RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Des écrans flexibles en 2005

La production en série d'écrans de télévision flexibles et roulables est désormais possible grâce aux recherches menées dans un laboratoire britannique qui a adapté un composé plastique électroluminescent. "Vous pouvez effectivement imprimer des télévisions (...) elles peuvent être imprimées sur un film plastique aussi fin que du papier", a déclaré vendredi le directeur général de Cambridge Display Technology (CDT) David Fyfe. Son équipe a perfectionné un composé plastique appelé p-phénylènevinylène et mis au point un polymère, le Light Emitting Polymer (LEP). Découvert en 1989, le p-phénylènevinylène était capable d'émettre un rayonnement jaune-vert lorsqu'il était soumis à une charge électrique, il ne restait plus qu'à lui faire émettre du bleu et du rouge pour que naisse la télévision "roulable". Le marché des écrans électroluminescents devrait dépasser les 3 milliards de dollars d'ici 2005, contre 20-25 millions en 2000, et le polymère de CDT pourrait s'octroyer la plus grosse part du marché. Pour Fyfe, la production à des fins commerciales est pour bientôt, dès que le dernier obstacle aura été franchi: trouver un écran flexible pour protéger les composés de la corrosion par l'oxygène et la vapeur d'eau, ce qui est presque fait selon lui. "Il est réaliste de dire que vous verrez des rouleaux d'écrans autour de 2004-2005", a-t-il ajouté. "Il y a à peine quatre semaines, Philips a présenté un écran tout en plastique, une chose incroyable, épais de cinquante millionièmes de pouce (127 millionièmes de cm). Si vous trouvez un film plastique assez fin, vous aurez effectivement une télévision en rouleau." Les fabricants japonais de téléviseurs, Sony, Hitachi et Toshiba, bataillent pour mettre en application la technologie, talonnés par l'industrie militaire qui s'imagine déjà consulter des cartes pliables mises à jour par satellite. Le peintre Salvador Dali avait représenté une montre molle sur fond de paysage surréaliste, le laboratoire britannique a donc fait le premier pas vers la matérialisation de l'imaginaire de l'Espagnol, les montres-télévisions figurant en tête de liste ainsi que les panneaux d'affichage animés. "Je pense qu'il y aura de nombreuses innovations", estime Fyfe. "Certains parlent de coudre des écrans à des vêtements. Est-ce qu'il y aura un marché pour cela ? J'en doute. Mais il y aura certainement quelqu'un pour essayer."

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/020720/85/2om2e.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top