RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Cancer du sein: la mammographie réduit bien la mortalité

La pratique régulière de mammographies permettrait de réduire de 28 % le risque de mort chez les femmes atteintes de cancer du sein, selon les résultats d'une nouvelle étude internationale. Cette étude, publiée cette semaine dans la revue "The Lancet", est la plus large jamais réalisée dans ce domaine. Ce sont les données les plus récentes dans le débat qui agite la communauté scientifique depuis des années, certains restant sceptiques quant aux bénéfices apportés par cet examen aujourd'hui de routine. Aux Etats-Unis, le nombre de morts dues au cancer du sein a diminué de 30 % environ depuis 1990. Toutefois, certains experts ne savent pas ce qui peut être attribué au dépistage précoce de la maladie et ce qui revient à l'amélioration des traitements ou à d'autres facteurs. Un point que, selon eux, cette étude ne semble pas éclaircir. "Bien que le bénéfice sanitaire de la mammographie soit largement reconnue par la plus grande partie de communauté scientifique et médicale, certains en doutent encore. Cette étude devrait faire taire les dissensions", a déclaré le premier auteur, Stephen Duffy, professeur d'épidémiologie de l'Institut Wolson de médecine préventive de Londres. "C'est une étude importante, qui montre à large échelle que le nombre de morts diminue nettement, ce qui est très bien", a estimé de son côté le Dr Peter Greenwald, qui dirige la prévention du cancer du sein à l'Institut national américain du cancer. "Mais je ne crois pas que cette étude permette de faire la part entre les deux. Je crois que le bénéfice attribué à la seule mammographie est surévalué." La nouvelle étude menée par une équipe de scientifiques suédois, britanniques, taïwanais et américains, a porté sur 210.000 femmes âgées de 20 à 69 ans. Les chercheurs ont comparé les morts par cancer du sein diagnostiquées pendant 20 ans avant que la mammographie soit introduite à celles observées après l'introduction de l'examen routinier en 1977. Parmi les femmes ayant bénéficié d'une mammographie régulière, le risque de mourir d'un cancer du sein, a été réduit de 44 % après l'introduction de la mammographie. Toutefois, même quand les femmes refusaient l'examen, le nombre de morts a diminué de 16 %, ce qui prête à penser que la survie peut être attribuée à d'autres facteurs, notamment aux meilleurs traitements.

Lancet :

http://www.thelancet.com/journal/vol361/iss9367/full/llan.361.9367.talking_points.25495.4

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top