RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Internet mode de vie

Voilà encore quelques mois, Internet inspirait en France toutes les craintes. Au plus haut niveau de l'Etat, certains dénonçaient un " cheval de Troie " de l'impérialisme américain. D'autres y voyaient une machine infernale. D'autres encore, une simple mode. Les Français, mais aussi les écoles, les élus, les administrations en ont décidé autrement. Ils sont 2 à 3 millions d'internautes à taquiner aujourd'hui le mulot, à e-mailer, à bricoler des sites. A comprendre que la création d'emplois aussi dépend de la maîtrise du cybermonde. Voilà encore trois ans, France Télécom ne jurait que par le Minitel. Il revendique à présent le titre de " Net company " et mène la course des fournisseurs d'accès grand public au Réseau, avec 400 000 abonnés à Wanadoo, sur un marché de quelque 3,5 millions d'internautes. On trouve aujourd'hui des machines multimédias à moins de 2 000 francs chez Carrefour et Auchan. Selon l'institut GFK, 26% des ménages devraient être équipés en 1999. Et 77 % des élèves de collèges et lycées ont déjà utilisé un micro-ordinateur. Mais attention : la route est encore longue. Un Français ayant utilisé Internet une fois au cours des six derniers mois peut-il sérieusement être qualifié d'internaute ? . Et, surtout, seuls 8% des foyers français seraient reliés au Net : un taux de connexion très faible, par rapport à nos voisins allemands ou a fortiori britanniques. Faut-il s'en étonner ? La minute de connexion (alignée sur le tarif du téléphone local) reste chère, et les contenus et services en français ne sont pas vraiment au rendez-vous. Pas étonnant, donc, que la France continue à accuser un certain retard sur le développement du commerce sur Internet, à la fois entre entreprises et à destination des particuliers. S'agissant des ventes au détail, le pays compterait aujourd'hui environ 50 000 sites marchands, ayant généré quelque 500 millions de francs de vente en 1998, contre 6 à 8 milliards de francs sur le réseau Minitel. Si à l'heure qu'il est toute prophétie sur la " révolution Internet " relève davantage de la boule de cristal que de l'approche académique, une certitude s'impose : les technologies de l'information constituent le principal moteur de l'emploi dans nos pays industrialisés. Aux Etats-Unis, ces secteurs comptent désormais pour plus de 40% de la croissance. En Europe, l'emploi y progresse déjà cinq fois plus vite que dans la moyenne des autres secteurs. En France même, informatique et téléphonie ont compté pour un demi-point sur les 3,5% de croissance de la consommation des ménages en 1998. Et les nouvelles entreprises du multimédia y sont passées de 600 en 1997 à 2 000 en mai 1998.

(Nouvel Obs: dossier internet)

http://www.nouvelobs.com/dossier/art8.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top