étude complémentaire menée pendant trois ans sur 517 patients ayant un historique de cancer colorectal traité par chirurgie, auxquels a été donnée une dose quotidienne d'aspirine (325 mg) a montré une réduction de l'ordre de 35 % de la récurrence de polypes. Tout en soulignant les bons résultats obtenus, le principal auteur de l'étude, le Dr John Baron, a souligné que "l'aspirine n'est pas une arme magique. Même si l'incidence a été réduite, tous les polypes n'ont pas disparu. Le dépistage régulier, incluant peut-être les colonoscopies, reste important". "L'aspirine a un effet protecteur significatif, elle réduit clairement la formation de polypes dans cette étude sur des personnes à haut risque, c'est un nouveau moyen de réduire le risque de récurrence chez les patients qui ont eu un cancer du colon", a pour sa part estimé l'un des auteurs de la seconde étude, le Dr Richard Schilsky, de l'Université de Chicago. L'American Cancer Society estime que le cancer colorectal sera diagnostiqué chez 147.500 personnes aux Etats-Unis en 2003, et causera 57.100 morts. Dans un article accompagnant ces deux études, le Dr Thomas Imperiale, de l'université de l'Indiana souligne que le rôle de l'aspirine dans la prévention du cancer colorectal doit encore être défini, pour déterminer notamment si la prise d'aspirine peut réduire la fréquence du dépistage et du suivi de ce cancer. "Même si l'aspirine peut avoir des effets bénéfiques dans la prévention du cancer colorectal, elle ne peut pas encore être recommandée et remplacer le dépistage et la surveillance", écrit le spécialiste tout en convenant que ces études "établissent le principe que l'aspirine réduit légèrement le risque de récurrence" des polypes.

BBC : http://news.bbc.co.uk/2/hi/health/2825065.stm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top