RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Aucun lien entre l'utilisation de téléphones portables et l'apparition de cancers

Une des plus grandes et des plus rigoureuses études jamais menées sur les relations présumées entre l'apparition d'un cancer et l'utilisation de téléphones portables n'a pas pu trouver de rapport entre les deux, au moins pour ce qui concerne les 10 premières années d'utilisation. Selon l'étude publiée en ligne par le British Journal of Cancer du 30-08-2005 et menée par des scientifiques de l'Institut mondialement connu de Recherche contre le Cancer de Londres, il n'existe pas de relation entre un type de cancer du cerveau appelé neurinome acoustique et le nombre d'années pendant lesquelles un téléphone portable a été utilisé, le temps écoulé depuis la première utilisation, le nombre total d'heures d'utilisation ou le nombre total d'appels.

L'étude ne parvient pas non plus à établir une relation entre l'utilisation des anciens casques analogiques et celle des versions numériques plus récentes en ce qui concerne l'apparition des neurinomes acoustiques au niveau du cerveau. Les neurinomes acoustiques sont des tumeurs bénignes qui se développent dans le nerf qui relie l'oreille et l'oreille interne au cerveau. Ils surviennent près de là où les gens placent généralement leur téléphone mobile, ce qui en a fait un choix évident de recherche de cancer.

L'étude a été menée dans cinq pays : Grande-Bretagne, Danemark, Finlande, Norvège et Suède, là où les réseaux de téléphonie mobile se sont développés précocement et où l'implantation des téléphones mobiles est forte. Elle a comparé l'utilisation des téléphones portables sur dix ans par 678 personnes atteintes d'un neurinome acoustique et a comparé les résultats avec un groupe de 3 553 personnes qui n'avaient pas développé ce type de tumeur.

JC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top