RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un chercheur anglais va tester le contrôle à distance par ordinateur

il y a un an, Kevin Warwick, professeur de cybernétique à l'Université de Reading, en Angleterre, est devenu célèbre lorsqu'il s'est fait implanter dans le bras une puce de silicone qui permettait à un ordinateur de suivre ses déplacements à travers l'université. Cette fois, le chercheur entend pousser plus loin l'interface homme-machine, en reliant son système nerveux à une machine qui pourra éventuellement lui ordonner de faire certains mouvements. Il fera pour cela implanter une nouvelle puce conçue pour capter et transmettre à un ordinateur les signaux qui parcourent son système nerveux. Dans le cadre de son expérience, le chercheur fera quelques mouvements. La puce enregistrera les impulsions nerveuses correspondant à ces gestes, puis les enverra vers l'ordinateur. Un logiciel les analysera, puis les renverra à la puce. Si tout se passe bien, le chercheur reproduira les mêmes gestes, mais cette fois ce sera l'ordinateur qui contrôlera son corps. Kevin Warwick met en avant l'intérêt d'une telle interface en matière de sécurité et de téléassistance mais il admet également qu'une telle liaison homme-machine présente un risque de dérive vers un cyber-contrôle du type " Big Brother".

Brève rédigée par @RT flash

BBC/3/11/9 : http://news.bbc.co.uk/hi/english/sci/tech/newsid_503000/503552.stm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top