RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Autisme : la piste thérapeutique de l'ocytocine se confirme

On se souvient qu'en 2010, une étude publiée par la chercheuse lyonnaise Angela Sirigu (Centre des neurosciences cognitives de Lyon) avait fait grand bruit en montrant qu'une seule administration d'ocytocine par voie nasale pouvait sensiblement améliorer les capacités relationnelles et sociales d'enfants autistes (Voir PNAS).

Cette fois c'est une équipe américaine de l’Université Yale aux États-Unis qui a exploré cette nouvelle voie thérapeutique prometteuse. Les chercheurs américains ont recruté 17 enfants et adolescents autistes âgés de 8 à 16 ans et demi. Ils leur ont injecté une solution d’ocytocine ou de placebo par spray nasal. Ils ont ensuite effectué toute une batterie de tests pour analyser leurs comportements sociaux et ont également observé l'évolution de leur activité cérébrale grâce à l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf).

Comme en 2010 dans la précédente étude, ces nouvelles recherches montrent que l'administration d'ocytocine entraîne bien une activation de certaines aires cérébrales spécifiques impliquées dans le développement des émotions et dans le circuit de la récompense. Selon les chercheurs, l'administration de cette hormone augmenterait la sensation de plaisir ressentie lors d’une interaction sociale et diminuerait l'hyperactivité caractéristique de certaines régions du cerveau chez les autistes.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

PNAS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top